Polyamour.info



Les messages appartiennent à leurs auteurs. Nous n'en sommes pas responsables.

Merci de consulter notre charte de discussion pour connaître les règles qui régissent les conversations sur ce site.

En quête de ma vérité

#
Profil

gdf

le mercredi 17 février 2016 à 15h50

bonheur
En fait, la faute c'est une chose. La même faute à répétition, s'en est une autre. L'utilisation de tierce personne pour régler ces comptes au sein d'un couple, relève encore d'un type de tricherie.

Dans mon éducation catho (apparemment pas la même que la tienne...), demander pardon, ce n'est pas seulement chercher l'absolution, mais aussi s'engager à ne pas recommencer. Ce que Syrene vient faire ici, ce n'est pas l'autorisation de continuer à tromper. Elle l'a fait une fois. Elle l'a payé. Elle l'a fait une deuxième fois. Elle se rend compte que ça ne marche pas. Elle cherche une autre solution.
Même si elle l'avait fait 10 fois avant d'avoir le déclic, ça ne changerait rien. L'important n'est pas combien de fois elle a fauté, combien de fois elle est restée coincée dans un tourbillon inefficace. L'important, c'est qu'elle s'est rendu compte que ça ne marche pas, et qu'elle veut en sortir.
Si elle vient se confesser ici, et qu'elle veut sincèrement changer, je veux bien jouer le rôle du curé et lui donner l'absolution.

bonheur
gdf, ton histoire est possible parce que une compatibilité a pu émerger. Laisser croire que ton histoire pourra se répéter ? C'est une question de personnes !

Je ne pense pas avoir dit que ça marchait à tous les coups. Ça a marche parce que c'était elle, parce que c'était moi. Avec d'autres, ça n'a pas marché. Peut être que ça marchera pour Syrene, peut être pas. Le tout est de comprendre pourquoi ça marche ou pas, et comment on peut agir pour aider à ce que ça marche.

Gdf

#
Profil

Siestacorta

le mercredi 17 février 2016 à 16h05

Un point : on "est" pas poly, on "est" pas adultère comme une Nature.
On FAIT des choses non-exclusives, on commet (ou pas) des actes adultères, on choisit à un moment de parler, raconter construire la relation avec un état d'esprit poly.
Ce qu'on fait un temps (mono, mono-menti, mono "pré-ouvert") détermine les histoires, mais n'empêche pas de faire autre chose par la suite.

Revenir sur les mensonges et sur les habitudes et les normes, c'est dur. Oui, on peut en baver. Mais déjà, on peut en baver dans l'immobilité aussi. Etouffer. Quitte à choisir, autant espérer arriver un mieux. Si ça échoue, on sera pas devenu "petit" en faisant le chemin, au contraire.

Je condamnerai pas l'adultère, même pas. Pour moi c'est juste un choix avec énormément de limites. Si on les assume, vale, très bien.
Le mensonge là-dedans peut être destructeur, protéger un égoïsme, et c'est une autre partie de l'histoire... mais que la situation puisse passer de adultère à "ouverte", avec des cahots sans doute, ben ça dépend des intentions de chacun. Et c'est ça qui comptera dans l'issue.

Des gens qui pratiquent le poly peuvent-ils traverser des situations comme ça ? Ben oui, évidemment, puisque la société pousse à l'adultère en faisant la promotion d'un idéal mono, qui, incapable de s'adapter, ne marche pas, n'a jamais marché tel qu'il est vendu.

Ca veut pas dire qu'on doit rien faire pour dépasser les situations d'adultère, quand on fait le choix du poly, qu'on doit les normaliser parce que "c'est déjà ça". Mais les condamner sans savoir ce qui travaille dedans, qui travaille, avec quel résultat... Non, ça pour le coup ça mène pas loin !

Message modifié par son auteur il y a 3 ans.

#
Profil

homme_partit

le mercredi 17 février 2016 à 16h07

Bonjour.

