Polyamour.info



Les messages appartiennent à leurs auteurs. Nous n'en sommes pas responsables.

Merci de consulter notre charte de discussion pour connaître les règles qui régissent les conversations sur ce site.

Découverte du polyamour

#
Profil

philipK

le jeudi 01 septembre 2016 à 23h21

Pardonnez-moi mes amis… mais comme j'ai l'impression parfois sur ce forum d'être de retour a la maternelle !

Que tout cela est compliqué, tous ces avis, ces conseils, toutes ces psychologies, toutes ces nouvelles règles pour remplacer les anciennes ! Est-ce pour se rassurer, toutes ces catégories, ces définitions, ces règles, ces précautions ? A-t-on vraiment besoin de ça ?

Aimer deux hommes, deux femmes, aimer hommes et femmes, est-ce que ça n'a pas toujours existé ?

Pourquoi a tout prix bâtir de nouvelles chapelles ?

XXX donc, aime un garçon, elle veut vivre avec lui, pourquoi pas? Elle s'aperçoit que ça ne lui suffit pas... Elle prend un amant. C'est une histoire vieille comme le monde, non ?

Dans le monde animal, si une espèce 'choisit' la monogamie ou la polygamie (resp. andrie) c'est tout simplement que ce système de reproduction a prévalu et s'est donc génétiquement imposé.

Dans le cas de l'espèce humaine les modes de reproduction ont varié suivant les environnements, par exemple les femmes polynésiennes accueillaient bien les voyageurs, tout simplement parce que le groupe avait a tout prix besoin de sang nouveau, et un peu la même chose pour les Inuits...

En occident la religion est passée par la, et a imposé des règles strictes, a coup de buchers ! Des regles qui, si elles ne sont pas encore gravés dans nos gènes, sont gravées au fer rouge dans nos corps et dans nos têtes.

Mais ces règles ont toujours eu leurs nombreuses exceptions, et y compris des exceptions officielles et encouragées, comme par exemple les carnavals.

Et puis une autre exception, dans l'ancien régime d'abord, puis dans la bourgeoisie, celle de l'amant ou de la maitresse (pas nécessairement cachés d'ailleurs). Apres tout le divorce était interdit par l'église, et quand ça ne marchait plus… ça ne marchait plus !

On pourrait sans doute très bien continuer comme ça…. Sauf qu'on a envie de s'offrir une nouvelle 'virginité' si je puis dire. On a besoin de vivre nos pulsions comme une croisade. Pourquoi pas? Ainsi va donc le polyamour ! Parce qu'il est plus satisfaisant pour l'ego de ne pas avoir a se cacher ! Parce que l'ego adore se montrer ! De préférence sur un piedestal !

Je sais bien de quoi je parle, car mon amie est très infidèle ! Ou si l'on préfere tres polyamoureuse ! Et pourtant je sais bien que c'est sa manière a elle de m'être fidèle. Ses infidélités, elle me les rapporte, comme un enfant rapporte ses découvertes, avec excitation et fierté.

Personnellement je suis persuadé que le polyamour réciproque et donc qui s'étendrait comme un filet sans fin de relations, n'existe pas. La plupart du temps l'un des deux est infidèle, et cela suffit amplement. Tout le reste est une histoire qu'on se raconte a la veillée!

L'un des deux suffit d'ailleurs, puisque lorsque tu me quittes, tu me perds aussi, pour un moment, une nuit, une semaine. En te laissant partir, je te manque moi aussi, je manque activement. C'est toi qui me quittes, oui, mais pendant le laps de temps qui s'écoule avant ton retour (et donc ma réapparition) tu ne sais pas où je suis. Tu n'as aucun moyen d'en être certaine. Lorsque tu me quittes, ton autonomie menacée se reconstitue, mais aussi la mienne.

Je voudrais conclure en proposant qu'on arrête un peu de donner des conseils. Si vous voulez ce sera donc le mien ! ;-) Chacun ne devrait-il pas agir en son propre nom par un acte absolument personnel, et absolument responsable ? (S'il ne l'est pas, ce n'est d'ailleurs pas un acte ! C'est un faux mouvement !)

Il n'existe pas de trucs, pas de méthode, pas de précautions. Il n'existe que ce besoin, ce désir, cette peur, ce courage, cette violence, qui sont au fond de nous. Et ce que nous sommes capables d'en faire, de beau ou de moche, suivant notre force.

