Polyamour.info



Les messages appartiennent à leurs auteurs. Nous n'en sommes pas responsables.

Merci de consulter notre charte de discussion pour connaître les règles qui régissent les conversations sur ce site.

Au fond du trou

Jalousie
#
Profil

Keya

le mercredi 15 mai 2019 à 15h37

Bonjour,

[...]

Message modifié par son auteur il y a 7 mois.

#
Profil

bidibidibidi

le mercredi 15 mai 2019 à 16h31

Bonjour YBED,

Alors, c'est peut-être la manière dont tu le présentes, mais je trouve que ton copain manque cruellement de respect envers toi. Flirter avec une nana devant toi ? Même si j'étais avec une femme conciliante et ouverte à ce genre de choses, je ferai super gaffe. On peut très facilement blesser avec ce genre de comportements. Et surtout, pourquoi ? Quand on sait que votre couple n'est pas ouvert. Juste parce qu'il ne sait pas se retenir ?

Ensuite, il m'a l'air d'être terriblement dans le contrôle. T'aime-t-il toi ou une image de toi ? Parce qu'il t'empêche complètement d'exprimer certaines parties de ta personnalité. Et sa souffrance tombe à point nommé pour encore te contraindre à suivre ses désirs.

A mes yeux, tu as besoin d'air, de distance avec lui. Pas pour aller baiser ou quoi que ce soit, juste pour être seule et te retrouver. Avec des contacts limités avec lui. Quelques semaines de vacances te feront le plus grand bien. La situation que tu vis actuellement est totalement ingérable. A te lire, j'ai l'impression que tu vas juste péter une durite à tenir plus longtemps comme ça. Et oui, il est malheureux, mais tu l'es aussi. Avant son bonheur, tu DOIS penser au tien. C'est potentiellement une question de survie.

#
Profil

Keya

le mercredi 15 mai 2019 à 17h14

.

Message modifié par son auteur il y a 7 mois.

#
Profil

bidibidibidi

le mercredi 15 mai 2019 à 17h37

Je serai honnête, ta description de votre relation ressemble beaucoup à de l'emprise psychologique (vulnérabilité psychologique et manque d'estime chez toi, manque de relations, contrôle et égocentrisme chez lui, alternance de colères et souffrances).
Donc, clairement, je ne peux pas juger de la réalité de la chose, je ne suis pas psy. Le souci des personnes en situation d'emprise psychologique est qu'elles intériorisent l'emprise au point de ne plus pouvoir la voir. La seule manière de les en sortir, c'est de leur faire prendre d'abord de la distance pour qu'elles puissent se retrouver et enfin réaliser combien elles sont manipulées. C'est pour ça que je t'encourage à prendre de la distance avec lui. Je me trompe peut-être, et quelque part, je le souhaite. Mais j'ai du mal à ne pas alerter.
Je t'encouragerai à lire dessus, pour voir si ça te parle. Et si oui, à prendre contact avec un proche, famille ou ami, pour qu'il t'aide à prendre le large quelques semaines.

Après, on peux parler polyamour, définition de sa sexualité, coming out, ça me pose pas de problème. C'est juste que si tu n'as pas la force physique et psychologique de quitter ton lit, je crains que la discussion soit très théorique. Surtout si la personne qui t'aide le plus à affronter ta dépression est opposée à ce genre de concepts.

Tu as dans tous les cas tout mon soutien, aussi faible que puisse l'être un soutien virtuel.

#

Marten (invité)

