Polyamour.info



Les messages appartiennent à leurs auteurs. Nous n'en sommes pas responsables.

Merci de consulter notre charte de discussion pour connaître les règles qui régissent les conversations sur ce site.


Cette page est étiquetée ICRA pour la protection des enfants.

Discussion #4490 close à la demande de l'auteur

Sexualités
#
Profil

hidden.vine

le lundi 28 mai 2018 à 23h12

Message modéré pour la raison suivante : A la demande de l'auteur.

#
Profil

bonheur

le mardi 29 mai 2018 à 09h52

Voici deux liens :
/definition/
amours.pl/

Je t'invite à les consulter.

Message modifié par son auteur il y a 6 mois.

#
Profil

hidden.vine

le mardi 29 mai 2018 à 10h07

Message modéré pour la raison suivante : A la demande de l'auteur.

#
Profil

coquelicot

le mardi 29 mai 2018 à 10h31

Pourquoi dans cette situation en est tu venue a penser au polyamour?
Esque ca te parait plausible d arriver a aimer tout le monde dans cette vision ouverte ?

Si tu est la c est deja un premier pas !
Un seul conseil peut etre ; plus tu attend plus ca sera difficile a avouer !

#
Profil

bonheur

le mardi 29 mai 2018 à 10h52

...

Message modifié par son auteur il y a 6 mois.

#
Profil

bonheur

le mardi 29 mai 2018 à 11h17

Voilà éventuellement des lectures qui pourraient vous aider à vous définir (poly ou non) :

Yves Alexandre Thalmann a écrit ces trois livres qui se complètent, je trouve : "vertus du polyamour - la magie des amours multiples" ; "les 10 plus gros mensonges sur l'amour et la vie de couple" ; "garder intact le plaisir d'être ensemble - prévenir le désamour"
Egalement "compersion : transcender la jalousie dans le polyamour" d'Hypatia From Space

Ce que je peux exprimer, en terme de vocabulaire et de définitions (quand on n'a pas les mots, difficile d'exprimer).
Déjà, je parle régulièrement de "capacité à aimer". Souvent on associe celle-ci à un gâteau. Donc, lorsque l'on aime à nouveau, on ampute pour donner une part d'amour à une nouvelle personne. Je trouve cela absurde. Je visualise plus ma capacité à aimer comme un ballon gonflable, il expanse (je sais le verbe n'existe pas, je l'invente) naturellement. Un nouveau paysage, un nouvel espace qui n'existait pas l'instant d'avant et qui désormais, est découvert et a son existence propre. A l'instar de Maléfique (connais tu ce film d'animation) qui survole, le lac, la forêt, etc..., il n'existe pas de barrières entre chaque paysage. Et puis, en polyamour, on conçoit que l'ours habitant la forêt vienne rendre visite au chamois de la montagne et que tous ensemble, vous fassiez une belle fête (et pourquoi l'ours ne ferait pas la fête avec le chamois ? hihihi). Tu serais comme un rayon de soleil qui éclairerait tout cet univers et ta chaleur, ton rayonnement, profiterait toujours à tous. L'amour n'est pas à choisir : il n'est pas dans le OU, il est dans le ET, EN MEME TEMPS.
L'impermanence : nos émotions, nos sentiments sont "légaux" (c'est le communément inadmis qui les rend illégaux). Lorsque l'on regarde une prairie, celle-ci semble invariablement la même... pourtant... le vent souffle différemment et les herbes oscillent toujours différemment. Et puis, tient, il y a des insectes, quasi invisible mais bien présents, ils bougent, ils vivent. L'instant présent est déjà du passé. Considérer l'amour comme unique, c'est figé l'amour (je parle de capacité à aimer, là encore). C'est je me met des œillères et j'enferme mon coeur, comme une vilaine bête qui doit rester dans sa cage sans faire de vagues. Au nom de quoi perdre sa liberté à aimer ? Qui doit nous dicter cela ?
Légitimité : en quoi un amour est plus légitime et admissible qu'un autre ? La vie est impermanence, mais a une chronologie temporelle, une évolution sur l'échelle de la ligne du temps. La légitimité serait juste une histoire de chronologie ? Sincèrement, notre capacité à aimer tiendrait compte de cela ? Encore une fois, pourquoi ? Au nom de quoi ?
Les incompatibilités : Elles sont de plusieurs ordres. Celles liées aux individus eux-mêmes, ça arrive. Celles dictées par la société (au nom de quoi ?), celle-ci n'est-elle pas en mouvance également ? N'est-ce pas à ceux qui s'empêchent de vivre à cause d'elle, de la remettre en cause, justement (accepter les conséquences :-( ). L'évolution des mentalités, un très vaste débat en soi (trop long, trop compliqué)...

Un autre livre, très intéressant "les amours impossibles - accepter d'aimer et d'être aimé" de Saverio Tomasella

Il y a des moments, ou on remet en cause, car c'est indispensable pour une évolution heureuse. Le résultat ne dépend jamais que de nous. On franchi le pas, ou non. J'appelle cela un réveil.

Message modifié par son auteur il y a 6 mois.

#
Profil

hidden.vine

le mardi 29 mai 2018 à 12h27

sujet clos

Message modifié par son auteur il y a 6 mois.

#
Profil

bonheur

le mardi 29 mai 2018 à 12h46

...

Message modifié par son auteur il y a 6 mois.

#
Profil

hidden.vine

le mercredi 30 mai 2018 à 11h46

Je vous remercie tous.
Je préfère clore le sujet, d'ailleurs, comment enlever cette discussion (et le titre, un peu trop explicite) afin d'éviter que celui ci ne tombe entres de mauvaises mains ?

#
Profil

Polyamour.info

le mercredi 30 mai 2018 à 12h16

Discussion close.

Cette discussion est close, il n'est plus possible d'y répondre.

Chercher dans cette discussion

Autres discussions sur ce thème :

Cette discussion est close. Il n'est plus possible d'y répondre.


Espace membre

» Options de connexion