Polyamour.info



Les messages appartiennent à leurs auteurs. Nous n'en sommes pas responsables.

Merci de consulter notre charte de discussion pour connaître les règles qui régissent les conversations sur ce site.

Pourquoi le Polyamour ne marche pas – pour moi –

Communauté
#

(compte clôturé)

le jeudi 15 mars 2018 à 19h16

Pourquoi le Polyamour ne marche pas – pour moi -

Je précise que c’est sans doute moi-même qui suis déçu. Finalement c’est un bel idéal, mais je n’y arriverai pas. Pour 3 raisons principales :

1 le taux d’acceptation sociétale est faible.
En gros, peu de personnes le sont. Une communauté confetti qui se rejoint sur internet, mais dans la vie de tous les jours, dans mon environnement direct, je n’ai que des monogames hétérosexuels.
Si plus de gens acceptaient et vivaient ce mode de vie, ça changerait tout.
Vraiment tout.
Juste une loi pour reconnaitre une relation secondaire aussi, par exemple.

Puis il faut prendre en compte tous les avis franchement opposés, voire hostiles à ce mode de vie (la sphère chrétienne par exemple, qui pense que quelqu’un qui va voir ailleurs, est l’œuvre du diable…. carrément).

2 La transparence, l’honnêteté
Entre avouer à son conjoint qu’on n' est plus fidèle sexuellement et tout lui dire … il y a un monde.

Puis je crois que tout dire, cause plus de problème que ça n’en résout.

Mine de rien le pb n°1 pousse aussi à la discrétion. Difficile de s’afficher polyamoureux et fier de l’être publiquement.

Puis ma femme ne veut rien savoir. C'est le deal. Et je crois que ça m’arrange. ;)

3 La différence comportementale homme femme
Sauf erreur, je n’ai rien lu à ce sujet dans le polyamour.
On pose l’homme et la femme sur un même pied d’égalité, ce qui est faux.
La femme est différente de l'homme, biologiquement, on n’a pas les mêmes chromosomes, le même corps, les mêmes hormones, les mêmes cycles, …
L’homme est plus à l’aise dans les modes physiques et intellectuels.
Une femme sera plus spirituelle et émotionnelle.

L’homme est naturellement plus polygame que la femme.
Il est capable de tirer tout ce qui bouge. Alors qu'une femme sélectionnera son partenaire avec plus de soin (et les sdr fonctionne comme ça... pas un hasard).

Un homme n’a pas besoin d’avoir de sentiments pour coucher
Alors qu’une femme ne couchera que si elle est amoureuse.

Ils n’ont donc sensiblement pas la même manière d’aborder l’infidélité sexuelle et sentimentale.

Les hommes vont le vivre, s’arranger avec leur conscience et compartimenter.
Une femme vivra l’infidélité de manière différente, plus spirituelle et plus émotionnelle, dans sa globalité pas partiellement…. Et ça la perturbera plus.

J’en veux pour preuve : les forums sur l’infidélité qui sont majoritairement féminins. Avec beaucoup de questions et d’interrogations. Même ici finalement.

C'est sans doute général, mais c'est ce que j'ai pu observer.

C’est là que le polyamour pose une limite pour une acceptation mutuelle dans un couple. Puis des nouveaux partenaires…
L’amour homme-femme a ceci de mystérieux, de complexe, de magnifiquement déroutant.
On peut badiner avec, mais quand ça devient sérieux ... ça devient sérieux.
Puis le multiplier … c’est aussi multiplier les ennuis, les pbs de communications, les besoins, les envies …
A moins d’être un expert des relations hommes femmes, en étant beau comme un dieu.
Mais peu le sont hahaha


En guise de conclusion (qui est personnelle), je préfère l’adultère/couple libre semi exclusif.
C’est finalement qqchose que tout le monde comprend, socialement accepté (ou en cours de … on n'est plus perçu comme un gros xxxx égoiste et fornicateur qui couche avec une grosse xxxxxxx voleuse de mari)
Et une communauté assez large. Même très large si on regarde bien le dessous de l'iceberg :)
Pas de pression avec une éthique à respecter. Puisque chacun fait comme il veut ;)
J’avoue prendre du plaisir avec le côté « caché ». La transgression et mon jardin secret.
Pour vivre heureux faut vivre caché disaient (et faisaient) les anciens.

