Polyamour.info



Les messages appartiennent à leurs auteurs. Nous n'en sommes pas responsables.

Merci de consulter notre charte de discussion pour connaître les règles qui régissent les conversations sur ce site.

[Outil] Le Spectre des relations amoureuse de Kirstin Rohwer, en Français.

Traduction
#
Profil

artichaut

le dimanche 10 février 2019 à 19h54

«  The Diversity of Love Relationship Concepts » de Kirstin Rohwer.
Version 2.1 (August 20, 2014)
Creative Commons : CC-BY-NC-SA 4.0

Le Spectre des relations amoureuse de Kirstin Rohwer, en Français.
Traduction Version.1 fév.2019. C'est ici.

Contenu :
Mono-amour idéalisé
Adultère
Pratique du secret
Relation ouverte
Polygamie
Polyfidélité
Polyamour hiérarchique
Polyamour égalitaire
Polyamour solo
Anarchie relationnelle

N'hésitez pas à donner votre avis ou proposer des améliorations.

______________
Les versions anglaise et allemande sont disponibles ici.

______________
Voir aussi le fil qui recense les outils pour relations non-normées.

#
Profil

artichaut

le dimanche 10 février 2019 à 19h58

Ça fait longtemps que je voulais la publier, mais je n'arrivais pas à contacter l'auteur. Finalement j'ai trouvé une version CC-BY-NC, du coup j'ai publié.

Je ne trouve pas que ce dessin explique tout, et aujourd'hui je pourrais avoir envie d'y ajouter/modifier des choses (on peut d'ailleurs en discuter et en faire un nouveau rien qu'à nous !), mais perso à l'époque il m'a bien aidé quand je l'ai découvert.

Ça permet de se rendre compte que la monogamie est toute petite dans ce spectre, ça permet de se demander où l'on se situe, ça permet de voir comment on évolue, vers où on a envie d'aller, ça permet de discuter à plusieurs, etc.

__________
Un peu dans le même registre @laurent59 à traduit La Carte des sortes de non-monogamie de Franklin Veaux ('The Types of non monogamy'). Voir ici.

#
Profil

Always

le dimanche 10 février 2019 à 22h40

Merci pour ce dessin très intéressant je trouve.

#
Profil

artichaut

le lundi 11 février 2019 à 07h37

Pour info, voici des termes alternatifs, ou avec lesquels j'ai hésité. J'ai fait le choix de rester au plus proche de l'original, même si l'adapter à un contexte français m'a aussi posé question :

Mono-amour idéalisé (en : Idealized monoamory) Varia : Monogamie / Monoamour / Relation fermée / Relation exclusive / "Fidélité (amoureuse et sexuelle)"
Adultère (en : Cheating) Varia : Infidélité / Tromperie
Pratique du secret (en : Don't ask, don't tell) Varia : Poly-secret / Politique de l'autruche / Don't ask don't tell / Polyamour confidentiel
Relation ouverte (en : Open relationship) Varia : Non-exclusivité / Amour libre / Relation libre
Polygamie (en : Polygamy) Varia : Polygamie religieuse
Polyfidélité (en : Polyfidelity) Varia : Myriades, Couple élargi
Polyamour hiérarchique (en : Hierachical polyamory) Varia : Relations primaire et secondaires / Polyamour conjugal
Polyamour égalitaire (en : Egalitarian polyamory)
Polyamour solo (en : Solo polyamory) Varia : Solo polyamour / Polyamour sans engagement
Anarchie relationnelle (en : Relationship anarchy) Varia : Polyamour non-hiérarchique

.
Il manque aussi les termes : Amours plurielles / Lutinage / Camaraderie amoureuse / Amitié amoureuse / Queer Platonisme / Asexualité / Poly affectivité / Poly-Mono / Monogamie en série / Poly-acceptance / etc.

Et aussi (mais le schéma a axé son spectre sur l'amour) : Libertinage / Échangisme / Mélangisme / Sex-friend / Plan cul / Aromantisme / etc.

#
Profil

artichaut

le lundi 11 février 2019 à 07h53

…et aussi

La différence entre Relation ouverte et Polyamour hiérarchique, n'est pas si claire, je trouve, dans le dessin (avec les explications données surtout).

