Polyamour.info



Les messages appartiennent à leurs auteurs. Nous n'en sommes pas responsables.

Merci de consulter notre charte de discussion pour connaître les règles qui régissent les conversations sur ce site.

Besoin d'éclairage: mon mari se dit poly

Bases
#
Profil

lilas01

le vendredi 03 janvier 2020 à 15h55

Bonjour à tous,

J'ai besoin d'échanger sur ce que nous vivons actuellement. J'ai 38 ans et avec mon mari nous sommes mariés depuis plus de 10 ans et avons deux enfants pré-ados.
De part son travail, mon mari part souvent en déplacement (à l'étranger) qui peuvent durer plusieurs semaines et cela, depuis le début de notre aventure. A la naissance de notre deuxième enfant, il a eu la possibilité de muter. Il ne se sentait plus bien dans son travail. Par amour, pour son bien être et le nôtre, je l'ai suivi avec les enfants. Après quelques semaines, je me suis rendue compte que ce déménagement impliquait beaucoup plus pour moi que ce à quoi je m'attendais (un autre région, une autre langue, l'éloignement de la famille, l'isolement...). Je pensais pouvoir y faire face, j'ai retrouvé facilement un emploi mais quelques mois après le déménagement, les déplacements à l'étranger ont repris et je me sentais seule. Faire appel à la famille n'était pas une option vu la distance. Je me suis alors centrée sur mes enfants, la maison... Je gérais tout quand mon mari partait et avait du mal à lâcher lorsqu'il rentrait à la maison sachant qu'il allait repartir dans la foulée. J'ai délaissé notre relation pour pouvoir assumer tout le reste. J'ai ainsi tenu plusieurs années, je lui en ai voulu inconsciemment mais savait qu'il n'y était pour rien et que c'était son boulot. Nous avons essayé de parler de ce que nous ressentions, mais peut-être par peur de blesser l'autre, nous ne sommes jamais allés au fond des choses. D'autant plus que lorsque nous étions ensemble nous passions de supers moments, nous étions heureux. Mais tout cela a laissé des traces, sur lui et sur moi. On s'est éloigné. Les trois dernières années, il a dû suivre plusieurs formations de longues durées et assez éloignées de la maison. Il partait la semaine et revenait le WE. L'an dernier, sa formation a duré 10 mois pendant lesquels il partait du dimanche (parfois matin même) au vendredi soir. Ce n'était un moment facile ni pour lui ni pour moi. Pour lui, car c'était une formation très exigente et pour moi du fait de l'isolement et de toutes ses casquettes que je devais gérer seule. On s'est encore plus éloigné. En février, nous avons eu une longue conversation pendant laquelle nous avons exprimé ce que nous ressentions. Nous avons parlé séparation. J'en ai été chamboulée. Ca m'a permis de réfléchir sur nous, notre couple, ce que j'avais envie. J'ai compris que mes sentiments pour lui étaient toujours présents. De son côté, il a continué à s'éloigner. Quelques semaines après sa formation, il m'a avoué avoir eu une liaison pendant cette formation. Un choc pour moi et pourtant je savais que cette situation nous l'avions "créée" ensemble. Cela a permis d'échanger, nous sommes allés chez un psy, séparément et ensemble. Nous avons mené un travail sur nous-même. Au fil des semaines, nous nous sommes retrouvés, j'ai de nouveau ressentis des sentiments forts pour lui et même plus forts que ce que je n'avais jamais éprouvé. Nous étions très proches. Je pensais qu'un véritable dialogue s'était établi entre nous. Je pensais que nous échangions de tout sans tabou.
Il y a une semaine, il m'a parlé de polyamour, m'avouant avoir toujours une liaison avec cette personne. Je me sens trahie, trompée, humiliée... Je suis très mal de cette révélation. Nous discutons toujours énormément depuis. De mon côté, je n'ai jamais vécu ce qu'il est en train de vivre et je peux le comprendre. Aujourd'hui, il me demande de vivre une relation plus ouverte, partageant des moments à 3 avec cette personne. Je ne suis pas contre le fait de réfléchir sur notre couple et sur la manière de continuer à avancer ensemble car nous avons toujours des sentiments amoureux forts l'un pour l'autre.Je ne sais juste pas comment vivre et accepter ce qu'il me propose. J'ai l'impression que notre couple n'est pas suffisamment solide actuellement pour envisager plus d'ouverture. J'ai besoin de le retrouver lui avant d'envisager d'ouvrir notre couple. De son côté, il dit éprouver des sentiments pour cette personne et une attirance physique. La quitter n'est pas envisageable pour lui même s'ils ne se voient que très peu. Il se dit polyamoureux et moi je vis cela très mal. Comment avancer? J'ai lu qu'il faudra beaucoup d'échanges et de temps pour avancer ensemble. Sauf que j'ai l'impression d'être poussée dans une voie que je n'ai pas choisie. Merci pour vos éclairages

#
Profil

Caoline

le vendredi 03 janvier 2020 à 21h19

Bonsoir,

Comme dit dans plusieurs discussions récentes, ton mari n'est pas poly puisque tu n'étais ni au courant ni en accord avec cette relation. Par contre il semble vouloir évoluer vers le polyamour, à toi de voir avec le temps, les discussions... si ça peut te convenir.

