Polyamour.info



Les messages appartiennent à leurs auteurs. Nous n'en sommes pas responsables.

Merci de consulter notre charte de discussion pour connaître les règles qui régissent les conversations sur ce site.

Angoisse et incompréhension

Besoin d'aide
#

PasZen (invité)

le mardi 29 juin 2021 à 15h08

Bonjour,

Et tout d'abord merci aux créateurs de ce site. Quel boulot ! J'ai lu pas mal d'articles, qui pour l'instant ne font pas baisser mes angoisses mais m'aident à comprendre.
J'avais, hier, posté un commentaire expliquant ma situation, mais à la réflexion je préfère en faire un message, car je suis en demande d'aide. Je sais bien que vous ne pourrez pas jouer les devins mais peut-être à la lueur de mes explications pourrez vous me dire si à votre avis il s'agit d'une relation poly, ou si c'est juste un truc purement égoïste de sa part ?

Avec mon compagnon nous entretenons une relation très complice, mais aussi complexe, faite d'amitié, de connivence sans doute plus que d'amour. Enfin lui me dit qu'il ne m'aime "pas comme ça", moi je pense que je suis amoureuse mais je ne veux pas de couple plan plan, je ne veux pas qu'on habite ensemble, ni que l'on soit tout le temps ensemble. J'ai été mariée un paquet d'année, et j'ai besoin de mon indépendance et de ma liberté. Nous sommes d'accord depuis le départ (5 ans) que c'est chacun sa vie qu'on peut avoir des aventures chacun de son côté. Mais pour moi, aventure ça veut dire avoir un amant, s'amuser, expérimenter des trucs et c'est tout. J'ai eu des aventures de mon côté, n'ai rien dit et ça me semblait très bien comme ça. Je pensais qu'il en était de même pour lui. Et là je tombe d 10 étages pcq il me dit qu'il entame une relation intime avec une femme (bien plus jeune que lui et moi) M'en parle en me disant qu'il veut être honnête, qu'il ne sait pas comment ça tournera, que pour le moment c'est sans prise de têt, qu'il voudrait que je sois amie avec elle, me raconte des détails bizarres et que je trouve sordides "de toutes façons je n'ai pas pu faire l'amour avec elle, trop de culture monogame" Mais pourquoi donc me dire tout ça ? Moi le côté tu couches à côté et tu la fermes ça me va très bien. Je trouve sa réaction égoïste, en fait, parce qu'il est tout fier d'avoir touché une jeune femme, ça lui monte l'égo, alors il l'expose. Ca vient juste d'arriver, et je ne sais pas quoi faire ni comment réagir... On a été à une soirée commune vendredi dernier, je n'ai rien trouvé de mieux que passer la soirée à me faire draguer (je ne suis pas trop moche, alors ce n'est en général pas très difficile...)
Il m'a dit (avec raison, ok) que j'avais fait la collégienne en flirtant toute la soirée avec un type et que je n'avais pas été sympa avec elle. Pas sympa ? J'ai dit bonjour elle n'a pas répondu, et non, je n'ai pas envie de lui taper la discute gentiment, je n'ai pas envie de me laisser entrainer dans un truc qui ne me va pas... Je suis rentré chez moi dimanche matin, nous avons passé les deux nuits ensemble, le samedi il en a fait des tonnes devant les copains sur notre rencontre, comment j'étais belle... Des tonnes. Il l'a appelée, aussi, longuement.
Il vient à la maison jeudi, on avait prévu de partir en vacances mi juillet, mais je ne sais pas ce qui va se passer. Je pense qu'il va trouver une excuse pour ne pas partir avec moi. Je ne sais pas... Je me sens bombardée d'émotions contradictoires... Je me fiche qu'il ait des aventures, mais ce qui est précieux pour moi c'est notre lien de complicité et j'ai l'impression que c'est ce qui se passe avec cette fille "on s'est réconfortés mutuellement" m'a t'il dit. Je sais qu'il faut que je parle de tout cela avec lui et bien sûr je le ferai, mais je voulais vous écrire mon histoire, et peut-être avoir votre éclairage qui me sera sans doute précieux... Merci de m'avoir lue.