La différence entre Polyamour égalitaire et Anarchie relationnelle peut sembler ténue.

Je n'aime pas trop le terme "Polyfidélité" car il reprend l'usage Mono du terme fidélité (= fidélité sexuelle et amoureuse).

Relation ouverte, Polyamour solo, et Anarchie relationnelle mériterais selon moi des sous-déclinaisons, tant ces options sont représentées et vécues de manière différentes (idem pour le Mono-Amour ou l'Adultère)

Le Polyamour solo, et l'Anarchie relationnelle peuvent à la lueur de ce dessin paraître comme une panacée du polyamour. Ce sont du reste des courants très représentés en France (notamment par l'influence de la littérature américaine sur le sujet) mais cache ou regroupe des façon très différentes de les vivre, et notamment à la sauce (néo)libérale (Polybéral) ou non.

etc
mais enfin, en l'état, ce dessin est déjà super, et a le mérite d'être assez simple, clair et visuel. (…et il date tout de même de 2014).

#
Profil

alinea7

le lundi 11 février 2019 à 10h27

J'aimerais bien en savoir plus sur les différentes

artichaut
Le Polyamour solo, et l'Anarchie relationnelle peuvent à la lueur de ce dessin paraître comme une panacée du polyamour. Ce sont du reste des courants très représentés en France (notamment par l'influence de la littérature américaine sur le sujet) mais cache ou regroupe des façon très différentes de les vivre, et notamment à la sauce (néo)libérale (Polybéral) ou non.

J'aimerais bien en savoir plus sur les tendances dans les très différentes façons de vivre le poly solo et l'anarchie relationnelle.
Je trouve aussi que ce dessin est très bien fait, on sait mieux de quoi on parle, tout de suite. :-)

#
Profil

artichaut

le lundi 11 février 2019 à 12h44

C'est des choses que je vois ici, et dans la vie, mais aussi des choses que je lis ou que je ressent. Bref c'est pas hyper construit comme " façon très différentes de les vivre" et ça demanderais à être quelque peu approfondis pour pouvoir être énoncé de manière un peu simple et compréhensible (comme ce qu'elle a fait, seule ou à plusieurs, pour son dessin). Je ne sais pas toujurs non plus, où me situer moi-même dans ce flou.

Je pense que je vais y répondre (sur ce fil et/ou dans d'autres) en plusieurs fois. Et notamment en ce qui concerne la tendance « Polylibérale » que je repère dans un certain attrait pour Le Polyamour solo, et l'Anarchie relationnelle.

Au passage ça m'aidera à y voir +clair et à mieux me situer. Car ma pratique du polyamour se situe a-priori quelque part entre Le Polyamour solo et l'Anarchie relationnelle et pourtant je ne me sens bien dans aucun de ces deux termes là. Et je sens beaucoup de différences avec de nombreuses personnes que je connais et qui s'en revendiquent.

Donc peut-être aussi qu'il va falloir inventer de nouveaux termes.

#
Profil

artichaut

le lundi 11 février 2019 à 14h49

…et donc j'ai commencé ici

#
Profil

Lili-Lutine

le mercredi 13 février 2019 à 11h17

Je sais bien, et moi la première.... que nous avons tou.s.tes je crois bien, besoin de classer, expliquer, chercher des mots et en inventer... pour comprendre ce que l’on vit, pourquoi on le vit et comment on le vit.

Tout cela, parce qu’ il me semble pour moi, important de communiquer sur nos ressentis et sur ce que l’on vit. Communiquer avec nos proches comme avec les personnes avec lesquelles nous en parlons pour la première fois.

Ici un lien d’un texte traduit par Elisende Coladan :

https://nonmonogamie.wordpress.com/2016/06/26/trad...

Il contribue beaucoup à me détendre et à me déculpabiliser sur cette idée et ces besoins que j’ai très (trop, trop) souvent, de tout vouloir classer et expliquer, pour imaginer et pouvoir mieux comprendre et exprimer ce que je vis.