le mercredi 15 mai 2019 à 17h39

Hello,
Premier post sur ce forum, que je suis pourtant depuis pas mal de mois maintenant, pour dire que ton copain ressemble fortement à une personnalité que j'ai côtoyée pendant près d'un an et demi avant de décider de ne plus l'alimenter.
Il me semble très nocif. Comme le dit bidibidibidi, je crois que tu en arrives à un stade critique, et il en va potentiellement de ta survie psychique (tu dis toi-même que tu as des problèmes de dépression, d'ailleurs, à quel point n'est-il pas responsable de ces problèmes ?).
Je ne saurais que trop aller dans le sens de bidibidibidi et te dire de t'éloigner de lui. Tu en souffriras forcément au début, mais passé le stade de la rupture, tu recouvriras une liberté que tu as perdue depuis de très nombreuses années.
Tu l'aimes pour ce qu'il est, oui peut-être (encore qu'il est probable que si tu es sous l'emprise d'un manipulateur, tu ne puisses réellement te rendre compte de qui il est), mais lui ? Cela ne me semble pas le cas. Il renie de grandes parts de ta personnalité, il t'efface même complètement de ses relations lorsqu'il est à côté d'une femme qu'il veut séduire (manque cruel d'empathie), il s'offusque de ton simple désir de vouloir assister à une marche des fiertés (non, on ne baise pas à tous les coins de rue dans ce genre d'événement, j'y ai assisté dans ma région et je m'y suis bien amusée), il t'a menti (dès le début de la relation sur le couple libre, puis là, sur la question de l'homosexualité/de son homophobie (et j'en suis atterrée pour tout te dire, n'est-ce pas à elle seule une bonne raison pour mettre fin à la relation pour incompatibilité indépassable de personnalités ?) ainsi que sur la profondeur de sa jalousie)...
Je pense sincèrement que tu ne peux pas rester avec quelqu'un d'aussi intolérant, mais qui pourtant te fait croire que c'est toi l'intolérante (il retourne les situations pour te faire culpabiliser et douter de toi alors que dans l'histoire, il me semble que c'est toi la plus ouverte des deux), d'ailleurs cela reflète un gros problème dans sa communication aussi.
Bref, conclusion : pars. Fuis. Recouvre ta liberté, tout en te protégeant de lui (on ne sait pas quelles réactions il peut avoir, d'autant plus que tu sembles le découvrir sous un autre jour en ce moment). Va voir une psychologue/psychiatre et parle de ton compagnon/ex-compagnon. Lis "Les manipulateurs sont parmi nous" de Isabelle Nazare-Aga, tu risques de le retrouver sur pas mal de points. Lis aussi du féminisme et des livres sur le polyamour, tu y trouveras des bons sentiments - défaillants dans ta relation à son stade actuel.
Tu es dans l'impasse et une douleur accablante car tu penses que sans lui, tu ne seras plus rien, mais c'est faux. Il faut absolument que tu te retrouves, que tu réapprennes à penser sans lui, sans lui faire plaisir, sans te demander ce qu'il pensera de toi etc.
L'avis des proches est important : que pensent tes amis de lui ? Ta famille ?
Ne reste pas là à regarder ta vie et tes désirs défiler sans les saisir, sans les vivre. Tu risques de regretter amèrement au fil des années (déjà là, tu dis que tu as dû te brider et tu es passée à côté de belles histoires à cause de son tempérament).

#

Marten (invité)

le mercredi 15 mai 2019 à 17h49

(Je vois que j'étais en train d'écrire en même temps que bidibidibidi et qu'il dit plus ou moins la même chose que moi, cela confirme mes doutes).
Tu sais, un manipulateur a des qualités. Celui que j'aimais en avait et c'est justement grâce à ça que j'ai réussi à "tenir" un an et demi. Mais leur personnalité est bien plus nocive que bénéfique pour celui ou celle qui la côtoie car comme le dit celle que j'ai cité (Nazare-Aga), ce type de personne prend appui sur l'autre pour ne pas se noyer, au risque, de faire couler cet autre. Ces personnalités n'aiment pas réellement celui ou celle avec qui elles sont mais plutôt une image qu'ils s'en font, une image qui collent à celle qui les rassure, qui leur ressemble.
Pour finir, je dirais (peut-être pour te rassurer), que ces personnalités n'ont pas conscience d'être ce qu'elles sont. C'est un fonctionnement inconscient, non "sadique".

#
Profil

bidibidibidi

le mercredi 15 mai 2019 à 17h58

Marten
(Je vois que j'étais en train d'écrire en même temps que bidibidibidi et qu'il dit plus ou moins la même chose que moi, cela confirme mes doutes).

Oui :-)
Je suis juste plus modéré dans mes propos (en même temps, je ne l'ai jamais vécu, je suis pas hyper bien placé pour en parler).

#
Profil

Keya

le mercredi 15 mai 2019 à 18h09

.

Message modifié par son auteur il y a 7 mois.

#

Marten (invité)

le mercredi 15 mai 2019 à 18h59

Oui, my bad. Je retranscris sûrement beaucoup de mon vécu sur la conversation.