#
Profil

lau93

le mardi 29 juin 2021 à 16h52

Bonjour Paszen
Ce qui résonne en moi dans ton témoignage, et ce contre quoi je lutte encore, c'est le sentiment de perdre "LA" place auprès de celui qu'on aime , de ne plus être cette personne spéciale qui comble plus que toute autres les besoins et les attentes de notre amour.
Une autre personne le réconforte, le comprends, lui donne envie de se confier et marche ainsi sur "tes plate bandes" de complicité. La question qui taraude alors c'est celle de la chanson de Goldman " mais que lui donne l'autre que je n'offrirai?" Et la réponse est me semble t il ailleurs: rien de plus, rien de moins, mais autre chose, quelque chose en lien avec elle seulement mais qui ne te retire a priori pas la spécificité de ce que toi tu lui apportes.
Mon amoureux m'a dit un jours " vous êtes toutes les deux mon unique amour" en explicitant que chacune de nous était unique dans notre relation à lui, qu'il y avait une expansion des sentiment, pas de partage ou de retrait à l'une ou l'autre pour maintenir intacte une hypothétique part de gâteau immuable. Je travaille beaucoup à cette idée et à la compersion vis a vis de lui et d'elle. Pas facile tous les jours selon les gâchettes déclenchées mais j'ai l'impression d'avancer.
Je crois comprendre que tu étais moins insécure dans une approche libertine des relations comme si se cantonner au sexe était moins impliquant? Je me suis beaucoup questionné sur le moment que chacun identifie comme insécurisant: j'entends parfois des femmes péter un câble parce que leur conjoint a rigolé avec une autre femme devant elle. Ou encore a simplement rapporté une anecdote positive concernant une autre collègue etc. Et puis d'autre comme toi qui te dit si ce n'est que faire exulter le corps pourquoi pas aller jusqu'au sexe pas de problème, alors que d'autre encore vont accepter d'intégrer sans limite tout ce qui fait le bonheur de leur amour. C'est compliqué l'amour comme dirait @bonheur
BOn courage pour avancer sur ce chemin si tu fais le choix de poursuivre
L

#

PasZen (invité)

le mercredi 30 juin 2021 à 07h04

Bonjour,

Merci de ta réponse. Oui sans doute il faut que j'apprenne à voir les choses autrement, mais pour le moment je ne sais pas faire. Moins insecure avec juste les corps, c'est tout à fait cela. Je choque souvent les gens en disant cela, mais vraiment pour moi coucher quelques fois avec quelqu'un n'est pas important et ne génère aucune jalousie. Là, c'est différent. Et le fait qu'il m'ait dit ne pas être arrivé à lui faire l'amour ne me rassure en rien, peut-être même au contraire... En effet c'est ma place unique, notre relation si particulière à la quelle je tiens énormément. Un truc qui n'existe pas normalement, sauf que nous, on le fait vivre, ce truc. Perdre ça me rendrait infiniment triste

#
Profil

kill-your-idols

le mercredi 30 juin 2021 à 09h05

Dans ce cas là, la stratégie est toujours la même:

1) ne pas s'inquiéter des changements du partenaire
2) aller draguer ailleurs
3) attendre que ça passe.

Vu que ça arrive tout le temps, j'ai fais le tutoriel: Comment s’y prendre si votre partenaires devient polyamoureux (ou, tout simplement, s’il tombe amoureux de quelqu’un d’autre).

#
Profil

bonheur

le mercredi 30 juin 2021 à 15h30

@PasZen bonjour,

Moi je choque les gens lorsque j'exprime aimer sans sexualité. Il n'est pas aisé d'en avoir rien à foutre de ce que pensent "les gens". Vivre pour soi, suivant soi-même, n'est pas bien perçu. S'en foutre également. Et quand j'annonce aimé sentimentalement au plurielle, et ouvertement en plus...

Je suis peut-être (j'insiste sur ce peut-être) quelque peu comme ton amoureux. Ce qui m'a amené à me découvrir et m'épanouir dans la polyaffectivité (amour émotionnel, sentimental, non sexualisé). Je ne cherche plus d'explications, ni à intellectualiser ce qui ne peut l'être. Je suis, est désormais une affirmation, pour moi comme pour mes proches.