Je pense aussi qu’avec un fonctionnement monogame exclusif durant 20 ans, on ne change pas comme ça du jour au lendemain, trop de travail à faire sur soi.
La flemme. Trop formaté, je reconnais. Ça convient peut être mieux aux personnes jeunes, qui le commencent tôt.
La monogamie c’est insupportable.
Là-dessus je vous ai rejoint.
Et on peut aimer deux personnes en même temps, aussi. Je vous le confirme ^^ avec des conditions longues comme le bas de pages d'un contrat d'assurance. hahaha

Je pense que le polyamour aura néanmoins une place dans l’avenir. Dans plusieurs années (avec un taux d’acceptation suffisant pour parler de communauté)
Vous pourrez être fier d’avoir été les pionniers.
Je pense que la fidélité continuera aussi à prendre de la valeur (parce qu’elle deviendra rare, comme les couples long terme).
;)

#
Profil

Siestacorta

le jeudi 15 mars 2018 à 19h35

Pour le côté positif : t'as essayé, tu t'es posé des questions, au moins, c'est déjà pas mal.
Et tu as touché (effleuré, à mon sens, mais bon, c'est ton parcours) tes motivations à toi (transgressions, appétits, intégration sociale).
Et apprendre que t'es pas fait pour le polyamour, c'est déjà apprendre quelque chose... C'est clair que c'est pas fait pour tout le monde, que tout le monde a pas besoin de ça en amour. Le plus vite on apprendra à connaître et choisir ses options, le mieux.

Pour le négatif.
Ton post me hérisse sur le fond...
Pour un peu du "pour moi" annoncé dans le titre, il y a beaucoup d'en fait c'est la Nature, en fait La fâme ceci et Le bonhomme cela, en fait quand même le cul c'est simple et les sentiment, hein, trop compliqué, donc si on a pas envie de se prendre la tête avec les réponses complexes, autant pas poser de questions aux copines concernées.
Beaucoup de grosses généralités pour peu de particularité et, boarf, puisque finalement je suis dans une position de confort et qu'être pionnier c'est dur et dialoguer c'est chiant, alors je vais faire comme tant de gens et surtout tant de mecs avant moi.

J'ai pas le courage de te poser des bases de féminisme, parce que tu sembles déjà t'être fait ton idée.
A mon avis, t'y perds à voir le monde amoureux en rose et bleu, mais si t'arrives à pas faire mal à ta compagne et à tes maîtresses, "comme les anciens" (tsé, les mêmes qui nous ont laissé des histoires de famille pleines de paix et de compréhension mutuelle, avec pas du tout de frustrations transmises aux gosses), ben honnêtement; sans être du tout dans le même trip que toi c'est clair, et sachant que si tu devais passer à portée d'une copine je débinerais cette façon de faire, je dirai pas pour autant que t'es le pire : t'as tenté, c'est pas ton truc, et ce minimum d'honnêteté envers toi-même, c'est déjà quelque chose.

Vraiment, j'ai l'air un peu sarcastique, mais pour la part "assumée" d'avoir au moins réfléchi au truc et admis tes intérêts, je trouve ça bien en vrai que t'aies tenté de faire un point.

Message modifié par son auteur il y a un an.

#
Profil

artichaut

le jeudi 15 mars 2018 à 20h27

Si je résume :
1. C'est plus facile de faire comme tout le monde, que de supporter les avis franchement opposés, voire hostiles.
2. La transparence, l’honnêteté, c'est difficile. Et je crois que ça m’arrange.
3. C'est plus facile pour un homme, d'être infidèle sexuellement et sentimentalement et je suis un homme.
4. En conclusion être poly c'est trop de travail.

Ben oui, être poly c'est difficile, ça demande du travail, et ça implique de ne pas être dans la norme.

accessoirement,
- ça demande de voir plus loin en matière de différence homme/femme que la biologie (on est des êtres sociaux avant d'être des êtres biologiques)
- ça peut demander de quitter son ordinateur pour aller rencontrer des polys dans la vraie vie (café poly & co)

L'adultère est admise socialement. En tant que mec, tu es valorisé de la pratiquer et tu aura le soutien implicite de la société. Et en plus, pas de pression avec une éthique à respecter. Bref, tout est pour le mieux, dans le meilleur des mondes.

Le polyamour a, dit-on, été inventé par des femmes. Ce n'est certes pas un hasard.

#
Profil

bonheur

le jeudi 15 mars 2018 à 20h34

Ouais, très formaté. Essai ?

Je suis une femme. La polyaffectivité marche pour moi (parce que l'amour, pour une femme, c'est pas du cul... alors comment les hommes font pour tromper leurs femmes, puisque c'est mieux apparemment. Ils mentent aux femmes à grand renfort de faux "je t'aime" juste pour les mettre dans leur lit). Je suis donc bien normative, en fait :-D . Toute pleine d'émotions diverses, je confirme. Même que c'est mon moteur dans la vie, ce que je ressens.