Et peut être que le plus beau dans toute aventure humaine c'est ce moment ou l'on engage un nouveau pas, en tremblant de peur et d'excitation, ou l'on prend le risque de la vérité, ou bien du mensonge, pourquoi pas ?

Mon amie adore me raconter ses conquêtes, et si elle ne le faisait pas elle en perdrait tout l'éclat, toute la joie. Mais d'autres suivent un autre chemin, leur propre chemin. Leur chemin de l'ane. Et ce dont nous avons besoin ce n'est pas de fabriquer de nouvelles normes mais d'accepter le poids écrasant de la liberté. Un tout autre défi !

Vous ne croyez pas ?

#
Profil

Albaboun

le jeudi 01 septembre 2016 à 23h32

Bonsoir,

A la lecture du fil, un élément m'a donné envie de réagir et évoquer quelques questionnements... Tu décris votre couple comme un "cocon", en évoquant la tendresse et les "preuves d'amour". J'ai lu plusieurs articles ici qui évoquent ces "preuves" en questionnant le besoin et la possibilité de "prouver" l'amour... Je t'encourage donc à faire un tour dans les articles du site également.

En tout cas, ta description me fait l'effet d'une relation fusionnelle, dans laquelle ton compagnon a un très fort besoin de se rassurer, d'être rassurer, sur l'existence et la force de votre amour. Tout cela m'évoque une faible, ou vacillante, ou difficile confiance en soi (en lui). C'est donc à toi qu'il s'adresse pour se voir exister positivement. S'il ne parviens pas à se voir beau, ou fort, ou intelligent, etc. C'est dans ton regard amoureux qu'il trouve une image de lui même beau, ou fort, ou intelligent, ou les trois!

J'évoque tout ça car cette notion de recherche d'une image valorisante de soi à travers l'autre me semble très importante. C'est quelque chose qui a beaucoup existé dans mes relations, en ayant des incidences fortes. C'est à mon avis un élément à prendre en compte! Comment construire tous les deux une confiance en soi et en l'autre, réciproque, qui permette de dépasser un peu ce besoin d'être rassuré. Comment nourrir cette relation pour que sa nature, ainsi que la valeur des deux partenaires soit une évidence qui n'a plus besoin d'être consolidée, "prouvée". C'est un vaste problème et chaque relation, avec ses spécificités, peut trouver une façon de renforcer les confiances, en soi, en l'autre, en nous!

Je crois en tout cas que c'est la base qui peut permettre ensuite une transition vers un polyamour sereine, confiante, si c'est possible. :-) Lorsqu'il saura ne plus douter de lui ou de toi, qu'il aura confiance en sa propre valeur et en ton désir de construire un avenir auprès de lui, le reste ne sera plus un problème.

Le seul conseil que je puisse me permettre, c'est de passer par le support écris. C'est pour moi un exercice toujours utile... Alors je le conseille aux autres! :-) Tu peux déposer à l'écris tout ce qui te plais chez lui, ce que tu aimes, puis ce que tu aimerais construire, en y ajoutant enfin (en troisième j'entends, c'est important) l'existence du polyamour, ses modalités, ce que vous pourriez vivre, chacun et tous les deux. Une fois tout cela écrit, peut-être ne voudras tu pas le partager tel quel, mais cela aura sûrement aidé à clarifier, simplifier, concrétiser des éléments qui seront plus faciles à partager oralement... Soit tu souhaiteras le partager, ce qui donnera à ton compagnon une trace de ton amour et de ton engagement en parallèle à ton désir d'ouvrir votre relation au polyamour. Il ne faudra pas le lui déposer de but en blanc, mais lui dire avant qu'il ne lise de quoi ça parle, dans quelles dispositions tu l'as écris... Mais la lecture de tes sentiments, de tes ressentis, de ce que tu rechercherais dans le polyamour, peut lui donner plus de confiance pour imaginer aborder la suite.

