Polyamour.info



Les messages appartiennent à leurs auteurs. Nous n'en sommes pas responsables.

Merci de consulter notre charte de discussion pour connaître les règles qui régissent les conversations sur ce site.

Comment en parler ?

Bases
#

Llen (invité)

le vendredi 05 janvier 2018 à 11h01

Bonjour à tous,
voilà ma problématique de manière succincte. Je suis mono, je ne me sens pas attiré par le polyamour c'est ainsi. Mais depuis peu ma compagne a découvert qu'elle pouvait aimer plusieurs hommes. Soit. Ça ne me pose pas de problème. Je l'accepte très bien, je reste le "principal" et je suis très peu jaloux. Sauf qu'elle ne veut pas en parler. Ça reste du domaine de son intimité et refuse la discussion. Je ne veux pas savoir ce qu'ils font, ça ne me regarde pas. Je ne le vois pas comme un rival, je ne le déteste pas. Mais je ne peux pas avoir une discussion sereine à ce propos avec elle. Elle estime que le fait que je sache est déjà beaucoup plus que ce qu'elle était disposée à me dire.
je suis un peu perdu. Est-ce parce que c'est nouveau pour elle aussi ?
Merci de vos réponses.

#
Profil

Camille_B

le vendredi 05 janvier 2018 à 11h29

Bonjour,


Elle estime que le fait que je sache est déjà beaucoup plus que ce qu'elle était disposée à me dire.

Comme tu le dis toi même, il y a des choses qui peuvent légitimement rester dans le jardin secret d'une personne.

Dans l'absolu, dans une société "idéale" ( pour moi ), toute relation amoureuse ne devrait pouvoir rester l'affaire que des deux personnes directement concernées et il ne devrait y avoir de "transparence" que sur les points qui concernent les autres ( emploi du temps, pratique d'une sexualité "safe" pour éviter les mst etc. ).

Mon épouse embrasse un homme à la sortie d'un bal de danse ? Je n'exige pas le droit de le savoir, c'est sa vie.

Mais dans le monde dans lequel nous vivons nous construisons bien souvent les couples sur un schéma d'abord monoamoureux, et la notion de fidélité est construite en fonction de cela. Dès lors il est nécessaire, avant de se lancer dans des histoires amoureuses multiples, d'annoncer un désir de vivre des relations polyamoureuses et demander ce que l'autre en pense pour ne pas le tromper, trahir la confiance qu'il peut mettre en nous, le blesser etc. Tout cela est normal.

Il y a là, me semble-t-il, autre chose qu'une simple demande de préservation de sa vie intime. Si je comprends bien elle pense qu'elle n'aurait même pas du te parler de son désir d'avoir d'autres relations, mais l'a quand même fait.

Pense-t-elle que cela relève de son droit personnel ? Il y a une part de vérité là-dedans, mais dans une relation de couple on ne peut pas agir sans prendre en compte le contrat "tacite" qui nous lie à l'autre. Si vous étiez dans une logique de couple libre et/ou polyamoureux dès le début et que tout cela était établit en amont, je n'y aurai rien vu à redire, mais dans le cas présent ça ne me semble pas le cas.

Eprouve-t-elle un sentiment de culpabilité qu'elle aurait préféré ne pas avoir à assumer devant toi ?

Elle peut aussi très bien éprouver ce sentiment de culpabilité tout en se justifiant par son droit à la préservation de son jardin secret.

Dans tous les cas ce qui importe pour vous deux c'est que vous exprimiez ce que vous êtes prêt à faire et à accepter dans cette situation. Il ne s'agit pas de savoir qui est dans son bon droit mais ce qui est pour vous nécessaire pour préserver une relation saine et confiante.

Cela peut prendre du temps et il faut trouver un équilibre entre l'acceptation des "petites erreurs" qui se corrigeront avec le temps et de l'amour, et ce qui est inacceptable et que vous ne voulez pas voir s'installer et s'enliser. Mais sur ces points je n'ai pas de conseils à donner, cela dépend de vous.