Ben avec une tentative comme celle-ci et surtout ce qui en a été retenue, les mentalités vont restées telles qu'elles sont.

Il y en a qui ont les couilles, même des femmes, de sortir des petits sentiers battus, dont l'adultère. Après, l'honnêteté, la transparence ET avoir son intimité au sein de chaque relation, c'est compatible. On vit pour soi, pas pour l'environnement et la société trop bien moulée.

Si tu n'arrives pas à sortir du carcan, tu ne t'en prend en effet qu'à toi. Pour ça, on est presque en accord sur le titre. Je suppose que c'est comme ça qu'il fallait l'interprété. Après, pourquoi changer un moule "adultère" qui a fait ses preuves et qui est plutôt en accord avec les mentalités. Bobonne, la sentimentale, va adorée !

#

(compte clôturé)

le vendredi 16 mars 2018 à 08h56

Siestacorta
Pour le côté positif : t'as essayé, tu t'es posé des questions, au moins, c'est déjà pas mal.
Et tu as touché (effleuré, à mon sens, mais bon, c'est ton parcours) tes motivations à toi (transgressions, appétits, intégration sociale).
Et apprendre que t'es pas fait pour le polyamour, c'est déjà apprendre quelque chose... C'est clair que c'est pas fait pour tout le monde, que tout le monde a pas besoin de ça en amour. Le plus vite on apprendra à connaître et choisir ses options, le mieux.

Pour le négatif.
Ton post me hérisse sur le fond...
Pour un peu du "pour moi" annoncé dans le titre, il y a beaucoup d'en fait c'est la Nature, en fait La fâme ceci et Le bonhomme cela, en fait quand même le cul c'est simple et les sentiment, hein, trop compliqué, donc si on a pas envie de se prendre la tête avec les réponses complexes, autant pas poser de questions aux copines concernées.
Beaucoup de grosses généralités pour peu de particularité et, boarf, puisque finalement je suis dans une position de confort et qu'être pionnier c'est dur et dialoguer c'est chiant, alors je vais faire comme tant de gens et surtout tant de mecs avant moi.

J'ai pas le courage de te poser des bases de féminisme, parce que tu sembles déjà t'être fait ton idée.
A mon avis, t'y perds à voir le monde amoureux en rose et bleu, mais si t'arrives à pas faire mal à ta compagne et à tes maîtresses, "comme les anciens" (tsé, les mêmes qui nous ont laissé des histoires de famille pleines de paix et de compréhension mutuelle, avec pas du tout de frustrations transmises aux gosses), ben honnêtement; sans être du tout dans le même trip que toi c'est clair, et sachant que si tu devais passer à portée d'une copine je débinerais cette façon de faire, je dirai pas pour autant que t'es le pire : t'as tenté, c'est pas ton truc, et ce minimum d'honnêteté envers toi-même, c'est déjà quelque chose.

Vraiment, j'ai l'air un peu sarcastique, mais pour la part "assumée" d'avoir au moins réfléchi au truc et admis tes intérêts, je trouve ça bien en vrai que t'aies tenté de faire un point.


Message modifié par son auteur il y a 9 heures.

Merci pour les points positifs. :)

Pour les points négatifs. Peut être aurai je du préciser que je trouvais que la "salope éthique" s'appliquait à un certain milieu HOMOgène et que ça pouvait moins bien marcher dans un milieu HETEROgène.

ça braque, ça hérisse, ça clive la question du féminisme. Ce n'était pas forcément le sujet. Les femmes et les hommes fonctionnent différemment.
Ai je réellement tort ?

Ces différences ne font elles pas que les femmes sont fascinantes ?
Moi je trouve, et je n’aurai pas assez d’une vie pour le découvrir.
Comme disait Bocuse « J'adore les femmes et nous vivons trop longtemps de nos jours pour passer une vie entière avec une seule» :)
Et pris par la passion des sentiments, je ne peux m’empêcher de me sentir possessif et jaloux. Et apprécier cette réciprocité.
Ça me semble indissociable dans ma conception de l’amour.

Imo, on a 4 choix pour ne plus éprouver ces sentiments :
Etre célibataire (no woman no cry)
Etre exclusif et en attendre la même de l’autre.
Etre discret
Travailler dessus

Aucun n’est fiable à 100% ahahah, comme la contraception.

Dans le fond j'ai plutôt l'impression que tu n'es pas tant que ça en désaccord avec moi ^^

#
Profil

Bizbille

le vendredi 16 mars 2018 à 09h13

gilloucloclo

L’homme est plus à l’aise dans les modes physiques et intellectuels.
Une femme sera plus spirituelle et émotionnelle.

L’homme est naturellement plus polygame que la femme.