Pour en revenir à la confiance en soi et au besoin d'être rassuré, cette attitude est souvent en partie réciproque... Cela l'était en tout cas dans ma situation. D'ailleurs, lorsque tu écrivais il y a quelques temps que tu ne pourrais pas pour l'instant accepter qu'il ait une amoureuse, il me semble que cela ressemble à sa réaction! :-) Une conséquence possible de ce schéma lorsque les relations polyamoureuses sont en place est un effet "yoyo" ou "balance". Quand mon amoureuse va bien, elle sort, vit, s'éloigne un peu... Je ne trouve plus la belle image de moi dans ses yeux, je déprime. Puis elle prends du temps pour moi, me rassure, me "regonfle", je vais mieux! Je sors, je fais des rencontres, je vis, je m'éloigne un peu. Elle ne trouve plus la belle image rassurante d'elle au quotidien dans mes yeux, elle déprime! Je prends du temps pour elle... ETC.

Bref, je vous souhaite de trouver plein de confiance en l'un-e, en l'autre, en vous quoi... Et de vivre plein de belles choses!

Message modifié par son auteur il y a 3 ans.

#
Profil

Albaboun

le jeudi 01 septembre 2016 à 23h38

Désolé Philipk,

je n'avais pas vu ton message avant de poster le mien!... J'ai donc tout de même ajouté un conseil :P

Message modifié par son auteur il y a 3 ans.

#
Profil

philipK

le vendredi 02 septembre 2016 à 08h04

@Albaboun

Mais le conseil d'écrire n'est pas un conseil. C'est l'un des dix commandements! ;-)

#
Profil

TrioBulle

le vendredi 02 septembre 2016 à 12h34

Je ne vais pas rajouter de conseil, mais je pense que si on vient discuter ici, c'est pour échanger, partager et éventuellement lire les conseils des autres. Ce n'est pas aussi simple que tu le dis, PhilippeK. Ma découverte du polyamour est toute récente et n'a absolument rien à voir (de mon point de vue) avec juste une histoire de femme qui trompe son mari. J'avais eu une fois ce type de relation il y a bien des années, mais je ne ressentais pas du tout les mêmes sentiments que j'ai maintenant pour mon "amant". Et ma relation avec mon mari était aussi différente. J'étais allée chercher ailleurs ce qu'il ne m'apportait pas ou plus, avec un amour pour lui qui était en diminution. A l'heure actuelle, j'ai une relation que l'on pourrait dire secondaire avec de très forts sentiments réciproques, et un amour grandissant pour mon mari.

Je te souhaite de pouvoir en parler sereinement avec ton compagnon, Rosanna, mais je pense qu'il faut du temps. Il faut lui dire et redire que ça n'enlèvera rien à votre relation actuelle, au contraire, cela peut la fortifier... Bon courage et tiens nous au courant

#
Profil

Rosanna

le vendredi 02 septembre 2016 à 14h29

Merci à tous pour vos réponses.

Je suis bien consciente que des conseils ne sont que des paroles. L'important c'est de faire, de construire, de vivre pour voir ce qu'il se passe. C'est pareil partout: en montant une entreprise, en construisant un couple, une maison. Seulement vous lire ou simplement connaître quelques trajectoires me rassure et me permet d'identifier (car même si chaque situation est unique je pense qu'il peut y avoir des traits communs aux relations).

En effet nous sommes un couple fusionnel et chacun de nous deux prend beaucoup de confiance grâce à l'autre. Cela est un peu lié à nos personnalités mais aussi au contexte (nous avons changé de ville en même temps, prenons ensemble notre premier appart, première recherche de travail importante, bref on se soutient beaucoup à des moments clés). Seulement je fais déjà au quotidien tous ces gestes et attentions qui devraient le rassurer. Cela suffit pour les journées normales mais plus lorsque je fais entrer en jeu le polyamour (soit un gros bouleversement pour lui). Je ne sais pas quoi faire de plus ?
A part attendre, car je sais qu'il est sur une timeline différente de la mienne (je veux mettre le concept en oeuvre alors qu'il en entend tout juste parler). Mais si un jour je ne peux plus attendre?

#
Profil

Tcheloviekskinoapparatom

le vendredi 02 septembre 2016 à 14h42

Rosanna
Autre précision, il m'a dit qu'il accepterait sans doute "plus tard" des relations type libertines mais rien à voir avec l'acceptation d'un amour (le sentiment amoureux étant notre truc à nous, mon amour le rendant spécial en gros).
Je ne comprends pas cette acceptation du sexe en dehors du couple et pas de la tendresse/affection ? Je trouve que c'est tellement "moins pire" (sans jugement de valeur, juste pour moi) de donner des sentiments à cette seconde relation que de la maintenir juste pour le sexe.

