Polyamour.info



Les messages appartiennent à leurs auteurs. Nous n'en sommes pas responsables.

Merci de consulter notre charte de discussion pour connaître les règles qui régissent les conversations sur ce site.

D'amant satellite à amant socle

#
Profil

PolyPasLeChoix

le jeudi 28 juillet 2022 à 14h31

MarieT
[...]
Mais je n'adhère pas à cette idée de hiérarchie

Pour moi la hiérarchie s'oppose à l'anarchie relationnelle. Elle me semble relativement naturelle dans le contexte d'un couple vivant ensemble avec enfants, au moins en terme de temps passé ensemble. Par contre ce n'est pas forcément une hiérarchie des sentiments, surtout en période de NRE.

et de compétition... même si j'admets que j'adore que des hommes rivalisent d'attentions et d'imagination pour me séduire...

Tout dépend de l'objectif de ces hommes : te séduire ou évincer l'autre, réclamer la première place dans ton coeur.
Dans le premier cas elle me semble saine : combien de témoignage d'hommes ou de femmes en couple avec le sentiment d'être délaissé par leur conjoint. Mais ce dernier, suite à la révélation d'un autre, d'une compétition, se réveille et redevient présent et aimant.
Dans le 2eme cas c'est finalement le classique retour de la monogamie,

#
Profil

lau93

le jeudi 28 juillet 2022 à 18h03

Dans une des interviews sur amour plurielles une fille parlait de hierarchie descriptive: pas de hiérarchie en termes de force des sentiments ou d'importance de la personne, mais dans la description de de qu'elle apporte: hiérarchie dans la parentalité par ex ou dans la sexualité: ça pourrait être une alternative si on imagine que chaque personne apporte quelque chose de différent dans la relation. Un peu comme si on disait plus rouge ou plus bleu dans un patchwork de couleurs

#
Profil

GeorgyPorgy

le vendredi 29 juillet 2022 à 10h39

@lau93 oui je me rappelle de cet épisode.

La notion descriptive / prescriptive est intéressante je trouve, et avoir conscience de ces nuances peut grandement aider à qualifier, à se positionner différemment vis-à-vis de la / des relations.

C'est certainement pas évident à "dépasser" dans la réalité, mais probablement quand la logique qui nous anime reste sur des notions de "premier", "deuxième", .... "relation la plus importante" (tout ce qui relève du superlatif en somme), peut-être on continue fatalement à se renvoyer dans le cercle vicieux de la mise en concurrence.

Si on tente de déplacer cette vision sur des aspects différents, de trouver & d'expliciter les dimensions plus précises qui animent telles ou telles relations - peut-être peut-on sortir de cette logique.

Ne plus raisonner en terme de "place" mais plutôt focaliser sur ce qui "fait" la relation en elle-même (qu'est ce qu'on met dedans, quelles sont ses qualités intrinsèques, de quoi est-elle faite, sur quoi elle repose...).

Dans mon expérience perso, c'est vraiment un axe subtil que j'ai mis du temps à entrevoir (notamment dans ma communication) où j'ai eu un mal FOU à formuler aux personnes concernées ce que je ressentais pour l'une ou pour l'autre, ce qui se jouait dans telle ou telle relation. Je ne suis même pas certain d'y être parvenu en vrai, je reste dans le flou sur leur compréhension de cet aspect. Parvenir à faire entendre qu'avoir un engagement durable, avec enfants notamment, n'était pas forcément de nature à parasiter l'existence sereine d'une autre relation amoureuse quand celle-ci est basée sur tout à fait autre chose. C'est compliqué sur le plan mental (représentation) & émotionnel. Et ça suppose aussi un certain "alignement des étoiles" (= des différents protagonistes) pour bien vouloir voir & entendre les choses sous cet angle...

@PolyPasLeChoix : je vois la logique du raisonnement. On peut aborder la chose comme une sorte d'émulation mais est-ce que ça ne revient pas un peu (quand même?) à objectifier la relation tierce par rapport au couple?

"Mais ce dernier, suite à la révélation d'un autre, d'une compétition, se réveille et redevient présent et aimant."
C'est indéniable que ça peut avoir cette "vertu" (de nombreuses personnes l'évoquent, ici-même). Mais dans cette logique, un.e amant.e "en dehors du couple" sert en quelque sorte à dynamiser une vie de couple qui a des difficultés en soi. La relation se transforme en moyen et non plus en fin, on ne la vit plus directement pour ce qu'elle est mais plutôt toujours en regard de celle de couple "historique". Enfin, c'est ce qui continue à me trotter dans la tête :)

Désolé pour ces digressions quasi philosophiques... :)

#
Profil

Siestacorta

le vendredi 29 juillet 2022 à 13h51

On peut aborder la chose comme une sorte d'émulation mais est-ce que ça ne revient pas un peu (quand même?) à objectifier la relation tierce par rapport au couple?