Ce n'est pas parce que ça fonctionne comme ça dans ton couple que c'est le cas de tout le monde, ni que c'est une généralité, ni même que c'est naturel. Les hommes et les femmes sont conditionnés à être plutôt ainsi, oui, sans doute, mais iels ne sont pas ainsi par essence (ou alors il faudra le démontrer... bon courage !).

Pour ce qui est de ma propre expérience, personnellement je me sens beaucoup plus à l'aise dans le libertinage. Ça me va bien de coucher avec des personnes qui ne sont pas plus que des potes voire des amis en plus de ma relation principale, et si je sens poindre un attachement affectif plus fort de la part d'un partenaire secondaire, ça me fait fuir, parce que je ne fonctionne pas comme ça et je préfère mettre le holà rapidement pour éviter que l'autre ne s'attache trop et soit trop blessé. Pour reprendre ce que tu dis, autant mon partenaire principal, celui avec qui je veux construire ma vie de famille, je l'ai "choisi" très soigneusement en accordant une grande importance à ses idées et au sentiment amoureux, autant ça va être beaucoup plus physique, avec un minimum d'entente (parce qu'on discute, quand même un peu !) avec les autres. Si je garde une sélectivité malgré tout, c'est surtout pour des raisons de sécurité (et si les femmes ont tendance à être très sélectives sur les sites de rencontre, c'est souvent soit parce qu'elles sont en train de chercher un partenaire de vie, et pas un "plan cul", soit pour des raisons de sécurité.)

En revanche, mon partenaire de vie n'est pas du tout à l'aise avec le libertinage. Lui est beaucoup plus dans l'émotion et l'affectif et ne pourra pas coucher avec quelqu'un s'il ne ressent pas quelque chose de fort pour cette personne (pas nécessairement de l'amour). D'ailleurs, il accorde plus d'importance à la relation qu'au sexe. C'est pourquoi il se sent polyamoureux, et pas libertin. S'il avait été à l'aise spécialement dans les modes "physiques et intellectuels", je n'aurais eu aucun problème d'acceptation et je ne serais jamais venue ici ! :D

#

(compte clôturé)

le vendredi 16 mars 2018 à 09h21

artichaut
Si je résume :
1. C'est plus facile de faire comme tout le monde, que de supporter les avis franchement opposés, voire hostiles.
2. La transparence, l’honnêteté, c'est difficile. Et je crois que ça m’arrange.
3. C'est plus facile pour un homme, d'être infidèle sexuellement et sentimentalement et je suis un homme.
4. En conclusion être poly c'est trop de travail.

Ben oui, être poly c'est difficile, ça demande du travail, et ça implique de ne pas être dans la norme.

accessoirement,
- ça demande de voir plus loin en matière de différence homme/femme que la biologie (on est des êtres sociaux avant d'être des êtres biologiques)
- ça peut demander de quitter son ordinateur pour aller rencontrer des polys dans la vraie vie (café poly & co)

L'adultère est admise socialement. En tant que mec, tu es valorisé de la pratiquer et tu aura le soutien implicite de la société. Et en plus, pas de pression avec une éthique à respecter. Bref, tout est pour le mieux, dans le meilleur des mondes.

Le polyamour a, dit-on, été inventé par des femmes. Ce n'est certes pas un hasard.

Oui tu mets le doigt sur deux trois points justes.

L’infidélité masculine est valorisée, tu as raison (mais je ne suis soutenu que par les mecs ;) ). Celle de la femme commence à l’être. Mais n’est ce pas les femmes qui condamnent l’infidélité (féminine) le plus durement dans la société ?

Pas surpris que le polyamour soit créé (voire animé – j’ai l’impression) par des femmes. Pourquoi pour toi ce n'est pas un hasard ?

#
Profil

bidibidibidi

le vendredi 16 mars 2018 à 09h28

Je suis un homme (petite vérification, ha oui, elle est toujours là). Je ne peux pas avoir de relation sans ... je vais pas dire sentiments, parce qu'une histoire naissante est encore vierge de sentiments, mais je dirais communion intellectuelle (je suis clairement sapiosexuel). Je discutais avant hier avec une ex (libertine) qui s'organise un gang bang pour ce week end. J'avoue, sa liberté sexuelle m'a toujours un peu gêné (sans aucun jugement de ma part, mais c'est bien un domaine dans lequel nous ne nous retrouvons pas).

