Polyamour.info



Les messages appartiennent à leurs auteurs. Nous n'en sommes pas responsables.

Merci de consulter notre charte de discussion pour connaître les règles qui régissent les conversations sur ce site.

Trouver enfin le bon mot… (polyamoureux)

Bases
#
Profil

amc56

le dimanche 07 août 2022 à 10h04

Je souhaite simplement partager ici mon plaisir d’avoir enfin trouvé « le bon mot ».
En effet, ça a été long et quelques fois perturbant mais je suis à présent rassuré : non je ne suis pas « malade »… juste polyamoureux.
Je découvre depuis quelques mois cette communauté et me reconnait dans beaucoup de témoignages et de sensibilités. Lectures et rencontres me confortent et m’étonnent à la fois : pourquoi ne pas avoir compris plus tot ?
Pour faire simple, j’ai eu une première relation de 7ans très exclusive avec une femme que j’ai beaucoup aimé. Elle m’avait toutefois strictement interdit de conserver une relation avec une amourette rencontrée juste avant elle. J’ai donc techniquement occulté cette amourette d’été pour me consacrer à cette femme qui en fait n’a été que très peu présente pour des raisons professionnelles. Par engagement et ethique je lui suis resté très fidèle pendant toute cette période bien que les tentations étaient fréquentes… j’ai fini par la quitter car c’était une relation fantôme.
Ma chérie suivante est devenue ma femme depuis 15 ans. Elle m’a ouvert les yeux par son ouverture d’esprit, sa générosité et la pureté de son amour qui m’a beaucoup déstabilisé au début. Nous nous aimons chaque jour comme au premier jour et elle m’a aidé à être moi. Nous avons évolué vers le libertinage que nous avons pratiqué pendant 10ans avec curiosité mais sans obligation : plus comme un jeu de couple. Parallèlement j’ai fréquenté 4 femmes régulières au cours de ces 15 dernières années : jamais en même temps. L’une d’entres elles était notre témoin lors de notre mariage. Mon épouse et ces femmes étaient systématiquement au courant de la situation et se côtoyaient même. Nos proches et familles les cotoyaient également sans pour autant connaitre précisément nos relations ambigues. Nous avons même eu des expériences sexuelles en trio avec 2 d’entres elles. Nous nommions libertinage ces relations par facilité ou méconnaissance… Au final le libertinage ne nous a pas apporté de réponses concrètes sur nos orientations : juste des expériences plaisantes et enrichissantes. Car effectivement autant ma femme se satisfaisait des expériences sexuelles libertines notamment bisexuelles pour sa part, que pour ma part, il me manquait toujours une dimension romantique dans les rencontres.
Depuis 6 mois, mon amourette de jeunesse m’a recontacté. Ca a été une révélation… L’interdit que mon ex-compagne avait enfoui en moi tel un coffre au trésor s’est réouvert… Nous avons entamé une relation amoureuse qui a débuté timidement. Elle connait ma situation familiale. Ma femme est au courant de tout et apprécie la situation. Aujourd’hui nous vivons un amour fou comme si nous avions 25ans à rattraper (150 sms par jour + photos + 1h au tel…). Elle vie malheureusement à 800kms de chez nous alors la frustration est très grande pour elle comme pour moi. Mais nous parvenons à nous voir 1 fois par mois : la complicité, l‘osmose amicale, intellectuelle, spirituelle et sexuelle est immense. Elle est maman solo et côtoie plusieurs hommes : et cela ne me pose aucune question de jalousie ou autre ressentiment. Elle a rencontré mes enfants et j’ai rencontré le sien. Et plus je l’aime, plus j’aime ma femme avec une intensité grandissante. Je n’ai aucune idée de la façon dont cette relation va évoluer. Mais maintenant je peux au moins mettre un mot sur mon état polyamoureux : c’est plaisant et plus simple à gérer. Nous pouvons maintenant parler avec limpidité de cette situation qui n’est pas nouvelle chez moi mais qui manquait simplement d’identification. Au final j’ai compris que les différentes compagnes que j’ai eu depuis 15ans en parallele de mon mariage étaient une quête de cette femme interdite il y a 25ans et que j’avais aimé dès le premier instant. Aujourd’hui j’aime ouvertement deux femmes merveilleuses et cela me procure un plaisir et un bien être infini.
Enfin, reste le sujet de l’entourage qui se questionne souvent sur mes fréquentations… nous évoquions parfois notre couple libre sur le ton de l’humour… peut etre que le mot polyamoureux sera plus facile à utiliser lorsque l’on m’interrogera ?
J’espère que mon témoignage pourra aider certains d’entre vous à trouver le bon mot.

#
Profil

bonheur

le dimanche 07 août 2022 à 15h51

amc56
... peut etre que le mot polyamoureux sera plus facile à utiliser lorsque l’on m’interrogera ?

Tout dépend le sens que les personnes à qui tu l'indiqueras donneront à ce mot. Pour toi, c'est clair. Pour un individu lambda, je ne suis pas certaine de l'idée que se fera ton entourage.

Tel quel, sans plus d'explications, je crains que ce soit mal perçu (dans le sens que l'ignorance aide à imaginer... parfois pas du tout la réalité).

Le mot, s'il est exprimer, pourrait être suivi d'une description, avec ce que tu nommes amour (pour toi).

#
Profil

coquelicot

le lundi 08 août 2022 à 08h45

Je comprend que tu sois heureux d avoir trouvé le terme adequat, mais prudence a qui le recevra .
En effet on a des mots qu on assimile assez facilement , c est clair et limpide pour nous mais chaque mot chaque phrase n aura pas le meme sens pour les autres .

Toi tu as tout le cheminement mental pour savoir ce que ca represente mais ton interlocuteur n a pas fait ce deroulement mental et forcement n aura pas le contexte , alors je dis juste attention a ne pas balancer ce mot sans reflechir a qui et comment .
Personellement le terme je le trouve pas top en tant qu etiquette , classification , enfermement . Ouverte a la vie me parait plus judicieux mais sur une etiquette ca tiens pas ........

Message modifié par son auteur il y a 2 mois.

#
Profil

MarieT

le mardi 09 août 2022 à 08h48

Bien d'accord avec @coquelicot et @bonheur... Attention à l'utilisation de ce mot de polyamour qui peut être mal interprété... J'en ai fait l'expérience et maintenant je suis plus prudente.

Message modifié par son auteur il y a 2 mois.

#
Profil

bonheur

le mardi 09 août 2022 à 09h08

En tout cas, je comprends que ce soit intérieurement libérateur de se définir à minima et surtout de savoir que l'on n'est pas un vilain petit canard, mais un beau cygne majestueux. Moi, je compare ma découverte de ce mot à cette histoire. Après, ce n'est pas parce que l'on est cygne au milieu de cygnes, que la vie est plus facile.
J'aurai dû commencer par là : bienvenue dans le monde des cygnes @amc56

Répondre

Chercher dans cette discussion

Autres discussions sur ce thème :


Espace membre

» Options de connexion