Ce texte, que j’ai souvent publié, sur mes réseaux sociaux a ouvert par moment des polémiques et des réactions de rejet assez violentes et virulentes...qui m’ont beaucoup blessée... Ce n’est pas mon souhait ici d’en débattre, je vous l’offre et vous en faites ce que vous voulez chacun.e et sans m’emmener, pitié, là où je ne vous suivrais pas hahaha

Le texte est un peu long, a voix haute il peut prendre 20 minutes, je vous encourage de le lire à un moment où c’est calme autour de vous et que vous avez bien le temps et l’envie pour cela. Il me semble offrir une autre piste de réflexion et de questionnement qui jusqu’à là n’est pas si souvent, ni proposé ni parlé entre nous ici.

J’ai beau le relire souvent, il est toujours porteur de nouveautés pour moi. Il me fait l’effet de bien des textes de Virginie Despentes ☺

Enfin c’est juste ma petite contribution rapide à vos passionnantes discussions ici et sur les autres conversations qui s’y rattachent.

Merci @artichaut de nous y emmener (+)

Je vous lis tou.s.tes avec joie et enthousiasme !

Bisous <3

Message modifié par son auteur il y a 7 mois.

#
Profil

artichaut

le mercredi 13 février 2019 à 12h37

Ça fait longtemps que je tournais autour de ce texte, sans prendre le temps de le lire.
C'est chose faite. Merci pour le lien.

Pour cette idée de classer et expliquer, comme pour pas mal d'autres choses, oui on a besoin d'une chose et de son contraire à la fois. C'est complexe.

Et c'est cette complexité même que les classifications, et autres mythologies, peuvent vouloir annihiler ou au contraire mettre en avant.

On a toutes et tous besoin de cette complexité, comme parfois on a besoin de se poser.

Trop souvent on navigue à vue.
Il y a besoin de balises, de repères dans nos vies tourmentées. Ce peut être des idées, des concepts, comme ce peut être des textes ou même des personnes.

Ce peut-être la discussion-même. Quand celle-ci est assez riche pour nous donner le sentiment de ne pas faire du sur place (ou que ce sur-place est réconfortant).

Lili-Lutine
Enfin c’est juste ma petite contribution rapide à vos passionnantes discussions ici et sur les autres conversations qui s’y rattachent.

Merci @artichaut de nous y emmener (+)

Je vous lis tou.s.tes avec joie et enthousiasme !

Et merci aux personnes qui contribuent aux discussions. Si je monologuait, ce serait nettement moins intéressant.

#
Profil

artichaut

le dimanche 03 mars 2019 à 18h02

Je pense qu'un de ces 4 je vais tenter une v.2 plus adapté au contexte français (et moins "fidèle" au texte anglais).

artichaut
Je n'aime pas trop le terme "Polyfidélité" car il reprend l'usage Mono du terme fidélité (= fidélité sexuelle et amoureuse).

J'avais hésité avec ces autres termes : Myriades, Couple élargi.
On m'a depuis proposécelui-ci, que je trouve intéressant et qui a le mérite d'être +clair : Poly exclusivité .

Qu'en pensez-vous ?

#
Profil

artichaut

le dimanche 03 mars 2019 à 18h26

J'ai trouvé une autre version (une autre façon de présenter le schéma, en arbre) : ici.

Ce dessin propose les termes suivants (de gauche à droite et de haut en bas) :
Relation non-exclusive solo
Anarchie amoureuse
Amour unique traditionnel
Relation non-exclusive hiérarchisée
Relation égalitaire
Tromperie
Polyfidélité
Polygamie
Ne demandes pas et tu ne sauras rien
Relation ouverte
Libertinage

#
Profil

pkd

le lundi 04 mars 2019 à 09h07

On peut ne pas aimer le terme 'polyfidélité', mais c'est un mode de fonctionnement relationnel choisi par certains.
L'alternative serait quoi? Polyamour exclusif? N-ouple fermé ? (N =2:couple; N =3:trouple ou triade; N =4:quatuor ou quad, ...)
Je pense qu'il ne faut pas trop s'arrêter sur les questions d'étymologie, mais juste sur les réalités que représente le mot.

