Polyamour.info



Les messages appartiennent à leurs auteurs. Nous n'en sommes pas responsables.

Merci de consulter notre charte de discussion pour connaître les règles qui régissent les conversations sur ce site.

Les débuts d'un couple poly, ou comment apprivoiser cette nouvelle relation

#
Profil

MoeF

le jeudi 05 septembre 2019 à 10h34

Pardon pardon ! J'ai oublié @bonheur et @cinderella alors que vos propos sur l'égalité et l'équité m'ont fait l'effet d'une bombe. Vous avez parfaitement raison !
Il pense équitable d'offrir la même chose à chacune de nous alors qu'il s'agit effectivement d'égalité en fait !
Le fait est qu'il communique très peu à propos des besoins de sa partenaire et j'imagine qu'il ne le fait pas avec elle non plus à propos des miens.
C'est aussi pour ça que la rencontrer me soulage parce que je me dis qu'il y a forcément des choses qu'on a en commun mais aussi des choses dont elle se fout plus ou moins alors que pour moi c'est important et inversement :)
Et faire passer Monsieur comme pigeon voyageur n'est pas très correct :)
En partant de là peut-être que ce sera plus facile pour lui de composer avec nos besoins réels à toutes les deux, et plus avec ce qu'il s'imagine qu'on a besoin. Je sais pas si je suis claire...
Comme lui est quand même assez... Comment dire... Il s'accomode grosso modo de tout, a peu d'attentes, peu de besoins de sécurité (le seul truc qu'il demande c'est que je ne le quitte pas pour un autre et que je ne lui ramène pas de MST... XD autant vous dire que ça lui est acquis dès le début vu ma capacité à devenir aveugle au charme de tous les autres beaux garçons de la terre quand je suis amoureuse) mais bref. Du coup c'est possible aussi que si je lui faisais la même chose, il s'en foutrait royalement. D'où la difficulté à comprendre qu'on fonctionne pas tous pareil.
Enfin là on va faire une pause dans les conversations "poly" parce que je n'ai pas envie que ça prenne toute la place dans notre relation. Après il me reproche de lui répéter les mêmes conneries et de lui chier des sabliers.
Mais en tout cas j'espère pouvoir trouver un terrain d'entente avec lui, avec elle, et avec moi-même.

#
Profil

MoeF

le lundi 09 septembre 2019 à 13h34

Bonjour à tous !
Je reviens vers vous en quête de conseils car la situation que je pensais aller en s'améliorant est devenue absolument hors de contrôle.
Monsieur est actuellement avec son autre chérie pour un fameux week end devenu semaine. J'ai accepté la chose en prenant en compte le fait qu'il ne la voit pas souvent et qu'il aurait été dommage de rater cette occasion.
Cependant le fait qu'ils restent chez sa mère à lui le reste de la semaine me pose problème car je considère ce lieu comme non-neutre et peut-être un peu sacré aussi. A savoir que pour moi, la famille n'a pas forcément à être impliquée et que pour sa mère je n'ai pas envie de passer de "la copine de mon fils" à "l'une des copines de mon fils". Je serai incapable de la regarder de nouveau dans les yeux après ça.
Donc comme vous l'avez compris, ça m'affectait beaucoup et Monsieur a accepté de proposer à sa chérie un AirBnb.
Pendant 3 jours je leur ai foutu une paix royale. Je n'ai même pas envoyé un seul SMS. Le premier message est venu de lui, samedi soir : Ils reviennent de leur week end, et sa chérie a été vexée et fâchée et que donc ils iront chez sa mère, point final.
Et encore une fois je me sens mise au pied du mur. D'autant que je me sens extrêmement attaquée car il n'a pas pu s'empêcher de préciser que elle, elle avait fait des efforts pendant nos vacances (hum... pas vraiment puisqu'elle a quand même écrit et est restée au téléphone avec lui pas mal de temps sans que je ne dise rien car je comprenais et c'est même moi qui lui ait dit de la rassurer), et que moi je n'en faisais aucun.
En fait je ne comprend pas en quoi le fait de ne pas le dire quand quelque chose nous dérange, constitue un effort. Est-ce que je débloques complètement ?

