Polyamour.info



Les messages appartiennent à leurs auteurs. Nous n'en sommes pas responsables.

Merci de consulter notre charte de discussion pour connaître les règles qui régissent les conversations sur ce site.

Plaisir et santé

Sexualités
#
Profil

sasch

le vendredi 06 mai 2016 à 11h14

Bonjour à tous,

Je vis une belle relation avec un homme libertin depuis plus de 2 ans,...
Je suis tentée par ces expériences libertines car je suis certaine qu'elles apportent un plus à la vie sexuelle d'un couple.
Nous avons déja fait quelques sorties en club,assez sage pour ma part
En effet,je n'arrive pas à m'épanouir pleinement car je me pose beaucoup de questions par rapport au risque santé.
J'ai dû subir une petite intervention pour un papilloma virus au niveau du col l'année dernière et mon frottis cette année est encore douteux.J'ai dû prendre un traitement immuno régulateur pendant un certain temps qui a bousillé mes défenses immunitaires à ce niveau. Je sais que le papilloma au niveau du col est assez fréquent chez la femme et que cela n'a rien avoir avec le libertinage mais j'aimerais avoir des infos sur les modes de transmission de ce virus.
Le préservatif est-il suffisant pour nous protéger de cela?Quelles sont les mesures de précaution pour vivre pleinement une vie de lutine ou de libertine?C'est très difficile de parler de tout ça avec son gyné,...
On constate une évolution au niveau des moeurs et de notre vision du couple qui est beaucoup plus libérée et auxquelles j'adhère entièrement mais d'un autre côté,il y a quand même toutes ces MST,...
Comment faites vous pour vivre pleinement vos relations en respectant votre santé? Quelqu'un peut-il m'éclairer?
Merci à vous,bonne journée à tous,...

#
Profil

EdK

le vendredi 06 mai 2016 à 14h04

Personnellement je fonctionne sur le principe d'utiliser des moyen des protection en permanence sauf quand je sais que la personne fait comme moi partie d'une "bulle" de personnes saines et dépisté. Le truc avec le papillomavirus c'est qu'il peu ne pas être arrêté par le préservatif.

De plus j'aimerais confirmation mais il me semble qu'il ne disparais jamais complétement même après traitement.

Il existe également plusieurs vaccins contre certaines IST. Du coup je pense que c'est une bonne idée de se renseigner sur le sujet. Je ne l'ai pas encore fait mais j'y pense de plus en plus.

Dans tous les cas le risque zéro n’existe pas. C'est à chacun de définir ses limites et de prendre de choisir les risques qu'il est prêt à prendre.

Et surtout il faut être parfaitement transparents et honnête sur sa situation vis à vis de ses partenaire pour que ceux ci puisse faire leurs choix en pleine connaissance de cause.

#
Profil

sasch

le vendredi 06 mai 2016 à 19h53

Bonsoir EdK,

Merci pour ta réponse,...
Je pense aussi au vaccin mais il faut que je me renseigne
Mon partenaire est bien entendu au courant de mes petits soucis et pour les éventuels autres, ce sera avec préservatif.Le papilloma n'est pas arrêté par le préservatif? Il se propagerait également par voie bucco-génitale ou via le contact avec les testicules ou le périnée de son partenaire? Pour les condylomes,oui,ça me semble logique mais au niveau du col?
J'ai rdv avec une sexologue mais seulement dans 6 semaines, quant au vaccin,il faut attendre de recontrôler pour voir et ça ne sert à rien de recontrôler avant 6 mois:-/ donc en attendant j'essaie de prendre des infos auprès de personnes libres d'esprit et qui peuvent comprendre le problème :-)

#
Profil

EdK

le vendredi 06 mai 2016 à 20h05

J'ai rapidement fait une recherche et je suis tombé la dessus :

sante.lefigaro.fr/sante/maladie/hpv-papillomas-vir...

Ça confirme ce que j'avais en tête puisque ce truc peu passer par n'importe où puisqu'un simple contacte cutané peu suffire >_<

Bien entendu plus il y d'échange corporel plus cette horreur à de chance de réussir à passer.

Message modifié par son auteur il y a 4 ans.