#

Lena Harrison (invité)

le lundi 04 mars 2019 à 20h31

Bonsoir, il y a un petit point qui me gêne dans cette représentation des relations amoureuses. Elle évoque le monoamour en le présentant comme un choix entre plusieurs amours. Or il existe aussi beaucoup de gens qui ne parviennent à être amoureux que d'une personne à la fois. Notamment les monos, mais aussi les polyacceptants.

#
Profil

artichaut

le mardi 05 mars 2019 à 10h56

Effectivement c'est un peu poly-centré, comme façon de présenter le choses…

#
Profil

Lili-Lutine

le vendredi 29 mars 2019 à 13h23

J’espère que c’est le bon endroit pour mon post ? Sinon me dire où le déplacer? ou un.e des modos le fait ?

Sur une page Facebook poly aujourd’hui, et pour la ème fois sur Facebook, s’affiche ce genre de publication/enquête, qui demande dans quelle case on se range, ce que l’on vit dans nos relations, et qui reprends les mots que vous avez commencez à énumérer plus haut.

Mais comme moi je ne m’y retrouve dans aucune... et qu’à chaque fois je me demande comment il m'est possible de définir toutes mes relations, et même seulement leurs propres fonctionnements en un seul mot... Comment même il me sera possible de me définir moi en relation, avec chacune des personnes avec lesquelles je suis en relation, avec un seul mot...

Alors je vous recopie ici plus bas ce que j’ai écrit comme texte pour le post en question, je n’ai coché aucune des cases, j’ai juste partagé ma réflexion, c’est là où moi je me trouve en ce moment, là de suite et maintenant, à propos de ces questions. Demain est un autre jour que je connais pas encore ahahahah

Je ne suis pas sûre que je vais participer ou répondre à vos commentaires, arguments ou contre-arguments, je ne suis pas toujours très à l’aise pour le faire, mais je vous lirais .

Quand je parle plus précisément de mes relations, je dis que je vis, avec plusieurs personnes, des relations sexo-affectives non-exclusives priorisées**.

(** je ne dis pas relation prioritaire ou principale, je dis bien relationS prioriséeS)

Ce qui pour moi veut dire qu’il n’y a pas de hiérarchie de fait, et due seulement à une situation dans un continuum affectif et/ou matériel.

Ce sont des relations, pour moi, qui comportent toutes des engagements situationnels à différents niveaux et sur un temps plus ou moins long. Engagements qui peuvent tous être différents et se modifier, comme par exemple dans ces cas ci : suivant la nature du lien, les enfants et/ou famille en commun, les biens matériels en commun etc etc...

Chacune de mes relations peut comporter « un commun » à deux, voir à plus de deux personnes, et je m’engage en conscience par ma responsabilité, dans chacune de mes relations, sur ce ou ces commun.s, matériel, familiale, affectifs etc etc...

Par exemple, je priorise une ou des situations, et sur un ou des moments précis, mais jamais sur le prétexte du continuum d’un bien matériel, ou d’enfants en communs, ou de mes sentiments, ni même d’un avenir supposé ou souhaité.

Je priorise aussi les situations que je considère urgente, ou demandant une action rapide, comme par exemple, si une de mes relations (quelles qu’elles soient), a besoin de mon aide, je vais m’organiser pour y répondre, peut importe où je me trouve et avec qui.

C’est possible pour moi, car TOUT se parle, TOUT se dit (je ne parle pas de transparence! c’est un autre sujet) et TOUT le temps, et c’est ensemble, et pas moi seule, que nous sommes dans cette démarche.

Je considère que nous sommes comme une famille, dans cette famille là on c’est tou.s.tes choisies et nous nous connaissons tou.s.tes. L’entraide et le soutient -j’ose le dire- avec des intentions inconditionnelles, sont Le cœur palpitant qui permet à l’ensemble d’exister ensemble. Nous sommes des Kitchen Table Poly dans le jargon poly.

Je ne dis pas que c’est facile, je ne dis pas que tout le monde y arrive, ni même moi, ni tout le temps. Je dis que sans ce cœur qui palpite et offre ce possible en fraternité et en sororité, cela serait trop souvent un exercice périlleux, sans être colonisé sans cesse par les enjeux de nos restes de scories monogame, les comparaisons et les cases et les hiérarchisations... qui de fait pour moi, sont excluantes et ne permettent pas vraiment à une seule de mes relations, comme à moi même, de nous déployer et d’évoluer en soi et dans la relation.