Aujourd'hui, je n'ai plus du tout de libido, désirs de sexualité, du fait de ma ménopause. Donc, ma vie sexuelle se résume à répondre, sans les ressentir (je ne capte pas les "signaux"), aux envies et désirs de mon unique partenaire. Plus jeune, je ressentais les signaux d'autrui et surtout j'émettais mes signaux. Malgré tout, il m'était impossible, faute de très, mais alors très mal le vivre, de passer d'un partenaire à un autre. Je ne me suis jamais forcée, y compris lors d'une période de célibat (j'étais très jeune). Lorsqu'un amoureux tiers (je vis avec mon chéri de vie depuis très longtemps) sollicite une sexualité, une colère m'envahit. Cet état étant intense, je m'en préserve. Ce serait toxique pour moi, je le sais. Une réalité qui ne vient pas obligatoirement me faciliter les relations. Je privilégie mon chéri de vie sur ce plan là.

En revanche, je passe de bras câlins à d'autres bras câlins aisément. J'adore cela même. Si je fais finalement facilement un choix de partenaire sexuel, il ne m'est plus du tout possible de choisir l'amour au détriment de l'amour. Je suis polyaffective (ou polyromantique, si tu préfères). Tout ceci peut (j'ignore ?) expliquer cette phrase qui te perturbe.

PasZen
Là, c'est différent. Et le fait qu'il m'ait dit ne pas être arrivé à lui faire l'amour ne me rassure en rien, peut-être même au contraire...

Tu me sembles exclusive, mono en amour. Enfin dans ta construction actuelle. Tu n'es pas poly et pas acceptante, en l'état. Je perçois ton amoureux comme moi (?), dans l'affection plurielle et non dans la sexualité plurielle. Si c'est le cas, sache que vous ne vous opposez pas. Il n'agit pas contre toi et ce serait dommageable qu'il ne vive pas suivant sa nature, pour te prouver qu'il t'aime. Et non, ce n'est pas à cause de toi, qu'il ne fait pas l'amour avec elle (ça résoudrait quoi, d'ailleurs).

Nombre de jeunes couples (ou moins jeunes d'ailleurs) veulent suivre ce courant intellectuel qui consiste à "ouvrir" son couple sexuellement, pensant ainsi se mettre à l'abri de la routine. Routine qui est certainement à l'origine de déboires de couples traditionnels. Etre un couple ouvert uniquement sexuellement peut bien se vivre. Lorsqu'il y a une spirale de bonheur qui conduit à une forme (à mes yeux) de libertinage. Ce n'est pas un gros mot, dans ma bouche, bien au contraire. Sauf que l'ouverture demande plus que de l'intellect et une volonté. Comprendre aussi que rien n'est figé et qu'une personne chemine.

L'ouverture n'est pas gage de "réussite". L'ouverture mène, suivant la nature des protagonistes à aimer. Sentimentalement, j'entends. Parfois avec pluralité sexuelle, parfois non.

Ce qui importe, c'est la découverte de soi et d'avoir un entourage qui n'impose pas. L'acceptance se fait dans la douleur, car elle demande beaucoup. Sache @PasZen, que cette évidence de bien vivre ta vie sexuelle multiple, est saine. Je suppose que n'impose pas à tes partenaires. Et bien, la même évidence peut bien se vivre dans une vie sentimentale multiple ET une vie sexuelle exclusive. Simplement, vos curseurs ne sont à l'identique. Tu n'es naturellement pas du tout dans ce mode de vie, dans cette philosophie. Lui, il semble que si.

Ne pas comprendre ne signifie pas ne pas accepter. Et oui, il chamboule ce que toi, tu considérais comme acquis. Tes valeurs doivent s'élargir. Ca demande temps et réflexion. Pas uniquement de la volonté. La volonté est parfois dans le réfractaire, le contre-productif. Tu pensais avoir trouvé un remède miracle, une clé, et tout t'échappe. Ca viendra ! Les miracles n'existent pas. Les évidences viendront, je crois. La clé deviendra un pass. Lui laisser le temps et la capacité d'être forgée.

