Polyamour.info



Les messages appartiennent à leurs auteurs. Nous n'en sommes pas responsables.

Merci de consulter notre charte de discussion pour connaître les règles qui régissent les conversations sur ce site.

Je découvre le polyamour, et j'ai peur.

Jalousie
#

HarleenFrancesQuinzel (invité)

le lundi 17 septembre 2018 à 09h41

Bonjour,

Voilà bientôt 2 ans que je suis avec F. Des le début de nos échanges, il me prévient, il aime les femmes, il est polyamoureux, je suis moi monogame, même si j'admets que l'idée du haut de mes 26 ans, de ne plus avoir à séduire, découvrir et coucher avec d'autres personne m'est bizarre, je ne me voit pas actuellement aller vers un autre homme.
Le temps passe, j'accepte l'idée, imposant mes conditions :
- Capote obligatoire avec les autres.
- Aucun détriment sur notre vie de couple et de famille ( j'ai un enfant, lui aussi, on vit tout les 4.)
- Personne chez nous, c'est notre cocon.
- Transparence totale, je ne veux pas me réveiller un matin et qu'il me dise qu'il voit qqun d'autre, je préfère qu'il me dise quand quelqu'un lui plaît, que je me prépare psychologiquement.
- Point important ; Je dois être sa relation primaire et ne pas être en concurrence.

Jusque là tout est OK. Mr est tout à fait d'accord avec mes exigences, qui correspondent à sa vision des choses, il ajoute même qu'il est dans l'optique de fonder sa vie avec moi, et que les autres relations ne seront pas amoureuses au premier degré. Polysexuel monoaffectif donc il me semble.

Sauf que voilà.. Après 2 ans avec lui, un appartement, projets bébé etc, Mr est toujours, pour le moment, en monorelation avec moi. Plus le temps passe, plus j'ai peur de m'accrocher à l'idée que je " lui suffit" qu'il m'aime tellement qu'il n'ira finalement pas butiner ailleurs, et cette vision utopique qui est la mienne me bouffe car je sais que je vais tomber de haut...
J'ai peur.. De beaucoup de choses.. Qu'il préfère une secondaire à moi, qu'il me délaisse, de me retrouver bobonne à la maison pendant qu'il va s'amuser.. Et surtout, de le perdre.
Il a beau me rassurer et me dire que si un jour sa complicité avec une potentielle deuxième dépasse la notre, si un jour ses sentiments dépassent les miens c'est qu'il ne m'aura pas respecté, et qu'il n'aura pas été honnête ni avec lui, ni avec moi, je ne suis pas rassurée.

Ma question, après ce long roman est :
Pensez vous qu'une personne polyamoureuse puisse s'imposer ses limites sentimentales ou l'amour ne se contrôle pas du tout ? Pensez vous que de voir ces femmes avec lui puisse me rassurer ? Ou voir de mon côté un autre homme pendant ce temps, ou même un couple ?

Merci de m'avoir lue.

#
Profil

bonheur

le lundi 17 septembre 2018 à 10h24

Bonjour,

Déjà, la peur n'évite pas le danger ! Tu te ronges en préambule à une situation inexistante. Tu te fais et tu lui fais peser sur les épaules une pression inutile.

S'il désire de la séduction et du sexe, plus que de l'amour affectif,... Sauf que ça me parait prématuré comme affirmation. L'affectif, c'est lui qui vient s'ancrer en nous, sans nécessairement qu'on l'invite à entrer. On s'aperçoit qu'il est là et la personne qui le ressent en est souvent la première surprise.

Pour moi, c'est en ce sens que la monogamie est une aberration. Dire "comme je t'aime, l'amour je le rejette désormais de ma vie". Là je demande "pourquoi ?". Un amour est-il puissant au point d'effacer toute notre possible capacité à aimer à venir ? Car c'est cela que l'on nous inculque : je t'aime donc je n'aimerais plus jamais et je ne serai plus jamais aimé(e). Je parle ici d'affectif, pas de séduction liée à une sexualité nouvelle.