Je ne dis pas non plus que toutes mes relations aient la même vision ou les mêmes besoins que moi. Certaines de mes relations, par exemple, ont besoin d’une relation qu’elles nomment principale parmi leurs autres relations, et dans ce format là de relation, il y a souvent des priorités clairement dites, et donc pour moi des hiérarchisations. Cela ne me pose aucun souci particulier, tant que l’on en parle, pour se comprendre et se connaître, pour vérifier tous nos consentements et nos compréhensions éclairées de ce à quoi on s’engage, afin aussi et surtout que cela nous offre bien des espaces et des possibles en terme d’évolution personnelle et relationnelle.

Je ne dis pas que ce que j’ai vécu, et que j’aurai certainement encore à vivre, soit simple. Souvent, trop souvent, des personnes en relation sexo-affectives avec moi n’ont pu le vivre longtemps sans en souffrir fatalement, et quasiment toutes mes relations qui se sont arrêtées à un moment ou à autre, sont retournées à un format de relation amoureuse monogame et/ou adultérine et/ou libertine.

Chacune de mes relations sexo-affectives est libre de définir à sa façon, son propre lien avec moi, parfois c’est bien différent de ce que moi je dis de chacune d’elles. Mais j’ai le sentiment que nous sommes en lien émotionnel assez fort, dans chacune de mes relations, pour nous autoriser, sans nous faire de mal, de l’exprimer comme chacun.e le ressent individuellement, et pas comme un concept (dogme) qui devrait aller bien pour tout le monde. Par exemple, une de mes relations quand elle parle de sa relation avec moi, dit que je suis son « amireuse de couette », et précisément pour moi dans cette relation-ci, nous sommes bien plus souvent en train de « refaire le monde » sous la couette que de faire du sexe ;-)

Sinon, et en résumé, pour moi cette expérience poly ne se tient pas debout... Et pour moi tout ce qui ne peut pas tenir debout ne résistera pas à la moindre tempête ou même aux premières petites brises fraiches...

Peut être que je peux résumer tout mon propos par ces mots « prendre soin** ET à la vitesse du plus lent" ?

(** prendre soin de soi, ET de la relation, ET de chaun.e des métamours, ET de l’ensemble du polycule ou polyfamille)

Bref, en relation avec moi on cause beaucoup, beaucoup ET on réfléchie beaucoup, beaucoup ahahahah

Si vous avez une autre façon de définir ce que je nomme « relations non-exclusives priorisées » je suis preneuse de vos idées ;-) En plus je ne suis pas sûre d’avoir été très clair... et dans mon essai d’explication (c’est la première fois que je le fais à l’écrit) je ne parle pas d’anarchie relationnelle, pour l’instant je ne connais aucune personne se disant anarchiste relationnelle qui vit ou pense quelque chose qui ressemble à ce que je pense être des plus important pour moi.

Message modifié par son auteur il y a 6 mois.

#
Profil

bidibidibidi

le vendredi 29 mars 2019 à 19h29

Lili-Lutine
J’espère que c’est le bon endroit pour mon post ? Sinon me dire où le déplacer? ou un.e des modos le fait ?

Je sais pas trop alors je te réponds ici.

Dur de trouver un bon terme (et puis, il n'en existe pas nécessairement un).
Tu dis vivre des relations priorisées, mais tes explications derrière me donnent l'impression qu'il n'y a pas de priorité réelle entre tes relations. Tu te laisses porter par tes envies du moment, tout en restant vigilante à ne pas rater les moments importants.
Donc, au premier abord, j'aurais envie de dire que c'est une anarchie relationnelle (assez idéale à mes yeux si tu arrives à ne pas garder de priorité malgré des enfants et projets communs).
Mais tu dis ne pas te reconnaître dans ce que vivent les anarchistes relationnels que tu connais... Quelles sont les différences que tu vois entre ce que tu vis et ce qu'ils vivent ?