J'aimerai bien apprendre à avoir des relations sexuelles sans connaître le nom de ma partenaire. Ca doit être fascinant. Mais je pense que tes différences homme-femme sont beaucoup plus le fait de la société, de notre éducation, que de différences biologiques. D'ailleurs, je t'encourage à lire les articles qui expliquent que les femmes étaient considérées, il y a un siècle, comme le sexe pervers, infidèle, sexuel, et c'étaient les hommes, à l'époque, qui étaient garants de la stabilité des couples par leur fidélité et leur monogamie.
Quant à tes forums, une fois pris en compte le fait que les mecs se font toper beaucoup plus souvent que les femmes et le fait qu'un homme cocu, c'est un mec qui sait pas s'occuper de sa femme, donc un impuissant, un faible au regard de la société, tu te doutes que les cocus vont pas aller le crier sur les forums. Encore une fois, rien de biologique.

Personnellement, le polyamour marche pour moi. C'est pas parfait, mais l'alternative ne me convient pas. La monogamie me fait souffrir, et je suis nul en infidèle. Donc j'ai fait le choix de ce mode de vie qui me va. Après, s'il ne te convient pas, je vais pas te forcer à l'adopter.

Par contre, le fait que tu ériges l'adultère en "mode de vie", que tu le justifies, me hérisse le poil. Même si l'adultère est commun, il n'en est pas moins destructeur. Le polyamour aurait été une solution respectueuse à ton besoin de corps, mais tu préfères choisir ce qui toi t'arrange au mépris de ta partenaire officielle. Je vais rester poli sur ce forum, mais je pense que tu comprends ce que je pense de ton comportement.

#
Profil

Bizbille

le vendredi 16 mars 2018 à 09h51

bidibidibidi
Par contre, le fait que tu ériges l'adultère en "mode de vie", que tu le justifies, me hérisse le poil. Même si l'adultère est commun, il n'en est pas moins destructeur. Le polyamour aurait été une solution respectueuse à ton besoin de corps, mais tu préfères choisir ce qui toi t'arrange au mépris de ta partenaire officielle. Je vais rester poli sur ce forum, mais je pense que tu comprends ce que je pense de ton comportement.

Si madame est totalement d'accord avec ça mais préfère ne rien savoir, est-ce encore de l'adultère ? Si c'est un accord de couple où chacun-e est à l'aise, est-ce réellement un manque de respect ? J'ai du mal à voir pourquoi on devrait sanctifier la transparence, chacun-e devrait être libre de choisir ce qu'iel veut entendre ou pas, et ce n'est pas nécessairement respecter son/sa partenaire que de lea blesser en lea confrontant à tout même ce qu'iel n'a pas envie de savoir...

(En passant, rapport à la première ligne de ton post : la bite ne fait pas l'homme ! ;) )

Message modifié par son auteur il y a un an.

#

(compte clôturé)

le vendredi 16 mars 2018 à 09h54

Bizbille
Ce n'est pas parce que ça fonctionne comme ça dans ton couple que c'est le cas de tout le monde, ni que c'est une généralité, ni même que c'est naturel. Les hommes et les femmes sont conditionnés à être plutôt ainsi, oui, sans doute, mais iels ne sont pas ainsi par essence (ou alors il faudra le démontrer... bon courage !).

Pour ce qui est de ma propre expérience, personnellement je me sens beaucoup plus à l'aise dans le libertinage. Ça me va bien de coucher avec des personnes qui ne sont pas plus que des potes voire des amis en plus de ma relation principale, et si je sens poindre un attachement affectif plus fort de la part d'un partenaire secondaire, ça me fait fuir, parce que je ne fonctionne pas comme ça et je préfère mettre le holà rapidement pour éviter que l'autre ne s'attache trop et soit trop blessé. Pour reprendre ce que tu dis, autant mon partenaire principal, celui avec qui je veux construire ma vie de famille, je l'ai "choisi" très soigneusement en accordant une grande importance à ses idées et au sentiment amoureux, autant ça va être beaucoup plus physique, avec un minimum d'entente (parce qu'on discute, quand même un peu !) avec les autres. Si je garde une sélectivité malgré tout, c'est surtout pour des raisons de sécurité (et si les femmes ont tendance à être très sélectives sur les sites de rencontre, c'est souvent soit parce qu'elles sont en train de chercher un partenaire de vie, et pas un "plan cul", soit pour des raisons de sécurité.)

