Polyamour.info



Les messages appartiennent à leurs auteurs. Nous n'en sommes pas responsables.

Merci de consulter notre charte de discussion pour connaître les règles qui régissent les conversations sur ce site.

[Musique] Chansons, poèmes, divers poly

#
Profil

Chupapink

le jeudi 04 décembre 2014 à 00h50

eveil_et_sens
Ce n'est qu'une réflexion mais pour ceux qui connaisse la saga " hunger games" ne pensez vous pas que Katniss est polyamoureuse ? c'est une réflexion simplement mais si certain me rejoigne sur ce point de vue, ce film peu en quelque sorte rentré lui aussi sur ce post :)

Trop fort, je suis allée voir le film hier soir et je me suis posée exactement la même question. Mais je partais plus du principe qu'elle aimait en fait 2 gars qui savent chacun qu'elle a des sentiments pour l'autre, tout en se connaissant (un peu). Mais ça reste quand même juste un film.
Et si on pousse un peu plus loin dans les films, il y a aussi la triade dans Twilight. C'est vrai qu'on voit certains films plus trop de la même façon quand ça parle d'amour. C'est assez marrant !

#
Profil

Chupapink

le jeudi 04 décembre 2014 à 00h54

remi
Une amie m'a fait découvrir une chanson de Nicole Croisille qui date de 1976 :
J’ai besoin de toi, j’ai besoin de lui

Merci pour cette très belle chanson que je ne connaissais pas. Elle m'a touchée par ses paroles que j'ai copié pour les faire lire à mon homme.
De même que lui m'a fait découvrir une chanson plus récente : "4 mots sur un piano" avec Patrick Fiori, Jean-Jacques Goldman, Christina Ricol, et le clip est sympa aussi

#
Profil

remi

le jeudi 04 décembre 2014 à 09h58

Jezebel
De même que lui m'a fait découvrir une chanson plus récente : "4 mots sur un piano" avec Patrick Fiori, Jean-Jacques Goldman, Christina Ricol, et le clip est sympa aussi

Oh merci ! Je me souviens qu'à l'époque où cette chanson passait à la radio, ce que j'en avait retenu c'est "quatre homos sur un piano", tout un programme :-D
Je l'ai redécouverte et...elle est très belle.

#
Profil

jesteban

le jeudi 11 décembre 2014 à 14h58

Belle chanson poly que celle de Christine and the quenn: chaleur humaine: "je suis contre la chasteté, et toute forme de fraternité car ce gamin la m'a tout montré, et pointe du doigt la non beauté des nudités pour m'inviter,dans un sourire, à la chaleur humaine"

#
Profil

Tremblements2Mer

le samedi 09 mai 2015 à 19h52

Confusione -LUCIO BATTISTI 1972

https://www.youtube.com/watch?v=heVtMxIexrI

Traducion improvisée
.. Pourquoi est ce que je ne devrais pas te dire tout ce que je sens dans mon cœur ?
Pourquoi est ce que je ne devrais pas te parler de tout, même d'un nouvel amour ?
n'es tu pas au-dessus de toutes mes passions?
confusion
confusion desolé
si tu es enfant de l'illusion habituelle
et si tu confond les choses
confusion
tu souhaiterai paraliser meme ma dernière plus petite émotion
...
Mais pourquoi ne devrais-je pas libérer ce que je ressens pour quelqu'un?
tu sais que cela ne ferai pas de toi moins mienne
Mais qui a dit que l'ont doit aimer son prochain comme soi-même mais dans la modération ?
Confusion ...

Et ne dis pas que c'est un privilège ancien de l'homme que je fais mien pour mon confort
parce que tu pourra toujours être libre si tu souhaite l'être comme je le suis !
Mais comment peux tu croire qu'on puisse donner de l'amour si de mon amour je n'en suis pas le maître
Confusion ...

Texte Italien:
...
Io perché non dovrei dirti tutto quello che sento nel cuore?
Io perché non dovrei parlarti di tutto anche di un nuovo mio amore?
sei o non sei sei o non sei al di sopra di ogni mia grande passione?
Confusione
confusione mi dispiace
se sei figlia della solita illusione
e se fai confusione
confusione
tu vorresti imbalsamare anche l'ultima e più piccola emozione
...
Ma perché non dovrei liberare qualunque sentimento per chiunque sia?
tanto sai io non ti sentirei certamente per questo meno mia
Ma chi mai disse che si deve amar come se stessi il prossimo con moderazione?
Confusione...