#
Profil

Lili-Lutine

le vendredi 29 mars 2019 à 20h00

bidibidibidi
Je sais pas trop alors je te réponds ici.

Dur de trouver un bon terme (et puis, il n'en existe pas nécessairement un).
Tu dis vivre des relations priorisées, mais tes explications derrière me donnent l'impression qu'il n'y a pas de priorité réelle entre tes relations. Tu te laisses porter par tes envies du moment, tout en restant vigilante à ne pas rater les moments importants.

Tu as raison, il n’y a pas de priorité entre elles, aucune pour moi ( je parle de moi) n’est prioritaire au sens littéral du mot. Je priorise certains aspects et/ou engagements avec l’une ou l’autre, c’est vraiment situationnel ce que je dis, aucune n’est identique et ne fonctionne comme une autre, tout, toujours, se discute, avant, pendant, après...et encore et encore, toutes ont en commun l’idée de base que nous ne sommes pas seul.e, jamais, et qu’il s’agit d’un ensemble, à construire ensemble, donc non je ne suis pas portée par mes seules envies du moment , je suis vigilante c’est sûr ( et c'est du boulot) et je fais de mon mieux comme chacune de mes relations les unes pour et avec les autres, je suis vigilante à la fois avec moi (beaucoup de temps seule) , et avec chacun.e de ces autres ( leurs besoins) et aussi pour l’ensemble ( quand nous sommes tou.s.tes ensemble).
Je ne dis pas que c’est facile ( je me répète) , c’est ça qui nous-me porte, la conscience que ce ne sont pas que des couples cote à cote, ou que chaque couple est isolé des autres, on est dans ma polyfamille des Kitchen Table Poly hahaha donc pour ce que je connais de l'anarchie relationnelle j'en suis pas là :-)
Est-ce que tu me comprends mieux ?

Ah aussi, point important, ce n'est pas parceque moi je l'envisage et le vis ainsi avec mes relations , que mes relation le vivent pareil de leurs cotés, certaines de mes relations sont en relation principale avec une de leurs relations.

Je vais peut être finir par enfin un jour pouvoir écrire tout cela plus clairement, j'espère :-/

Message modifié par son auteur il y a 6 mois.

#
Profil

bidibidibidi

le vendredi 29 mars 2019 à 20h21

Je crois voir ce que tu veux exprimer. Effectivement, c'est pas facile à définir. C'est un peu comme si tu étais dans une polyfamille ou communauté poly, sauf que les membres ne sont pas en relation entre eux (ou, du moins, pas nécessairement), juste avec toi.
Je pense qu'il te faut un terme unique pour exprimer ça. Si une idée me vient, je te la transmets.

#
Profil

Lili-Lutine

le vendredi 29 mars 2019 à 20h42

bidibidibidi
Je crois voir ce que tu veux exprimer. Effectivement, c'est pas facile à définir. C'est un peu comme si tu étais dans une polyfamille ou communauté poly, sauf que les membres ne sont pas en relation entre eux (ou, du moins, pas nécessairement), juste avec toi.
Je pense qu'il te faut un terme unique pour exprimer ça. Si une idée me vient, je te la transmets.

Merci (+)
Je ne suis pas la seule à le vivre ainsi,.
Ce qui me pose problème quand je dois choisir un seul mot parmi d'autres pour parler de ce que je vis, c'est que pour moi ça ne veut rien dire ce seul mot, oui ok je suis en relation non-exclusive avec des personnes, ça c'est ok.
C'est comme si je te disais que j'aime manger et point barre... et toi tu as tout compris de mes appétits et gourmandises?
Ben non ça ne me suffit pas pour te dire combien manger ça relève de la gastronomie pour moi, que j'ai des tas de trucs que j'aime manger cuisinés comme cela, et d'autres comme cela ,et que j'aime manger à plusieurs mais pas avec n'importe qui et pas tout le temps , et que c'est ça qui me rend heureuse, que j'ai besoin de diversité de gout , de qualité, et de complexité même ahahah

Message modifié par son auteur il y a 6 mois.

Répondre

Chercher dans cette discussion

Autres discussions sur ce thème :


Espace membre

» Options de connexion