"Mais ce dernier, suite à la révélation d'un autre, d'une compétition, se réveille et redevient présent et aimant."

C'est indéniable que ça peut avoir cette "vertu" (de nombreuses personnes l'évoquent, ici-même). Mais dans cette logique, un.e amant.e "en dehors du couple" sert en quelque sorte à dynamiser une vie de couple qui a des difficultés en soi. La relation se transforme en moyen et non plus en fin, on ne la vit plus directement pour ce qu'elle est mais plutôt toujours en regard de celle de couple "historique".

@GeorgyPorgy

Je suis d'accord sur ce dernier point : ça garde finalement la primauté du couple normé, c'est dans la logique d'une hiérarchisation plutôt prescriptive.
Comme je crois que l'anarchie relationnelle est proposée dans un monde amatonormatif, elle passera pas forcément moins de temps que d'autres non-exclusivités à ramer...
Du coup, je la prends comme point de repère, comme recherche, mais pas comme système "meilleur" ni concrètement plus efficient qu'on peut mettre en place sans au moins autant d'efforts qe des relations PA plus normées (normées... bon tout est relatif). Dès lors, des PA où on conserve une hiérarchie par honneteté envers l'histoire déjà passée et par besoin de trouvere des (premiers ?) repères, ça me semble pas mauvaiscen soi. Et toujours préférable à des promesses et déclarations d'égalité qu'on ne pourra pas tenir, même quand pourtant les sentiments sont sincèrement pas hiérarchisés.

Bref. Il y a des aspects moins troublants à ce qu'un tiers entraine une émulation. C'est peut-être un moyen, mais ça ne le réduit pas à ça. D'autant que c'est de toute façon normal que de nouvelles rencontres puissent nous aider à devenir un peu moins cons. C'est même ce qui rend pour moi l'exclusivité amoureuse un peu étrange : selon cette norme, l'amour serait le seul domaine social où on ne pourrait pas envisager que l'arrivée de nouvelles personnes puisse être plus bénéfiques que l'entre-soi. Bref, je veux dire qu'on utilise pas tout à fait le tiers, il a cet effet de toutes façons.
Je vois donc l'émulation comme un bon effet secondaire plutôt que comme un moyen.

Message modifié par son auteur il y a 15 jours.

#
Profil

GeorgyPorgy

le vendredi 29 juillet 2022 à 15h13

@Siestacorta

Je suis entièrement d'accord avec les nuances que tu apportes (comme toujours), et peut-être me suis-je mal exprimé. J'apprends encore et toujours :)

Mon propos n'était pas forcément de promouvoir l'anarchie relationnelle comme meilleure voie à suivre dans l'absolu par rapport à une hiérarchie descriptive ou prescriptive. Du reste, je ne me vois personnellement pas en mesure d'entrer dans ce mode AnaRel quand je m'imagine entrer en relations plurielles. Je ne pense pas que ce soit pour moi, ou pas à ce stade...

Je reconnais dans ma vie l'importance de ce que certains appeleront "hiérarchie" (engagement de couple où j'ai des sentiments, enfants, projets). Mais le terme même me dérange, car dans mon esprit l'existence de cette dimension de ma vie, ne revêt pas PLUS d'importance que ce que j'ai pu vivre dans mon autre relation. Les 2 expériences (en tant que vécu) sont différentes et génèrent des attentes différentes. Peut être c'est juste une question de vocabulaire. Comme le disait @lau93, l'une est rouge, et l'autre est bleu. Et perso, quand mes enfants me demandent quelle est ma couleur préférée, ma réponse c'est : je n'en ai pas. (anecdote tirée de la réalité :) ).

Ce que je voulais interroger à la base, c'était plutôt que voir les choses sous cet angle me met mal à l'aise : (attention je vais schématiser à outrance... )

Présence d'un tiers > Je me "réveille" > Je suis plus attentif, aimant, meilleur partenaire avec mon/ma conjoint.e

Je sais que c'est un phénomène qui existe.

Dans l'absolu, j'essaie d'être un meilleur "moi" au delà de la présence ou non d'un autre amoureux potentiel pour ma compagne. Je prends soin de la relation au meilleur de mes capacités. Essayer d'être plus sportif, ou meilleur cuisinier car c'est quelque chose que je remarque chez cet amoureux-là, ça m'interroge. Est-ce que je ne suis pas entrain d'essayer inconsciemment de défendre mon "territoire", ou de l'étendre vers des dimensions qui ne me correspondent fondamentalement pas à la base, qui ne correspondent à ce que je suis moi? De montrer que, tiens moi aussi je sais faire ça, les doigts dans le nez, regarde.