Le fait d'aborder l'idée du poly au sein du couple, n'est pas chose facile. Mais dans le cas présent et le fait d'avoir "pratiqué", alors on place le conjoint devant le fait accompli, enrayant l'acceptation via le dialogue, en imposant sans discuter.
Cela engendre une sorte de grand écart brutal, un déséquilibre difficile à rattraper avec l'éternelle question de savoir si la poly n'est pas une façon de cautionner l'adultère.

#
Profil

bonheur

le mercredi 17 février 2016 à 18h08

Merci homme_partit. Et pour ma part, l'amour implique la non-tricherie. Aimer ne peut pas engendrer la tromperie.

Quand au pardon concernant nos actes, c'est de la connerie. Enfin, pour moi. On ne pardonne pas à quelqu'un ni dépasse les bornes en le sachant, et en plus en recommençant. Je crois qu'à moi-même, je ne me le pardonnerai pas. Enfin, je suis sûre qu'à moi-même je ne le pardonnerai pas. Pas besoin de mon éducation pour comprendre cela. Faire le distinguo entre les émotions et les actes : c'est important.

De toute façon, c'est une question de personnes. Donc, chacun compose avec les personnes qu'ils-elles aiment et le monde extérieur n'a que peu son mot à dire. Si les amours de Syrène pardonne, tant mieux. Garder quand même à l'esprit qu'un pardon par obligation revient obligatoirement un jour ou l'autre en pleine face. Les vieux démons, ceux qui rongent malgré nous, peuvent aussi se réveiller.

Dans cette histoire on se préoccupe de la personne qui intervient mais j'aimerai connaitre le ressenti profond des autres personnes qui sont et ont été impliquées.

#
Profil

bonheur

le mercredi 17 février 2016 à 18h54

Si aduteres.org c'est çà : www.adulteres.org/

Alors je comprends mieux l'ambiance et je ne vois pas pourquoi on aborderait le sujet ici comme quelque chose de "différent" au polyamour. Merci à "l'invité" pour son tuyau qui m'a fait bien rire :-D

#
Profil

Syrene

le mercredi 17 février 2016 à 21h34

Je découvre tout vos messages en rentrant de ma journée de travail, après avoir couché les enfants, parce que oui, la vie continue et il faut faire bonne figure.
Je ne vais pas pouvoir répondre ce soir à Bonheur qui a été très blessante et qui s'acharne. Je n'en n'ai pas la force, peut-être plus tard quand j'irai mieux. Je ne sais pas d'ailleurs si ça vaut le coup.
Merci à tous les autres pour vos réponses.

homme_partit
on place le conjoint devant le fait accompli, enrayant l'acceptation via le dialogue, en imposant sans discuter


Oui je l'ai placé devant le fait accompli, mais je n'impose rien, et encore moins sans discuter. J'ai arrêté ma relation, et vous n'imaginez pas les heures et les nuits qu'on passe à discuter.
Et oui, le fait d'avoir fait les choses à l'envers a créé un "grand écart brutal, un déséquilibre difficile à rattraper"

#
Profil

Siestacorta

le mercredi 17 février 2016 à 22h21

Je reviens à ton premier message, Syrene.

Ce que tu as vécu, c'était ta propre sensibilité non-exclusive.
Ce n'était pas du polyamour, puisque le polyamour se base sur la connaissance et le consentement... Si ton mari n'était pas informé, il n'avait ni l'un ni l'autre.
Par contre, le polyamour est peut-être une manière de vivre ta sensibilité. Ca n'est pas une "solution", c'est juste une choix de vie. Comme la monogamie, on le fait parce qu'on peut s'y engager, pas parce qu'on a un problème à résoudre.