Est-ce le projet de bébé, qui te met en fragilité tout d'un coup ? Le fait de fonder un foyer à vous-deux (et non en famille recomposée).

Je reconnais que ce serait un changement et suivant comment vous avez vécu votre mono-parentalité, ... Peut-être serait-ce autant sur ce sujet que la communication devrait se porter ?

Autre chose également, de ce que j'ai lu, lorsque l'on a des relations d'ordre sexuelles répétées avec un même partenaire, on créé par le biais de nos hormones un attachement. Donc, du sexe sur la durée = lien auquel un affectif se mêle.

Est-ce que ça te rassurerait de connaitre les autres femmes qu'il rencontrerait ? Je pense que toi seule peu répondre à cette interrogation !

Que tu fasses aussi la démarche de devenir poly ? Si ça répond à une aspiration personnelle, oui ! Si c'est juste du mimétisme, non !

S'il voit d'autres femmes ponctuellement, pour la sexualité uniquement, peut-on parler de relations importantes (et même peut-on parler d'amour) qui mettraient en fragilité votre couple. Ce n'est pas cela je pense qui t'effraie. Etre monoaffectif, ça me parait possible mais pas naturel.

Message modifié par son auteur il y a un an.

#

HarleenFrancesQuinzel (invité)

le lundi 17 septembre 2018 à 10h41

C'est vraiment l'attachement profond, qui pourrais l'amener à me délaisser, me rejeter, voir me quitter qui m'effraie..

Peut être est ce une crainte sans fondement comme dans la monoparentalité quand l'enfant va pour la première fois chez l'autre parent, au début c'est insoutenable cette absence, on ne sait que faire, on a peur qu'il préfère l'autre, puis on se trouve des choses à faire, on vis et ça devient indispensable cette bouée de fraîcheur, peut on penser que le polyamour fonctionne pareil, on voit certes moins l'autre, mais au final ne profitons pas mieux de ces moments à ses côtés ?
C' est surtout aussi l'inconnu qui me fait peur, c'est ma première relation avec un polyamoureux. Il me dit également qu'il aura forcément des liens, de l'affectif, peut être même des sentiments, mais qu'il sait qui est sa femme, avec qui il voit l'avenir et qui il a dans ses bras toutes les nuits...

Ou même peut être ma confiance en moi qui s'ebranle en même temps que le mythe du couple parfait moulé à deux qu'on m'inculque depuis ma tendre enfance.. Je ne saurais dire.. Mais je souffre de quelque chose qui n'as même pas encore commencé.

#
Profil

bidibidibidi

le lundi 17 septembre 2018 à 11h00

Pour moi, il y a plusieurs points auquels il faut répondre :
Peut-il rencontrer quelqu'un qu'il aime plus que toi ? Pour moi, cette question n'est pas valide. Il est difficile de quantifier son amour pour deux personnes différentes. Essaye de hiérarchiser tes amitiés et tu verras que c'est strictement impossible, on aime les gens pour des raisons différentes. Donc, pour moi, si son amour pour toi ne faiblit pas, il n'aimera pas quelqu'un plus que toi. Tant que vous cultivez votre couple, il est hors d'atteinte.
Ensuite, tu parles de l'aspect temporel. Effectivement, s'il a quelqu'un d'autre, il passera du temps avec cette personne, mais ça ne veut pas nécessairement dire moins de temps avec toi (sauf à ce que vous soyez totalement fusionnels actuellement). Il peut aussi rogner sur son temps de loisir, par exemple. Ca peut être quelqu'un qu'il rencontre dans un cadre professionnel et qu'il voit donc tous les jours mais peu en dehors du boulot.
Il peut, momentanément, avoir envie de passer beaucoup de temps avec une personne. Je t'encourage à lire la définition de NRE pour te renseigner sur cet aspect. En gros, au moment où une nouvelle relation commence, on a tendance à avoir des étoiles dans les yeux et des papillons dans le ventre. Ca dure, en général, une année ou deux au maximum. C'est donc long et parfois difficile à vivre pour un partenaire précédent, mais il faut savoir que c'est temporaire. A l'issue, tout se stabilisera.

