Polyamour.info



Les messages appartiennent à leurs auteurs. Nous n'en sommes pas responsables.

Merci de consulter notre charte de discussion pour connaître les règles qui régissent les conversations sur ce site.

Amour tendre façon Marie-Antoinette

#
Profil

Siestacorta

le mercredi 15 avril 2015 à 01h50

Bon, encore un débat sur la définition... C'est toujours parlant, j'imagine que l'intérêt c'est qu'on parle de soi en y participant !

"Relation sentimentale" étant probablement une traduction de "intimate relationship", puisque polyamour traduit polyamory...
Je dirais que ces termes ne qualifient les relations que pour montrer qu'il n'y a pas de de différence de fond avec le type de relations que peuvent développer des monogames.
Il s'agit pas de dire ce que doivent ressentir ou pas les poly, il s'agit de ne pas limiter la relation supplémentaire (pluriel envisageable...) à une qualité type. Les ressentis peuvent autant varier que les situations et les personnes qu'ils concernent, ce n'est donc pas, parce que c'est pas mono, forcément que du sexe récréatif, ou forcément un amour équivalent au premier. C'est tout ce qu'on peut éprouver - et les possibilités sont vastes et nombreuses.

"sentimentales", dans la définition francophone, de même que la présence de "amour" dans polyamour, pousse beaucoup cette logique là. Et même avec la bonne intention d'ouvrir les possibilités, ça tend, à mon oreille, à mettre un tout petit peu trop de vertu rose bonbon dans la définition. Comme si on disait "mais non bien sûr le sexe c'est secondaire"... Sauf qu'évidemment, ça l'est pas plus / pas moins que dans les relations classiques et dans la relation qu'on a déjà avant d'en avoir d'autres ; et de toute façon, on trouvera toujours un partenaire, historique ou récent, et des partenaires de partenaires pour se poser la question de la sexualité différemment de nous... C'est pour cela qu'une définition qui est "prête à parler de sexe" me semble plus pragmatique, moins confusante pour les dialogues qu'engendrent forcément une situation poly. La question de l'intimité, en Version Originale, a le mérite de moins esquiver, d'assumer d'emblée que oui, ça ouvre aussi des libertés intimes - oui, très possiblement avec les parties intimes, c'est ça. Après, cette liberté, on en fait ce qu'on veut, mais elle ouvre pas une qualité restreinte de relation juste "par rapport à l'amour conjugal classique", c'est une rencontre, et tout dépend de la personne, de la situation.

Message modifié par son auteur il y a 6 ans.

#
Profil

LuLutine

le mercredi 15 avril 2015 à 02h15

Oui en fait je te rejoins pas mal Siesta (même si je n'écris pas aussi bien que toi), et je dirais que pour moi la définition anglophone est plus large.
Avec la définition francophone on pourrait croire que "les sentiments sont obligés" (et pour un certain nombre, "sentiments" c'est "sentiments amoureux", même si en effet ça n'a pas d'obligation de l'être dans l'absolu - mais si les sentiments ne sont pas amoureux diront certains, alors c'est juste de l'amitié classique, rien de différent d'avec les situations de monoamour où on a des amis....bref).

L'intimité, c'est pas forcément sentimental, ça peut être sexuel mais pas forcément, ça peut être intellectuel...etc. Pour moi il y a plus d'ouverture dans la définition telle que formulée en anglais et du coup, c'est plutôt celle que j'utilise.

En gros tout est possible, rien n'est obligatoire.

Répondre

Chercher dans cette discussion

Autres discussions sur ce thème :


Espace membre

» Options de connexion