Polyamour.info



Les messages appartiennent à leurs auteurs. Nous n'en sommes pas responsables.

Merci de consulter notre charte de discussion pour connaître les règles qui régissent les conversations sur ce site.

Problème de territoire et piqure de rappel mono

Témoignage
#
Profil

yola88

le dimanche 21 décembre 2014 à 09h25

Bonjour à tous,

j'avais déjà posté sur le forum il y a un peu de temps pour expliquer ma relation un peu compliqué (et à la fois toute simple) avec mon ami-amant-amoureux que je pensais être polyamoureux et dont le désespérais un peu au niveau du simple fait d'être "amoureux"... (http://polyamour.info/discussion/-We-/Etre-polyamoureux-ou-avoir-peur-de-s-engager/)

La suite de cette histoire m'interroge sur les prémices d'une relation poly et surtout sur sa définition entre toutes les parties , et puis les doutes qu'on peut en avoir.
En fait je ne suis pas venue au polyamour de moi-même parce que j'aurai aimé plusieurs personnes en même temps, mais plutôt pour tenter de comprendre et accepter le mode de vie de cet homme- auquel j'adhère théoriquement complètement (après dans la pratique tout reste à faire) .
Pour moi c'est un peu du polyamour même si ça ne s'accompagne pas de déclaration proprement dit (il m'a jamais dit qu'il était "polyamoureux) ; je sais qu'il a des amantes autre que moi, et ce sont pour toutes des "relations" , à l'inverse de ma propre pratique qui pour l'instant s'apparente un peu au libertinage ou au papillonnage régulier (il y a des gens qui me plaisent mais je ne tente pas trop d'approches pour le moment).

Dernierement il me semblait fuyant et peu enclin à s'engager avec moi dans une relation plus égalitaire , il me donnait peu d'espace et peu d'amour, étant toujours dans une sorte de contrôle permanent : on se voyait peu , on se laissait pas trop aller . Je lui ai parlé et je lui ai dit pas mal de chose sur ma façon de voir les relations et sans lui dire le mot "polyamour" je lui ai un peu dit qu'on pourrait se lâcher un peu plus tout en ayant des histoires parallèles au moins pour nous parce que c'était un peu triste ce manque d'espace. Parce qu'on s'aime beaucoup et que notre histoire est belle il a compris et on se mets à se voir plus et à partager plus de moment et donc à être plus content. Il ya quand même quelque problèmes de mise en forme genre bug incompréhension qui viennent un peu de moi et de ce que j'imagine être des "piqure de rappel" de mon passé monogame.

Et je ne sais pas trop comment les traiter.
C'est très bête, j'ai lu le plus de trucs trouvable sur internet sur la jalousie ses mécanismes et je suis tellement d'accord que dès que j'y repense j'en suis à me taper le front du genre "mais c'est bien sur arrête ton trip" et puis ça va un peu mieux, puis ça revient en pratique.
Je pense que le soucis vient du fait que on ne s'est pas dit concrétement qui à des histoires et avec qui, parce que il y a des trucs qui font que ça risque d'être très étrange...ou pas. Et c'est pour ça que je pense que vous pourrez m'aider :) vu l'expérience des membres du forum.
C'est un peu le milieu dans lequel on évolue. J'ai le mien mes amis et mon espace personnel, néanmoins le sien et le mien sont en friction puisque ses deux sphères se rencontrent tout le temps . Grosso modo même si je suis pas spécialement potes avec ses potes il m'arrive (souvent en plus ces temps) de trainer dans leur environnement , notamment parce que en plus de ça on habite dans une ville pas très grande et où tout le monde se connait.
Par exemple ce week end même si on a passé toute une soirée ensemble (dans cette sphère) et la journée du lendemain, et que c'était chouette vraiment, le lendemain soir en me rendant à une soirée ou il était avec des potes (pas pour le voir spécialement mais parce que j'avais envie de sortir) je l'ai vu parler plusieurs fois (quasi tout le temps selon mon point de vue) avec une nana que je connais. Je précise que je l'ai déjà vu lui parler plus tôt et avoir des gestes assez tendres (j'en ai aussi avec mes amis mecs-nana peut importe)...ça reste de l'intuition bien sûr, mais je l'ai senti un peu gêné par ma présence (bon il vient me saluer et il me dit qu'il est pas en forme d'où la gueule). ça pourrait être vrai et un truc me dit que ce n'est pas ça que c'est vraiment que cette fille lui plait et qu'il ne gère pas trop le fait que je sois là.
Du coup je suis rentrée chez moi et j'angoisse un peu... Je ne sais pas si je suis jalouse de cette fille, si j'ai peur de l'abandon, si je me sens mise à part. Peut être un peu de tout. Surtout je ne sais pas si je dois prendre les devants quitte à passer pour une paranoïaque.
Ou bien je me suis dit de savoir peut être garder ma place et de ne pas trop me rendre dans son milieu trop souvent afin de lui laisser cet espace .

Il y a des années j'avais eu une relation mono fermé et horrible avec un vrai pervers narcissique (un vrai de vrai) ce qui fait que j'ai des sortes d'intuition retour de traumatisme un peu trop fortes - des fois elles se révèlent juste, des fois c'est juste n'importe quoi.

