Polyamour.info



Les messages appartiennent à leurs auteurs. Nous n'en sommes pas responsables.

Merci de consulter notre charte de discussion pour connaître les règles qui régissent les conversations sur ce site.

Un non PA du moins pour l'instant et en difficulté

Bases
#
Profil

Hunchen

le jeudi 02 janvier 2020 à 14h16

Bonjour à tous,

Enchanté d'ors et déjà de faire votre connaissance !
Ce message va sans doute vous sembler familier puisque j'ai déjà pu lire des dizaines de témoignages similaire.
Mais qu'il en soit ainsi, je vais lancer un (mon) pavé dans la mare. J'arpente des forums depuis maintenant plusieurs semaines. Notre histoire est très ordinaire. Début de la trentaine tout les deux, envieux d'un avenir solide à deux, on vit ensemble depuis quelques années et ça se passe bien. On a de très chouettes jobs. On communique et sort dès que nos emplois du temps le permette (Je suis chef d'entreprise). C'était d'apparence vraiment très cool jusqu'à présent.

Mais malgré qu'on pensait être bien dans nos baskets (niveau couple), il y avait un petit hic. Une sorte de voile d'ombre à des années lumières de ce qu'on pensait être le PA. Enfaite, elle déprimait souvent et cherchait sans cesse sa place dans cette société. Elle avait des envies d'évasion, voyages, monter des projets utopiques. On a longtemps cherché à deux des solutions par rapport à ce besoin incompris. Son mal-être revenait par période et elle écartait immédiatement notre couple des facteurs potentiels qui lui ternissait la vie. Pour l'aider, je lui ai conseillé avec des amis de voir un professionnel et de discuter de tout ça. C'était il y a quelques mois.

Pour restituer : Initialement, nous étions dans une dynamique de mono bien rangé. Elle ayant vécu par le passé, pas mal de relations avec du mensonges, de la tromperies et des violences. Et moi ayant pas mal batifolé, faisant un peu tout et n'importe quoi et expérimentant pas mal de choses qui ont forgé certains de mes principes actuels. Je suis par exemple sorti avec une libertine, avec une trans, avec un homme,... On peut dire que je suis open sur certaines choses mais là où ça coince c'est l'intimité et l'exclusivité. J'aime maintenant avoir un petit cocon tranquille et surtout je me suis calmé sur les rencontres lorsque je l'ai rencontré, ELLE. On a tout les deux eu le coup de foudre et cela va faire 5 ans qu'on a super bien accroché et que sans aucune crainte, on a directement envisagé l'avenir à deux. Nous étions entrain de regarder après une maison...

Pour le côté couple traditionnel, c'est même elle *ironie* qui a une petite pointe de jalousie lorsque j'ai des rendez-vous pro avec des femmes ou que je parle à des clientes le soir. D'un point de vue "sérieux du mono archétype". On peut dire que je suis devenu le gentil gros nounours mielleux qui la rassure sans cesse. Mais peut-être que cette tranquillité et ce destin tout tracé qu'elle a imaginé à éveiller quelque chose ? Un truc inavoué qu'elle fuit au final ?

Il y a un petit temps, elle a rencontré un homme très charismatique et très libre dans ses pensées. Ca l'a énormément chamboulée et comme une droguée, elle redemandait à lui parler. Passer du temps avec, etc... J'était au courant de cette rencontre et plutôt enthousiaste à l'idée qu'elle discute de plein de choses avec une autre personne. (Vous sentez l'espèce de grosse nouille profondément naïf que je suis ?) Puis un jour, elle fond en larme et m'annonce qu'elle a cru éprouver des sentiments d'amour et être très attirée par cet homme. Elle a eu peur, elle a tout arrêté. Elle m'aime et ne veut pas me perdre.
Mais au final elle a gardé contact très sporadique par texto avec lui. Depuis ce passage récent, on s'est ressoudé, j'essaie d'être encore plus présent malgré mon job chronophage. Elle réclame énormément d'attention et d'amour.

Voilà les prémisses et le noeud du problème. On lui met un nom sur ce qui se passe. Elle est peu-être PA. Elle refuse de se l'admettre. Elle souffre, je souffre. On a construit tout ce petit bout de chemin pour au final devoir improviser un nouveau mode de vie au pluriel si elle rencontre quelqu'un.
De mon côté, j'essaie de l'accompagner là dedans mais je suis extrêmement perturbé par le changement drastique de philosophie de la vie. On a d'ailleurs dans notre entourage beaucoup de gens qui se sont séparés récemment et de ce fait beaucoup de gens libres qui font des rencontres. Et je vois que ça lui fait un peu envie cette liberté.

