Polyamour.info



Les messages appartiennent à leurs auteurs. Nous n'en sommes pas responsables.

Merci de consulter notre charte de discussion pour connaître les règles qui régissent les conversations sur ce site.

Polyamour et secret

#

(compte clôturé)

le mercredi 06 mai 2009 à 18h46

[Sache que justement beaucoup de polyamoureux en "union polyfidèle" avec lesquels nous conversons beaucoup (nous nous regroupons entre nous puisque nous ne trouvons pas ici le dialogue que nous avions recherché initialement) trouvent le concept des amours libres comme une façon immature de vivre des amours sans engagement véritable, voire même qu'il s'agit d'un mode de vie à cheval entre le polyamour totalement assumé et le célibat qui permet de conserver son indépendance (ce qui pourrait aussi s'approcher d'une forme d'égoïsme).
Tu vois, tout est question de point de vue. ]

Et pourtant, ce point de vue-là, formulé ainsi, pour moi c'est un jugement de valeur. Car si je comprends bien, vous exclueriez de votre paysage amoureux une ou un célibataire qui n'amènerait pas de conjoint(e)? Et les amours libres sont immatures, car non-engagées et égoïstes?

On peut être en recherche de maturité, penser qu'être bien avec soi-même est une priorité, et très engagé(e) dans une recherche du modèle qui convient...

Vous ne trouvez pas le dialogue recherché? Mais quel dialogue? C'est plutôt la concordance d'idées qui fait défaut, ça oui... mais le dialogue, on ne fait que ça depuis le 1er janvier.

#
Profil

Eric

le mercredi 06 mai 2009 à 18h47

Une grande diversité polyamoureuse est passée par ce forum, il me semble même que Bohwaz m'a dit qu'il y avait 150 inscrits sur le forum (sans compter tous ceux qui ne crée pas de compte). Et pourtant depuis des mois vous vous faîtes la conversation à 4 ou 5. Moi même j'ai déserté.

J'ai des échanges avec Man, Emeline et d'autres, des polyamoureux en "union polyfidèle" mais via des échanges personnels en direct, car les sujets de discussion ici ne sont pas propices à nous laisser parler sans être critiqués.

Ne pouvez-vous y voir un symptôme, ou bien allez-vous continuer de penser que c'est forcément la faute des autres ?

Toute une vision du polyamour est décriée au travers de plusieurs sujets de ce forum, par des petites remarques du genre "J'ai déjà longuement commenté le modèle PA officiel comme une simple photocopie multiple du monoamour... d'autres égoïsmes à plusieurs".

Finalement on ne se sent pas à l'aise, et on vous laisse faire votre rédéfinition du PA entre vous.

Je comprend que ce que je dis est dur, et qu'il y a du jugement dans certaines phrases, je ne le nie pas, j'ai des convictions et je les défends, parfois avec trop d'intégrisme, c'est possible. Je comprend que ça ne soit pas sympa, que ce soit un peu agressif, que ça puisse interpeller.

Mais si vous persistez à penser qu'il y a de la fumée sans feu, alors basta, nous en resterons là, je retournerai à mon silence et je ne vous embêterai plus.

#

(compte clôturé)

le mercredi 06 mai 2009 à 19h44

Bouh, c'était rien qu'à pour nous embêter?

Raté!

Tu sais, c'est assez standard, sur un forum, statistiquement parlant, de se retrouver à quelques uns qui interviennent, beaucoup qui lisent sans forcément intervenir parce qu'ils se reconnaissent... :-), et un certain nombre qui désertent sans se désinscrire, car ils ne trouvent pas leur bonheur.
Même sur un forum de polyfamilles, ce serait probablement le cas.:-))))

Man s'est fâchée pour une raison qui m'échappe encore, on comparait comme maintenant des modes de vie, en cherchant comment affronter certaines situations... (avec des questions qui visaient à déterminer la part de responsabilités dès lors que ça se passait mal avec le voisinage); or on parlait justement, je crois, de "se proclamer poly" versus "pour vivre heureux vivons cachés", de trouver un équilibre, en somme, entre vivre son mode amoureux relationnel et en voulant ne rien cacher, de faire un peu de provoc' à force de s'afficher ouvertement.
Ce qui rejoint le problème du secret, en ce point commun: s'attendre logiquement à quelques réactions, se préparer en conséquence, désamorcer l'hostilité... On ne peut pas forcer les gens à dire uniquement des choses plaisantes, surtout sur un forum d'entraide et de réflexion.

