Polyamour.info



Les messages appartiennent à leurs auteurs. Nous n'en sommes pas responsables.

Merci de consulter notre charte de discussion pour connaître les règles qui régissent les conversations sur ce site.

Liberté versus MST/IST

Besoin d'aide
#
Profil

soirie

le dimanche 09 octobre 2022 à 18h19

En accord depuis de nombreuses années avec la conception du polyamour, avec ses valeurs ma vie s'y accorde actuellement.
Mais je suis chiffonnée par cette question de liberté versus les dangers MST IST
Je suis célibataire et de temps en temps je côtoie un amoureux (oui je suis amoureuse!) depuis un an. Je le connais depuis une dizaine d'années
Il connaît mon ouverture au pluriamour et lui est connue pour être "volage". Nous avons donc commencé une relation épisodique (on ne se voit que de temps en temps) en connaissance de de la position de chacun à ce sujet.
Je suis séduite par sa liberté et il me semble qu'il l'est également par la mienne ainsi que par mon autonomie (même si un peu plus de présence de sa part m'irait bien !)
Il m'arrive de voir une autre personne, un bon ami avec qui il peut y avoir des relations sexuelles, et aussi des séductions avec d'autres hommes qui peuvent aller jusqu'au sexuel.
Bien entendu avec le "sex-friend" comme avec lors de séductions le préservatif est de rigueur.
Mon amoureux lui a très vite il a abandonné le préservatif. (N'aimant pas ça!)
Il est contre le préservatif . Je lui est dit que j'étais ok pour ne plus en mettre avec lui mais que toute autre relation l'exige. Il n'a rien répondu.
Il m'a dit n'avoir connu personne d'autre depuis qu'il était avec moi. Mais je pense que cela arrivera tôt ou tard.
J'ai une sorte de phobie des MST et IST et je ne sais pas comment faire pour à la fois respecter ma liberté, sa liberté et me débarrasser de cette peur inhibante.
J'aimerais lire vos approche par rapport à cette question qui regroupe liberté et peur des MST et IST.
Cette contrainte à la liberté recherchée?
Merci

#
Profil

jeanluc66

le dimanche 09 octobre 2022 à 18h49

soirie
(...) et lui est connue pour être "volage".(...)
Mon amoureux lui a très vite il a abandonné le préservatif. (N'aimant pas ça!)
Il est contre le préservatif . Je lui est dit que j'étais ok pour ne plus en mettre avec lui mais que toute autre relation l'exige. Il n'a rien répondu.
(...)
Cette contrainte à la liberté recherchée?
Merci

Je ne comprends pas trop ton questionnement, s'il est comme tu dis "volage", et qu'il n'aime pas les préservatifs, tu connais les risques...

#
Profil

soirie

le dimanche 09 octobre 2022 à 20h44

Oui je connais le risque. Il m'effraie et pourtant je l'aime! Je ne sais que faire!? C'est parce que je ne sais pas comment faire que je pose la question!

Je sais que je devrais lui imposer le préservatif, mais je n'y parviens pas! comment faire?

Et les risques sont lesquels réellement? Etre malade? Mais ça ce soigne, non?

#
Profil

Francois59

le dimanche 09 octobre 2022 à 21h44

S'il est ton amant principal et réciproquement, alors la capote n'est pas obligatoire entre vous deux mais l'est pour toutes les autres relations. Enfin, c'est ce que je pense...
Cet été, j'ai été l'amant principal d'une femme mariée polyamoureuse et libertine. Je lui ai demandé de se protéger avec les autres hommes, même son mari. Mais avec moi pas de capote !

Message modifié par son auteur il y a 4 mois.

#
Profil

Alinea7

le dimanche 09 octobre 2022 à 21h45

soirie
Et les risques sont lesquels réellement? Etre malade? Mais ça ce soigne, non?

Tout ne se soigne pas. Pour en avoir le détail tu peux en parler à un(e) gynéco. Mais rien que le virus du SIDA continue de circuler (entre autres) entre personnes qui ne sont pas encore au courant qu'ils l'ont.

S'il y avait une solution miracle tu l'aurais trouvée. Tu sembles plus dépendante que la réciproque et prête à risquer gros pour ta santé plutôt que risquer le perdre lui.
C'est compréhensible d'être tentée de choisir de prendre un problème hypothétique (attraper une ist) plutôt qu'un problème concret et immédiat (affecter la qualité de vos relations sexuelles, voire de votre relation).

A minima il devrait être capable de te détailler les précautions qu'il prend lui pour se protéger, s'il a la moindre pratique dans ce domaine. Te demander de lui faire confiance les yeux fermés... c'est inacceptable de mon point de vue.

Tu es amoureuse donc biaisée. Que dirais tu à ta meilleure amie si elle était dans cette situation ?
J'essaie d'être nuancée parce que je ne connais aucun de vous directement mais je serais très tranchée pour une proche : le gars qui est prêt à risquer ta santé pour son petit confort sexuel n'en vaut pas la peine.