J'ai bien compris que la clé d'une relation poly est de savoir parler et de s'écouter. Dans mon ancien post quelqu'un m'avait répondu qu'on ne pouvait pas être que réflexion si c'est au prix d'une souffrance latente. C'est très juste.
J'crois que le principal blocage que j'ai à lui parler c'est la peur de me rendre compte que je n'arrive pas à dépasser certains aspects d'une relation monogame surtout ceux qui donnent de la sécurité - matérielle et affective - et de souffrir plus de savoir la vérité.
En même temps je pense pouvoir me sentir poly , notamment parce que j'aime vraiment ce mec pour y être ouverte , aussi parce que je me sens trop coincée dans une relation classique qui me met trop de pression pour que je m'y épanouisse.

Voilà, j'espère n'avoir pas été trop longue et ne pas vous avoir trop embrouillé (ou ennuyé hehe)
merci d'avance pour vos précieux conseils :)

yola

#
Profil

MagentadeMars

le dimanche 21 décembre 2014 à 11h35

Même les polys se font abandonné-e-s... et je pense qu'il y ait toujours ces moments de peur que sa ou son partenaire aille partir avec un autre. Je ne le vois pas trop comme la jalousie, car il s'agit de peur d'une vraie perte.
Mais comme toute chose, il faut garder des proportions... ce n'est pas la première fois qu'il parle à une autre, qu'il a aventuré avec une autre, et il est toujours là, non?
Et possiblement, il va se faire vraiment accroché pour disparaître dans un nuage de NRE... avant de revenir quand les choses retrouve leur équilibre.
Et au pire du pire, oui, il pourrait partir... et c'est là qu'il faut rappeler que toi, tu existes pour toi, non seulement pour lui.

Toute fois, pour arriver à un tel point d'équilibre en toi, pour ne pas être trop perturbée par ce qui passe (ou que tu imagine se passera) chez lui, ce n'est pas évident. Il faut bosser sur soi, trouver les peurs qui se cachent dans ton corps et les couloirs oubliés de ton cerveau...

Ce n'est qu'une petite partie de ce dont tu parles, et ce ne sont que mes pensées aléatoires...

#
Profil

Ginette

le dimanche 21 décembre 2014 à 12h49

Hello Yola,
La question du territoire m'intéresse bien : c'est hautement symbolique chez les mono comme chez les poly...Si ton amoureux est spontanément venu te dire que s'il tirait la tronche c'est qu'il n'était pas bien, c'est gentil et attentionné...même si comme tu le soulèves tu étais peut-être sur "son" territoire ?Es tu prête à rencontrer ses autres ?
Quant à l'idée de la jalousie, elle m'étreint chaque fois que la nouvelle amoureuse gagne sur "mon" territoire, "mon" temps avec "mon" mari (un peu possessive la fille...). J'ai beau essayer de faire preuve d'empathie, les avancées vers l'équilibre entre l'amoureuse de mon mari et moi me bouleversent. Je fais venir moi-même des images mentales dérangeantes pour avoir moins envie de lui, pour parvenir à le quitter, c'est relativement sans effet, sauf pour instaurer une tension sexuelle à couper au couteau dans la maison...
Magentademars vient à nouveau de m'éclairer sur le fait que le souci relève plus de la peur que de la jalousie, un petit feu masochiste je j'entretiens sans compersion aucune du coup ! Pffft j'ai envie de dire vaffanculo les polys...j'étais mieux avant de connaître leur existence.
Après même si je souffre de n'être plus la "primaire" (joliiiii!) demander à mon mari de revenir sur la gestion du temps c'est du contrôle, et l'idée même de contrôler les amours de mon Jules me dresse les poils...Alors...Laisser pisser ?
Bon courage Yola, je trouve que se questionner comme tu le fais, c'est déjà sortir des ornières...

#
Profil

yola88

le dimanche 21 décembre 2014 à 14h26

Merci pour ta réponse Magentademars, c'est effectivement vrai qu'il est toujours là malgré tout, il m'a aussi dit il y a pas longtemps que moi aussi j'étais toujours là. Tu viens aussi de me faire me rendre compte qu'il ne s'agissait pas de ce problème.
C'est vrai qu'il est attentionné dans son genre, surtout qu'il me mène un peu dans pleins de directions intéressantes .. pour en revenir à mon problème territorial,
c'est vrai que c'est délicat. A vrai dire, Ginette, ce n'est pas tant d'accepter de rencontre les autres, mais du tout simplement me dire que je les connais déjà (vu la petitesse du territoire). De plus, il y a pas longtemps j'ai été confronté au truc ou j'ai su que je plaisait à un de ses meilleurs amis - qui m'a toujours beaucoup plu -, le pire étant que c'est mon amoureux qui me l'ai dit , et je me suis retrouvée toute contente à me mettre à parler au meilleur ami en question avec un sourire bête. On pourrait croire du coup que ça me dérangerait pas le fait que mon amoureux parle à une autre, voir qu'il ai une aventure avec elle. En fait non et oui. Il y a ce truc du territoire parce que c'est parfois visible et parfois non (le flirt ou la drague ou même rien que ce qu'on imagine). Alors accepter et fermer les yeux des fois? ou accepter et voir pour accepter plus ou plus accepter rien du tout

C'est un peu étrange tout ces trucs de mélange , et c'est très difficile de faire des distinctions, des séparations, même parce que même si j'essaie de me blinder je sens que mon égo résiste et je le pensais pas aussi résistant.

Message modifié par son auteur il y a 6 ans.

#
Profil

MagentadeMars

le dimanche 21 décembre 2014 à 14h55

yola
... je me suis retrouvée toute contente à me mettre à parler au meilleur ami en question avec un sourire bête.

Ah, merci de m'avoir fait rappeler cette sensation super-agréable :-D

Répondre

Chercher dans cette discussion

Autres discussions sur ce thème :


Espace membre

» Options de connexion