E non dir che antico privilegio d'uomo per mia comodità faccio mio
perché tu comunque libera saresti se libera vuoi essere come sono io!
Credi che ma credi che qualcuno possa darti amore se dell'amore non è padrone
Confusione...

Message modifié par son auteur il y a 4 ans.

#
Profil

Junon

le jeudi 04 juin 2015 à 16h32

Et là je réalise que même les tubes des années 80 peuvent parler de polyamour (ou à tout le moins d'amours plurielles)
Premiers frissons d'amour, C. Roque
https://www.youtube.com/watch?v=XrYkYwKwA-w

Ils sont là tous les deux comme toujours
A la sortie du lycée
Juste avant de les voir tou tou ti tou ti ta
Un r'gard dans l'miroir
Du rouge sur ma bouche les yeux charbon noir
Ils s'impatientent dans le bruit et les rires
Et ils m'embrassent tendrement dans un soupir

Je place bien sur mes hanches tou tou ti tou ti ta
Mon p'tit porte jarr'telles
Mes p'tits seins tendent encore tou tou ti tou ti ta
Tout' la dentelle
Deux trois petite gouttes d'essence de cannelle
Je sais qu'jsuis pas une grande intellectuelle
Plutôt rêveuse aux désirs passionnels
passionnels passionnels

Envie de lui de toi et j'aime ça
Pousser encore plus loin le débat
Ivresse tendresse caresses on aime ça
Aller encore plus loin dans les draps
Premiers baisers volés passionnés
Premiers frissons d'amour mon amour
Lequel des deux m'aimait no le sais
J'les oublierai jamais io le sais
Io le sais io le sais

Et quand dans un p'tit coin du café on évoque
Des romans d'amour

Y a nos yeux qui se croisent tou tou ti tou ti ta
Un' main prend ma main
Et quand il me raccompagne chez moi
Baisers sur mes joues fines et sur ma bouche
De désir flou je tremble comme un' mouche
comme un' mouche comme un' mouche

Je les aime tous les deux d'un amour de légende
Sans victime
Avant hier on a vu un Truffaut noir et blanc
C'était Jules et Jim
Ils s'aimaient tous les trois comme eux et moi
Ça paraît difficile de vivre ça
Je voudrais bien pourtant qu'on vive à trois
Tous les trois tous les trois

Envie de lui de toi et j'aime ça
Pousser encore plus loin le débat
Ivresse tendresse caresses on aime ça
Aller encore plus loin dans les draps
Premiers baisers volés passionnés
Premiers frissons d'amour mon amour
Lequel des deux m'aimait no le sais
J'les oublierai jamais io le sais
Io le sais io le sais

Premiers baisers volés passionnés
Lequel des deux m'aimait no le sais
Io le sais io le sais

#

ensifflant (invité)

le lundi 24 août 2015 à 14h05

LE MAILLON

Petit ou grand,
Creux ou plein,
Il représente la mémoire,
La douceur du souvenir,
De chaque instant partagé
Graver à l’intérieur,
Vécu avec bonheur…

Mat ou brillant,
Sans bruit ou chantant,
Il se conjugue au pluriel,
S’offrant gratuitement,
Se délectant du passé,
Se nourrissant du présent,
Tout en créant l’avenir…

Il s’accroche,
Et se décroche,
Unifie joliment les maillons,
Soude le début à la fin,
De toute notre existence,
Offrant ivresse et liberté,
De cet amour pérennisé…

Sérieux ou riant,
Simple comme élégant,
Bijoux reflétant toute beauté,
Pureté d’âme et de cœur,
Sans intention d’enfermement,
Surtout pas des sentiments
Echangés sereinement, librement…

Une amoureuse, polyheureuse…

#
Profil

LuLutine

le mardi 01 septembre 2015 à 14h06

Vous avez vu les affiches de pub pour les malabars avec des tatouages dedans ?

Sur l'affiche, la fille a plein de tatouages dont....un coeur poly (avec le symbole infini dedans), bien en vue sur le haut de son bras !

Est-ce que les créateurs de l'affiche et/ou des tattoos connaissent son utilisation par les poly, est la question que je me pose.... :)

NB : L'affiche sur leur page fb.

#

(compte clôturé)

le mardi 01 septembre 2015 à 15h45

Il y a une autre affiche avec un garçon qui a le symbole poly aussi.
L'agence de pub visait le trash/badass/provoc certainement.
C'est je pense, la démonstration de cette faculté extraordinaire qu'a la pub d'absorber tout et son contraire.