#
Profil

MagentadeMars

le vendredi 05 janvier 2018 à 11h33

Bonjour Lien,
Si j'avais à deviner, je dirais que ta campagne ait peur de se sentir jugée... comme notre éducation, et surtout l'éducation des femmes, insiste que ses sentiments et ses expériences polyamoureux ne soient pas légitimes.
Il se peut qu'elle soit un jour rassurée d'en parler avec toi, mais elle a d'abord envie de le vivre. Dans ce cas, je pense que la meilleure manière de gagner sa confiance est de ne pas insister, de lui laisser son jardin privé.

#
Profil

MagentadeMars

le vendredi 05 janvier 2018 à 11h39

Cela peut prendre du temps et il faut trouver un équilibre entre l'acceptation des "petites erreurs" qui se corrigeront avec le temps et de l'amour, et ce qui est inacceptable et que vous ne voulez pas voir s'installer et s'enliser.

C'est fort quand même, de parler de ce qui est "inacceptable". Que les actions d'une personne soit inacceptable à une autre sans qu'elle soit directement concernée, cela implique une idée de propriété... On peut argumenter de la nature contractuelle du couple, mais je doute fort que cela soit convenable au moment où ta campagne cherche à élargir sa compréhension de ce qui est permis...

#
Profil

elfi

le vendredi 05 janvier 2018 à 11h47

MagentadeMars
C'est fort quand même, de parler de ce qui est "inacceptable". Que les actions d'une personne soit inacceptable à une autre sans qu'elle soit directement concernée, cela implique une idée de propriété... On peut argumenter de la nature contractuelle du couple, mais je doute fort que cela soit convenable au moment où ta campagne cherche à élargir sa compréhension de ce qui est permis...

Inacceptable peut signifier beaucoup de choses par exemple "pas de sexe sans protection à cause des mst" ce qui relève fe la sécurité des personnes et pas une idée de propriété magenta...

Message modifié par son auteur il y a 8 mois.

#
Profil

elfi

le vendredi 05 janvier 2018 à 11h58

Salut Llen

Il est toujours difficile pour tous le monde savoir ce qui peut être dit sans faire souffrir l'autre au début...

Llen
Je l'accepte très bien, je reste le "principal" et je suis très peu jaloux. [....] Je ne veux pas savoir ce qu'ils font, ça ne me regarde pas. Je ne le vois pas comme un rival, je ne le déteste pas.

Est ce que ta chérie sait celà? Savoir que la situation te convient et ne te fait pas souffrir peut l'aider.
Comme dit précédemment elle est en train de "casser" certain tabous de notre société profondément mono, celà peut prendre du temps pour qu'elle s'y sente a l'aise.
Il est aussi important que tu identifies pourquoi tu as besoin de savoir certaines choses. Et ainsi exprimé a ta compagne que non tu ne veux pas envahir son intimité mais que tu as besoin de partager un minimum de chose avec elle.
Si le dialogue oral passe mal, l'ecrit peut être une solution!

Message modifié par son auteur il y a 8 mois.

#
Profil

Llen

le vendredi 05 janvier 2018 à 12h04

Merci de vos réponses.
D'abord oui elle est au courant de mon ressenti.
Ensuite elle a été obligée de me le dire car hélas elle ne fut pas totalement discrète et j'ai deviné. J'ai exprimé ma souffrance au début mais après de longues discussions toujours calmes, j'ai compris que je n'étais pas en danger d'où mon positionnement.
Enfin oui elle se sent terriblement coupable. Parce que je le sais. Je n'aurais rien su, ça ne lui aurait pas posé de problème m'a-t-elle dit.

#
Profil

Siestacorta

le vendredi 05 janvier 2018 à 13h42

Je crois que tu peux te faire un minimum de culture poly, lui en parler, en expliquant qu'il s'agit pas pour toi de définitivement nommer votre situation ainsi, mais de lui montrer qu'il y a plein de gens qui n'ont pas peur de la non-exclusivité.
Il s'agit pas forcément de lui faire admettre qu'elle est poly quand elle ne souhaite peut-être pas le devenir, mais de lui faire comprendre qu'il y a des façons pour toi de faire avec sa liberté.

Depuis combien de temps êtes vous en relation ? Quel âge avez-vous ?

Autre piste : faire le point sur les aspects concrets de la situation à propos desquels tu aurais besoin de communiquer. Que tu saches déjà toi les nommer, ce que tu ressens à leur égard.
Je suggère des protocoles de discussion, comme la Communication Non Violente ou le protocole Imago (voir l'exemple du Miroir à la moitié de la page)
Évidemment ça marche beaucoup mieux si vous vous êtes tous les deux engagés à utiliser les outils et que vous faites chaque étape chacun votre tour...