Sur ce point précis, j'ai une réponse possible : pour beaucoup de gens le libertinage est vécu comme quelque chose qu'on fait en couple. Même si il y a d'autres personnes impliquées, l'idée est que si il est là avec toi, ça reste quelque chose qui ne se passe pas en dehors de votre relation.

Sur l'autre point, sentiments/pas sentiments, c'est aussi un point de vue assez répandu chez les monos, avec l'idée que si tu as des sentiments pour quelqu'un d'autre tu as plus de chance de le quitter pour cet autre (je sais que ce n'est pas ce que tu veux, mais c'est une crainte typique). Dans les faits on ne contrôle bien sûr pas pour qui on a des sentiments ou pas, et donc il vaudrait mieux regarder cette réalité en face, et justement diminuer l'injonction à choisir, mais quand on est dans sa situation, on ne pense pas comme ça.

#

(compte clôturé)

le vendredi 02 septembre 2016 à 15h01

...

Message modifié par son auteur il y a 3 ans.

#

Rosannah (invité)

le vendredi 20 octobre 2017 à 02h00

Un an plus tard, où en sommes-nous ?

L'année a été longue et douloureuse pour moi.
Tombée amoureuse rapidement de ma relation "n°2", j'ai non seulement fait face à une absence de sentiments de son côté dans un premier temps puis un délitement de mon couple (relation n°1) car je m'y investissais un peu moins...

Jusqu'au temps de grandes discussions :
Sentiments réciproques dévoilés avec mon "amant" ; incapacité pour lui à me partager (ce n'est pas sa vision) ; difficultés pour moi à le voir rentrer chez lui (comprendre : dans le lit conjugal).
Et puis, au passage, une découverte incroyable : mon amant et moi sommes en résonance systémique. Même histoire, mêmes névroses, même construction psychologique, quasiment les mêmes couples (à quelques modalités de différence bien évidemment). Le coup de foudre arrive, un peu tardivement mais est bien là.

Mon copain officiel s'échappe ; je finis par percevoir que le cocon que nous nous sommes créés ne me semblait pas complet. Pas parce qu'il me manquait n°2, mais parce que je l'avais créé avec une personne qui ne me correspondait que partiellement.

Sans vouloir me l'avouer, sans en parler à mes amis, ma relation de couple m'emprisonnait un peu. Malgré toute la tendresse, toute l'amitié que je conserve. J'arrive enfin à avouer que l'homme parfait sur le papier ne me convenait pas forcément. Il y a également une part de narcissisme dans cette relation (lui étant prêt à tout pour moi) que je ne souhaite pas prolonger.

J'ai rompu la semaine dernière avec mon conjoint (après lui avoir parlé de mon amour pour un autre, après son pardon).
Mon amant m'a parlé de quitter sa femme : il le fera, ou non, je ne sais pas. Il sera avec moi ensuite, ou non, je ne sais pas.
Mais je suis libre et me donne maintenant toutes les possibilités.

Je ne crois pas être prête au polyamour. Je l'ai peut être utilisé pour comprendre mon infidélité, pour déculpabiliser. Ceci étant j'en aime beaucoup la théorie et je la comprends. Je la garde en tête car je crois fondamentalement que la monogamie en tant que norme n'est pas forcément bonne. Et du concept de polyamour, je vais tâcher de garder quelque chose à l'avenir : la transparence :)

Ce message n'est peut être pas très pro-polyamour. En revanche je suis contente de m'être posé toutes ces questions et d'avoir un peu plus l'impression de "choisir" ce que je fais. Donc merci à chacun pour cela !

#
Profil

gdf

le vendredi 20 octobre 2017 à 07h53

Rosannah
Et du concept de polyamour, je vais tâcher de garder quelque chose à l'avenir : la transparence :)
Ce message n'est peut être pas très pro-polyamour. En revanche je suis contente de m'être posé toutes ces questions et d'avoir un peu plus l'impression de "choisir" ce que je fais. Donc merci à chacun pour cela !

On dit toujours que la mise en application du polyamour n'est pas pour tout le monde, mais tu en as extrait l'élément essentiel : la transparence, qui est toujours utile, même en situation exclusive !

Répondre

Chercher dans cette discussion

Autres discussions sur ce thème :


Espace membre

» Options de connexion