#

PasZen (invité)

le mercredi 30 juin 2021 à 19h04

Bonjour @bonheur

Merci d'avoir pris le temps de me répondre. Ce que tu écris me laisse interrogative, et je ne sui spas certaine de tout comprendre. Pas de jugement ni de dénigrement derrière ces mots, je voudrais sincèrement mieux comprendre ce que tu écris. Que je sois "mono en amour" oui sans doute..; En fait, pour dire vrai, j'ai une histoire de vie un peu chaotique et je ne suis pas certaine de ressentir de l'amour... J'ai été mariée des années à quelqu'un qui était celui qu'il me fallait à ce moment là pour ne pas sombrer. J'avais besoin de stabilité, d'un truc plan plan qui me ramène à la surface. Cet homme avec qui je suis aujourd'hui, je l'ai rencontré avant mon mariage. Un peu avant. [Attention je sais j'ai l'air de raconter une série Z mais je vous assure que tout ça est vrai] On s'est vus, on a flashé. 2 jours de fête, 2 jours de flash. Rentrée à la maison avec celui qui allait devenir mon mari, à qui j'avais dit le jour où on est sortis ensemble que je n'étais pas fidèle (et que je n'ai finalement pas trompé durant 25 ans, va savoir pourquoi) bref on est rentrés, grosse engueulade, il me dit que j'avais été indécente, il avait raison, mais qu'est ce que j'y pouvais ? Rien. j'ai fait le choix, conscient, de me marier avec lui. Cet autre homme, je l'ai croisé à plusieurs reprises, dans des fêtes, il faisait partie d'un cercle éloigné d'amis. Chaque fois le flash, le désir qui montait, un truc incroyable. Il est arrivé un moment où ça n'allait plus dans mon couple. Vous savez ce que j'ai fait ? J'ai arrêté d'aller aux grosses fêtes. J'avais trop peur de céder. Je n'étais pas à la fête des 40 ans de mon mari pour cette raison.... Et puis est arrivé un jour où... Il ne devait pas être là, il y était. Je ne voulais pas y aller, mon (ex) mari s'est énervé très fort, en disant que je ne pouvais pas faire ça à tous nos amis (c'était un jour de l'an) J'y suis allée. Il était là? Putain ce truc... Ca faisait 10 ans qu'on ne s'était pas vus... On s'est juste embrassés, le lendemain soir. Je lui ai dit que je ne voulais pas mourir sans avoir fait l'amour avec lui. C'est moi qui l'ai recontacté. Je pensais sincèrement que c'était un truc physique, et puis j'avais toujours dit que je n'étais pas fidèle, sans jamais aller plus loin que quelques flirts enfantins, alors je me suis dit qu'il fallait que je le fasse. Que ça ferait passer ce désir de fou. Et surprise... Ce n'était pas ça. C'est ailleurs. On a une connexion au delà des cadres. On a des vies très différentes. Je veux dire très très... Pour caricaturer, moi je suis une bourgeoise très reconnue socialement, lui un SDF au RSA depuis 10 ans. (il vit dans une caravane ou un camion, c'est selon...) Mais c'est comme ça. On se comprend d'un regard. C'est mon frère, bien plus que mon amour. Lui dit qu'il ne m'aime pas. Pas d'amour. Moi j ne sais pas, parce que l'amour je l'ai jeté et très très loin lorsque j'étais adolescente. Je ne sais pas ce que sont ces sentiments, mais je sais que le lien entre nous est puissant. Et c'est ça que je ne veux pas perdre. C'est pour ça que je me fiche totalement qu'il couche avec des filles (ou des mecs) Mais maintenant que j'ai trouvé la seule personne à qui j'ose dire vraiment qui je suis je ne veux pas que la vie me le retire. Peut-être comprendras-tu un peu mieux, @bonheur, pourquoi je suis si triste et si angoissée... Mais il sera là demain et nous parlerons...
Merci, en tous cas, de prendre ce temps pour moi...