Par ailleurs tu peux faire le point entre toi et toi si tu préfères vivre comme tu vis aujourd'hui ou faire avec d'éventuels changements de vie entrainés par une recherche de transparence. Est-ce que tu serais ok de la voir communiquer plus ouvertement avec l'autre homme, à ce qu'elle intègre officiellement ses rencontres dans l'emploi du temps, à déterminer, après que vous ayez posé votre situation, si vous avez envie ou besoin que quelqu'un de l'entourage connaisse une partie de l'histoire...

Enfin, une idée qui m'est venue et que je te soumet juste au cas où : sa recherche de compartimentation peut avoir une autre explication que la culpabilité de pas faire comme tout le monde. Elle peut vouloir protéger un amant qui serait lui-même infidèle...

#
Profil

Llen

le vendredi 05 janvier 2018 à 18h20

Siestacorta
Depuis combien de temps êtes vous en relation ? Quel âge avez-vous ?

Cela va faire 5 ans que nous sommes en relation et trois que nous vivons ensemble. Nous sommes dans la quarantaine.

Siestacorta
Je suggère des protocoles de discussion, comme la Communication Non Violente ou le protocole Imago (voir l'exemple du Miroir à la moitié de la page)
Évidemment ça marche beaucoup mieux si vous vous êtes tous les deux engagés à utiliser les outils et que vous faites chaque étape chacun votre tour...

Nous ne fonctionnons que comme cela. Je me refuse à me laisser gagner par la colère lors des discussions, je suis toujours calme et apaisé et je prends garde à ne jamais dire des choses blessantes volontairement. C'est ce qui nous a permis justement de rester lucides et calmes lors de nos entretiens sur l'infidélité, le polyamour et autre.


Par ailleurs tu peux faire le point entre toi et toi si tu préfères vivre comme tu vis aujourd'hui ou faire avec d'éventuels changements de vie entrainés par une recherche de transparence. Est-ce que tu serais ok de la voir communiquer plus ouvertement avec l'autre homme, à ce qu'elle intègre officiellement ses rencontres dans l'emploi du temps, à déterminer, après que vous ayez posé votre situation, si vous avez envie ou besoin que quelqu'un de l'entourage connaisse une partie de l'histoire...

Moi j'y suis prêt. Mais elle refuse de la faire par respect pour moi, ce que je comprends fort bien, c'est une attention qui me touche, de même que l'aspect de ne pas le faire venir à la maison, mais de le retrouver ailleurs. De plus elle fait toujours attention à ne le voir que lorsque je suis au travail, jamais quand nous sommes censés être ensemble. Ce que j'admire aussi. A la base ça ne devait être qu'un plan cul parmi d'autres, mais il a pris une valeur spéciale et ça lui fait bizarre. Autant ce serait resté un PC, je n'aurais même pas chercher à discuter car on est en couple libre. C'est juste que là, il prend une autre valeur pour son bien être. Et c'est là que je touche un point sensible. C'est que je suis prêt à les aider, à l'accepter mais ça coince aussi. Je veux lui laisser son jardin secret, je l'ai déjà piétiné et je ne veux pas recommencer, donc je me tais. Je ne vois rien. Je n'entends rien. Mais j'ai besoin d'en parler. C'est cette manière qui me permet d'avancer. Mais elle ne veut plus en parler. Quant à écrire... C'est pire. Sans le langage corporel de la discussion, tout est compris de travers.

Et enfin oui c'est un mari infidèle dont la femme ne supporterait pas ça d'après ce que j'ai compris.

#
Profil

Llen

le mardi 09 janvier 2018 à 20h02

MagentadeMars
Il se peut qu'elle soit un jour rassurée d'en parler avec toi, mais elle a d'abord envie de le vivre. Dans ce cas, je pense que la meilleure manière de gagner sa confiance est de ne pas insister, de lui laisser son jardin privé.

