Polyamour.info



Les messages appartiennent à leurs auteurs. Nous n'en sommes pas responsables.

Merci de consulter notre charte de discussion pour connaître les règles qui régissent les conversations sur ce site.

Nouvellement polyamoureuse : comment faire évoluer mon mari sur le sujet ?

Famille
#
Profil

ln76000

le vendredi 16 août 2019 à 15h03

Bonjour,
J'ai dit ce matin à mon mari que j'aime, aussi, un autre homme. En essayant d'expliquer que je les aime tous les deux et que cela ne changeait rien pour mes sentiments envers lui ni notre famille (nous avons deux enfants). Il m'a répondu qu'il ne conçoit pas que j'aime un autre car lui n'aime que moi, qu'il se sent rejeté et que cela le ramène à sa jeunesse douloureuse quand beaucoup le rejetaient.
J'ai essayé de le rassurer mais pour l'instant impossible. Je lui ai dit que évidemment s'il fallait choisir je le choisirais lui, mon mari et père de mes enfants. Mais maintenant je regrette de lui avoir parlé et me dis que j'aurais mieux fait de cacher cette relation et cet amour. Comment le faire évoluer sur le sujet et est-ce possible ou bien dois-je renoncer à cet autre homme avec qui j'entretiens une très belle relation d'amour et de confiance ?

#

Gsync (invité)

le vendredi 16 août 2019 à 18h55

Tu as parlé à ton homme de cette 2 ème relation après avoir entamer quelque chose ? Car si oui cela commence par de l adultere et il est normal que ton mari réagisse mal, c'est jamais bon d amener le polyamour après avoir menti et taire la confiance de son compagnon.

Et c'est dommage de dire que dans ce cas la, tu aurai du garder cela secret car lorsqu'il l'aurait découvert cela signifiera la fin de ton couple.

Si vraiment la priorité c'est ton mari et que tu es déjà en relation avec ton amant, alors il serait peut être possible de faire une pose avec ton amant car la révélation a peut être mis à mal ton mari et votre couple

#
Profil

ourscalin

le vendredi 16 août 2019 à 20h27

J'allais poser les mêmes questions que ci dessus.
Comment lui as tu annoncé les choses ? La façon de faire , fait tout.
Oui si ta relation 2 est entamée, c'est de l'infidélité et je comprends sa réaction, surtout du c'est la première fois que vous en parlez.
Les relations multiples sont complexes à gérer.

#
Profil

ln76000

le samedi 17 août 2019 à 10h00

Ma nouvelle relation est très récente, quelques semaines.
Ce que j'ai dit à mon mari c'est qu'elle m'apporte de l'énergie, l'envie d'aimer plus, de faire plus pour mon mari, ma famille, mes enfants.
Lui me dit que je peux faire ce que je veux, avoir des amis, sortir plus, mais que si j'ai une autre relation amoureuse cela le détruira.
Je ne vois pas vraiment d'issue là. Je lui ai dit que de toute façon je choisirai toujours lui et les enfants. Mais si je m'imagine sans mon nouvel ami je ne suis que tristesse et amertume. Ai-je une chance que mon mari évolue sur le sujet ?????

#
Profil

Sophie72

le samedi 17 août 2019 à 12h13

Bonjour
Il y a un à peu près 2 mois, j'ai fait le même genre d'annonce à mon mari. Je lui ai avoué que j'étais amoureuse d'un ami qui lui aussi ignorait mes sentiments. Ce fut compliqué et même si maintenant ça va bien, je pense que le fait que mon ex-ami a décidé de m'ignorer à fait "baisser" la "pression du temps" et permis à mon mari de cheminer à son rytme. Il sait que je peux tomber amoureuse tout en continuant à l'aimer et il sait que je lui en parlerait si cela arrive et qu'on verra ensemble ce qui est gérable pour lui. Là comme tu es en plein dans la nouvelle relation, tu as dû mal à accepter l'attente et je le comprends mais malheureusement ton mari a besoin de temps et de ne pas trop sentir la pression de tes attentes. Bon courage pour les semaines à venir.

#

intermittent (invité)

le samedi 17 août 2019 à 13h08

" Ai-je une chance que mon mari évolue sur le sujet ?????

Ca serait certainement plus facile pour lui, si de son côté, il avait une autre relation.