#
Profil

bonheur

le mercredi 30 juin 2021 à 20h24

@PasZen : tu as raison, cela vient certainement de moi et du fait que j'ai lu ici plusieurs histoires. Désolée !

J'ai dû tout mélanger et faire de l'amalgame. Pas m'en vouloir... :-/ :-(

#

PasZen (invité)

le mercredi 30 juin 2021 à 20h37

Oh je suis désolée @bonheur , je ne voulais surtout ni te vexer ni te laisser penser que ce que tu écrivais ne m’intéressait pas. C'est juste que je cherche à comprendre, vraiment, ce que tu écris (et aussi ce que je vis)

#
Profil

bonheur

le jeudi 01 juillet 2021 à 08h43

@PasZen. Non, c'est moi. J'ai l'esprit et les pensées en vrac actuellement :-D . Je mélange un peu tout et j'ai peut-être pataugée un peu. J'ai la "tête ailleurs" et le stress de mon chéri qui est en pleine période d'examen Bachelor.

Tu as sans doute un amalgame également, d'où ton manque de compréhension. Le mien avec. Tu n'avais jamais, à ma connaissance, indiqué le phénomène du "coup de foudre" (deux personnes aimantées) auparavant ? Ou alors, je n'avais pas perçu cela !

Cela m'étonne car j'en ai connu quelques-uns moi-même. Tu es inscrite en mode invitée, je ne peux donc pas converser avec toi directement. Peu de livres aborde ce sujet. Il faut croire que peu de personnes ressentent cela. Toutefois, je t'invite à lire ceci :

https://www.payot-rivages.fr/payot/livre/aimer-978...

Si tu te retrouves à travers les mots de l'auteur, alors je vise juste. Sinon, je me trompe.

#

PasZen (invité)

le jeudi 01 juillet 2021 à 12h13

Bonjour,
C'est sûr, je manque de clarté en ce moment :) Je suis même assez confuse à vrai dire... Je n'avais pas raconté toute l'histoire (et en réalité si je voulais tout raconter, je ferai un roman je crois ahah) car je ne pensais pas que cela avait de l'importance, ce "coup de foudre". Mais c'est vrai que peut-être ça change des choses...
Le livre que tu m'as indiqué est épuisé malheureusement mais je vais essayer de le trouver en bibliothèque.
Merci de tous ces conseils !
Il sera là en fin d'après-midi, je reviendrai sans doute te dire, vous dire ce qui est sorti de nos échanges... Et puis peut-être m'inscrire pour de bon sur le site :)

#
Profil

bonheur

le jeudi 01 juillet 2021 à 14h26

@PasZen.

Tout est important, dans une vie amoureuse. Le manque de clarté est fréquent, ce n'est pas bien méchant.

https://livre.fnac.com/a1521588/Susan-Baur-Aimer
https://livre.fnac.com/a1783945/Susan-Baur-Aimer
https://fr.shopping.rakuten.com/mfp/5181937/aimer-...

Oui ou alors en bibliothèque.

Un coup de foudre a ceci de particulier qu'il transforme et que l'amour est perçu ensuite différemment. Le coup de foudre demeure à vie. Souvent, il devient impossible à vivre tout en étant impossible à oublier, à s'en défaire. Il transforme aussi car toujours il impacte dans le fait que l'on sait avec certitude ce que l'on ressent (on le découvre lorsque cet amour se rend impossible). Pourquoi impossible ? De part sa nature justement. L'intensité, l'incapacité de ne plus pouvoir penser...

Dans le cas où tu t'inscrives, me permettras-tu de t'adresser mon mail direct (que je ne peux indiquer ici) et t'envoyer un fichier pdf où ce sujet est abordé (entre autres) ?

