Polyamour.info



Les messages appartiennent à leurs auteurs. Nous n'en sommes pas responsables.

Merci de consulter notre charte de discussion pour connaître les règles qui régissent les conversations sur ce site.

Amour et Respect

Bases
#

(compte clôturé)

le jeudi 22 mai 2014 à 20h11

Je lis toujours "l'intelligence du coeur" d'Isabelle Filliozat. Voici un passage que je souhaite également partagé avec vous tous :

"le mot respect est dérivé du latin respicere, qui signifie regarder. Le respect n'est pas un devoir moral, mais un mouvement intérieur spontané qui signe l'amour. C'est la capacité à voir la personne telle qu'elle est, c'est être conscient de son unicité, c'est désirer la voir s'épanouir selon ses propres désirs et voies, et non selon nos projets. Sinon, ce n'est plus de l'amour, c'est de l'exploitation. On peut faire des projets avec les autres, pas sur les autres."

Je pense que cela explique que mon mari m'accepte telle que je suis alors que ma polyaffectivité va à l'encontre de ses désirs et de ses projets. Il me considère dans mon unicité (donc avec ma vrai nature, même tardivement révélée). Ce respect lui a même permis d'accompagner mon évolution au lieu de s'y opposer catégoriquement. D'ailleurs, de mon côté, mon évolution n'est jamais allé à l'encontre de nos projets communs.

Message modifié par son auteur il y a 5 ans.

#

(compte clôturé)

le jeudi 05 juin 2014 à 00h27

<message supprimé>

Message modifié par son auteur il y a un mois.

#
Profil

Alygator427

le vendredi 06 juin 2014 à 14h18

Belle citation
Merci

#

(compte clôturé)

le samedi 07 juin 2014 à 10h40

TMLA
Je mettrais bien en association au mot "respect" celui d'empathie (la vraie!).

Je dirais, mais ça n'engage que moi, que le mot respect convient vis à vis d'une personne avec l'on a un lien proche. J'emploierai plus le mot empathie vis à vis d'un-e inconnu-e (voir d'un animal qui souffre par exemple).

TMLA
Comprendre l'autre sans condition ni restriction, tel qu'il/elle est et l'accepter dans ses failles et ses faiblesses.

Comprendre l'autre et l'accepter, oui, c'est plus qu'important. Souvent, on ne fait pas l'effort de cela et parfois l'autre ne désire pas qu'on le découvre réellement, surtout avec ses failles et ses faiblesses. Mais qui sait comment chercher, trouvera dans tous les cas...

#

(compte clôturé)

le samedi 07 juin 2014 à 10h42

TMLA
Voir l'autre tel qu'il est c'est aussi accepter de ne pas toujours comprendre mais d'être ouvert à une nouvelle vision des choses et à d'autres réalités que celles qu'on avait côtoyées jusque là.

C'est également cette soif de découverte qui poussent certains poly (dont moi, certainement quelque peu) à s'affirmer et à vouloir s'assumer tels qu'ils sont.

#
Profil

bodhicitta

le samedi 07 juin 2014 à 10h45

gcd68: quand monsieur gcd ou un de tes enfants ont mal ça ne te fait pas mal à toi :-/ ? empathie...

Message modifié par son auteur il y a 5 ans.

#

(compte clôturé)

le samedi 07 juin 2014 à 10h46

Est-ce de l'empathie ou de l'amour ? Je ne pense pas que l'on puisse comparer.

Les liens d'attachement et l'empathie ne peuvent être je pense comparable, sauf si l'on considère qu'il y a de l'empathie dans le lien d'attachement qui nous lie à une personne avec laquelle on vit.

Message modifié par son auteur il y a 5 ans.

#
Profil

bodhicitta

le samedi 07 juin 2014 à 10h48

non mais je pense que cet amour tu as plus d'empathie pour eux p c que tu les aimes, l'un va avec l'autre

Message modifié par son auteur il y a 5 ans.

