Polyamour.info



Les messages appartiennent à leurs auteurs. Nous n'en sommes pas responsables.

Merci de consulter notre charte de discussion pour connaître les règles qui régissent les conversations sur ce site.

Relation en V à distance et NRE

Romantisme
#
Profil

Aurigon

le lundi 06 mai 2019 à 10h20

Bonjour,

Oui, ça fait beaucoup de jargon en un titre, mais ça résume bien.
Petites définitions:
- Relation en V: quelqu'un est à la pointe du V et aime deux personnes, en leur donnant la même importance, pas de notion de primaire et secondaire
- NRE: Énergie de la nouvelle relation, je ne pense pas que ça mérite plus ample explication. J'ai découvert le terme après avoir écrit ce qui va suivre, et c'est tout bête mais ça explique beaucoup de choses. J'ai aussi découvert amitié amoureuse. C'est incroyable comme savoir qu'un phénomène qu'on vit a un nom le banalise, et à quel point cette banalisation est rassurante.

Je suis un étudiant de 22 ans et suis actuellement en stage au Japon depuis deux mois, et pour encore quatre.
Depuis plus de deux ans je pense être polyamoureux. À l’époque ma relation était mono, on en a parlé et elle n’était pas d’accord pour que je commence à sortir avec d’autres personnes, et je suis resté fidèle. Ça c’est fini. Il y a sept mois j’ai commencé à être en couple avec une polyamoureuse, il y a un mois j’ai débuté une relation avec quelqu’un d’autre. Je ne vois pas ça comme une relation primaire et une autre secondaire, juste comme un V. Je référerai à la première comme «  ma première relation » et la seconde comme «  ma deuxième relation », mais elles sont toutes les deux aussi importantes, la qualification n’est que chronologique.
Ma première relation est à distance depuis deux mois. Ma deuxième relation est devenue à distance il y a deux semaine, elle aussi à l’autre bout du globe. Ma deuxième relation s’apparente plus à de l’amitié amoureuse, pour résumer nous avons dormi ensemble, couché ensemble, eu un crush l’un pour l’autre et décidé que pour l’instant on ne se considérait pas comme en couple. Nous n’avons pas de plan pour le futur si ce n’est se revoir et nous nous envoyons des messages tous les jours. On verra si à un moment on se met en couple, pour l’instant cette manière de faire nous convient, nous aimons nous considérer comme étant entre amitié et amour.
Ce sont deux personnes très différentes, j’aime la douceur, la patience et la gentillesse de ma première relation, tandis que chez la deuxième c’est son énergie, son enthousiasme et son humour que j’adore, qui sont des traits m’étant très similaire. Les deux sont à mes yeux incroyables, géniales et magnifiques.

J’ai eu une semaine de vacances très chargée, et pendant tout ce temps je me suis rendu compte qu’à chaque fois que quelque chose m’arrivait je pensais directement à l’envoyer à ma deuxième relation. A contrario, je pensais à notifier ma première relation dans les derniers, parfois après les amis et ma famille. De temps à autre je me fustigeais mentalement de ne pas penser à elle plus tôt ou avant ma deuxième relation, donc je lui envoyais l’information en premier, mais je ne me souviens pas l’avoir fait spontanément.
Quand de la proximité physique me manquait, c’était aussi à la deuxième relation que je pensais en premier, avant de me dire que je devais aussi penser à la première. Je ne sais pas s’il m’est arrivé de penser à elle spontanément.
Hier je suis enfin rentré chez moi. Il était tard, j’avais marché et organisé des choses toute la journée, n’avait pas assez dormi, avait bu trop de café et était à jeun depuis 8h. Plus proche d’un cadavre que d’un être humain donc. Mes pensées ont spiralé vers ce sujet et instillé le doute : et si je n’aimais plus la première personne ? Incidemment je devais l’appeler le soir même, ce que j’ai fait. Après 5 minutes j’ai raccroché sous prétexte que je me sentais vraiment mal, parce que rien de ce qu’elle faisait ou disait n’arrivait à allumer l’étincelle de bonheur qui d’habitude se produit, et que j’ai l’impression de la sentir de moins en moins depuis un mois. J’ai raccroché parce que ne rien sentir me faisait me sentir extrêmement mal, et j’étais sur le point de pleurer. J’ai l’impression de ne plus l’aimer, et je ne veux pas ne plus l’aimer.