Pour conclure, nous sommes toujours ensemble. (Elle est plus pot de colle que jamais) Il n'est pas question de se séparer même si je suis très freiné de prendre une maison avec et m'engager davantage. Je ne me projette plus et j'essaie d'enchainer chaque jours. Etre là pour elle et lui donner tout l'amour dont elle à besoin. Elle me considère comme sa priorité et ne voit ses relations secondaire que comme des "extras" coup de coeur qui graviterait autour d'un noyau plus important (et étant la base = nous).

Et si jamais je venais à rencontrer quelqu'un ou faire des choses en dehors de notre "couple". La pilule ne passerait pas.
Je n'envisage absolument pas ce type de relation car je suis heureux avec elle mais je lui ai tout de même posé la question pour voir sa réaction.

Q:
Est-ce qu'il s'agit bien de PA ?
Est-il possible de construire un foyer en PA ? quid des autres qui voudront peut-être plus en amour et qui jalouseraient la relation central ?
Dois-je envisager une thérapie de couple pour nous guider ?

Merci d'avoir lu mon très long message :)

#
Profil

cactus

le jeudi 02 janvier 2020 à 20h45

Hunchen
Bonjour à tous,
Enchanté d'ors et déjà de faire votre connaissance !

Bonjour @Hunchen, enchantée aussi.

Je te fais une réponse, elle n'engage que moi et ma vision des choses.

Hunchen
Q:
Est-ce qu'il s'agit bien de PA ?

Le polyamour - perso je préfère parler d'amours plurielles - est un mode relationnel amenant les polyamoureux.ses à cultiver des relations sentimentales de façon honnête, franche et assumée avec plusieurs partenaires simultanément.
Pour moi, c'est un choix de vie, qui plus est, personnel.
/definition/

La capacité à développer des sentiments amoureux simultanés pour plus d'une personne à la fois est un élément facilitant - et c'est à mon avis beaucoup plus courant que ce qu'on pense - mais ce n'est pas parce qu'on est amoureux.se et/ou attiré.e par plusieurs personnes à la fois qu'on le "concrétise" dans des relations simultanées, et donc qu'on est PA.

Hunchen
Est-il possible de construire un foyer en PA ?

Pourquoi ça ne serait pas possible ? Qu'est-ce qui l'empêcherait ?

Hunchen
quid des autres qui voudront peut-être plus en amour et qui jalouseraient la relation central ?

Lorsqu'on débute une relation, c'est bien que les choses soient claires et explicites sur la vision que l'on a à ce moment-là, i.e. "je préfère habiter seul.e", "je n'envisage pas d'habiter avec une autre personne", etc... cela dit ce n'est pas parce que c'est explicité au départ que tout va bien ensuite.

Après, ben... la vie est un perpétuel changement hein. Et ça c'est vrai amours plurielles ou pas.
Les situations, les relations et les gens évoluent - et heureusement ! - et rien n'est jamais figé, on ne sait jamais quels chemins va prendre une relation.

Hunchen
Dois-je envisager une thérapie de couple pour nous guider ?

Je sors mon joker, n'ayant pas encore eu recours à un thérapeute.
En revanche, je pense qu'il vaudrait mieux dans ce cas une personne ouverte à ce type de mode relationnel, si vous voulez en parler.

Hunchen
Merci d'avoir lu mon très long message :)

Je t'en prie.

PS : Ah, oui, au fait

Hunchen
Et si jamais je venais à rencontrer quelqu'un ou faire des choses en dehors de notre "couple". La pilule ne passerait pas.

Heuu, si l'un fait le choix de vivre des amours plurielles, de quel droit interdirait-il ce même choix à l'autre ?

Message modifié par son auteur il y a 2 mois.

#
Profil

Intermittent

le vendredi 03 janvier 2020 à 20h17

En faite, elle déprimait souvent et cherchait sans cesse sa place dans cette société. Elle avait des envies d'évasion, voyages, monter des projets utopiques. .../... Elle ayant vécu par le passé, pas mal de relations avec du mensonges, de la tromperies et des violences. .../... Pour le côté couple traditionnel, c'est même elle *ironie* qui a une petite pointe de jalousie lorsque j'ai des rendez-vous pro avec des femmes ou que je parle à des clientes le soir. .../... Il y a un petit temps, elle a rencontré un homme très charismatique et très libre dans ses pensées. Ca l'a énormément chamboulée et comme une droguée, elle redemandait à lui parler. Passer du temps avec, etc... .../... Puis un jour, elle fond en larme et m'annonce qu'elle a cru éprouver des sentiments d'amour et être très attirée par cet homme. .../... Et si jamais je venais à rencontrer quelqu'un ou faire des choses en dehors de notre "couple". La pilule ne passerait pas. .../... je n'envisage absolument pas ce type de relation car je suis heureux avec elle
Pour te résumer mon avis, ta compagne est une personne un peu fragile psychologiquement, ayant rencontré la "mauvaise" personne (pour son type de personnalité), et qui n'est absolument prête à te partager.