En revanche, mon partenaire de vie n'est pas du tout à l'aise avec le libertinage. Lui est beaucoup plus dans l'émotion et l'affectif et ne pourra pas coucher avec quelqu'un s'il ne ressent pas quelque chose de fort pour cette personne (pas nécessairement de l'amour). D'ailleurs, il accorde plus d'importance à la relation qu'au sexe. C'est pourquoi il se sent polyamoureux, et pas libertin. S'il avait été à l'aise spécialement dans les modes "physiques et intellectuels", je n'aurais eu aucun problème d'acceptation et je ne serais jamais venue ici ! :D

Ton point de vue est intéressant. J’aime bien ta façon d’appréhender ton/votre problème. Et une analyse très fine, rare. Que je n’avais pas perçu au premier abord (j’avais plutôt perçu ton agacement du choix conditionnel).
Je serai très curieux de connaitre l’accord que vous avez trouvé avec ton conjoint.
Et ton opinion personnelle sur le polyamour.
Si tu as le temps … ;)

#
Profil

bidibidibidi

le vendredi 16 mars 2018 à 10h08

Bizbille
Si madame est totalement d'accord avec ça mais préfère ne rien savoir, est-ce encore de l'adultère ? Si c'est un accord de couple où chacun-e est à l'aise, est-ce réellement un manque de respect ? J'ai du mal à voir pourquoi on devrait sanctifier la transparence, chacun-e devrait être libre de choisir ce qu'iel veut entendre ou pas, et ce n'est pas nécessairement respecter son/sa partenaire que de lea blesser en lea confrontant à tout même ce qu'iel n'a pas envie de savoir...

S'il y a accord, ce n'est plus de l'adultère. C'est du couple libre, ce qui est totalement différent. Gillou parle spécifiquement d'adultère, en disant qu'il le préfère au polyamour.

Bizbille
(En passant, rapport à la première ligne de ton post : la bite ne fait pas l'homme ! ;) )

Même si je suis d'accord avec toi, c'est quand même un peu chiant de ne pas pouvoir considérer une bite comme étant un attribut masculin :-/

#

(compte clôturé)

le vendredi 16 mars 2018 à 10h52

bidibidibidi
Je suis un homme (petite vérification, ha oui, elle est toujours là). Je ne peux pas avoir de relation sans ... je vais pas dire sentiments, parce qu'une histoire naissante est encore vierge de sentiments, mais je dirais communion intellectuelle (je suis clairement sapiosexuel). Je discutais avant hier avec une ex (libertine) qui s'organise un gang bang pour ce week end. J'avoue, sa liberté sexuelle m'a toujours un peu gêné (sans aucun jugement de ma part, mais c'est bien un domaine dans lequel nous ne nous retrouvons pas).

J'aimerai bien apprendre à avoir des relations sexuelles sans connaître le nom de ma partenaire. Ca doit être fascinant. Mais je pense que tes différences homme-femme sont beaucoup plus le fait de la société, de notre éducation, que de différences biologiques. D'ailleurs, je t'encourage à lire les articles qui expliquent que les femmes étaient considérées, il y a un siècle, comme le sexe pervers, infidèle, sexuel, et c'étaient les hommes, à l'époque, qui étaient garants de la stabilité des couples par leur fidélité et leur monogamie.
Quant à tes forums, une fois pris en compte le fait que les mecs se font toper beaucoup plus souvent que les femmes et le fait qu'un homme cocu, c'est un mec qui sait pas s'occuper de sa femme, donc un impuissant, un faible au regard de la société, tu te doutes que les cocus vont pas aller le crier sur les forums. Encore une fois, rien de biologique.

Personnellement, le polyamour marche pour moi. C'est pas parfait, mais l'alternative ne me convient pas. La monogamie me fait souffrir, et je suis nul en infidèle. Donc j'ai fait le choix de ce mode de vie qui me va. Après, s'il ne te convient pas, je vais pas te forcer à l'adopter.

Par contre, le fait que tu ériges l'adultère en "mode de vie", que tu le justifies, me hérisse le poil. Même si l'adultère est commun, il n'en est pas moins destructeur. Le polyamour aurait été une solution respectueuse à ton besoin de corps, mais tu préfères choisir ce qui toi t'arrange au mépris de ta partenaire officielle. Je vais rester poli sur ce forum, mais je pense que tu comprends ce que je pense de ton comportement.

Hébé, t’es brut de décoffrage toi. J’aurai appris un terme « sapiosexuel ».
Le reste n’a été qu’un wtf
J’ai noté que sur ce forum tu faisais souvent des raccourcis (ça arrive aux gens très intelligents) : on sent que tu as une pensée complexe (dans ta tête), mais tu la comprimes (par écrit).
A l’arrivée on pige nib à ce que tu as voulu exprimer ou le contraire de ce que tu voulais exprimer.

Donc j’ai rien compris, et tu m’as sans doute pas compris. Mais si ça se trouve on est d’accord. Ou pas. :)

Message modifié par son auteur il y a un an.

#

(compte clôturé)

le vendredi 16 mars 2018 à 10h59

bonheur
Ouais, très formaté. Essai ?