Mais j’étais exténué, et dans cet état et avec ces pensées rien de bon ne peut arriver. Donc je me suis fait à manger, j’ai envoyé des messages à ce sujet à ma seconde relation qui est, en gros, la seule autre personne polyamoureuse que je connaisse mis à part ma première relation et son métamour, même si je finalement je l’ai introduite à ce concept il n’y a qu’un mois. Ça allait mieux, j’ai envoyé des messages expliquant la chose à ma première relation et l’ai rappelée rapidement, elle m’a répondu sans ciller que c’était normal vu que ça faisait longtemps qu’on était ensemble, qu'on est à distance et que la deuxième relation était récente, que ça allait pour elle, que ça ne la rendait pas triste (c’était une de mes très grande peur). Après ça j’ai pu appeler ma seconde relation, on n’en a pas parlé, on s’est juste raconté notre semaine. On a beaucoup ri, puis je me suis endormi, en espérant que le lendemain tout ce tumulte de sentiments me laisse tranquille après une bonne nuit de sommeil. Ce n’est pas le cas, et c’est pour ça que j’écris.

Bien sûr, ma première grande peur, que j’ai déjà depuis un mois voir même avant comme une peur vague et qui s’est transformée en peur tangible, c’est que je n’aime plus ma première relation en revenant. Que quand on s’appelle ça ne me rende pas tout content, que dans quatre mois quand je la verrai et me blottirai dans ses bras je ne ressente rien, ou aucun bonheur et réconfort. Actuellement quand je m’imagine dans ses bras je n’arrive pas à savoir si ça me rend spontanément content, si je veux que ça me rende spontanément content donc que ça me rend content, et de manière général comme j’analyse la chose beaucoup trop je ne ressens pas grand-chose si ce n’est du dégoût d’essayer de tester ça ainsi. De même je ne pense pas que l’appeler me rendra content actuellement, parce que je serai sans arrêt entrain de m’analyser, c’est ce qui c’est passé hier, mais ça on verra. Ce que je sais c’est que je ne veux pas que ça se termine, que je ne veux pas effacer les plans que j’ai avec elle, que j’ai toujours envie de lui dire je t’aime et que hier en me rappelant tous les souvenirs qu’on a ensemble ça m’a rendu le sourire. Et je pense que c’est suffisant pour dire que je l’aime encore pour l’instant, et on verra plus tard. J’aimerais que d’aucun s’abstienne de me dire que je ne l’aime plus : si ma volonté et mes sentiments sur la chose s’accordent sur ce point alors ce sera le cas. Là ça ne l’est pas, donc laissons tout cela évoluer, on verra ce que ça donne. Le fait que j’analyse sans arrêt et que ça m’empêche d’en profiter est aussi un problème, mais là encore c’est quelque chose qui ne peut se régler qu’avec le temps, et pour que ça s’arrête ou arrête d’être un problème je ne devrais pas considérer ça comme un problème en premier lieu.

Il faut noter que cette peur est en grande partie fondée sur le fait que je privilégie spontanément le partage de mes expériences avec ma deuxième relation. Mais là encore il y a plusieurs explications : mes activités vacancières ont été inspirées par ses expériences (même si j’avais envie de le faire depuis très longtemps). Aussi la relation est toute neuve, ça fait plus longtemps que je n’ai pas vu la première, et les réactions de la deuxième à mes messages sont beaucoup plus enthousiastes, parce que c’est comme ça qu’elle est et que c’est son genre d’activité. Le tout fait sûrement que je lui envoie spontanément des nouvelles, tandis qu’à la première il faut que mes pensées me ramènent à elle pour que je pense à lui envoyer un message. En gros, ça ne signifie pas forcément que je n’aime plus la première, ça ne voudrait même pas signifier que je l’aime moins, juste que je l’aime différemment, et pour différentes raisons. Mais tout de même : «  What if?».

