Polyamour.info



Les messages appartiennent à leurs auteurs. Nous n'en sommes pas responsables.

Merci de consulter notre charte de discussion pour connaître les règles qui régissent les conversations sur ce site.

Et pour les enfants?

Famille
#
Profil

Tchoukou

le lundi 26 juin 2017 à 19h59

Bonjour,

Je vous présente en quelques mots notre situation. Mon épouse et moi vivons ensemble depuis 15 ans. Il y a quelques mois elle m'a dit être attiré par les femmes cela tombe bien moi aussi. Nous avons donc décidé de nous trouver une compagne. Nous avons eu la chance de trouver toute suite celle dont nous sommes tombés amoureux. Nous sommes depuis 3 mois dans une relation à 3 ou nous nous aimons les uns les autres. Plus le temps passe et plus nous construisons une relation qui nous comble. Nous nous interrogeons beaucoup sur comment aborder les choses avec les enfants. Nos avis divergent je suis pour leurs dire que nous nous aimons tout les 3 sans que cela ne soit un problème. Ma femme pense qu'il faut cacher notre relation. Et notre compagne ne se prononce pas mais serait plutot a le cacher.
Pour moi je pense que si nous abordons avec des explications notre relation sans que cela ne soit un problème ce n'en sera pas un. Si en revanche nous en faisons un soucis les enfants le percevrons comme tel.
Nous avons a nous 3 5 enfants 25 ans 15 ans 12 ans 8 ans 5 ans
J'aimerais savoir pour ceux qui vivent la même chose comme vous faites.

#
Profil

Toinou

le mardi 27 juin 2017 à 10h53

De notre coté, le grand (13 ans) est au courant, et nos deux petites (10 et 6) on ne leur a pas dit mais on "ouvre leur perception" en parlant du fait d'avoir plusieurs amoureux.

#

DehebHig (invité)

le mardi 27 juin 2017 à 11h14

De notre mon côté le premier ne devrait naître que dans un mois, mais on a (évidemment) prévu d'être parfaitement transparent à ce sujet.

#
Profil

bonheur

le mardi 27 juin 2017 à 12h34

Curieusement, chez nous, c'est mon mari (mono par choix) qui a parlé aux garçons. Ils ont participé avec nous à des évènements poly, ont connu mes affectifs (puisque reçu à la maison). L'un d'eux a "veillé" sur eux pendant que j'étais avec mon mari en déplacement chez un autre amoureux.

Les enfants veulent le bonheur de leur parents.

J'aime assez l'expression de Toinou "ouvrir leur perception".

#
Profil

Camille_B

le mardi 27 juin 2017 à 14h14

Oui, je suis entièrement d'accord.

Après il faut reconnaître que c'est plus difficile à faire accepter à de jeunes adultes qui ont parfois construit très "solidement" leurs représentations morales qu'aux jeunes enfants qui ne se préoccupent vraiment que du fait que cela se passe bien.

#
Profil

bonheur

le mardi 27 juin 2017 à 14h27

Nos garçons avaient alors 15 et 16 ans, enfin ceux qui vivaient encore à la maison. Notre ainé avait 22 ans mais de toute façon je n'étais pas en bon terme avec lui à l'époque (aujourd'hui nous nous ignorons), alors ce qu'il a su, ce qu'il a interprété, ce qu'il a compris, ce qu'il en a pensé... était le cadet de mes soucis.

Donc, je suppose qu'ils étaient en période de construction.

#
Profil

Tchoukou

le mardi 27 juin 2017 à 21h10

Je n'ai plus contact avec mon fils ainé de 25 ans donc il n'en saura rien pour les deux ados je pense qu'ils ont de serieux doute car notre compagne vient souvent et nous passons des moments tout les trois avec les gosses à l'affut.
Je pense qu'ils ont déjà compris... Je pense que nous allons attendre un peu afin de construire une relation durable avant d'en parler. Nous aimerions vivre un jour tout ls trois sous le même toit il sera alors important que les jeunes acceptent notre mode de vie

#
Profil

ColdFusion

le mercredi 28 juin 2017 à 13h16

Bonjour,

c'est plaisant de lire des témoignages de situations qui s'approchent de la nôtre. Nous vivons à 3 depuis près d'un an et des discussions autour de l'annonce à l'entourage nous en avons eu un certain nombre :) (La dernière pas plus tard que le wk précédent).

Nous n'avons pas d'enfants mais si notre retour d'expérience est susceptible de vous aider à trouver des idées de discours, d'approches, c'est avec grand plaisir que l'on aura pu apporter contribution à vos questions.

Ce qui est amusant en comparant notre situation à la vôtre, c'est que nous sommes dans le scénario d'annonce inverse.

Nous avons en moyenne l'age de votre aîné et c'est à nos parents respectifs que nous avons et sommes encore en train de présenter la situation.