#
Profil

bonheur

le mercredi 02 septembre 2015 à 11h50

extrait du dictionnaire d'anti-citation de Franz-Olivier Giesbert

Mort : La mort est comme l'amour. Même quand on s'y attend, elle vous prend au dépourvu.

#
Profil

ScottBuckley

le mercredi 02 septembre 2015 à 14h12

LuLutine
Vous avez vu les affiches de pub pour les malabars avec des tatouages dedans ?

Sur l'affiche, la fille a plein de tatouages dont....un coeur poly (avec le symbole infini dedans), bien en vue sur le haut de son bras !

Est-ce que les créateurs de l'affiche et/ou des tattoos connaissent son utilisation par les poly, est la question que je me pose.... :)

NB : L'affiche sur leur page fb.

Oui, c'est rigolo tout de même cette affiche avec le coeur en infini ;)
( mais beaucoup moins le côté récupération commerciale, j'avoue ;( )

#
Profil

PolyGone

le mercredi 02 septembre 2015 à 16h02

Oui ! Vu les deux affiches il y a quelques jours et j'ai failli provoquer un carambolage en ralentissant soudain en voiture pour vérifier que ma vue ne me jouait pas des tours.
Du coup je me suis demandé si le coeur et l'infini étaient uniquement utilisés comme symbole du polyamour ou si on le retrouvait ailleurs.

Message modifié par son auteur il y a 4 ans.

#
Profil

bonheur

le mercredi 02 septembre 2015 à 17h56

Je pense que ce sont deux symboles qui sont vieux comme le monde. Je ne pense pas que ce soit représentatif du polyamour. Je dirais plutôt que c'est représentatif de l'amour infini, donc universel. Enfin, c'est mon interprétation. Cela n'entre pas en contradiction avec la définition que certains poly peuvent se faire de leurs vies.

#
Profil

Nicolas_Fox

le dimanche 18 octobre 2015 à 13h56

Dernièrement je découvre la musique et de nombreux artistes et chansons.

Mais trop souvent cela parle d'histoires d'amours avec pleins de clichés sexistes, genrés et bien sûr parlant de l'amour unique et ultime...

Je cherche donc aujourd'hui de belles chansons universelles et ouvertes, parlant de sentiments et de vécu dont les paroles ne risquent pas de heurter mes oreilles quand la musique, elle , les caresses.

Ainsi j'ai donc deux questions pour vous.

Quelqu'un a t'il déjà fait un recensement des oeuvres partagé sur ce fil qui je l'avoue est bien trop dense et long pour que j'ai envie de l'affronter?

Avez vous des oeuvres de ce genres a partager ? (Comme ça je relance le fil avec subtilité :P )

#
Profil

luna_mi

le dimanche 18 octobre 2015 à 15h59

Nicolas0207
Dernièrement je découvre la musique et de nombreux artistes et chansons.

Mais trop souvent cela parle d'histoires d'amours avec pleins de clichés sexistes, genrés et bien sûr parlant de l'amour unique et ultime...

Je cherche donc aujourd'hui de belles chansons universelles et ouvertes, parlant de sentiments et de vécu dont les paroles ne risquent pas de heurter mes oreilles quand la musique, elle , les caresses.

Ainsi j'ai donc deux questions pour vous.

Quelqu'un a t'il déjà fait un recensement des oeuvres partagé sur ce fil qui je l'avoue est bien trop dense et long pour que j'ai envie de l'affronter?

Avez vous des oeuvres de ce genres a partager ? (Comme ça je relance le fil avec subtilité :P )

est ce que cela : www.deezer.com/playlist/523138835 repond à la question ? :-/

#
Profil

Nicolas_Fox

le dimanche 18 octobre 2015 à 16h50

luna_mi
est ce que cela : www.deezer.com/playlist/523138835 repond à la question ? :-/

Tu illumines ma journée :)

Je vais prendre le temps d'écouter cela, merci.

#
Profil

luna_mi

le dimanche 18 octobre 2015 à 17h06

heureuse de faire plaisir !! :-)

#
Profil

Siestacorta

le mardi 20 octobre 2015 à 11h40

Alors c'est complétement pas central, mais dans le premier tiers l'épisode 8 de la saison 8 de la série Supernatural "Quoi de neuf docteur" (Hunteri Heroici, en VO, ce serait long à expliquer), on rencontre trois personnages poly (et on en mentionne un 4e).