#
Profil

bonheur

le mercredi 15 mai 2019 à 19h35

Bonjour YBED, bonjour également Marten,

La question posée, m'apparait comme "dois-je être différent en présence de ma compagne ?". S'il est séducteur, en quoi est-ce mal de l'être ? Je veux dire, il est avec cette femme comme habituellement ou il doit travestir son comportement ? Est-ce manqué de respect d'être tel que l'on est ?

J'ai découvert, à mes dépens, que mon chéri de vie n'arrivait à me voir embrasser sur la bouche une autre personne que lui. Offrir tendresse et câlin, oui, mais pas de baiser (y compris le piou style collégiens, enfin à mon époque). Il a été vraiment mal.

Sauf que voilà, du coup, en sa présence et en présence simultanée d'un amour, je devais me "surveiller". Encore ça, c'est réalisable. Mais intérieurement, j'avais cette impression de ne pouvoir être moi. J'avais l'impression de me dédoubler : une personne "bien comme il faut (berk)" parfois et une amoureuse offrant ce qu'elle a à offrir naturellement. Du coup, j'en étais arrivée à me dire qu'il ne fallait plus que j'embrasse mon chéri de vie. Si c'était mal de faire cela, pourquoi la légitimité de mon geste serait admise pour l'un et pas pour l'autre ? C'est l'un des motifs qui me fait douter de la pertinence du "tous ensemble" que pourtant j'adore.

Se sentir oubliée... est de l'ordre d'une impression. En amour (je ne parle pas de séduction, je n'y connais rien), je constate que si on est dans le "tous ensemble", ça ne va pas. Si on est dans le "à chacun-e son moment" ça ne va pas.

Très curieusement, dans cette histoire, je ne comprend pas, je ne comprend rien. Tu veux ta liberté mais sans l'avoir. Il ne veut pas de liberté alors qu'il ne peut être autrement. Laisse le dans la séduction et offre toi des récréations.

Je suis hôtesse de caisse. Il n'y a rien de plus désagréable lorsqu'une personne se présente, en souriant, pétillant, rayonnant et que le-a conjoint-e débarque avec la dernière course et que soudain, la belle personne géniale se referme, par peur que l'agréable soit interprété (à tort ou à raison, là n'est pas le propos).

A la place de sa collègue, j'aurai pas aimé que cet homme si vivant habituellement, se transforme en un être différent. Moi quand je crois des personnes vivantes qui ne le sont plus, par peur de ce que "dira le-a conjoint-e", je plains cette personne de tout mon coeur.

D'autre part, à la base, sa séduction a-t-elle joué un rôle ? Pourquoi devrait-il s'altérer désormais ?

Après, en effet, vous avez du boulot. Mais je ne vois aucun comportement malsain là-dedans, désolée :-/

#
Profil

Siestacorta

le mercredi 15 mai 2019 à 20h01

Nempêche, entre les plans où il drague devant toi (et je pense que ça fait partie de son plaisir, même si ce n'est pas le centre) et sa jalousie surveillante, ce garçon me semble avoir un narcissisme plus que chatouilleux et un ego volumineux...

Manipulateur, j'irai pas jusque là comme ça à la va vite.
Mais pour son délire sur la marche des fiertés, il semble bien qu'il cherche à te blesser.
Je veux bien qu'il ait un avis, qu'il te dit à toi mais qu'il dirait pas forcément dans un dîner mondain.
Je peux vaguement comprendre qu'on dise de la merde sous le coup de la colère. Pour blesser. Je suis plutôt rancunier là-dessus, mais ça me parait encore humain.

Mais c'est quand même une réponse tactique à tes velléités d'émancipation.
Peut-être faite dans une forme de panique...
Mais quand même.
Si quelqu'un de très dépressif que j'aime me disait "bon ben je vais me bouger pour un truc que j'ai pas trop osé faire jusqu'ici", même si c'est sur un truc où je me vois pas du tout, je l'encouragerais, parce que le simple fait qu'elle se bouge me semblerait plus important que vers quoi elle va, au moins sur cette occasion...