#
Profil

lau93

le jeudi 01 juillet 2021 à 17h24

Bonjour @Paszen
Quand tu dis : " En effet c'est ma place unique, notre relation si particulière à la quelle je tiens énormément. Un truc qui n'existe pas normalement, sauf que nous, on le fait vivre, ce truc. Perdre ça me rendrait infiniment triste " j'entends "il n'y a qu'entre nous deux que ça peut exister"?
C'est vrai que ça peut être tellement difficile d'admettre qu'on ne perd pas quelques chose parce que l'autre l’expérimente aussi avec une autre personne. Oui, la vie peut vous séparer, cette nouvelle relation peut l'entrainer loin de toi. Mais il est possible aussi que votre complicité construite, ancrée, vivante, ne puisse pas s'effacer devant d'autres complicités. Un peu comme quand on rencontre de nouveaux amis avec qui on s'entend trop bien mais que ça n'efface pas la complicité d'avec nos vieux amis? Je persiste à voir dans ton " angoisse et incompréhension " la peur de perdre LA place, peut-être parce que ça fait écho en moi très fort. Et qu’en cherchant je commence à comprendre où s'est ancré en moi cette peur. ça ne me dit pas encore toute les manières de m'en défaire mais ça diminue la crainte de ne pas arriver à faire face. J'aime la phrase de Boris Vian: " Si on rate ce moment, on essaie celui d’après, et si on échoue, on recommence l’instant suivant. On a toute la vie pour réussir." Alors je me dis qu'il me restent encore quelques années a vivre pour réussir.
Bonne soirée
L

#

PasZen (invité)

le vendredi 02 juillet 2021 à 08h47

Pouh lala... Alors on a discuté, beaucoup. Pas de remise en question de nous deux, bien sûr il part en vacances avec moi, faut pas que je m'en fasse de toutes façon c'est une jeunette ça va pas durer c'est sûr elle va partir... Mais en fait il est amoureux d'elle. Et pas de moi. J'ai remis ça sur le tapis, lui ai dit, moi, que je l'aime. Lui me rétorque très clairement que non. Il ne m'aime pas. Qu'entre nous le lien est autre. Pas de l'amour. Autre chose. Ça me rend dingue.

#
Profil

bonheur

le vendredi 02 juillet 2021 à 10h45

Bonjour @PasZen,

Déjà, ne remet pas en question tes émotions amoureuses. Tu les vis, donc elles existent. Tu les reconnais, donc elles existent.

Je fais aussi partie de ces personnes qui souffrent d'un manque de reconnaissance de l'amour. Je serai mal placée pour ne pas comprendre ton incompréhension et ton ressenti. Ma réponse va être plutôt intellectuelle, car face à cela, je n'ai que cela. Mon cerveau.

Si un point, question émotion (je considère l'amour comme émotionnel). J'ai eu des amoureux plus jeune que moi et mon chéri de vie (nous avons 2 ans d'écart). Et je ne vois ce que l'âge vient faire dans ce que je ressens pour quelqu'un. Mon amoureux actuel a la moitié de mon âge et pourrait largement être mon fils. Et alors ? L'amour est.

Il ne semble pas l'aimer plus elle. J'aurai tendance à indiquer qu'il ne prend pas cette nouvelle relation comme durable. En cela, de mon côté, je sais qu'un jour mon amoureux voudra construire une vie et que dans celle-ci, je n'aurai sans doute aucune place.

Est-il dans le déni de l'amour ? (ton amoureux) Si c'est le cas, sache que c'est son déni, pas le tien. Obliger est contre-productif. Bousculer pour obtenir la vérité ? Ben je l'ai fait autrefois. Ca me revenait dans la gueule systématiquement. Qu'il t'aime ou non, il se peut qu'il fasse partie de ces personnes qui rejette l'amour. Elles le vivent mais refuse catégoriquement de l'exprimer autrement (par des mots, par exemple). En gros, elles aiment sans aimer.

Je ne cherche plus à comprendre. Aujourd'hui je fuis ces personnes. Ce n'est contre elles, c'est pour moi. Je le vis trop mal. C'est toxique pour moi. Quand l'écho n'est pas, je délaisse.

C'est difficile lors d'un coup de foudre, et surtout si l'on a pris sur soi de pouvoir donner corps à la relation. Le supportable a ses limites. Je connais les miennes désormais.

@PasZen. Il est adulte. Il fait ce qu'il veut. Tu es adulte et toi seul sait ce qui te rend heureuse. En revanche, considère comme exact ce qu'il t'exprime. Même si c'est un crève-coeur pour toi.