J'ai eu beaucoup de plaisir à causer avec Emeline à Strasbourg (on y était quand même une quinzaine, curieux, hôtes et sympathisants compris... et les plus diserts n'étaient pas forcément présents - donc je pense que 4 ou 5 à converser, c'est un peu juste comme estimation), qui m'a expliqué sa motivation à vivre plus d'une relation amoureuse, de manière déterminée et hilare en même temps, j'ai reconnu mes propres motivations! Et quand elle nous a décrit les réactions de la mère d'un de ses amoureux: Mais, Emeline, elle sort avec X? Ouiiiii.... Elle est pas avec Y? - Siii... Heuh? - Silence frisé.... Question, réponse. Mesurée. Pas besoin de plus, pour le moment!

Si un forum polyfamilles voit le jour, je voudrais le savoir: je suis en train de chercher quelles sont les implications légales, pour les membres de polyfamilles, du fait de partager l'éducation d'enfants sous le même toit. Ce faisant, de dégager un profil bien spécifique pour un forum à bâtir ici, chez moi. Un centre de ressources comparées entre la France, la Belgique et la Suisse, pour puiser dans les différentes législations l'inspiration à aller de l'avant... Polyamoureux réunis, préparez l'Europe de demain pour tous vos crotchons! Là, je suis en contact avec les québécois... et si on colonise Mars, on sera prêts!

Tu vois, Eric, il y a engagement et engagement :-))

#
Profil

Eric

le mercredi 06 mai 2009 à 20h07

Un forum "polyfamilles", ma foi c'est une bonne idée...

Si tu veux savoir ce qui peut poser problèmes à certain(e)s, c'est qu'ils ont l'impression qu'il y a ici beaucoup de personnes qui ne font que tromper leurs conjoints avec un consentement bon grès mal grès. Et sur le forum vous avez un peu trop tendance à penser que votre vision est la seule qui résulte d'une réflexion aboutit, c'est très agaçant et un peu vexant. Et ça fait fuir.
Que vous ayez fait évoluer le modèle polyamoureux anglo-saxon, soit, mais ne le remettez pas non plus en cause comme un modèle inachevé. D'ailleurs, votre vision est très "à la française", notre héritage culturel particulier y joue un grand rôle.

Bon, de toute façon il y aura toujours deux visions à s'affronter : la polyfamille (polyfidélité) et les réseaux cloisonnés (amours libres). Quelque part, ces visions sont très différentes autant sur la forme que sur le fond (les motivations, etc.), ce qui fait que bien que revendiquant ensemble le terme de "polyamour" nous sommes peut être aussi différents entre nous qu'avec des monogames. D'où des oppositions récurrentes qui vont souvent trop loin dans le ton... Et de plus les polyfamilles souffrent de leur situation minoritaire pour pouvoir s'affirmer et prendre leur place au sein d'une communauté...

Sur ce, je vais aller méditer avec ma femme et un amoureux, ils sauront me redonner le moral, désolé pour le dérangement.

#
Profil

titane

le mercredi 06 mai 2009 à 20h13

Eric,

j'avoue que j'apprécie ta volonté de dialoguer et d'échanger, d'expliquer et de convaincre sincèrement sans chercher à imposer. Je reconnais également ta sincérité en reconnaissant certaines caractérisqtiques du PA "offciel" (je ne sais pas comme l'appeler...)... J'ai également été prié de dégager d'un forum facebook sur le PA qui ne sembalit pas vouloir aborder les différentes variations possibles du PA... tu vois...

Il ne s'agit pas d'exclure ou de repousser... mais d'ouvrir et de s'ouvrir... Nous ne critiquons pas le PA en soi comme forme voulue et consentie avec ses adeptes et pratiquants... la pratique "pure" est appréciée bien sûr... ce que l'on souhaite c'est attirer ton attention sur la non nécessité d'un certain vocabulaire qui semble "rejeter", "condamner" ou "diminuer" lez formes d'amours multiples qui ne ressembleraient pas au PA offciel...