Donc, à mon avis, pas beaucoup de polyamour dans tout ça, juste un coup de cœur comme ça arrive à tout le monde quand on est en couple depuis un certain temps ....
Et comme le signale l'interlocuteur précédent, le polyamour, c'est réciproque ou ça n'en est pas ....

#
Profil

cactus

le samedi 04 janvier 2020 à 11h14

J'aime bien cette "définition" de @Siestacorta dans cet autre post :

/discussion/-chQ-/Besoin-d-eclairage-mon-mari-se-d...

"on est pas "polyamoureux" parce qu'on aime deux personnes, mais parce qu'on aime faire co-exister plusieurs relations dans sa vie, qui sont heureuses dans leur coexistence, et où toutes les personnes peuvent commencer et avoir d'autres relations "

Message modifié par son auteur il y a 2 mois.

#
Profil

Siestacorta

le samedi 04 janvier 2020 à 12h26

(zut, j'ai justement modifié ce passage ce matin. Ma première version est plus efficace, mais j'étais embêté de dire qu'on fait exister des gens, comme si... Bref. J'ai utilisé "relations", du coup)

#
Profil

Siestacorta

le samedi 04 janvier 2020 à 12h41

A peu près même réaction que les autres : non, elle est pas poly, en tout cas c'est pas ce qu'elle montre. Elle a besoin d'amour, et en ressent. Comme beaucoup de gens. Pour plusieurs personnes ? Comme beaucoup de gens. Mes lignes que citaient Cactus plus haut sont valables, je crois, pour comprendre qu'éprouver des sentiments pour plusieurs, c'est une condition nécessaire mais pas suffisante.

On va dire que c'est assez intense chez elle, ce besoin d'amour. Un peu plus pressant que pour d'autres.
Vous n'êtes pas dans un cadre poly, mais il y a déjà des expériences de poly qui peuvent vous bénéficier, pour pas vous dire "han, ce qui nous arrive est fatal et tragique".
- toi, savoir que c'est pas toi qui est moins aimé.
Pouvoir être content qu'elle s'épanouisse : tu n'étais pas naïf quand elle ne faisait que se confier, tu étais dans l'empathie. Elle mentait, parce que c'était pas votre arrangement, mais, dans le fond : tu lui souhaitais et lui souhaite encore du bien.
- elle, se rendre compte qu'elle fait rien de "Mal".

La suite dépend par ailleurs de comment le mec "libre dans ses pensées", là, se comporte.
C'est très possible qu'il soit heureux d'un regard intense sur lui, donné par une femme qui ne se montre pas réellement disponible : ça limite les responsabilités. C'est possible aussi qu'il veuille un vrai truc poly, mais s'il est pas con, il aura aussi bien compris que toi que ta compagne n'est pas poly. Disons : s'il l'expose elle à sa liberté à lui, à savoir rencontrer d'autres personnes, comment elle réagirait ?

Bref : le poly peut arriver comme ça aussi, en faisant votre expérience et en concluant que ça se passe bien. Mais pour l'instant, j'y vois plus un épisode compliqué, qui permettrait peut-être de faire un point sur l'évolution de votre relation et de vos personnalités (besoins, recherche).
Tu m'a l'air plutôt capable de réfléchir clairement, sainement, généreusement. Mais je crois qu'il y a plein de petits nœuds intérieurs (chez elle et sans doute chez toi, même si t'as réglé des trucs, tu peux t'interroger sur pourquoi tu la quittes pas, pourquoi tu te poses la perspective poly alors qu'ils n'ont pas l'air de la revendiquer absolument d'eux-même) qui mériteraient d'aller voir un conseiller conjugal, pour aider la réflexion et pas empêcher le dialogue et la recherche du nouveau compromis - quel qu'il soit, peut-être pas textbook poly mais peut-être plus textbook mono non plus.

Message modifié par son auteur il y a 2 mois.

#
Profil

cactus

le samedi 04 janvier 2020 à 18h52

Siestacorta
zut, j'ai justement modifié ce passage ce matin. Ma première version est plus efficace, mais j'étais embêté de dire qu'on fait exister des gens, comme si... Bref. J'ai utilisé "relations", du coup)

(Arf. Ben du coup, j'ai modifié la citation pour que ça colle avec ta version 2 ;-)
De toute façon, c'est la substantifique moelle du bidule qui m'avait parlée, et ça ça change pas :-) )

Message modifié par son auteur il y a 2 mois.

Répondre

Chercher dans cette discussion

Autres discussions sur ce thème :


Espace membre

» Options de connexion