Donc qu'il flippe parce qu'il comprend que tu pourrais devenir quelqu'un qui ne serait pas bien dans une relation classique, je veux bien, beaucoup ici ont connu ce genre de périodes tumultueuses. Mais le fait qu'il voit pas que tu tentes de donner du sens, et que même si ça sera pas bon pour SA relation, ça peut être bon pour toi, dans ta situation psy, qu'il doit bien connaitre, et qu'il tente vraiment pas d'arrondir les angles pour voir si ton "empowerment" pourrait pas vous faire du bien en te faisant du bien, même au risque de changements, ça m'étonne.

+ je crois qu'il peut y avoir emprise sans qu'il y ait une personne fondamentalement manipulatrice derrière. Une relation peut devenir toxique sans que les gens en relation soient toxiques pour tout autre partenaire. Je crois. A vérifier.

Message modifié par son auteur il y a 7 mois.

#
Profil

trioberlue

le mercredi 15 mai 2019 à 20h22

Boudiou il m’a l’air sacrément toxique cet homme ... :(

#
Profil

bonheur

le mercredi 15 mai 2019 à 20h36

Toxique parce que ? Est-il responsable de la soif de liberté de sa compagne ? Est-il responsable de la jalousie de sa compagne ? Est-il responsable de l'état dépressif de sa compagne ? De quoi est responsable, à part d'être comme de nombreuses personnes, dans l'impossibilité de mettre en adéquation son idéal et ses ressentis. Est-ce nocif ?

Ok concernant son côté homophobe (les homophobes sont tous toxiques) et son dédain, sa critique de cet évènement.

J'aimerai bien avoir une lecture de cette toxicité que je ne perçois pas ! :-/

#
Profil

Siestacorta

le mercredi 15 mai 2019 à 20h51

bonheur
De quoi est responsable, à part d'être comme de nombreuses personnes, dans l'impossibilité de mettre en adéquation son idéal et ses ressentis. Est-ce nocif ?

Sa surveillance au millimètre, oui, quand même, il en est responsable et c'est nocif. De même les plans répétés de drague, surtout quand YBED a clairement explicité que ça, ça passait pas, et proposé de faire ça plus discrètement.

Encore une fois, je crois qu'on manque d'éléments pour catégoriser cet homme comme ça comme "toxique".
Mais on peut dire que ce qui se passe est tendu et blessant, et qu'il a été plusieurs fois (en s'abstenant de draguer in vivo) et est encore aujourd'hui en mesure de faire des efforts relativement simples - je parle pas de lui passer en première division des super libéraux déconstruits de partout d'un seul coup.

Message modifié par son auteur il y a 7 mois.

#
Profil

bonheur

le mercredi 15 mai 2019 à 21h15

Quand un homme est "séducteur" naturellement, que ça fait partie de lui, il ne faut pas lui demander d'être autrement. Après, s'ils ne doivent plus sortir ensemble à cause de ça. Oui, il peut se surveiller, mais être systématiquement dans l'auto-surveillance de soi ?

Après, pour ce qui est d'être dans le contrôle de l'autre. Il ne l'était pas au départ. Il y a quand même eu matière à ce qu'il le devienne. Qu'est-ce qui fait que ça perdure ? Là oui, je veux bien admettre qu'il faut se pencher là-dessus.

Et puis, il vit dans un couple sensé être libre, ou pas ?

Désolée mais il y a un flou général artistique avec une situation complètement nouvelle et des non-dits mis trop longtemps en attente.

Moi j'aimerai avoir la lecture de ce compagnon, en tout cas au premier post, et connaitre ce que lui en ressort. Je trouverai cela assez juste.

Je trouve que ces derniers temps, c'est celui qui intervient ici qui est le bon et les autres obligatoirement des méchants. J'ai des difficultés avec cela et du coup, j'ai tendance à "prendre la défense" de ceux qui n'ont pas la parole.

Cela n'enlève rien à l'intervention de YBED, mais pitié, pensons que si ces deux là s'aime, c'est qu'ils ne sont pas dans la toxicité, enfin pas à ce point là.

On peut-être faire la lumière, avant de proclamer une sentence. Prendre conscience qu'il y a eu des comportements toxiques des deux côtés.

Pour un homme naturellement séducteur, qui a toujours été ainsi, je suppose qu'il doit être apprécié ainsi. Il a peur d'être quitté : qui n'a un jour eu cette crainte ? Dans cette histoire, je perçois deux personnes qui ne se comprennent plus et qui adoptent des mauvais comportements, faute d'en trouver d'autres.