#
Profil

sasch

le samedi 07 mai 2016 à 20h57

Ok,ça ne me donne pas plus confiance tout ça;-) mais merci quand même pour la recherche(+) ,c'est très sympa, je vais lire cet article:-)

#
Profil

Dolly

le dimanche 08 mai 2016 à 10h21

Concernant la protection contre la papillomavirus humain (qui peut induire un cancer du col de l'utérus et peut remonter jusque l'utérus et les trompes de Fallope) il n'y a que le préservatif de 100% sure (quand il est bien utilisé ;-) )
Le vaccin est conçu pour protéger l'individu de 3 souches du virus (bon ok, les 3 plus répandue) sur plus d'une centaine de souches existante...
Voilà pour l'utilité du vaccin
Quant à la transmission, elle se fait par rapport sexuel mais pas seulement. en effet, le virus peut survivre pendant près de 30 jours sur une serviette de bain par exemple ^^
Oui
C'est sympa hein :-)
Les hommes en sont porteurs mais ne le développe pas (hum)
Et comme c'est un virus très sympa, on ne peut pas le détecter via analyse sanguine.
D’où l'importance de faire un frotti CHAQUE année (pour Sasch, je pense que c'est le cas ;-) mais petite piqure de rappel pour les autres)

#
Profil

EdK

le dimanche 08 mai 2016 à 10h56

Quelle horreur ce truc ><

Mais du coup il n'est pas détecté par dépistage sanguin ?
Donc quand on est un homme on ne peu pas être certain de ne pas l'avoir après un test de dépistage ?

#
Profil

sasch

le dimanche 08 mai 2016 à 18h29

Bonjour Dolly,

Merci beaucoup pour toutes ces infos,tu as l'air de bien t'y connaitre:-) ,...
Pour le vaccin,je sais qu'il ne couvre pas toutes les souches mais s'il couvre déja les souches à haut risque,je me dis que c'est une prévention en plus ce qui,dans mon cas,n'est pas un luxe car apparemment je me défend très mal contre ce virus:-/ ;-),...
En effet,le petit rappel pour le frottis,ce n'est pas mal (+) car un certain pourcentage de femmes doivent subir une intervention(conisation) à cause de ce virus qui provoque des lésions pré cancéreuses, impossible de détecter autrement car il ne cause pas symptômes particuliers,...
Quand tu parles du préservatif,que penses- tu des rapports bucco-génitaux?
Pour les lésions au niveau du col,ça me parait assez compliqué de l'attraper ainsi,...
Autant les libertins sont très prudents lors de rapports avec pénétration autant peu d'entre eux mettent un préservatif lors du sexe oral,...
Qu'en penses-tu et que penses-tu d'une certaine contamination par les doigts lors des caresses?
Pour EdK,et non,on ne peut pas le dépister par simple prise de sang ce qui est dommage car si c'était le cas, ça limiterait considérablement la contamination,...
Maintenant,toutes les femmes ne sont pas sensibles à ce virus et certaines ayant des rapports avec un homme porteur sain ne développeront jamais de lésions du col,...

#
Profil

Dolly

le lundi 09 mai 2016 à 13h20

Non, malheureusement pour les hommes on ne sait pas encore le détecter
Je me posais d'ailleurs la questions y a quelques jours si y avait moyen de le dépister par frottis via urètre (mais ça doit faire un mal de chien)
J'ai fait des animations Evras dans un planning ;-)
Alors de ce qui est des rapport avec les doigts -masturbation- y a peu de risques de contamination si on se lave les mains entre les différents partenaires
Pour les rapports bucco génital, ça dépend. Les cunnilingus sont moins risqué que les fellations qui sont moins risquées que les fellations avec éjaculations.
Pas seulement pour le VIH mais aussi d'autres IST qu'on oublie.... (mais qu'elles ne nous oublient pas ELLES)
Le sang, les sécrétions vaginale (ciprine, mouille, bref ce qui lubrifie la vulve) ainsi que le liquide séminal/sperme (le liquide séminal est secrété dès l’érection -c'est ce qui lubrifie le gland-) et le lait maternel sont les liquides contaminant pour le VIH et souvent pour les autres IST
Ajouter la salive pour certaines infections comme l'herpès (non, le VIH ne se transmet pas en "roulant une pelle")

Si on fait un top des rapports contaminant (sans préservatif hein ;-) )