C'est dans ce sens que je soulignais l'importance pour moi de favoriser l'expression explicite de ce qui constitue nos relations VS leur assigner une place respective :
- avec lui, je sais que tu vis cela & cela,
- j'ai conscience que votre relation se repose sur une connexion autour de si ou ça
- je comprends que ton rapport à la sexualité est différente avec cette personne sur tel ou tel aspect
- Etc.

Bref - je ratiocine je crois ah ah

#
Profil

bonheur

le vendredi 29 juillet 2022 à 16h10

Personnellement, et ce n'est que moi, je considère avoir depuis mon chamboulement une situation préexistante que je ne remets pas en question. C'est en quelque sorte un impératif pour moi. Alors, oui, je l'impose. C'est vrai.

Un amour en dehors de ma vie "courante" et "historique" doit en avoir conscience et en tenir compte. Après, c'est plutôt pour mon chéri de vie que les acceptations se font "anarchiques". Actuellement, il ne s'oppose pas à mes nombreux sms, gif, mms... parce que de toute façon, avec mon dernier amour on est dans une telle dynamique de communication, plusieurs fois par jour, tous les soirs (va falloir que je vide notre fil de discussion de mon téléphone, il arrive à saturation :-( ). Je suis disons, plus accroc à mon téléphone, que par le passé.

Je crois que bien qu'à distance, cet amour occupe une grande partie de mon temps et beaucoup de mes pensées (ok, je suis certainement philocognitive, alors...).

Si l'on désire hiérarchiser, je dirais que je les aime tous les trois dans un amalgame de nuances de couleurs, celles qui constituent mon tout. Et j'ai une vie de famille avec l'un, une vie NTCI avec un autre et une vie moins dense avec le troisième (qui vient bientôt pour 10 jours à la maison :-D ). Sauf que mon coeur, lui, ne hiérarchise pas, je crois. D'ailleurs, quand je parle avec l'un, de vive-voix ou au téléphone, je parle souvent des autres. C'est au quotidien.

Question couleur, j'aime beaucoup ceci
https://www.facebook.com/groups/830731551670371

Message modifié par son auteur il y a 15 jours.

#
Profil

Siestacorta

le vendredi 29 juillet 2022 à 16h13

Peu de temps, mais le mot hiérarchie est repoussoir, je le préfère au non-dit toutefois.

Et c'est moi qui ai digressé sur l'anarchie relationnelle, en contrepoint de ce que je dis de questions de hiérarchie...
Donc t'inquiète, j'avais pas lu une promo d'un cadre qui, anyway, m'intéresse aussi.

Message modifié par son auteur il y a 15 jours.

#
Profil

Francois59

le vendredi 05 août 2022 à 12h51

Voilà plus d'une semaine que je suis remonté dans le Nord... Elle est toujours dans le Sud avec sa famille... Alors, amant primordial ?

#
Profil

bonheur

le vendredi 05 août 2022 à 13h58

amant, c'est déjà pas mal ?

#
Profil

Francois59

le dimanche 07 août 2022 à 18h36

Oui, tu as raison, Bonheur !
Je suis heureux d'être redevenu un amant de cette femme... Je la retrouve dans une semaine...

#
Profil

bonheur

le lundi 08 août 2022 à 10h45

Belle future retrouvaille, alors ! :-D

#
Profil

MarieT

le mardi 09 août 2022 à 08h56

@Francois59 tu sembles vraiment attendre beaucoup de cette relation, tu sembles vouloir être avec cette femme à plein temps... Aimerais-tu qu'elle déménage pour toi ? Dans ce cas, as-tu pensé à toutes les conséquences ?
Si je relis ton "contrat," avec cette femme, elle te donne déjà beaucoup, non ? Beaucoup d'amants aimeraient être dans ta situation.

Message modifié par son auteur il y a 4 jours.

#
Profil

Francois59

le vendredi 12 août 2022 à 15h38

Voici quelques nouvelles... Je l'ai retrouvée hier, nous avons déjeuné ensemble puis avons passé l'après-midi. Elle m'a redit que j'avais bien pour elle un statut privilégié. Je sais que certains-es n'aiment pas cette notion de hiérarchie...
Elle est rentrée chez elle mais vers 22 h, je suis venu la chercher et nous avons passé la nuit à l'hôtel. C'était merveilleux après plusieurs semaines de séparation. Voilà je fais soft.
Aujourd'hui, elle me manque déjà. Je lui ai proposé d'emménager avec moi mais elle a rigolé en disant que j'étais fou et que c'était mieux ainsi,.

#
Profil

bonheur

le vendredi 12 août 2022 à 20h17

C'est déjà beaucoup, sans aucun doute !

#

Fidèle (invité)

le vendredi 12 août 2022 à 20h27

Oui, ses mômes, tu t'en tapes non?. Tu es pitoyable.

Répondre

Chercher dans cette discussion

Autres discussions sur ce thème :


Espace membre

» Options de connexion