Mais les problèmes ne s'arrêtent pas là. J'ai répondu que je trouvais très limite de me mettre une nouvelle fois devant le fait accompli, qu'il se permette de rabaisser et délégitimiser mes efforts tout en me comparant à elle. Puis, étant avec des amis, je coupe mon téléphone pour la soirée/nuit/matinée/début d'aprem. D'une part pour m'obliger à les laisser tranquille, d'autre part pour me recentrer et profiter de la présence de mes amis à ce moment là.

En rallumant mon téléphone, je constate qu'il m'a harcelée d'appels manqués, de messages type
"Elle te comprends mais les efforts viennent surtout d'elle", "On se voit pas souvent donc tu pourrais être un peu comprehensive" "je vois pas en quoi c'est si horrible" "tu veux juste imposer tes trucs", "tu fais chier, je vois pas pourquoi tu te permets de le faire sur mon temps avec elle, alors qu'on pourrait en parler à mon retour"....
Sauf que je pense sincèrement qu'il faut parler de ces choses avant de commettre quelque chose d'irréparable ou de fortement préjudiciable à notre relation. Mais encore une fois je suis peut-être trop rigide... Je ne sais plus trop où j'en suis.

Et je ne sais pourquoi mais j'ai trouvé ces mots extrêmement durs et cela m'a beaucoup choquée. J'ai l'impression d'être l'abominable garce qui lui bousille sa semaine, simplement parce que je lui ai dit que je ne trouvais pas correcte sa façon de procéder.

Je lui dis que je suis dispo pour un appel. Il m'appelle à la seconde en me précisant "abrège, j'ai que 10 minutes, Chérie et sa famille nous attendent pour le restau".

C'en était trop pour moi, j'ai craqué et je lui ai raccroché au nez en l'envoyant au diable... Je m'en veux terriblement d'avoir craqué. Je me dis que peut-être a-t'il raison... Que je ne fais pas réellement d'efforts... Pourtant j'ai fait et accepté des choses qui m'ont coûté... Tout ça est totalement hors de contrôle.

Par la suite j'ai eu le droit au fameux "elle a accepté qu'on parte en vacances car elle accepte ce que je vis avec toi, et toi tu essaie de nous empêcher de vivre ce qu'on a à vivre alors que ça ne te concerne pas".
Il me demande de lui laisser jusqu'à ce qu'elle parte pour en discuter mais pour moi il sera déjà trop tard. Il est déjà trop tard. Je me sens en colère et frustrée, ivre de chagrin, rabaissée et humiliée. Ça a réellement brisé quelque chose en moi et je ne suis même plus sûre de la force de mes sentiments pour lui.

J'ai alors refusé d'être cette méchante garce briseuse de bons moments une seconde de plus et ai de nouveau éteint mon téléphone, après avoir pris dans la gueule "a cause de toi j'ai passé mon week end à discuter de ça. (ce qui est faux puisqu'en fait, tout cela s'est passé dimanche soir et uniquement dimanche soir).

Je suis complètement perdue. Je n'arrive même plus à voir quels efforts je pourrais faire de plus... J'ai juste l'impression de m'en prendre plein la gueule et de ne même pas pouvoir me défendre sans passer pour la chieuse de service. Si vous avez des suggestions, des choses qui ont marché pour vous pour faire ce travail sur vous-même, je suis preneuse de tout car là je suis vraiment au fond du gouffre.

#
Profil

Mark

le lundi 09 septembre 2019 à 13h49

@MoeF

il semblerait que cette situation soit tout simplement devenue toxique pour toi.
je te souhaite du courage pour les discussions à suivre et les décisions qui vont s'imposer naturellement.
L'histoire de la proverbiale cruche (pas toi ;-) ) et de l'eau...

edit: nre, égoïsme, hiérarchisation des relations, peu importe l'étiquette, tes récits ne me donnent pas l'impression d'être beaucoup pris en compte.