Je ne dis pas que ce vocabulaire est consciemment utilisé pour exclure ou juger, mais voilà c'est sa connotation et certains des adeptes n'hésitent pas... en réagissant à certains de tes mots ce n'est pas tout le discours que je critiquais..; juste proposer un discours plus ouverts et plus accueillants... moins sectaire...

Bien sur que l'amour multiple ou PA sans tabous est le plus confortable..; sauf que cette "honnêteté" devient une loi... je proposais de faire confiance à l'amour en mettant en avant la confiance avant tout... une fois totalement en confiance on peut dire plus facilement et écouter plus facilement... sans juger ce qui est dit et ce qui n'est pas dit !

Tu vois on n'est pas si opposé... que certains vivent dans la totale transparence ou d'autres dans la totale confiance (sans savoir) tout est bon, non ?...

Je crois que l'essentiel c'est de reconnaître les différentes sensibilités et différentes libertés (de savoir ou de ne pas savoir, de dire ou de ne pas dire)... sans juger... voilà...

J'ai des amoureuses avec qui je dis tout spontanément, je ne sais pas si elles me disent tout par contre, mais ce n'est pa grave... j'ai une amoureuse qui veut rester discrète pour des raisons qui lui sont propre: je le respecte et m'adapte... enfin ma compagne ne veut pas savoir les détails: elle a accepté la possibilité de mes autres amours et c'est déjà si beau !

Si j'étais crispé sur un modèle, j'aurais étouffé des amours à vivre !... et ça je ne peux pas..; je ne veux pas !... ojn peuit me juger comme on veut, ça ne me gène pas et je suis habitué.;; autant par les mono que par les poly..;

Tu t'es senti "victime"... "critiqué"... crois moi, ce sont les ni "mono" et ni "poly" qui sont jugés et critiqués !... pourant on aime, tout simplement et aussi sincèrement et profondément que tous les autres !

Voilà... à toi de voir...

J'ai été heureux de dialoguer avec toi... sincèrement... tu m'as réconcilié avec ces PA un peu trop... sectaires... je crois en ta sincérité... et respecte ta façon d'aimer...

C'est tout

#
Profil

Eric

le mercredi 06 mai 2009 à 20h20

Merci pour ces bons mots apaisant et réconciliant, Titane.

Allez, je vous prie de me pardonner d'avoir été sur la défensive dès le départ et donc d'avoir été un peu trop passionné et "fermé" dans certains de mes messages (j'ai apparemment pris pour des critiques ce qui n'en était pas, mea culpa).

#
Profil

titane

le mercredi 06 mai 2009 à 20h23

pardonne nous aussi...

pardonner c'est se donner la chance d'aimer à nouveau... belle définition non ?

Passe une bonne soirée et reviens nous titiller et nous empêcher de nous crisper sur nos "croyances"...

On doit toujours savoir que l'on croit et jamais croire que l'on sait !

#

(compte clôturé)

le mercredi 06 mai 2009 à 20h34

Ite, missa est

#
Profil

oO0

le mercredi 06 mai 2009 à 20h49

...

???

:)

#

(compte clôturé)

le mercredi 06 mai 2009 à 21h14

Yavait tellement de pardon, pardon pardon, que ça m'a fait penser à l'Agnus Dei, la liturgie catho, allézenpaix. Qu'est-ce que je suis taquine, hein. Personne prend mal, j'espère?

#
Profil

titane

le mercredi 06 mai 2009 à 21h30

le pardon n'est pas une invention catho... je crois même que c'est une forme d'amour... une "essence" de l'amour... c'est pourquoi j'aime la définition que j'ai pompée je ne sais où...

C'est du vécu cette définition... réfléchis... pardonner c'est se libérer de son ressentiment ou de sa culpabilité pour s'offrir une nouvelle opportunité d'aimer (pas une obligation !)... je trouve ça beau moi... retrouver une liberté originelle...

aimer c'est libérer... pardonner c'est libérer l'amour libérateur... et le cercle vertueux s'amorce !

Bon aller au lit !