Y es-tu prête ?

#

Intermittent (invité)

le samedi 17 août 2019 à 13h26

Et si ton mari te proposait la chose suivante :

"Puisque tu es plus avancée que moi dans ce domaine,et peut être moins jalouse que moi, laisse moi d'abord tenter une autre relation, afin que je puisse voir quels en sont les avantages et les inconvénients, ensuite, de ton côté, tu pourras entamer une relation".

Accepterais-tu ?

#

Gsync (invité)

le samedi 17 août 2019 à 18h25

Peut importe si ta nouvelle relation est récente ou non, si tu la commencer et consommer sans en parler à ton mari c'est juste de l adultere pour lui.

Avant de savoir si c'est possible pour lui d'accepter que tu continue, tu pourrais te remettre en question sur cette infidélité et ses conséquences sur ton mari, cela me paraît primordiale pour ton couple

#
Profil

Merlyn

le jeudi 22 août 2019 à 22h51

Déjà la phrase est mal construite.

"comment faire évoluer mon mari sur le sujet ?"

Comme si la monogamie était une maladie mentale dont il fallait s'en sortir.

La monogamie convient à certaines personnes et le fait qu'on puisse penser (comme je le pense) que la polyamorie soit quelque chose de plus éthique et plus sain que je modèle monogame exclusif imposé par la société ne doit pas nous faire déconsidérer ceux.celles qui en ont fait le choix.

Si ton mari doit évoluer, c'est à lui de décider s'il veut le faire ou pas.

Depuis que j'ai compris que cette approche peu différente finalement du proselytisme, ne fonctionnerait au sein de mon propre couple (ou c'est moi le poly et elle la mono) c'est là que moi j'ai évolué et je l'ai laissé aller à son propre rythme.

#
Profil

ourscalin

le vendredi 23 août 2019 à 07h03

Je rejoints Merlyn dans son raisonnement, déjà sur le fait qu'il faut laisser le temps à chacun de faire ou non son chemin.
Ici je fus plus lent qu'elle. Mais maintenant nous avançons ensemble dans un amour unique, dans une spiritualité exclusive mais dans la liberté totale.
Nous avons considérablement communiqué et c'est là l'essentiel. La confiance s'apprend., et lorsque celle ci est là c'est formidable. Je n'ai pas peur de la perdre, car ce que l'on vit est très fort, et suis très heureux de la voir libre, car c'est dans cette liberté que je la vois sereine.

Message modifié par son auteur il y a 3 mois.

#

Intermittent (invité)

le vendredi 23 août 2019 à 09h29

"que le modèle monogame exclusif imposé par la société".

Que je sache, ce modèle est dominant mais n'est nullement imposé par la société. En Occident, tout au moins ....

Personne n'a été condamné pénalement pour avoir été polyamoureux, adultère, libertins etc ... liste non limitative.

Ce qui n'est pas le cas partout ...

#
Profil

bidibidibidi

le vendredi 23 août 2019 à 10h26

Intermittent
"que le modèle monogame exclusif imposé par la société".

Que je sache, ce modèle est dominant mais n'est nullement imposé par la société. En Occident, tout au moins ....

Personne n'a été condamné pénalement pour avoir été polyamoureux, adultère, libertins etc ... liste non limitative.

Ce qui n'est pas le cas partout ...

Heu... si. Divorce pour faute, condamnation de la polygamie, impossibilité de reconnaître un enfant plus de deux fois, la loi est clairement contre toute forme de non monogamie. Ca évolue, lentement, mais on est loin de pouvoir pleinement vivre son polyamour dans des circonstances équivalentes à la monogamie.
Et puis, la condamnation sociale existe. Et elle peut être au moins aussi violente que la loi. Le racisme et l'homophobie sont toujours des problèmes, malgré leur illégalité.

#

Intermittent (invité)

le vendredi 23 août 2019 à 14h59

Beaucoup de choses qui n'ont rien à voir avec le polyamour....

La polygamie est interdite en France parce qu'on ne peut se marier plus d'une fois.
Le mariage est un contrat civil qui a ses règles.
D'ailleurs, la polygamie telle qu'elle est pratiquée dans la quasi totalité des cas est un mari qui a plusieurs épouses et ce dans un contexte religieux bien connu.