Message modifié par son auteur il y a 11 jours.

#
Profil

MoeF

le lundi 09 septembre 2019 à 13h59

Mark
@MoeF

il semblerait que cette situation soit tout simplement devenue toxique pour toi.
je te souhaite du courage pour les discussions à suivre et les décisions qui vont s'imposer naturellement.
L'histoire de la proverbiale cruche (pas toi ;-) ) et de l'eau...

Bonjour, merci de votre réponse mais j'avoue ne pas avoir envie de jeter le bébé avec l'eau du bain à ce stade. Plutôt comprendre ce qu'un poly attend d'un mono lorsqu'il accepte une relation poly. Ce que je pourrais faire pour réparer ça... Et également ce qui a pu marcher pour les personnes mono qui sont devenues poly et heureuses. Quel travail à accomplir. Je souhaite vraiment mettre toutes les chances de mon côté pour arriver à vivre tout cela plus sereinement car pour le moment, j'ai la sensation très désagréable que cela me détruit et détruit notre relation. Je suis nostalgique de toutes les belles choses que l'on a partagées, de mon bonheur absolu à ses côtés, avant que toute cette histoire de polyamour ne monopolise et pourrisse tout notre temps depuis quelques semaines.

Je tiens également à préciser que je ne souhaite pas que la relation se termine avec moi, tout comme je ne souhaite pas que sa relation se termine avec elle. Je sais à quel point ça me rendrait malheureuse de lui demander de faire un choix, et cela le rendrait extremement malheureux aussi.
Simplement des éléments pour aider à rendre tout cela plus agréable et plus "fluide" pour tout le monde.

Message modifié par son auteur il y a 11 jours.

#
Profil

LeaBridou

le lundi 09 septembre 2019 à 14h49

@MoeF, pas de soucis pour les mp, je t'en ai envoyé un.
Pour le reste, bon courage...

#
Profil

Mark

le lundi 09 septembre 2019 à 15h53

@MoeF

en l'état des choses que tu évoques, le seul conseil que je pourrais vous apporter est le dialogue apaisé et de tenter de trouver des modalités de fonctionnement qui conviennent à tous les trois.

Mon message ne se voulait pas pessimiste, il est toujours bon de (se) questionner pour avancer, tant que l'on ne renie pas ses fondamentaux.

Le fond de ma pensée est que tu t'imposes une situation que tu vis mal, et qui du coup devient aussi difficile à vivre pour ton amoureux et sa relation. Je te, et vous, souhaite de trouver la sérénité.

#

(compte clôturé)

le lundi 09 septembre 2019 à 16h27

Une relation poly se doit d'être dans le respect, et là je n'en vois pas de son côté à lui. Il veut le beurre etc...
Bref, je vois un mec qui rabaisse, et crée la culpabilité pour aller voir ailleurs et légitimer ses actes.
Je ne vois, ni amour, ni compassion ou compréhension pour ce que tu subis.
Il n' a ni dialogue, ni écoute, bref, le parfait égoïste.
A méditer.
Vois qui tu es, ce que tu veux et si tu te vois vivre cela des années ?
Tant d'histoires poly se passe si bien, là comme ça été dit, c'est toxique.

#

Polyarthrite (invité)

le lundi 09 septembre 2019 à 18h19

J'ai l'impression quand même que son autre congé a beaucoup d'emprise sur lui, ou alors il en joue et fait pareil avec elle en parlant de toi.

En tout cas ce qui est sur c'est que ça ne peut pas durer pour toi, si tout cela devient une bataille et de la souffrance permanente alors à quoi bon

Répondre

Chercher dans cette discussion

Autres discussions sur ce thème :


Espace membre

» Options de connexion