#
Profil

lutevain

le mercredi 06 mai 2009 à 23h28

De retour de notre cours de salsa je constate que la soirée a été animée…  n'est-ce donc pas l'intérêt de ce forum!!!
Plusieurs familles se dessinent… le PA canal historique, le PA canal authentique, et d'autres encore… je dirais que si chacun y trouve son compte, tant mieux… nous sommes le fruit d'une histoire plus ou moins assumée et notre sensibilité affichée, n'en est souvent qu'une réponse adaptative "darwinienne"!… je plaisante… à peine…
Nous n'imposerons bien sûr aucun modèle, je tiens à dire que l'approche d'Éric et Samantha sur le sujet est celle qui est la plus proche de la nôtre, mais cela je le savais déjà depuis une de leurs premières interventions (celle du 10 avril).

#
Profil

LuLutine

le jeudi 07 mai 2009 à 03h10

Est-ce que le "poly" de "polyamour" ne pourrait pas aussi évoquer la pluralité des pratiques (en accord avec les sensibilités et besoins de chacun) ?

Ne soyons pas trop sectaires ;-) (je dis ça gentiment hein)

J'avais lu il y a quelque temps sur ce forum qu'une relation en V n'était pas du polyamour, car dans ce cas elle devait être en triangle...si on impose que le graphe des relations entre un ensemble de polyamoureux soit complet (chacun en relation amoureuse avec tous les autres), c'est à mon avis beaucoup trop restrictif.

Pour la question de la transparence, c'est pareil : selon les sensibilités, tout n'est pas bon à dire, et certains partenaires souhaitent réellement ne rien savoir sur les autres relations de leurs amoureux(ses). Ils savent juste que l'existence de telles relation est une possibilité, et ils sont heureux comme ça !
Il n'y a pas de tromperie puisque l'accord a été conclu au départ !
(Donc non ce n'est pas un moyen de tromper son "conjoint" bon gré mal gré, je pense que tu peux en informer les autres, Eric ;-)).

En ce qui me concerne, j'appelle cela du polyamour.

#

(compte clôturé)

le jeudi 07 mai 2009 à 08h31

Eric, est-ce que par ton intermédiaire de porte-parole, on peut inviter les personnes dérangées par ce que tu nommes le "tromper leurs conjoints avec un consentement bon grès mal grès" à s'exprimer? Tout ce qui peut enrichir les discussions est bienvenu.

Je n'ai pas envie d'être rangée d'un côté quelconque, pour ceci et contre cela: ça c'est agacant et un peu vexant, pour reprendre tes termes. Je défends mon point de vue tant qu'il n'est pas pris comme tel; chacun a une vision plus ou moins aboutie, qu'il essaie d'expliquer, parce qu'aussi, en l'expliquant, on en voit mieux les zones d'ombre (ce qui se conçoit bien s'énonce clairement, et vice de Versailles).

De même, le modèle anglo-saxon évolue en lui-même, il n'a pas disparu, il a plusieurs acceptions... et tout est inachevé, par essence. Et c'est absolument évident que ce qui se dit est teinté par la culture environnante.

Poly... c'est... poly, comment le dire autrement?

Maintenant, si c'est une question de se sentir exclu, là je dis, faites votre place... c'est à vous de construire votre havre, prenez la place (qui est offerte, en plus...). Osez, osez, Joséphine.
Pourquoi ne pas créer une rubrique "Le coin des polyfamilles", pour y échanger tranquillou? Une conversation qui ne m'intéresse pas, je n'y participe simplement pas... mais s'il se trouve que dans des échanges proposés comme matériau de lecture, un quidam PA ou pas trouve des choses intéressantes pour lui ouvrir des perspectives, ce serait cadeau pour tous.

#
Profil

Eric

le jeudi 07 mai 2009 à 10h06

Bon, puisqu'on me sollicite nominativement je vais reprendre la plume et répondre, c'est la politesse. Je vais tâcher de rester aussi cool que possible, car je ne souhaite absolument pas relancer le débat houleux qui a précédé, j'ai eu ma dose : je répond de mon mieux à la question et j'explique ma réponse, voilà tout.