Progressivement depuis quelques mois, nous nous dévoilons à notre entourage proche, de manière plus ou moins maladroite, il faut bien apprendre de ses erreurs parait-il :D (Très pratique comme excuse fourre-tout ).

Concernant le cercle amical, cela s'est fait naturellement dans le sens où l'on se côtoyait régulièrement tous ensembles et qu'ils se doutaient que quelque chose se tramait entre nous trois.
Nous sommes d'une génération que l'on ressent comme plus libre, avec moins de tabous quant au fait d'échanger et de communiquer sur n'importe quel sujet (désolé pour l'éventuelle maladresse envers les plus âgés ).
On a fait cette démarche d'annonce afin de ne pas vivre avec le poids du secret, par ras-le-bol de changer nos habitudes de tendresses (sans pour autant tomber dans exubérance ) en présence de nos amis.
Le fait de vivre sous le même toit nous obligeant à nous séparer lors des moments de visites de nos parents n'arrangeait rien à la situation.

Concernant les annonces auprès des parents, une seule famille est au courant pour l'instant.
Il a fallu briser les stéréotypes du plan à 3, de la relation purement sexuelle.
C'est l'une de mes douces qui a réalisé cet exercice avec sa mère, elle a voulu le faire seule au calme dans le but de faire passer plus facilement la "pilule". Nous avons ensuite pu avoir une discussion tout les 4, gênante (surtout pour moi qui à l'oral et en présentiel rencontre beaucoup de difficultés à m'exprimer sur le sujet) mais lorsque c'est fini on ressent un sentiment de libération de ce secret et l'on se sent tout léger :D .

J'ajouterai à ce témoignage quelques ressenti personnels en tant qu'homme dans cette relation (Si vous l'avez déjà deviné, c'est que vous lu attentivement ce qui précède).

- Je ne sais pas pour quelle raison (je ne cherche pas vraiment à cogiter sur le sujet), mais je sens très mal-à-l'aise quant à la "confrontation" patriarcale de mes douces :/ . J'ai peur d'être considéré comme l'auteur d'une potentiel débauche forcée, d'être l'auteur de la "dérive" de leur fille respective afin d'assouvir mes désirs sexuels. C'est une hypothèse à laquelle j'ai peur d'être confrontée si ceux-ci sont incapables de comprendre que c'est une histoire d'amour qu'on leur présente et pas une histoire de pieu.

- Aujourd'hui dans ce processus d'annonce, je me prépare dans les prochaines semaines à en parler avec mes parents respectifs. La chose ne sera pas aisée car ils ont une vision uniquement hétérosexualisée du couple. Concernant l'homosexualité c'est du genre : "Cela ne me dérange pas mais pas chez moi...", no comment :/

En somme, Les reproches reçus à travers l'ensemble de ces échanges concernent le fait d'avoir caché si longtemps cette relation (10 mois environ).

Pour conclure, le fait de partager aux autres notre amour à 3, aussi inhabituel pour eux, a correctement été accueilli par notre entourage lorsqu'ils ont réellement compris que c'était dans cette façon de vivre que nous nous sentons heureux et épanouis.

Et lorsque l'on ressent cet accueil, bordel qu'est-ce que c'est plaisant. :)

Je pense que nos parents sont prêts à ouvrir leur champ d'acceptation à partir du moment où l'on est heureux. En est-il de même pour vos enfants ? On croise les doigts même si le plus dur reste d'expliquer et de mettre des mots précis sur la façon dont un tel bonheur fonctionne. Bon courage à vous !

Bonne journée à vous et plein d'amour :)

#
Profil

bonheur

le mercredi 28 juin 2017 à 13h42

Aucune maladresse dans ton post ColdFusion, même si je pourrai certainement faire partie des plus âgées.

C'est libérateur, en effet, lorsque la compréhension réelle s'affirme. Les mots font beaucoup, mais pas tout.

Bon courage à tout ceux qui ont à exprimer, c'est pas facile.

#
Profil

Tchoukou

le mercredi 28 juin 2017 à 23h01

Notre seul soucis c'est avec nos enfants après le reste du monde ce n'est pas grave si les gens n'acceptent pas ce que nous sommes ils n'ont qu'a nous éviter! Si notre compagne vient vivre avec nous nous serons tranquille chez nous à la campagne assez loin du reste du monde. Et pour nos familles nous avons deja pris pas mal de distance individuellement donc cela ne fera que rajouter un fossé de plus.

#
Profil

raz

le jeudi 29 juin 2017 à 00h41

Sur cette question, voici un témoignage que j'aime bien.

Message modifié par son auteur il y a 2 ans.

#
Profil

Tchoukou

le jeudi 29 juin 2017 à 08h44

surper le temoignage merci bcp

#
Profil

Diomedea

le vendredi 30 juin 2017 à 00h01

Merci raz!! :-)

Répondre

Chercher dans cette discussion

Autres discussions sur ce thème :


Espace membre

» Options de connexion