Je suis une femme. La polyaffectivité marche pour moi (parce que l'amour, pour une femme, c'est pas du cul... alors comment les hommes font pour tromper leurs femmes, puisque c'est mieux apparemment. Ils mentent aux femmes à grand renfort de faux "je t'aime" juste pour les mettre dans leur lit). Je suis donc bien normative, en fait :-D . Toute pleine d'émotions diverses, je confirme. Même que c'est mon moteur dans la vie, ce que je ressens.

Ben avec une tentative comme celle-ci et surtout ce qui en a été retenue, les mentalités vont restées telles qu'elles sont.

Il y en a qui ont les couilles, même des femmes, de sortir des petits sentiers battus, dont l'adultère. Après, l'honnêteté, la transparence ET avoir son intimité au sein de chaque relation, c'est compatible. On vit pour soi, pas pour l'environnement et la société trop bien moulée.

Si tu n'arrives pas à sortir du carcan, tu ne t'en prend en effet qu'à toi. Pour ça, on est presque en accord sur le titre. Je suppose que c'est comme ça qu'il fallait l'interprété. Après, pourquoi changer un moule "adultère" qui a fait ses preuves et qui est plutôt en accord avec les mentalités. Bobonne, la sentimentale, va adorée !

Point de vue intéressant. Tu mets le doigt sur qqchose, c’est très difficile de sortir d’un moule. Je le reconnais volontiers.
Je te lis souvent et je trouve que le polyamour te va parfaitement. C’est sincère.
Une question, ça fait depuis combien de temps que tu es avec ton conjoint ?
Vous avez commencé par être polyamoureux ou vous avez changé de contrat en cours de route ?

#
Profil

Bizbille

le vendredi 16 mars 2018 à 11h15

bidibidibidi
S'il y a accord, ce n'est plus de l'adultère. C'est du couple libre, ce qui est totalement différent. Gillou parle spécifiquement d'adultère, en disant qu'il le préfère au polyamour.

c'est juste sa façon de dire, mais il dit bien aussi que sa femme ne VEUT rien savoir...

#
Profil

calinou696

le vendredi 16 mars 2018 à 11h17

Bizbille
Si madame est totalement d'accord avec ça mais préfère ne rien savoir, est-ce encore de l'adultère ? Si c'est un accord de couple où chacun-e est à l'aise, est-ce réellement un manque de respect ?

Pour moi, ca rentre dans la définition de polyamour, ou d'amours libres.
Le polyamour, ce n'est pas forcement être transparent et tout raconter. Encore moins s'afficher en public avec 2 3+ partenaires. C'est des options.
Ta compagne est au courant, tu es honnête et libre, si tu permets la même chose à ta femme, alors oui c'est du polyamour.
Non?
Tant qu'il n'y a pas tromperie, mensonges, etc...

#
Profil

Bizbille

le vendredi 16 mars 2018 à 11h18

gilloucloclo
Ton point de vue est intéressant. J’aime bien ta façon d’appréhender ton/votre problème. Et une analyse très fine, rare. Que je n’avais pas perçu au premier abord (j’avais plutôt perçu ton agacement du choix conditionnel).
Je serai très curieux de connaitre l’accord que vous avez trouvé avec ton conjoint.
Et ton opinion personnelle sur le polyamour.
Si tu as le temps … ;)

Il n'y avait aucun agacement de ma part, plutôt un questionnement théorique.
Pour le reste, je reviendrai sans doute pour développer ! ;)

#
Profil

Caoline

le vendredi 16 mars 2018 à 11h34

calinou696
Pour moi, ca rentre dans la définition de polyamour, ou d'amours libres.
Le polyamour, ce n'est pas forcement être transparent et tout raconter. Encore moins s'afficher en public avec 2 3+ partenaires. C'est des options.
Ta compagne est au courant, tu es honnête et libre, si tu permets la même chose à ta femme, alors oui c'est du polyamour.
Non?
Tant qu'il n'y a pas tromperie, mensonges, etc...

Je comprends mieux pourquoi nous sommes en désaccord sur le classement des films. Pour moi tu confonds vraiment couple libre et polyamour.
Si on prend la définition du site : "polyamour. nom commun, masculin. Relation sentimentale honnête, franche et assumée avec plusieurs partenaires simultanément. " il manque à minima le assumé si c'est discret, et si la compagne ne veut rien savoir, la franchise et l'honnêteté sont extrêmement limitées.
Je trouve même que la situation de gilloucloclo tient plus de l'adultère consenti que du couple libre. Il fait d'ailleurs l'apologie de l'adultère dans son message.