La sodomie, qu'on soit homme/homme ou femme/homme ne change rien (les maladies c'est plus sympa que les individus, ça n,e fait pas de discrimination!). et ça ne change rien non plus selon qu'on est "receveur" ou "donneur" (je ne vous fait pas un dessin)
Je rappelle qu'une bonne dose de lubrifiant peut diminuer les petites lésions, ce qui est toujours bon a prendre (et comme ça diminue la douleur, ça donne plus de plaisir)
Pénétration vaginal, avec ou sans éjaculation, c'est kif kif vue que y a le liquide pré-séminal bien avant le sperme (d'ailleurs, il contient aussi des petits nageurs qui ont été assez malin pour ne pas attendre l'éjaculation)
La fellation avec éjaculation, que ce soit en bouche ou sur le visage (oui si l'oeil est en contact avec un liquide contaminant contaminé par le VIH, il peut y avoir contamination)
La fellation sans éjaculation
Le cunnilingus
Sont considéré comme safe les caresses et la masturbation (sauf quand il y a sexualité de groupe)

J'avoue que personnellement j'ai horreur de faire une fellation avec un préservatif, du coup, ça m'arrive d'en faire sans capote (oui je m'auto flagelle après). Et suis bonne a faire des dépistages sanguins régulièrement

Petite précision
Si un partenaire est porteur VIH avec tri-thérapie et que sa sérologie est proche de zéro, les risques de contamination sont diminués. Mais ça c'est à en discuter avec le médecin ;-)

#
Profil

EdK

le lundi 09 mai 2016 à 14h10

Le coup du frottis via urètre on m’a fait le coup.
Et ça franchement mais alors franchement pas agréable.
J’ai était voir un médecin pour une infection urinaire lui m’a fait faire un test de dépistage « complet ».
Quand je lui ai dit que oui j’avais eu des rapports non protégé il m’a ajouté toute une batterie de test bien que j’insiste sur le fait que oui toutes les personnes impliqué sont saine et que oui on fait attention à la contraception. Mais apparemment ça suffit pas je dois avoir une tête de délinquant sexuel ><

Mais bon a la limite c’est son job, je ne suis pas médecin. Par contre me dire que c’est seulement pour la chlamydia puis m’annoncer une semaine après au téléphone « c’est bon, apparemment vous n’avez rien aucune MST »

Au final je ne pense plus pouvoir lui faire confiance. Puisque malgré mes question il m’a maintenu que c’était seulement pour vérifier la chlamydia malgré mes question vu que ce n’était pas logique (si je m’étais exposé à la chlamydia y avais surement pas qu’a lui).

Du coup je confirme que oui le frottis par l’urètre est pratiqué et oui ça fait un mal de chien.

#
Profil

Dolly

le lundi 09 mai 2016 à 18h42

outch, j'imagine pas la douleur
C'est vrai qu'il y a pas mal d'infections qu'on ne voit pas via analyses sanguines du coup, il a peut-être a t'il fait de l'excès de zèle en se disant que c'était surement la chlamydia (elle est en vogue pour l'instant -1belge sur 10 pour les stats de l'année passée-) mais de ratisser large pour être prudent ;-)

Merci pour l'info :-)

#
Profil

EdK

le mardi 10 mai 2016 à 09h02

Au moins c'est rapide.

C'est douloureux et très étrange mais rapide.

#
Profil

gdf

le mardi 10 mai 2016 à 09h17

EdK
Au moins c'est rapide.

C'est douloureux et très étrange mais rapide.

Pour des problèmes de vessie il y a quelques années j'ai eu une endoscopie, qui a permis à l'urologue de voir l'intérieur de ma vessie. Je confirme, c'est douloureux et très étrange :(

#
Profil

Dolly

le mardi 10 mai 2016 à 09h20

Moi j'ai eu droit a une sonde pour qu'on puisse me remplir la vessie
l'introduction du tuyau dans mon urètre ça allait mais le remplissage...

On dévie vachement là, non?

#
Profil

EdK

le mardi 10 mai 2016 à 12h51

Pas forcément.
Le sujet c'est plaisir et santé.

Pour revenir au sujet de départ je pense que tout ce qu'on peu faire c'est se renseigner choisir ses risques et être transparent vis à vis de nos partenaires.

#
Profil

Dolly

le mardi 10 mai 2016 à 16h22

le "on" était pour moi-même
Même si ça reste santé ;-)

Tout à fait d'accord quant à choisir ses risques et d'en parler à ses partenaires (même si c'est délicat)

Répondre

Chercher dans cette discussion

Autres discussions sur ce thème :


Espace membre

» Options de connexion