Pour être votre porte-parole auprès des polyfamilles, ma réponse est aujourd'hui un "non" mitigé, dans le sens où je ne tenterai pas de convaincre qui que ce soit du bien fondé de votre vision (je ne suis pas moi-même votre meilleur allié dans ce combat), je souhaite juste qu'on accepte tous votre vision comme faisant partie du paysage, simplement. Je milite (déjà) pour la cohabitation, rien de plus.

Jouer votre porte-parole auprès des autres polyfidèles, je l'ai déjà fait, et la dernière fois c'était pas plus tard que le week-end dernier lorsque j'ai parlé à un couple et à une polyfamille pour leur expliquer qu'il fallait accepter votre différence de conception comme une nouvelle variante du polyamour en France, que votre vision était d'ailleurs très "à la française" et qu'elle n'était pas si surprenante que ça..

Cependant je vous défends de moins en moins dans nos conversations, car ce que j'ai essayé de vous faire comprendre c'est que j'ai ressenti ici une forme de sectarisme déguisé visant à décrier le polyamour "originel" et à vous placer comme héritier du polyamour moderne. Et ça je ne l'accepte pas.
En fait, en écrivant ce message je me rend compte que nous sommes un peu sectaires des deux côtés mais plus subtilement du vôtre, et je comprend un peu mieux ce que vous avez pu ressentir lorsque certaines polyfamilles vous sont tombés dessus et vous ont critiqués... Car oui je reconnais que les polyfamilles sont dans l'ensemble assez sectaires sur le cadre qu'elles donnent au polyamour : nous le restreignons à son essence originelle, sans souhait de l'élargir davantage.

Comme beaucoup de monde, vous avez découvert le terme polyamour et vous vous contentez de traduire "poly" en "plusieurs" et d'en déduire : le polyamour, c'est juste aimer plusieurs personnes. Et vous laissez de côté une bonne partie de son éthique, qui est l'essence même du polyamory selon les polyfidèles qui ont créé ce terme. Pourtant si les inventeurs du terme n'ont pas utilisé "polylove", c'était justement pour donner une âme au mot, outre sa simple définition étymologique.
Finalement, selon votre vision élargie, tous les maris adultères et toutes les femmes adultères du monde qui éprouvent des sentiments sont des polyamoureux. Pour bon nombre de polyamoureux ce n'est plus une dérive mais une véritable inversion idéologique.
Quand je vois une moto, je ne vais pas prétendre que c'est une voiture sous prétexte qu'il y a aussi une carlingue, un moteur et des roues et qu'il faut s'ouvrir l'esprit. Si j'ai besoin d'un terme générique je vais utiliser l'existant : un véhicule.

Voilà, vos convictions, qui s'apparentent assez à de la simple multiplications de relations bipartites classiques avec le cloisonnement auquel nous a forgé notre héritage culturel, sont à l'opposée des nôtres, autant que peuvent l'être les convictions traditionnelles des monogames convaincus. Pour nous il y a trois grandes conceptions : la monogamies, les relations multiples de manière générale, et le polyamour éthique. Bon ben vous avez tendances à injecter toutes formes de relations multiples dans le concept de polyamour, c'est pour nous une surprise et une déception, mais je pense qu'il va bien falloir qu'on se fasse violence et qu'on fasse avec.
J'accepte de fait que votre vision du polyamour deviennent l'une des visions du polyamour en France, malgré votre rejet des valeurs fondamentales et historiques. Je pense qu'aujourd'hui deux concepts différents cohabitent au sein du concept élargi de polyamour. Je ne vous rejette pas, mais je sais que d'autres polyfamilles ne partagent pas mon avis là dessus.
Je voudrais cependant que vous reconnaissiez une chose : votre vision est différente de la nôtre au point qu'on ne parle plus de la même chose. Ok, soit, nous parlons de polyamour, comme on pourrait parler de véhicule, mais vous parlez motos et nous parlons voitures. D'où le fait que l'idée de Clém d'un forum purement polyfamille pourrait être une bonne chose pour nous.