Mais, quelque part, tout est toujours plus compliqué que la théorie. Déjà, le polyamour a tendance à faire ressortir nos craintes, nos peurs, nos blessures. C'est donc, en général, un moment difficile à vivre quand un couple s'ouvre. Mais c'est aussi un moment de croissance, où on apprend à se connaître : A se confronter au danger, on apprend aussi comment le surpasser. Donc, même si, sur le papier, tu n'as pas réellement de raison de t'inquiéter et que ton couple ne sera pas mis en danger par une relation secondaire, la réalité est que tu auras certainement l'impression de vivre un ouragan.

Pour moi, mes deux principaux conseils sont :
- Parle avec lui. La communication est votre meilleur atout. De même, ouvrir votre couple est un travail a effectuer. Un travail psychologique. Ca se construit un couple ouvert.
- Si tu doutes, te sens mal, n'hésite pas à passer ici. Les gens y sont en général bienveillants et prêts à te raconter des tranches de vie. C'est un havre de paix pour polyacceptant en devenir :-)

#
Profil

bonheur

le lundi 17 septembre 2018 à 11h02

En te lisant, je me dis : qu'elle belle auto-analyse !

Je suppose qu'il y a de tout ça, en effet.

Le polyamour ne peut se concevoir que si l'on déconstruit les évidences inculquées justement depuis l'enfance (dans l'éducation classique et normée). Déconstruire n'est pas facile, car il faut remettre en question. Et souvent, une remise en question en amène une autre. Dans la vie, tout est lié. C'est donc un très important travail à entreprendre. Un travail semé de contradiction et d'embuche. Un travail où la tête et les tripes entrent parfois en opposition... car on voit des opposition là où justement il n'y en n'a pas.

Ta comparaison avec le fait de "confier" l'enfant à l'autre parent, me parait pertinente. Evidemment, ce n'est quand même pas pareil... mais oui, il y a de ça, je confirme. On se désolidarise, ce qui ne veut pas dire se désintéresse.

Si tu ne vois pas les autres femmes comme des "rivales", tu leurs confieras l'homme que tu aimes. En ce sens, il peut être intéressant de savoir, de connaitre un minimum la personne à qui tu confies l'homme que tu aimes. Après, il ne faut pas non plus aliéné cet homme... il est grand et autonome.

#
Profil

bonheur

le lundi 17 septembre 2018 à 11h05

Si tu lis, pour comprendre avec les mots de pro de l'écriture, je peux te recommander :

Yves-Alexandre Thalmann (trois ouvrages qui se complètent) :
-vertus du polyamour - la magie des amours multiples
- les 10 plus gros mensonge sur l'amour et la vie de couple
- garder intact le plaisir d'être ensemble - prévenir le désamour

Egalement le merveilleux livre d'Hypatia From Sapce :
- compersion : transcender la jalousie dans le polyamour

D'une manière générale, tous livres de développement personnel (ou romans comme ceux de Laurent Gounelle) est bon à lire. Pour le choix, suit ton instinct :-)

#
Profil

bonheur

le lundi 17 septembre 2018 à 11h08

bidi... a posté simultanément. Je confirme son discours, toujours intéressant (+) .

Personne différente, angle de vue différent :-D

#

HarleenFrancesQuinzel (invité)

le lundi 17 septembre 2018 à 12h05

J'ai été lire le phénomène du Nre et bah ça ne fait que renforcer mes craintes. Parce que je ne veux pas moi de cette distance, de cette enthousiasme qui fait qu'on peut délaisser son/ses autre(s) partenaire(s). C'est typiquement cette chose qui m'angoisse réellement. Je ne supporterai pas qu'il soit sûre son petit nuage, pendant que moi je suis délaissée à la maison à tout gérer..