[spoiler partiel histoire d'être poli sans y, ceci dit c'est pas central, l'intrigue de l'épisode marche pour beaucoup d'autres raisons]
les héros enquêtent sur la mort d'un homme, ils soupçonnent une infidélité, et rencontrent les deux partenaires ensemble, dont une collègue suspectée et l'épouse, qui lui dit "je sais, oui, qu'ils couchaient ensemble : on a un arrangement, lui il la voit elle et moi je vois le voisin".

C'est montré comme un gag... Un des héros dit " halala ces banlieusardes d'aujourd'hui", l'autre répond" C'est l'épouse parfaite !"...
Et après l'épisode passe complètement à autre chose. Ce développement contrastait avec un raisonnement antérieur sur les circonstances adultères du crime, qui faisait très "super déductions logiques d'enquêteurs"... Sauf que, les apparences, les préjugés, tout ça.
[fin de spoiler]

Bizarrement l'humour ici est donc pas forcément moqueur ou "freak show", mettre l'élément poly en aspect secondaire d'intrigue, ça donne un agréable sentiment de "normalisation-surprise".

Message modifié par son auteur il y a 4 ans.

#

(compte clôturé)

le lundi 02 novembre 2015 à 23h11

Voici "Madly" un film avec Alain Delon et Mireille Darc dont le résumé a des accents polys. Bizarrement, il est présenté soit comme un "nanar", soit comme un film érotique, alors qu'Alain Delon- dans un docu sur lui-même diffusé sur fr3- dit que ce film parle de la possibilité d'aimer plusieurs femmes, et qu'elles-mêmes finissent par s'aimer.
"Julien vit avec Agathe dans une ferme classée du XVIIe siècle, regorgeant d’œuvres d'art . Alors qu'Agathe a l'air pleinement heureuse, Julien a besoin d'aventures éphémères. Un soir, dans une boîte, il rencontre une magnifique noire, Madly. Avec elle, l'aventure ira beaucoup plus loin que les autres ; elle s'intègre au couple. Ce sera d'abord le bonheur à trois, au-delà de toutes les morales usuelles. Mais très vite, l'impossibilité qu'il y a à partager se fait ressentir. Agathe s'en va, puis Madly. Mais les deux femmes reviendront, pour recommencer, mais pour combien de temps ? Sans doute pour faire plaisir à la femme qu'il aime (Mireille Darc) Alain Delon a produit ce "Madly" censé être une ode à l'amour à trois dans une France du début des années 70 où le tout liberté fleure bon."

Pour la petite histoire, le scénario s'inspirerait de l'histoire de Delon, qui aimait Madly lorsqu'il a rencontré Mireille Darc. Madly qui, après cet essai de trouple est finalement partie vivre avec Jacques Brel.

#
Profil

bouquetfleuri

le mardi 03 novembre 2015 à 20h42

-- Les cornes ne sont que la conséquence naturelle et, pour ainsi dire, le correctif du mariage légal, une protestation contre un lien indissoluble ; envisagées à ce point de vue, elles n'ont même rien d'humiliant...
Et si jamais, chose absurde à supposer, je contractais un mariage légal, je serais enchanté de porter ces cornes dont vous avez si grand'peur, je dirais alors à ma femme "Jusqu'à présent, ma chère, je n'avais eu que de l'amour pour toi, maintenant je t'estime parce que tu as su protester"

Vous riez ? C'est parce que vous n'avez pas la force de rompre avec les préjugés ! Le diable m'emporte ! Je comprends que, dans l'union légitime, il soit désagréable d'être trompé, mais c'est là l'effet misérable d'une situation qui dégrade également les deux époux.

Quand les cornes se dressent ouvertement sur votre front, comme dans le mariage libre, alors elles n'existent plus, elles cessent d'avoir un sens et même de porter le nom de cornes. Au contraire, votre femme vous prouve par là qu'elle vous estime, puisqu'elle vous croit incapable de mettre obstacle à son bonheur, et trop éclairé pour vouloir tirer vengeance d'un rival.

Vraiment, je pense parfois que si j'étais marié (librement ou légitimement, peu importe), et que ma femme tardât à prendre un amant, je lui en procurerais un moi-même. "Ma chère, lui dirais-je, je t'aime, mais je tiens surtout à ce que tu m'estimes, - voilà"

Est-ce que je n'ai pas raison ? --

Fiodor Dostoïevski
Crime et Châtiment, 1866

Répondre

Chercher dans cette discussion

Autres discussions sur ce thème :


Espace membre

» Options de connexion