#
Profil

Caoline

le vendredi 16 mars 2018 à 11h51

gilloucloclo, contrairement à Siestacorta, je n'ai même pas l'impression que tu ai essayé. Je me trompe ou la seule chose que tu ai avoué à ta femme c’est ton infidélité sexuelle ? Et après coup en plus, non ?
Donc j'ai l'impression que tu t'es juste posé la question de est-ce que ça serait plus facile et agréable pour toi de tout dire et la réponse pour toi a été non. T'arrêter à dire ça aurait permis le respect du thème de ce site et beaucoup plus d'honnêteté au lieu de venir faire du sexisme et de la défense de l'adultère.

Le couple que je forme avec mon compagnon a été exclusif 20 ans. La transition ne s'est pas faite du jour au lendemain, en effet, mais en quelques mois. Nous avions de gros atouts par rapport à toi. Nous nous moquons totalement, tous les 2, de l'avis des autres que les gens qu'on aime vraiment, et nous sommes très habitués à faire des choix hors normes.

Message modifié par son auteur il y a un an.

#
Profil

bidibidibidi

le vendredi 16 mars 2018 à 11h58

gilloucloclo
Hébé, t’es brut de décoffrage toi. J’aurai appris un terme «  sapiosexuel ».

Le reste n’a été qu’un wtf

J’ai noté que sur ce forum tu faisais souvent des raccourcis (ça arrive aux gens très intelligents) : on sent que tu as une pensée complexe (dans ta tête), mais tu la comprimes (par écrit).

A l’arrivée on pige nib à ce que tu as voulu exprimer ou le contraire de ce que tu voulais exprimer.

Donc j’ai rien compris, et tu m’as sans doute pas compris. Mais si ça se trouve on est d’accord. Ou pas. :)

Non, on est pas d'accord :-)

Si je décode, tes points 1 et 2 signalent que le polyamour, c'est dur. Le point 3 est juste une justification essentialiste au fait que tu n'es pas monogame.
Tout ça pour dire que :
1. Tu n'es pas monogame.
2. Tu es trop faignant pour être honnête.
3. Donc tu es infidèle.

Deal with it, mec. On a tous des travers, mais on fait pas des posts gigantesques pour soulager notre conscience.
Là, j'ai été brut de décoffrage. Ai je aussi été plus clair ?

#
Profil

kill-your-idols

le vendredi 16 mars 2018 à 12h13

gilloucloclo
Oui tu mets le doigt sur deux trois points justes.

L’infidélité masculine est valorisée, tu as raison (mais je ne suis soutenu que par les mecs ;) ). Celle de la femme commence à l’être. Mais n’est ce pas les femmes qui condamnent l’infidélité (féminine) le plus durement dans la société ?

Pas surpris que le polyamour soit créé (voire animé – j’ai l’impression) par des femmes. Pourquoi pour toi ce n'est pas un hasard ?

Pour aller sur quelque chose de plus simple, je peux proposer l'adultère assumé.

Jeu pour 4 joueurs:
-Le mari
-La femme
-L'amant
-La maîtresse

Règles du jeu:

1) Le mari et la femme disent clairement l'un à l'autre qu'ils se réservent la possibilité d'aller voir ailleurs de temps à autre. Ils ne sont tenus de révéler à l'autre personne aucun détail supplémentaire.

2) Le mari et la femme informent l'Amant et la Maîtresse de leur rôle d'amant et maîtresse.

3) La relation entre le mari et la maîtresse,ainsi que entre la femme et l' amant reste dans un cadre strictement amical. L'Amant et la Maîtresse ne peuvent en aucun cas prétendre un titre officiel vis-à-vis du mari et de la femme.

4) Le mari et la femme ne sont pas tenus à communiquer à leur entourage leur relation avec l'Amant et la Maîtresse.

5) Le mari et la femme peuvent voir l'Amant et la Maîtresse autant de fois qu'ils le désirent, pour autant que cela ne mette en péril le bon fonctionnement de leur couple (par ex. pas de visite de l'Amant et la Maîtresse pendant le weekend et les vacances scolaires, pas d'invitation de l'Amant et la Maîtresse à la maison).

6) En dérogation au point 5 ci-dessus, l'Amant et la Maîtresse peuvent participer à la vie de la famille uniquement en tant que membres de l'entourage. Dans ces occasions là, il ne peuvent prétendre des manifestations d'affection de la part du mari et de la femme, ni de rapports sexuels de la part de ces derniers.

----------------------------------------------------------------

Comme cela, ça devrait fonctionner pour la plupart de la population (notamment pour tous ceux qui ne veulent pas trop de soucis).

Message modifié par son auteur il y a un an.

Répondre

Chercher dans cette discussion

Autres discussions sur ce thème :


Espace membre

» Options de connexion