Polyamour.info



Les messages appartiennent à leurs auteurs. Nous n'en sommes pas responsables.

Merci de consulter notre charte de discussion pour connaître les règles qui régissent les conversations sur ce site.

[Jeu] Le Lierre et la Vigne de Lille Clairence, joué de 2016 à 2019.

Culture
#
Profil

artichaut

le jeudi 16 mai 2019 à 11h18

Le Lierre et la Vigne (ou Le Lierre et la Vigne : retour à Intimatopia) est un jeu de rôle grandeur nature de Lille Clairence sur le thème du polyamour. Il a été joué une dizaine de fois.

Synopsis : Le Lierre et la Vigne se penche sur la retraite d'une communauté d'artistes polyamoureuse. Il s'agit d'un jeu feel good mettant en avant la bienveillance et la créativité des participant.e.s

D’où vient l’idée de ce jeu ?
D’où vient l’idée de ce jeu, qu’est-ce que ce jeu est et qu’est-ce qu’il n’est pas ? Je voulais écrire quelque chose sur une communauté polyamoureuse depuis longtemps, et j’avais aussi un projet de retraite d’artistes dans les cartons. Et puis je me suis dit « mais pourquoi ne pas fusionner les deux tel Goku et Vegeta » et je l’ai fait.

Qui sont les personnages ?
Les personnages sont pour la plupart des artistes, réunis comme chaque année pour échanger autour de leurs pratiques et avancer sur leurs projets. Cette maison est un lieu important pour eux, et ils la connaissent par cœur. C’est aussi une réunion entre amoureux et entre amis. Ces gens s’aiment et sont heureux de se retrouver.

Ce jeu ayant évolué, on peut trouver sur internet, différentes versions du scénario.


___________________________________
Ce jeu mêlant polyamour et pratiques artistiques à été au fil de ses sessions, le moteur de créations artistiques sur le polyamour :

Un podcast par Magnolia.Indigo, 2017
- « Le polyamour est politique ».
> l'auteur évoque l'approche du polyamour dans le jeu

Un podcast, par Juliette Oniromanie, 2017.
- « Le Lierre et la Vigne, un jeu politique »
> évoque le jeu et le polyamour

Un scénario de conférence gesticulée, par Axelle Cazeneuve / Marc, mars 2017.
- Conférence gesticulée sur le polyamour

extraits
Étymologiquement, le polyamour fait référence au fait d’avoir plusieurs amours… Ce qui, en fait, ne nous apprend strictement rien. (…)
C’est marrant quand même, quand on vit dans une des sociétés les plus adultères d’Europe. Qu’on voie côté à côte, à l’enterrement de Mitterrand, sa femme et sa maîtresse, ça ne choque personne. Par contre, quand parmi mes ami-e-s, certains et certaines entretiennent des relations multiples sans distinction de statut – ni femmes, ni maîtresse, ni maris ni femmes, seulement : gens qui s’aiment –, de suite, c’est : salope, libertin, dragueur, fille ou mec facile, pute ou gigolo, etc. (…)
Bordel, et après on s’étonne que les jeunes pigent rien au consentement, que les vieux violent sans s’imaginer commettre de fautes et qu’on vive tous, disons-le, dans un beau monde de merde ! (…)
Il y a quelque chose de crucial à comprendre sur le polyamour : il est multiple, car chacun a sa vision du partage et de l’amour. (…)
Et on ne peut pas tricher. On doit traquer, une à une, ses peurs, ses limites, sa jalousie, parce que si on ne le fait pas, si on n’arrive pas à en parler, si on n’est pas honnête, tout s’effondre. (…)
Mais quand on réussit, putain, c’est la plus belle chose du monde. Le polyamour demande à chacun de faire des efforts pour se connaître lui-même, à chacune de se livrer sans cesse à une introspection rigoureuse : mais ce qu’on a à gagner, c’est rien de moins que le droit d’être soi, vraiment. De s’affirmer dans la fragile complexité de son être. (…) J’ai rarement vu des personnes aussi épanouies que mes ami-e-s, que ceux et celles qui m’ont ouvert les yeux sur ce que c’est que l’amour, quand on accepte de lâcher-prise et de marcher en terres inconnues.

Deux podcasts réalisés par Eleanor et Cole en Octobre 2018.
- Les Bruits de la cabine #12 : La lumière
- Les Bruits de la cabine #13 : Le mouvement
> le premier évoque plutôt l'ambiance du jeu, le second parle plus de polyamour


___________
Liens :
- Le site de Lille Clairence, Utopies intimes.
- Un billet de l'auteur à l'occasion de la dernière.
- Le preview du jeu sur electro-gn, mai 2016.
- le facebook
- le formulaire de pré-inscription sur eXperience (périmé, mais intéressant par les questions qu'il posait aux participant·e·s)
- Une critique, sur electro-gn, par Saki, avril 2017
- Une autre critique, sur metamour.fr, par Leïla, mars 2017

__________
Voir aussi le fil spécial jeux de rôles du forum.

Répondre

Chercher dans cette discussion

Autres discussions sur ce thème :


Espace membre

» Options de connexion