Voilà, je n'ai aucune hostilité envers vous, juste que pour moi et pour bon nombre de polyfidèles vous vous êtes écartés des valeurs qui font du polyamour ce qu'il est : bien plus que de simples relations multiples, expression plus large qui existe depuis bien plus longtemps. Vous avez associé l'idée de liberté à l'idée de non-exclusivité, ce n'était simplement pas l'idée de départ : la liberté relationnelle totale et sans condition n'était pas une idée motrice de l'émergence polyamoureuse. Il faut coire que les français ont changés la donne ;)

#
Profil

Eric

le jeudi 07 mai 2009 à 10h10

Clementine
Eric, est-ce que par ton intermédiaire de porte-parole, on peut inviter les personnes dérangées par ce que tu nommes le "tromper leurs conjoints avec un consentement bon grès mal grès" à s'exprimer? Tout ce qui peut enrichir les discussions est bienvenu.

Malheureusement Clém, n'espère pas convaincre les polyfidèles que votre vision élargie ne s'apparente pas à "tromper ses conjoints avec un consentement bon grès mal grès".
Car au delà de la polyfidélité, il y a l'infidélité, voilà tout. Nous ne vous trouvons pas très honnête là dessus : cacher c'est tromper. Et l'existence d'un tel sujet de conversation "polyamour et secret" montre bien qu'il existe des cachoteries.

#
Profil

Eric

le jeudi 07 mai 2009 à 10h13

Et si vous ne voulez plus lire les idées sectaires que j'écrit car ça vous agace, c'est simple : ne me posez plus de question ;-)

#

(compte clôturé)

le jeudi 07 mai 2009 à 11h36

Eric
Malheureusement Clém, n'espère pas convaincre les polyfidèles que votre vision élargie ne s'apparente pas à "tromper ses conjoints avec un consentement bon grès mal grès".

Car au delà de la polyfidélité, il y a l'infidélité, voilà tout. Nous ne vous trouvons pas très honnête là dessus : cacher c'est tromper. Et l'existence d'un tel sujet de conversation "polyamour et secret" montre bien qu'il existe des cachoteries.

Bon, je reformule, car la question est prise à revers: je souhaite que, puisque tu évoques des discussions privées avec des personnes avec lesquelles vous êtes d'accord sur certains points, que ces personnes se manifestent pour parler elles-mêmes. Comme tu les mentionnes, en disant "nous" (te faisant leur porte-parole), j'aimerais échanger avec elles plutôt, pour avoir leur son de cloche; les inviter à parler, en somme. Ou les réinviter, pour certains.

#
Profil

Eric

le jeudi 07 mai 2009 à 12h07

Ok, c'est plus clair.

Quand je dis "on" ou "nous", la plupart du temps je parle de "Samantha et moi", et le reste du temps je n'englobe qu'une dizaine de personnes environ. Certaines parce que je connais leur avis via leurs messages sur le forum : vous vous êtes déjà pris la tête avec elles à propos de la même chose qu'ici, par exemple Sorelle il n'y a pas si longtemps, ou plus loin avec Man. D'autres avec lesquelles j'ai des contacts plus ou moins occasionnels. Quelle importance ?

Je n'ai pas l'intention d'aller quérir leur témoignage, je n'en ai pas besoin : ils sont déjà là, parsemé dans les vieux sujets de ce forum.

#

(compte clôturé)

le jeudi 07 mai 2009 à 12h14

OK, c'est bon. C'est possible que quand c'est de Samantha et toi qu'il s'agit, tu le précises?

Ceci dit, ce que les témoignages des uns et des autres reflètent, c'est leur état d'esprit à un moment donné (vieux sujets, en effet!); les querelles ont eu certains résultats à ce jour, les protagonistes ont trouvé un modus vivendi... les tomahawks sont enterrés, laissons-les où ils sont... c'est important, oui, c'est important!

Et il faut que je te le dise, car pour le reste, on paraît dans le même mood pour ce qui est de tenter la cohabitation:

quand tu écris "vous", quand tu écris sur ce que "nous" sommes supposés dire, penser, pratiquer, vouloir convaincre de, etc, moi je suis heurtée par cette manière de communiquer... qui me paraît hostile, tout en prenant bien note que ce n'est pas ton humeur. Et je dois faire un rude effort pour ne pas me laisser embarquer dans une engueulade, pour chercher ce qui nous relie plutôt que ce qui nous divise, pour garder contact, quoi.

Répondre

Chercher dans cette discussion

Autres discussions sur ce thème :


Espace membre

» Options de connexion