Bonsoir,
Finalement ce conseil sera le plus judicieux au regard des discussions. Je me tairai en attendant de voir. Mais ça n'est pas facile pour moi. C'est même carrément dur car je me sens rejeté. Je ne sais pas comment faire passer cette sensation. Bref.
Bisous à tous et merci de votre attention. Paix et prospérité. ;)

Message modifié par son auteur il y a 8 mois.

#
Profil

MagentadeMars

le mercredi 10 janvier 2018 à 14h58

elfi
Inacceptable peut signifier beaucoup de choses par exemple "pas de sexe sans protection à cause des mst" ce qui relève fe la sécurité des personnes et pas une idée de propriété magenta...

Cela pourrait bien se dire "insupportable." C'est un jugement moral subjectif, alors quand on met plutôt "inacceptable" on impose son point de vue personnel comme une loi absolue. A part les lois de la physique, c'est rarement le cas.

#
Profil

MagentadeMars

le mercredi 10 janvier 2018 à 15h09

Llen
C'est même carrément dur car je me sens rejeté. Je ne sais pas comment faire passer cette sensation.

C'est sûr. Tu vis effectivement les mêmes sensations que dans une rupture... certain.e.s trouvent cela insupportable, iels préfèrent tout casser, mais ce n'est pas obligatoire. Tu peux te servir des mêmes soutiens : psy (mais attention les jugements), jogging frénétique, tantra, yoga...

Il est aussi vrai qu'une rupture peut entraîner une évolution personnelle importante, vers plus d’indépendance, une meilleure compréhension de sa machinerie émotionnelle. Tu as la possibilité de faire le même progrès sans la rupture :-)

#
Profil

Llen

le mercredi 10 janvier 2018 à 18h01

MagentadeMars
C'est sûr. Tu vis effectivement les mêmes sensations que dans une rupture... certain.e.s trouvent cela insupportable, iels préfèrent tout casser, mais ce n'est pas obligatoire. Tu peux te servir des mêmes soutiens : psy (mais attention les jugements), jogging frénétique, tantra, yoga...

Il est aussi vrai qu'une rupture peut entraîner une évolution personnelle importante, vers plus d’indépendance, une meilleure compréhension de sa machinerie émotionnelle. Tu as la possibilité de faire le même progrès sans la rupture :-)

La rupture n'est envisagée ni par moi ni par elle ^^. Et puis on arrive quand même à en parler par petites touches finalement. C'est bien, ça m'aide. Merci beaucoup MagentadeMars.

#
Profil

Llen

le mardi 13 février 2018 à 08h12

Bonjour à tous,
Finalement après maintes discussions, lectures et introspection, je l'accepte beaucoup mieux. Je ne ressens plus ces petites pointes de jalousie ni ces sentiments de rejets. Nous ne sommes pas en situation de polyamour mais plutôt de lutinage (merci à Mme Simpère) et la situation n'est plus ambigüe. Je suis tout à fait zen avec le fait qu'elle fréquente un autre homme et ce de manière transparente pour moi vu que je n'ai pas à souffrir de son "absence" car je suis au travail quand ça arrive. J'ai même réussi à calmer mes envies de savoir qui n'était qu'une forme de vouloir garder le contrôle. Or elle ne m'appartient pas.
Je lis tout ce qui passe sur le forum aussi et je remercie tous les polys qui nous répondent, pauvres monos, pour nous aider à devenir polyacceptant. Vous faites preuve de patience et de pédagogie pour que nous ne soyons pas perdus et ne rejetions rien en masse. Je continuerai à venir et peut-être à parler aussi et qui sait, peut-être un jour trouverai-je aussi en moi l'envie d'être poly ou lutin.
Bisous à toutes et tous.

#
Profil

Siestacorta

le mardi 13 février 2018 à 10h24

Merci à toi de ton attitude ouverte...
Et tu sais, même si on a facilement un parti-pris, au fond le but n'est pas tellement que des monos devienennt poly-acceptants ni même poly, mais que les gens trouvent le moyen de dialoguer et de faire leurs choix en connaissant le mieux possible des tenants et aboutissants, des trucs sur lesquels ici on se posera par expérience certaines questions plus facilement.
Bref... Donne des nouvelles à l'occasion :-)

Message modifié par son auteur il y a 7 mois.

Répondre

Chercher dans cette discussion

Autres discussions sur ce thème :


Espace membre

» Options de connexion