Et puis, on exprime souvent mieux ce que l'on subit que ce que l'on fait subir. Après oui, YBED dit des choses sur elle, avec certainement honnêteté et sincérité. Perso, je relirais plus tard, à tête reposé et en essayant de ne pas me focaliser sur vos réactions, car j'ai des difficultés à les assimiler.

#
Profil

Siestacorta

le mercredi 15 mai 2019 à 22h12

bonheur
Dans cette histoire, je perçois deux personnes qui ne se comprennent plus et qui adoptent des mauvais comportements, faute d'en trouver d'autres

C'est vraiment plausible. Un couple qui déconne fait ça à deux aussi.
Mais je suis moins convaincu par

bonheur
Quand un homme est "séducteur" naturellement, que ça fait partie de lui, il ne faut pas lui demander d'être autrement. Après, s'ils ne doivent plus sortir ensemble à cause de ça. Oui, il peut se surveiller, mais être systématiquement dans l'auto-surveillance de soi ?

J'aurais un peu moins de mal à prendre en compte ça s'il n'était pas aussi naturellement "jaloux" .
Il veut pas se surveiller : ok, ça peut être l'accord, donc choisir une liberté dans la relation. Il demande à ce que l'autre reste dans les clous de son côté... Moins ok.
Et encore une fois, YBED dit qu'elle était ok pour qu'il séduise, juste pas sous yeux. C'est un compromis qui aurait pu faire une auto-surveillance modérée, des fois ils sortent ensemble des fois pas...
A cette époque, le couple n'était pas censé être libre, ils en parlaient mais ne passaient pas d'accord. L'ouverture (à une liberté de séduire) est offerte de guerre lasse par YBED à son partenaire, sans chercher à en bénéficier pour elle.
Et dès qu'ils en ont passé un, que là elle revendique pour elle une liberté, sa surveillance sur elle a pris des proportions folles (le boulanger...).

En revanche, assez d'acc pour penser que la vision serait différente avec la parole du monsieur.
Disons qu'on peut avoir de la compassion pour les deux points de vue...

Message modifié par son auteur il y a 7 mois.

#
Profil

trioberlue

le mercredi 15 mai 2019 à 22h40

Désolée j’ai répondu du train. Je reviendrai être plus claire sur mon ressenti.

#
Profil

bonheur

le mercredi 15 mai 2019 à 22h44

Attention. C'est dans ces cas là que je suis heureuse que mon chéri avons fait le chemin que lui et moi.

Il a eu à un moment donné cette frousse que j'agisse dans on dos. Je m'étais demandé pourquoi, puisque justement, j'avais fait en sorte de ne pas cacher. Un exemple tout con. L'homme qui m'avait fait sortir de ma zone de confort était célibataire et m'avait dit que personne ne connaissait le mot de passe de son ordi perso. Sauf que voilà, il m'avait parlé d'un mail, comme j'étais sa confidente, qu'il m'avait dit n'être connu que de moi et voilà que notre entourage commun se met à en parler. Je lui avais demandé confirmation et "non personne ne sait, personne n'a pu lire". Du coup, je l'ai trouvé naïf et je suis devenue méfiante. J'ai donc eu l'idée de créer une adresse mail sur laposte.net pour nos échanges. Qu'il aille consulter sans sauvegarde sur son ordi. Il s'est trouvé que la poste envoyait dans ces cas là un courrier de confirmation au demandeur (donc moi). J'avais mis à mon nom et à mon adresse postale. Je ne savais pas si un jour cette adresse servirait et je n'en n'avais pas parlé à cet homme. Sauf que voilà, c'est mon mari qui a pris ce jour là le contenu de notre boite aux lettres commune. Il l'a ouvert et a interprété comme une forme de cachoterie ce qu'il lisait. Du coup, il m'a demandé des explications et ne comprenait pas que je sois calme devant son trouble et sa colère. Pour moi, je n'avais rien fait de mal, au contraire. Et non, je n'avais rien fait de mal. De toute façon je désirais de mon côté recevoir les courriers depuis cette boite mail, mais à destination de celle courante déjà consultable de puis mon ordi.