#
Profil

bidibidibidi

le lundi 17 septembre 2018 à 14h16

HarleenFrancesQuinzel
J'ai été lire le phénomène du Nre et bah ça ne fait que renforcer mes craintes. Parce que je ne veux pas moi de cette distance, de cette enthousiasme qui fait qu'on peut délaisser son/ses autre(s) partenaire(s). C'est typiquement cette chose qui m'angoisse réellement. Je ne supporterai pas qu'il soit sûre son petit nuage, pendant que moi je suis délaissée à la maison à tout gérer..

Attention, tu parles de deux choses différentes.
Il a le droit d'être sur son petit nuage, mais ce n'est pas une raison pour te délaisser et te laisser tout gérer. Il faut que tu vois ça avec lui. D'où l'utilité de la communication.
Après, si le fait qu'il soit sur son petit nuage te dérange, je t'encourage à réfléchir à cela.

#

HarleenFrancesQuinzel (invité)

le lundi 17 septembre 2018 à 15h42

C'est pas tellement le petit nuage, ça me m'en fiche, c'est le délaissement. J'ai vu beaucoup de cas du coup ou avec le nre, le partenaire secondaire prends plus de place dans la vie du polyamoureux que le principal et cette idée me dérange.
L'idée qu'il puisse se dire que c'est peut être plus facile avec l'autre personne, moins prise de tête ( malgré qu'entre nous tout va bien, la conjointure de nos deux vies, mon fils est handicapé, mon papa malade, la mère de sa fille ne m'apprécie pas sa fille non plus) de finalement se lasser de notre couple et d'envisager de passer la seconde relation en relation première.

Sûrement la confiance en soi qui entre en jeux.

#
Profil

bidibidibidi

le lundi 17 septembre 2018 à 17h55

Situation compliquée :
Déjà, polyamoureux ou pas, s'il a envie de partir, il lui suffit de partir. Vouloir l'empêcher de réaliser qu'il n'est pas suffisamment bien avec toi, tenter de l'enfermer, ça ne me paraît pas viable sur du long terme.
Après, dans les cas dont tu parles, il faut aussi voir que certaines personnes proposent le polyamour comme une manière de sauvegarder un couple dans lequel ils ne se sentent pas vraiment bien. Donc quand ils partent du fait d'une NRE, c'est surtout dû au fait qu'ils n'étaient pas bien à l'origine.
Sinon, si ton conjoint est polyamoureux, je pense qu'il connaît déjà la NRE, et, je l'espère, qu'il a déjà pu y être confronté et donc sait comment la gérer sans envoyer tout en l'air.

Personnellement, je comprends tes doutes, et je pense qu'ils ne sont pas totalement irrationnels. J'aurais une question : As-tu déjà discuté de ton questionnement avec ton conjoint ? Il est possible que, dans le fond, ce dont tu aies besoin c'est, moins que des certitudes, une entrée dans l'univers polyamoureux (sans devenir polyamoureuse pour si peu), pour comprendre ton conjoint et donc pouvoir mieux accepter sa nature.

#

HarleenFrancesQuinzel (invité)

le mardi 18 septembre 2018 à 07h57

J'en ai déjà parlé avec lui oui de mes doutes, mes peurs, il m'as proposé si je voulais de venir avec lui quand il verrai une fille, d'être notre couple et de temps à autre une triade, mais je ne suis pas encore prête à cette idée.
Je pense que je ne sais pas dissocier. Pour moi, l'amour c'est se donner entièrement à une personne. Et j'ai du mal à sortir de cette vision encore une fois. Peut être que quand il commencera à avoir une amie à côté et que je verrai que tout vas bien pour nous tout se dissipera.. J'espère !
Pour ce qui est de moi tester le polyamour j'y pense, mais pas pour maintenant. Je serais encore à me tourmenter de si moi je ne vais pas tout foutre en l'air ^^

Stressée de la vie en somme !