Tu valides ce concept, moi pas ...

Rien n'empêche personne à avoir plusieurs relations hors du mariage.
Ce n'est d'ailleurs pas nouveau, et que je sache Paul Bocuse n'en a pas souffert comme d'autres avant lui ...(Sartre et Simone de Beauvoir par exemple).

Concernant le divorce pour faute, il ne concerne que les personnes mariées et est en voie de désuétude puisqu'il n'a aucune influence sur l'issue et les conséquences du divorce.

Petit rappel au passage : le mariage est en baisse au profit du PACS ou la notion de fidélité n'est pas transcrite dans ce contrat ....

Quand à comparer l'homophobie et le polyamour, je m'élève vigoureusement contre cette comparaison qui n'a pas de sens.

Que je sache les homosexuels sont toujours victimes d'une discrimination et d'agressions violentes de la part de la part de certains individus.

Être homosexuel et se prendre par la main ou s'embrasser dans un espace public n'est toujours pas dénué de risques ...

Que je sache, je n'ai encore pas lu qu'une personne s'était fait casser la gueule parce qu'il/elle avait plusieurs relations.
Cette comparaison est totalement hors de propos.

Concernant la "condamnation sociale", c'est totalement exagéré.
En réalité, la plupart des gens ne savent pas ce que c'est et s'en foutent royalement.

Il est évident que cette configuration amoureuse peu courante est encore un sujet de curiosité et d'interrogations.

Toutefois, dans tous les articles "grands publics" que j'ai pu lire, il n'est nullement question de condamnation sociale, moins en tout cas que pour l'adultère, qui lui, pour le coup est tout à fait condamné chez les polyamoureux.

Cette victimisation est, à mon avis, totalement infondée ...

#
Profil

HeavenlyCreature

le vendredi 23 août 2019 à 15h14

Petite précision : la polygamie est une pratique culturelle antérieure à l'islam, la religion n'a fait que la réglementer (répartition équitable des soins affectifs et matériels, reconnaissance des enfants, etc.). Il agit d'une institutionnalisation d'une pratique millénaire que l'on retrouve dans d'autres sociétés d'ailleurs. Si la polygamie est autorisée, elle reste rarement appliquée dans les faits, car tout le monde ne peut se permettre d'entretenir plusieurs foyers.
Pour la comparaison homosexualité/polyamorie, je ne la trouve pas dénuée de sens (toute proportion gardée bien sûr). Par exemple lors d'un débat pour le mariage pour tous, un invité avait soumis l'idée d'autoriser la polygamie, grand taulé dans l'assemblée (par ailleurs acquise aux unions homosexuelles) avec évidemment les préjugés habituels qui vont avec (les musulmans qui voilent et violent leur femmes, etc..)
Bref, c'est pas encore gagné la tolérance dans notre société...
Mais bon effectivement ya plus a plaindre que les polyamoureux dans le monde.. Restons raisonnables !

Message modifié par son auteur il y a 3 mois.

#
Profil

cactus

le vendredi 23 août 2019 à 23h08

Je suis - malheureusement - d'accord, le risque est beaucoup plus prégnant pour les homo...

Cependant :

- certes, on ne va pas se faire casser la gueule parce qu'on est vue en train d'embrasser un amoureux un soir, et un autre qq jours plus tard. Tout au plus se faire traiter de salope ? (quoique le viol est aussi une possibilité...). Mais là je mélange polyamour et considération de la femme dans notre société.

- la "condamnation sociale" existe quand il y a des enfants dans l'histoire : je connais 2 cas où la personne polyamoureuse a été discriminée pour son choix de vie. Un cas où une maman a eu maille à partir avec les services sociaux (dénonciation), un cas où une maman n'a pas eu la garde - même partagée - de son enfant, parce qu'elle avait plusieurs amoureux (le papa s'en est servi comme argument).

@ln76000 Tu viens à peine de lui annoncer un séisme, il faut beaucoup de temps pour assimiler - ou pas - ce changement de paradigme dans un couple. Il faut que les 2 le veuillent. Et aller à la vitesse du plus lent.
Soit ce changement a effectivement lieu au final, soit cela ne lui permettra pas de vivre sereinement, ne correspondra pas à ses valeurs... beaucoup de temps, beaucoup de communication.

Message modifié par son auteur il y a 3 mois.