Message modifié par son auteur il y a un an.

#
Profil

PasZen

le samedi 03 juillet 2021 à 15h17

Bonjour @bonheur
Tu demandes s’il est dans le déni de l’amour. Je ne crois pas. Je crois que le lien que nous avons est autre chose. Pour lui les histoires d’amour se terminent toujours mal. Peut être pour ça aussi qu’il veut que la notre n’en soit pas une. J’ai du mal à comprendre ce décalage : il est amoureux de cette toute jeune femme. Il est comme un gosse a lui envoyer des textos tout le temps. Et dans le même temps il m’assure que cela ne change rien pour nous. Il dit que cette histoire n’est pas durable mais pas de son souhait bol le dit par «  raison » parce qu’elle a l’age De sa fille que c’est une relation tampon et qu’il est sur qu’elle va partir. Alors parfois je me dis qu’il garde juste la vieille sous le coude pour les mauvais jours.... et en même temps il est là, n’a pas remis nos vacances en jeu
Il me faisait reproche tt a l’heure d’être en boucle avec mes questions ce que je lui accorde mais en expliquant que j’ai Besoin de comprendre, que d’aitres Que moi lui auraient dit d’aller se faire voir. Il rit et dit qu’il n’y a aucune raison à une telle réaction.... ah. Eh bien moi je trouve que si. Je ne sais toujours pas où j’en suis. Je pense que je prendrai une décision après nos vacances.
Merci de vos retours

#
Profil

bonheur

le dimanche 04 juillet 2021 à 15h00

@PasZen,

Dans une relation il y a deux personnes distinctes, qui vivent distinctement.

Lui n'est pas dans l'amour, tel que généralement admis. Bon ok. Cela ne te convient que peu, difficilement en tout cas. Et quoi qu'il te dise, sauf mentir, ne te satisfera. Je ne peux pas te blâmer. Si j'aime et qu'en retour je reçois autre chose, je vis mal la situation. Cela m'a amené déjà à rompre. Sans une réciprocité qui me permet d'être dans l'amour, je rends la liberté et m'extrais du lien. Je sais aujourd'hui faire mon deuil du non vécu... sachant que je continue à vivre au sein d'un autre avenir, avec d'autres relations, ou pas.

Il vit dans la simplicité et se senti bien dans l'instant qu'il vit, sans mettre des mots. Toi, tu te questionnes et attaches de l'intérêt, de l'importance à la relation. Tu as besoin de la définir pour bien la vivre (je suis ainsi également). S'il n'était pas attentionné, sensible à toi, etc, tu l'aurais déjà quitté, sans doute. Tu as déjà quitté un passé pour construire un avenir. Tu sais que ça impacte, évidemment, pas au point de ne pas survivre. Et surtout, cela permet de réinventer sa vie, différemment.

Si je comprends bien, il considère faire preuve de patience (tu le lasses avec tes questions, tes doutes...). Son discours est peut-être qu'il faut lâcher prise. Sauf que voilà, si ça fait du bien à certaines personnes, c'est contre-productif chez d'autres (j'en suis).

Vous êtes différents et un fossé se creuse. Il ne doit pas "changer" et toi non plus. Lui n'est pas en difficultés, toi si. C'est ainsi.

Dans tous les cas, savourez vos vacances.

#
Profil

PasZen

le lundi 05 juillet 2021 à 23h27

Bonsoir @bonheur
C'est ça. Il est dans la simplicité, la fluidité, et le lien autre. on a reparlé hier, c'est lui qui m'a redit qu'il n'y avait aucune raison d'avoir peu d'un quelque abandon, et quand j'ai "senti" qu'en effet, cet abandon potentiel n'existait pas, mon regard a changé. C'est d'ailleurs très curieux comme sensation... Vraiment...

#
Profil

bonheur

le mardi 06 juillet 2021 à 08h43

Tu l'as sans doute écouté avec ton coeur et non ton cerveau. Heureuse de te lire ainsi, plus dans la décontraction. (+) :-D

Répondre

Chercher dans cette discussion

Autres discussions sur ce thème :


Espace membre

» Options de connexion