Vous êtes vous déjà fait tester ?

Message modifié par son auteur il y a 4 mois.

#
Profil

Impedimenta

le dimanche 09 octobre 2022 à 21h55

Est-ce que ça te convient aussi de ne pas utiliser de préservatif ? Autrement dit, est-ce que toi aussi tu préfères comme ça et n'accepte pas juste pour lui faire plaisir ?

Si ce n'est pas le cas, je te souhaite vraiment d'arriver à l'imposer. Et par ailleurs si tu es une jeune femme fertile et que tu ne veux pas tomber enceinte j'espère que tu as confiance dans tes modes de contraception... (et ça peut être une bonne idée de lui rappeler qu'il n'y a pas de raison que ce soit toi qui prennes ça en charge pour vous deux, si c'est seulement son plaisir à lui qui est en jeu).

Si ça correspond aussi à ton désir, vous pourriez (devriez, si ce n'est pas encore fait...!) simplement faire un test l'un et l'autre, et vous mettre d'accord pour vous tenir au courant si/quand vous avez des rapports non protégés avec quelqu'un d'autre. En précisant bien que ce n'est pas quelque chose que vous allez vous reprocher mutuellement, mais si ça arrive, vous pourrez simplement remettre une capote (ou, si vous n'aimez vraiment pas ça, juste éviter provisoirement les rapports avec pénétration ou sexe oral) le temps de refaire un test (compter six semaines après le rapport non protégé !).

L'autre solution, moins sûre, si vous n'avez pas envie de vous parler de vos rapports avec d'autres personnes (ou si tu n'as pas confiance dans le fait qu'il te tiendra au courant si ça lui arrive - je ne sais pas ce que tu veux dire par "volage"), c'est de vous mettre d'accord pour refaire un test tous les quelques mois afin de "réduire les risques" de laisser une maladie s'installer. (Il me semble qu'à part le VIH, les autres MST se soignent quand elles sont prises à temps, même si pour certaines ça peut prendre plusieurs mois/années de s'en débarrasser. Dans tous les cas, le plus tôt est le mieux, à la fois pour toi et pour éviter de transmettre des saletés à d'autres personnes faute de savoir que tu en es porteuse...).

Par ailleurs, les dépistages réguliers peuvent être une bonne idée quand on a une sexualité multiple, même protégée, parce que le préservatif ne préserve pas de tout ;)

Message modifié par son auteur il y a 4 mois.

#
Profil

Impedimenta

le dimanche 09 octobre 2022 à 23h24

Je ne sais pas quel âge tu as, mais ton désarroi est touchant, et je sais que ça peut être vraiment difficile pour une femme d'imposer le préservatif à un homme (c'est ce que j'ai compris de ta situation), notamment pour plein de raisons émotionnelles ou sentimentales compliquées... alors pour commencer à répondre à ta question sur "les risques réels" (je t'invite à te renseigner de ton côte sur la prévalence et les conséquences des différentes infections citées ici, sachant qu'on parle vraiment peu de certaines d'entres elles alors qu'elles sont encore bien vivaces et courantes) :

https://www.ameli.fr/assure/sante/themes/mst-ist/m...

"Les IST les plus fréquentes sont :
- des maladies sexuellement transmissibles bactériennes : la syphilis, la gonorrhée, la chlamydiose et l'infection à mycoplasmes, qui, lorsqu'elles sont diagnostiquées, peuvent être guéries ;
- des maladies sexuellement transmissibles parasitaires comme la trichomonase traitée par des médicaments antiparasitaires ;
- et d'autres maladies virales : l’hépatite B, l’herpès génital, le VIH et le papillomavirus humain (VPH), difficiles ou impossibles à guérir, selon le type de virus. [...]
L’utilisation systématique du préservatif externe ou du préservatif interne est le meilleur moyen de se protéger des IST. Toutefois, le préservatif peut être insuffisant pour éviter la transmission de certaines IST (herpès génital, infection à papillomavirus par exemple).
On peut être porteur d'une IST sans se sentir malade, sans présenter de symptômes et donc la transmettre sans s'en rendre compte. La seule façon de savoir si on est porteur d'une IST est le dépistage."

Et pour trouver un centre de dépistage : https://www.sante.fr/cf/centres-depistage-covid.ht...
(en France c'est gratuit dans tous les CeGIDD si tu y vas sans rdv, ou n'importe où sur rdv si tu as une ordonnance de ton médecin traitant)

Message modifié par son auteur il y a 4 mois.

#

Ou (invité)

le vendredi 14 octobre 2022 à 07h39

Est-ce que c'est vraiment "imposer le préservatif" ? ou simplement dire : dans mon corps on entre pas sans demander, sans consentement, et dans ce cas, si on me demande, eh bien je ne consens qu'à un rapport protégé. Et si tu n'es pas d'accord, on fait d'autres caresses.

Répondre

Chercher dans cette discussion

Autres discussions sur ce thème :


Espace membre

» Options de connexion