Cet évènement a mis le doute dans l'esprit de mon chéri, qui s'est ensuite mis à faire intrusion (téléphone portable perso, mail, etc...) et oui, il était en ébullition version "je dois tout surveiller". Je m'en suis aperçue et on déballer ce qu'il y avait à déballer. J'ai mis un terme à tout cela en exprimant mon ressenti face à cela. On a décidé qu'à l'avenir, au lieu de chercher des réponses par lui-même, que ce serait mieux qu'il demande et que je réponde en toute honnêteté, en toute franchise.

Mon chéri n'est pas un jaloux compulsif. Il a juste une mauvaise assurance des autres par rapport à lui-même. Il n'est pas non plus un ultra-intrusif. Il a réagi ainsi suite à une situation qu'il jugeait catastrophique. Il en a souffert, et moi aussi.

Ce devenait toxique et j'insiste bien sur DEVENAIT. On est apprenti face à ces situations à la fois insoutenables et désagréables. On fait comme on peut. Mais si la situation est vraiment abordée entre 4 yeux et peut être discuter, alors ce sera passager.

Après, j'ai lu que cet homme drague. Euh, un séducteur est-il un dragueur ? Un séducteur se valorise vis-à-vis de lui-même. Un dragueur désire attirer à soi. Evidemment on peut être les deux. Mais le séducteur n'est pas responsable du fait que ça marche.

On peut avoir de la compréhension pour les deux personnes, sachant que seul un point de vue est exposé.

Je propose à YBED de laisser à son compagnon ses sorties et de ne pas y participer volontairement. Sachant qu'en vivant ensemble, elle n'est pas oubliée. Ainsi, elle n'aura pas une impression de délaissement et ne subira pas la vue de son amour dans la séduction. Aussi, s'offrir une respiration. Si ça complique trop d'assister à cet évènement, procure toi des ouvrages sur les différentes formes d'amour (je parle de ton côté bi), lis sur des forums, etc. Fais le pour toi, et non contre lui. Je crois que c'est cela qu'il doit comprendre. La réciprocité fera également du bien. Il n'est pas un séducteur contre toi.

Deux personnes en train de se découvrir, dans leurs différences. Ne pas s'opposer et accepter l'autre en le laissant respirer. Soutenez vous ! Aimez vous !

#
Profil

bonheur

le mercredi 15 mai 2019 à 23h02


(Message effacé à la demande de l'auteur)

Pour qu'une communication s'installe, la colère, la perte de patience, l'agressivité facile sont des freins.

C'est tout aussi nuisible à votre amour et votre avenir commun que ce comportement de "je veux tout savoir".

Vous êtes tous les deux jaloux et ça vous ronge, l'un comme l'autre. Vous réagissez différemment mais si on y réfléchi bien, une personne qui pète un câble à tout moment pour un rien (et là, moi je me retrouve, il y a quelques années) ce n'est pas mieux qu'une personne qui se réfugie dans le contrôle.

J'insiste encore, si c'est passager, c'est le fruit d'un déséquilibre. Tu dis il y a un mois environ. Evidemment que ce n'est pas en un mois que vous allez pouvoir vous offrir la paix nécessaire à ce que chacun-e puisse s'épanouir à nouveau. Vous êtes dans une phase de transition, avec son lot de clash, de prise de tête... Il faudra bientôt trouver un socle pour affronter la réalité de ce qui vous arrive. Le plus posément que possible.

Soyez tous les deux, et si ce n'est pas possible, prenez la décision qui s'impose. Ne maltraitez pas ce que vous avez vécu de beau. En aucun cas. Vous êtes à un tournant

#
Profil

bidibidibidi

le jeudi 16 mai 2019 à 09h38

bonheur
J'aimerai bien avoir une lecture de cette toxicité que je ne perçois pas ! :-/

En fait, la relation de YBED ressemble à une situation d'emprise psychologique (j'en ai détaillé certains des symptômes). Donc, je ne dis pas que son mec est toxique, mais j'alerte. C'est un réflexe de premier secours plus qu'une analyse détaillée de la situation.
Et, manifestement, Marten a elle aussi tirée, peu ou prou, la même sonnette d'alarme.

Cette discussion est close, il n'est plus possible d'y répondre.

Chercher dans cette discussion

Autres discussions sur ce thème :

Cette discussion est close. Il n'est plus possible d'y répondre.


Espace membre

» Options de connexion