Mon principal soucis à vrai dire, c’est que depuis que j’ai eu toute cette réflexion, maintenant dès que je pense à ma deuxième relation et que par automatisme je me dis «  pense à la première aussi » je me dégoûte et me le reproche. Je ne sais pas s’il y a quelque chose de mal au fait de le faire, mais j’aimerais réussir soit à penser à l’une sans penser à l’autre, car les deux relations sont différentes et je n’ai pas à les appréhender de la même manière, soit que ça arrive mais que, comme toute la semaine passée, ça ne me débecte pas, parce que après tout pourquoi pas, vouloir mener deux relations et qu’elles soient totalement indépendantes l’une de l’autre est illusoire, tout est connecté, ne serait-ce que dans ma tête, et si l’une induit de penser à l’autre, et bien soit. Je ne devrais pas me sentir mal à cause de ma manière de penser ou essayer de la changer : elle est comme ça, et c’est tout.

Je ne suis pas sûr de poster ça pour recevoir des conseils, la situation me paraît finalement assez claire et seul le temps me permettra de voir comment ça évolue. Je le poste pour voir des réactions, des commentaires. Je le poste surtout parce que j’ai besoin d’en parler avec une tierce personne qui soit extérieure à tout ça pour clarifier, calmer et organiser mes pensées, mais qu’aucun de mes amis avec qui je parle normalement de relation n’est polyamoureux. C'est la première fois que j'ai un soucis à cause de deux relations, youpi ! Écrire tout ça m’a déjà beaucoup calmé et rassuré.
Si des articles ou des postes similaires vous reviennent en mémoire j’adorerai que vous les partagiez !
Quels sont vos avis, vos commentaires, vos réactions à ce propos ? Si quelqu’un avait une expérience du même acabit à partager ce serait grandement apprécié ! ^_^

#
Profil

bidibidibidi

le lundi 06 mai 2019 à 10h45

Ton message me donne envie de dire plein de choses :
- Tes relations sont différentes et ne doivent pas être liées par des histoires de pseudo-hiérarchie. Tu as le droit de plus penser à ta seconde relation qu'à ta première, ça n'invalide pas tes sentiments pour la première, et ça peut changer avec le temps, s'inverser par exemple. Je te conseillerai d'arrêter de lier les deux par la pensée, tu mélanges des choses qui doivent rester séparées.
- Il est normal d'avoir des hauts et des bas dans les relations. Tu as un bas avec la première alors que tu as un haut avec la seconde. Ca arrive, et il n'est même pas dit qu'il y ait un lien entre les deux.
- L'amour est un sentiment composite. C'est un mélange d'émotions primaires. Ton amour pour ta première relation peut se révéler dans des moments que ta situation actuelle ne permet pas de recréer.
- Tu ne dois pas influencer tes sentiments par la pensée. Laisse les vivre. Si tu ne dois plus aimer ta première relation, autant que tu fasses ça bien plutôt que de te forcer à avoir pour elle des pensées qui te rassurent sur tes sentiments à son encontre alors que ceux-ci disparaissent. Laisser tes sentiments vivre te permettra aussi d'être plus juste si vous devez vous séparer.
- Parler. J'ai l'impression que tu l'as fait, déjà. Mais il faut lui dire. Elle le sent, et ne doit pas en être hyper heureuse. Donc parle lui, explique lui que la distance nuit à votre relation, que tu as du mal à la sentir (loin des yeux loin du coeur) et qu'il te faudra certainement du temps pour te retrouver avec elle quand tu rentreras.

Voila, dans le désordre :-)

#
Profil

Aurigon

le dimanche 12 mai 2019 à 12h41

Bonjour bidibidibidi,

Désolé de ne pas avoir répondu plus tôt, je voulais avoir le temps d'appeler ma première relation et de voir comment ça évoluait.
Tes conseils m'ont été très utiles et m'ont permis de me calmer sur le coup. Après l'avoir appelée ce mercredi je n'avais plus spécialement de soucis.
Je pense que tu as raison par rapport à la liaison avec la pensée, c'est juste que quand je pense à une blague que j'aimerais bien dire à l'une je me sentais mal de ne pas penser à l'autre. Je pense que la fatigue m'a aussi fait beaucoup dramatiser. En tous cas merci beaucoup, ta réponse m'a permis d'organiser les choses dans ma tête et de ne pas passer une mauvais début de semaine ^_^

#
Profil

bidibidibidi

le lundi 13 mai 2019 à 09h56

Et bien tant mieux :-)
Des fois, on a des coups de mou, et on a besoin de laisser tout sortir. Ce forum est un peu là pour ça (à l'insu de son plein gré, par contre).

Répondre

Chercher dans cette discussion

Autres discussions sur ce thème :


Espace membre

» Options de connexion