#

(compte clôturé)

le samedi 07 juin 2014 à 10h50

Ah zut, j'ai modifié pendant que tu me répondais :-/

#

(compte clôturé)

le samedi 07 juin 2014 à 10h51

Dans ce cas l'empathie est intégrée dans le lien et elle ne ressort pas en tant que telle ?

#
Profil

bodhicitta

le samedi 07 juin 2014 à 11h03

gcd68
ne ressort pas en tant que telle ?

à voir, à réfléchir... :-/ j'y vais d'ailleurs... (réfléchir au jardin)
D'autres avis?

Message modifié par son auteur il y a 5 ans.

#
Profil

LuLutine

le lundi 09 juin 2014 à 01h27

D'après Wikipedia :

Wikipedia
Selon les contextes, l'empathie désigne à la fois une aptitude psychologique et les mécanismes qui permettent la compréhension des ressentis d'autrui.

Pour ma part ça correspond pas mal à la définition que j'avais, donc si tu peux comprendre les ressentis d'un(e) inconnu(e), à plus forte raison tu peux comprendre ceux de tes proches non ?

Donc pour moi il est évident qu'on ressent de l'empathie pour ses proches, c'est plutôt le contraire qui me semblerait étrange...

#
Profil

jojodlacolo

le mercredi 23 juillet 2014 à 09h04

Vous avez toutes de très jolies citations
pour ma part si je peux me permettre je n'ai que de l' amour pour ma famille la plus proche femme enfants.
l empathie je le réserve pour tout les autres si l' un de mes enfants a mal j'ai aussi mal c'est dans mon Coeur mon esprit et mes tripes .
quand j'ai fait du mal à ma femme.....et bien j'ai MAL ,mal a mort et c'est toujours le cas d ailleurs,j'ai mal du fond de mon âme du fond de mes boyaux de lui avoir fait mal .
et la je ne pense pas que se soit de l empathie.
j'ai bien lu ce qui a été écrit et je me dit que oui c'est vrai la frontière entre les deux n' est guère très large effectivement après c'est a chacun et chacune de voir où se trouve cette frontière
qu' en pensez vous? :)

#

(compte clôturé)

le mercredi 23 juillet 2014 à 10h03

Je lis actuellement un autre livre "trop intelligent pour être heureux ? L'adulte surdoué" de Jeanne Siaud-Facchin (éd. Odile Jacob ISBN 978-2-7381-2087-8)

Comme Isabelle Filliozat, l'auteure indique une notion de quotient émotionnel. Nous ne sommes pas tous identique face à cela et l'expression des émotions doit également bien se faire. Il faut trouver le bon moyen, celui de gérer les excès d'émotions. Moi j'ai trouvé le mien, enfin le meilleur pour moi, car il déconcerte toujours mon entourage.

Ce quotient ne tient pas compte du genre de la personne : homme ou femme n'est pas là l'important. Je crois que pour les personnes hypersensible, hyperémotive (vis-à-vis d'elle même ET très souvent ressentant les émotions d'autrui, ce qui n'est pas le cas de tout le monde) l'important est de se concentrer sur cette gestion personnelle, de la décrypter, de la comprendre et de l'expliquer. Comme pour l'amour, les mots justes sont délicats à trouver.

En conclusion, je dirais qu'au diable le vocabulaire, aucun mot ne décrit un ressenti hypernégatif (ou hyperpositif). Une bonne connaissance de soi est essentielle à cet égard pour gérer les surcharges émotionnelles.

#
Profil

jojodlacolo

le mercredi 23 juillet 2014 à 10h54

Tout à fait d'accord avec toi :)

#
Profil

bonheur

le vendredi 26 janvier 2018 à 07h58

Je ressors cet ancien fil de discussion

Répondre

Chercher dans cette discussion

Autres discussions sur ce thème :


Espace membre

» Options de connexion