#
Profil

bidibidibidi

le mardi 18 septembre 2018 à 09h44

HarleenFrancesQuinzel
Pour moi, l'amour c'est se donner entièrement à une personne.

L'amour, c'est un sentiment, pas une action.
Se donner entièrement à une personne, ça s'appelle se sacrifier, pas aimer. Personnellement, je n'aimerai pas qu'on se sacrifie par amour pour moi, je souhaite le bonheur des personnes qui m'entourent.

Je creuserai dans cette direction : Pourquoi te "donnes tu entièrement" à une personne ? Qu'entends-tu par là ? Pourquoi est-ce "aimer" pour toi alors que ce n'est clairement pas le sens du mot aimer ?

#

(compte clôturé)

le mardi 18 septembre 2018 à 11h10

+1 avec bidibidibidi (Salut Buck !)

#
Profil

bonheur

le mardi 18 septembre 2018 à 13h55

Idem pour moi. Je n'ai jamais compris que l'on me dise qu'aimer est un verbe d'action. Je considère aimer comme une émotion. Après oui, il y a des signes concrets, physiologique notamment (enfin chez moi, je perds beaucoup mes moyens).

Ne pas confondre "faire l'amour" et "aimer"

#

HarleenFrancesQuinzel (invité)

le mercredi 19 septembre 2018 à 09h01

J'ai beaucoup réfléchi sur vos réponses.

C'est vrai que, encore une fois, je me suis référée au modèle que l'on m'as toujours ancré : Aimer, une personne, lui être fidèle, dévouée et aux petits soins en permanence.
J'ai également beaucoup parlé avec Monsieur, qui a eu à peu de choses, les mêmes paroles que vous, il m'as notamment dit que mes craintes étaient communes à tout type de relation et non pas seulement à une relation polyamoureuse, qu'il fallait, comme un couple plus classique, entretenir la flamme pour ne pas se lasser.
Il a également utilisé les termes reine et princesse pour schématiser sa vision des relations qu'il va avoir.
" Toi tu es la reine, les autres les princesses, les princesses respectent l'existence de la reine et ne lui restent dans son ombre, tout en étant là."
Il m'as également rassurée en me précisant qu'il ne cherche pas à trouver une remplacente, mais une personne qui aura certaines facettes que je n'ai pas, une complémentarité en somme.
Pour finir, il a insisté sur le fait qu'il serait toujours clair sur l'avenir de ces relations, du suivi oui, des sentiments oui, mais le mariage, les enfants, les sorties en famille, et l'avenir de manière générale m'est exclusif.

Merci à vous, j'ai pu, au travers de votre aide, mieux réfléchir à mes craintes et mieux les exprimer à mon compagnon.

#
Profil

elfi

le vendredi 21 septembre 2018 à 21h29

C'est génial que tu es pu exprimer tes craintes et qu'il ai pu te rassurer :) (+)

#
Profil

Always

le vendredi 21 septembre 2018 à 23h39

Bonjour,

C'est vrai que c'est important de discuter avec lui de tes craintes.
S'il est bien avec toi, je suis sûre qu'il fera ce qu'il faut pour te respecter et passer du temps et des bons moments avec toi. Tout simplement, parce qu'il aura envie d'être avec toi.

Le fait d'être polyamoureux n'affaiblit pas l'amour, il le renforce, je crois.

C'est comme çà que je le ressens.

Plus tu aimes, plus tu fais attention à ce que l'autre ressent et à ne pas le blesser.

C'est sûr que c'est plus compliqué mais d'une très grande richesse.

L'important c'est de toujours dire les choses et ce que l'on ressent.

La communication est primordiale, c'est vrai.

Je pense que tu avais déjà eu tes réponses..mais bon, si çà peut aider..

Répondre

Chercher dans cette discussion

Autres discussions sur ce thème :


Espace membre

» Options de connexion