Avec ce que tu racontes, il semble assez clair que tu as des ressources pour faire ce choix. D'abord l'envie, ensuite l'écoute, puisque même si avec ce que tu décris je ne peux pas me représenter ton mari, je peux me rendre compte que tu écoutes beaucoup ses ressentis. Et puis tu tiens à une forme de liberté... c'est assez flou, ça, la liberté, tu peux avoir plein de motivations différentes englobées par ça.

Je peux évidemment pas te dire "sisi t'as raison le polyamour te fera du bien". J'en sais fichtre rien. Mais ce que je peux dire, avec les tristesses et difficultés que tu décris, c'est que tu as des désirs qui devraient pas être mis sous clef.

L'adultère, c'est une possibilité si toi et l'amant (ou les...) assumez les contraintes qui vont avec : mentir, organiser en fonction du mensonge. Il y a des gens pour qui, temporairement ou plus durablement, cette façon de faire est suffisante.
Je pense que quand même que, d'un côté, t'en as fait une expérience frustrante, donc tenter autre chose serait plutôt mieux, et que par ailleurs, un mensonge qui vieillit, comme certains caniches, ça devient méchant.

D'un autre côté, le polyamour, ben c'est du boulot. Suffit pas de dire "t'es au courant" et abracadabra tout tombe bien. Et comme c'est un changement de vie important, comme un déménagement loin ou une naissance dans la famille, ben... ça demande pas mal de forces, de ta part, de la part de ton mari et de celle des amant.es.
Beaucoup de gens qui passent par ce forum ou par les café poly y trouvent leur compte quand même, estiment que le jeu en vaut la chandelle. On le ferait pas si c'était que mauvais. Mais ya pas de plan clés en main pour dire comment ça s'organise en pratique, ce qui va être faisable ou pas, quelles relations en plus, si à un moment ça sera parfaitement apaisé... Non, tout ça c'est à toi de voir. Ici on peut juste dire que ça peut se faire, des fois, que c'est pas une insanité. C'est déjà beaucoup...

Message modifié par son auteur il y a 3 ans.

#
Profil

Phoenix

le samedi 20 février 2016 à 00h52

Chère Syrene, je me dis qu'il faut peut-être laisser passer du temps, mais sans lâcher l'affaire. Tenter de parler à ton mari, chaque fois que tu éprouves des sentiments pour quelqu'un. Même si c'est compliqué d'aborder le sujet. Y revenir souvent. Qu'il entende la place que cela peut prendre dans ta vie sans que ça lui vole la sienne, de place. Tout cela sans "craquer" si possible, pour voir si cela peut faire du chemin chez lui et que tu puisses finalement vivre pleinement tes histoires d'amour en parallèle.
Puis je te conseille aussi de faire des choses qui te font du bien, juste à toi, pour guérir de ta rupture.
Et enfin, je te recommande grandement de ne plus lire ce que poste Bonheur.

#
Profil

Syrene

le samedi 20 février 2016 à 14h08

Oui Phoenix, il faut laisser passer du temps. Mais pour l'instant il ne veut plus entendre parler de tout ça. Et ainsi j'ai l'impression qu'il veut que je renie toute une partie de moi. Même d'avoir arrêté ma relation ne suffit pas. Il y a 10 jours, j'ai émis l'idée d'aller à un café poly, pour justement rencontrer des gens pour discuter pour voir si c'est vraiment ce en quoi je pourrai m'épanouir (même si j'en suis déjà persuadée). Et il m'a dit: "mais c'est pas possible, tu lâches rien! ". Nous sommes dans une sorte d'impasse où alors que je lui demande de la liberté, de l'accompagnement, il m'enferme encore plus. Il ne me montre plus aucune empathie ni aucune compassion. Depuis hier, je ressens comme une insécurité affective. De jour en jour les choses se dégradent très vite.
Même si c'est très dur, et que tout cela nous conduise à nous séparer, je me console en me disant que tout ce travail sur moi me fera ressortir grandie, plus forte avec une meilleure connaissance de moi-même.
Oui j'essaie de me garder des temps pour moi.
Quand à ton dernier conseil... je le suis. Merci

#

Polypropylène (invité)

le samedi 20 février 2016 à 15h07

Mais il ne veut pas allée lui au café poly ou que toi tu y aille ? Si c est pour lui alors c est son droit, surtout qu il doit penser qu en allant la bas, il va être là brebis à convertir et c est pas faux dans l ensemble, il vaut mieux qu il se fasse son idée seul sans être influencé.