Bon courage

#
Profil

Intermittent

le vendredi 03 janvier 2020 à 22h05

Pose lui donc la question de savoir s'il est d'accord pour que tu ais également une autre relation de ton côté.
Parce que c'est un des principe de base du polyamour.

Quelquefois, c'est la question qui fâche .....

#
Profil

Siestacorta

le samedi 04 janvier 2020 à 01h52

Il y a pas de mal, en principe, à ce qu'un temps de polyamour soit une transition vers une fin de relation, les évènements permettant parfois de savoir où on veut encore aller.
Mais en pratique, je crois qu'on peut se faire du mal, puisque faudrait déjà tomber à chaque fois sur une ou plusieurs autres personnes poly et très patientes et ayant pas de grosses attentes sur le même temps (et on parle d'années, là...). Alors qu'à mon sens, la liaison de ton mari est juste une amante mono, dans un cadre d'adultère (avoué, mais c'est le bon mot quand même), et que de ton côté t'as pas tellement cherché de mouvements inédits dans ta vie amoureuse : tu as pas ou cherche pas d'amants, tu te sens pas de vivre une relation à trois, ou même une relation où cette personne pourrait passer chez vous pour le café.

Je parle à priori... je vous connais pas. Le peu que je lis est plein de bonnes choses, vous êtes capables de vous parler avec pas mal de sincérité.
Mais bon, l'ouverture poly me semble pas indispensable ici : vous pouvez rompre ou choisir de continuer votre relation sans ça...
C'est peut-être pas le cas de ton mari, mais je crois bien qu'il connait pas plus le polyamour que toi, seulement le fait de vouloir entretenir deux relations... Cachées ou pas. Et ça, les gens pas poly en sont tout à fait capables. Autrement dit : on est pas "polyamoureux" parce qu'on aime deux personnes, mais parce qu'on aime faire co-exister plusieurs relations dans sa vie, qui sont heureuses dans leur coexistence, et où toutes les personnes peuvent commencer et avoir d'autres relations. Donc une des questions à lui poser, en plus de "et moi, je pourrais ?", ce serait : "et elle, imaginons même si c'est pas le cas, elle pourrait rencontrer de nouvelles personnes, si elle voulait, ça changerait rien pour toi ?" (j'insiste sur "nouvelles", parce que si elle a déjà quelqu'un que ton mari considère comme "pas important, ça se finira", ça fausse le truc).

Donc bref : "polyamour", c'est un changement important, en pratique et en vision d'une relation. C'en servir pour assumer un truc qui en fait va créer plein de complications parce qu'à part utiliser le mot, yaurait pas eu tous les changements petits ou gros qui viennent avec (apprendre à réagir quand il s'agit de la/du troisième, la/le rencontrer, en parler en public, aux enfants...), ça peut en venir à reculer pour mieux se planter.

Je vous déconseille pas le poly. Mais si c'est juste un truc pour repousser un choix, autant se l'avouer dès le départ. Ce sera d'ailleurs pas forcément le choix de la rupture entre vous, qui sera repoussé. Ca pourra être le choix de pas garder l'autre liaison, ou même celui de changer plus à fond, plus tard ou progressivement, la relation.
Je crois qu'inconsciemment, c'est pas un changement complet que vous imaginez (qu'il imagine), mais un genre de "faire avec".
Et encore. Lui pourrait accueillir à bras ouverts le "mais oui, on fait ça, on y réfléchira plus tard", soulagé de pas avoir à gérer de suite... Et puis ça fera mal pendant et à la fin quand même, parce de son côté, ce truc de "changer tout" aura pas été intégré.

Autre point : je crois qu'avec ce mode de vie de parents qui se voient pas assez, vous n'avez pas eu l'occasion d'aimer une vie de couple depuis longtemps. Et peut-être que pour plein de raisons, c'était pas, en vrai et pas seulement circonstanciellement, votre priorité. Pour vous, pour l'un de vous deux seulement, je sais pas.
C'est un peu dommage de s'en rendre compte, mais c'est pas grave, il y a sûrement des choses de vous et de votre vie qui ont été aimées et voulues.

Enfin : le retour de flammes face aux difficultés, c'est vachement bien parce que ça aide à les surmonter, mais faut aussi se méfier de leur côté mécanique. Une partie de nous transforme une peur de changement et un besoin de reconnaissance en sentiment vers l'autre. C'est naturel, et parfois ça fait le job, mais c'est pas forcément le critère central pour savoir si cette relation est encore bonne.

Voilà, désolé du côté "vent froid" de la réponse, alors que je connais pas plein de détails... Mais je pense que ça fait des élements pragmatiques à utiliser.

Message modifié par son auteur il y a 2 mois.

Répondre

Chercher dans cette discussion

Autres discussions sur ce thème :


Espace membre

» Options de connexion