#

Intermittent (invité)

le samedi 24 août 2019 à 08h44

"Par exemple lors d'un débat pour le mariage pour tous, un invité avait soumis l'idée d'autoriser la polygamie, grand taulé dans l'assemblée (par ailleurs acquise aux unions homosexuelles) avec évidemment les préjugés habituels qui vont avec (les musulmans qui voilent et violent leur femmes, etc..)".

Je partage cette opinion.

Ce "Préjugé" est partagé par de nombreuses féministes, qui considèrent que le port du voile ne peut être dissocié d'une pression communautariste, et que les femmes validant le port du voile sont plus "communautaristes " que "féministes" ...

Je sais parfaitement que la polygamie est antérieure à l'Islam.

Pour avoir lu récemment une "exégèse" du Coran sur cette pratique, celui-ci ne la valide que dans quelques cas précis, ce qui est loin d'être le cas dans la réalité.

C'est une pratique tout à fait patriarcale, et qui plus est ne s'adresse qu'à des hommes disposant d'un revenu élevé ... et est bien évidemment interdite aux femmes.

S'y ajoute donc une discrimination sociale qui ne semble pas te gêner ....

Rapprocher polyamour et polygamie, il faut oser quand même .... quand on sait dans quel contexte cette pratique est le plus souvent utilisée.

#
Profil

LuLutine

le samedi 24 août 2019 à 16h20

En fait le fait d'être poly n'entraîne pas toujours de discrimination en soi, mais très souvent il y a des discriminations croisées avec le sexisme, le racisme ou autre.

Une femme poly ? C'est une s... qui ne mérite pas d'avoir la garde (même partagée) de ses enfants (cf exemple plus haut).

Un homosexuel poly ? C'est bien connu, les homos baisent avec tout ce qui bouge (préjugé homophobe qui en plus ignore que la polyamorie ne tourne pas autour du sexe).

(Je précise au passage que toute personne est maîtresse de sa sexualité et que, si l'opinion "publique" a tendance à juger négativement une sexualité débridée, je n'ai pour ma part aucun jugement ! La phrase ci-dessus vise juste à refléter l'opinion courante, que je ne partage pas.)

Une personne racisée poly ? Si c'est un homme typé "maghrébin", immédiatement beaucoup de gens vont associer ça à la polygamie (en fait polygynie), ce qui n'a en fait rien à voir. Je ne sais pas si d'autres types de personnes racisées font face à des préjugés en lien avec le polyamour, mais c'est sans doute possible.

Concernant la polygamie d'ailleurs, je me dis : oui on a cette image d'un homme voulant un harem de femmes (en gros)....et bien, pourquoi ne pas mettre au goût du jour une polygamie égalitaire ?! Ce serait pas mal !

J'ai plusieurs fois vu des réseaux ou constellations poly qui auraient pu vouloir faire des projets ensemble (vie commune, éducation des enfants...) et on ne leur permet pas de le faire aujourd'hui ! Ca ne me semble pas juste.

Bref, pour en revenir et finir sur cette histoire de discrimination : les discussions que j'ai pu lire, entendre ou avoir sur le sujet me font penser qu'en effet ce n'est pas une discrimination en soi, indépendamment du reste.
Ainsi un homme blanc cisgenre hétérosexuel neurotypique valide riche (etc si jamais j'oublie des privilèges !) qui est polyamoureux ne subira a priori pas spécialement de discrimination liée au fait qu'il est poly...

***

Pour répondre à ln76000 : concernant ton mari, si tu l'as mis devant le fait accompli d'une relation déjà entamée, c'est normal qu'il estime avoir été trompé (il l'a été !) et qu'il le vive mal.

Je rejoins la personne qui parlait d'aller au rythme du plus lent.

Et mécaniquement, lorsque la/le plus rapide ne peut pas aller au rythme du/de la plus lent-e (ça arrive aussi), elle/il ne peut que le/la laisser derrière elle/lui...

Ce qui implique souvent une séparation.

Non, on ne peut pas "faire évoluer" une personne.

Juste discuter l'un-e et l'autre de nos besoins et envie respectifs, et voir quelle relation on peut construire sur ces bases-là.

Répondre

Chercher dans cette discussion

Autres discussions sur ce thème :


Espace membre

» Options de connexion