Il veut aussi pouvoir souffler un peu, il a bcp encaissé entre ta tromperie et le poly, il a essayé mais c était trop douloureux, en le forçant et en allant trop vite tu va le braquer et le perdre.

#
Profil

Syrene

le samedi 20 février 2016 à 15h53

Siestacorta, je suis tout à fait d'accord avec le contenu des tes 2 messages.
Merci pour ton aide. J'espère pouvoir te rencontrer prochainement lors d'un goûter ou café poly.

#
Profil

Syrene

le samedi 20 février 2016 à 16h02

Il ne veut pas y aller lui, ce que je comprends tout à fait pour les raisons que tu as données.
Mais il n'est pas chaud non plus pour que j'y aille toute seule, car il trouve que j'ai déjà une longueur d'avance sur le sujet, et que ça serait avancer là-dedans encore sans lui. Ce que je comprends aussi tout à fait, mais qui encore une fois me donne l'impression d'être dirigée, freinée.
Mais il n'est pas question de faire les choses en force en le faisant souffrir, alors je n'en parle plus pour l'instant.

#

Michelle44 (invité)

le jeudi 17 août 2017 à 13h37

Salut Syrene, as tu trouvé réponse à tes questions ? J'ai une amie dans le même cas que toi, elle c'est inscrite sur plusieurs sites de rencontres extra-conjugales tels que www.netadultere.fr/ ou extra-conjugales.net pour pimenter sa vie, mais avec son compagnon ils n'arrivent pas à se parler...
Comment se passe désormais la relation avec ton mari ? Merci de ton aide

#

Tomtom09 (invité)

le lundi 21 août 2017 à 15h04

Syrene,
À mon sens ce qui est le plus important c'est quel projet tu veux pour ta vie sentimentale, et est ce qau fond de toi c'est avec lui que tu veux bâtir et continuer à bâtir des choses ?
Si c'est le cas ne te pose pas plus de questions sur ton choix : tu respectes sa tristesse et sa peur et son manque de confiance en soi, tu arrêtes d'aller "voir ailleurs" tant que vous n'avez pas avancé ensemble sur un chemin qui vous convienne tous les deux.
Je me suis retrouvé dans sa situation. Mon amoureuse m'a trompé (une seule fois), ça a été très douloureux. Puis c'est devenu une base de dialogue : liberté individuelle, bienveillance, plus de respect, jardin secret de chacun. Et puis ça a bougé vers amour libre, libertinage, etc.
Elle n'a pas eu d'autre amant mais c'est moi qui en ai eu une, d'amante.
Et on en a encore plus parlé. Et ça nous a permis de communiquer, de nous rapprocher l'un de l'autre, de redéfinir nos règles, nos envies, nos priorités.
Et maintenant nous avons chacun une relation hors de notre couple, amant(e) ou amoureux(se), et nous continuons à en parler, à co construire cette nouvelle vision de notre amour.
Ça nous a pris trois ans en tout et il reste encore des moments de doute et d'incompréhension, parfois des larmes.
Mais ce qui nous permet d'avancer ainsi, c'est que nous gardons un objectif toujours en ligne de mire : notre amour et nos projets communs.

#
Profil

Tomtom

le lundi 21 août 2017 à 15h21

Bon mon message est peut-être un peu fouillis et confus, mais l'idée est là ( et maintenant je suis inscrit !!!! )

Répondre

Chercher dans cette discussion

Autres discussions sur ce thème :


Espace membre

» Options de connexion