Polyamour.info



Les messages appartiennent à leurs auteurs. Nous n'en sommes pas responsables.

Merci de consulter notre charte de discussion pour connaître les règles qui régissent les conversations sur ce site.

Présentation, nouvelle vie

Témoignage
#
Profil

PeruvianLuna

le lundi 15 décembre 2014 à 12h20

Bonjour à tous et à toutes,

Premier et long post de ma part, car je suis pure « débutante », «  exploratrice » de ma personne. Ceci est pour vous décrire ma situation actuelle aussi. ^^

J’ai quitté mon copain en août dernier, après 4 ans de vie partagée, car je pensais savoir, au fond de moi, que je ne pouvais pas lui correspondre car il voulait une relation exclusive. J’ai voulu faire preuve d’honnêteté en le lui disant et aussi parce que j’avais le sentiment de «  m’oublier » dans notre relation.

Il a accepté que l’on reste très proches, tels les meilleurs amis du monde. Je l’en remercie beaucoup car je pense qu'on s’aime toujours. Je n’ai jamais été aussi proche de quelqu’un avec autant de choses en commun. Il est la personne qui m’a permis de prendre goût à la vie également. Et aujourd’hui encore, il m’encourage à me construire une nouvelle vie. On se voit vraiment très souvent.

Mais je suis aussi un peu triste de l’avoir « perdu ». C’est sûrement et simplement trop frais encore, et je ne fais que vivre les conséquences d’une rupture « normale » (je n’en ai vécu qu’une seule dans ma vie).

Comme je crois que rien n’est figé dans la vie, j’imagine encore, plus tard, un avenir avec lui tel qu’il l’imagine. Lui aussi m’a dit ne pas exclure une vie avec moi plus tard. Seul l’avenir répondra.

Suite à cette rupture je me sens parfois en manque amical ; j’ai quitté Paris pour le Val-d’Oise (travail) et le peu de personne que je connais se trouve bien sûr à la capitale. Il y a des soirs où l’envie de voir un pote juste pour un café ou une bière, aiderait beaucoup à faire passer cette période embrumée. Mais, je commence lentement les nouvelles rencontres, heureusement !

Je peux aussi rentrer chez moi (en Isère) voir mes deux meilleurs amis, mais ça reste éparpillé.

Enfin, ma vie est aussi alimentée par une autre relation que j’ai développé fin août. Avec une personne de « chez moi » et il s’agit d’un adultère.
En venant au café poly de septembre (pour la première fois), j’avais été forcément très intéressée par les témoignages de personnes en relation avec un adultère. Je m’étais donc « préparée » à certains côtés pratiques. Le vécu fut dernièrement plus difficile mais je ne perds pas espoir.

Ça a commencé comme du flirt et comme une relation purement sexuelle. Nous étions de bons potes, rencontrés via des amis en commun, on se croisait souvent et on se marrait beaucoup. Il est en couple depuis 10 ans. Puis c’est arrivé. On partage beaucoup de tendresse et je pense qu’il est sincère envers moi dans ces instants là. Parfois le doute s’installe, comme on est loin l’un de l’autre, les idées tournent dans la tête ; je me dis que tout cela est fondé sur du mensonge, de la trahison et que c’est « faux ». Mais quand je suis avec lui, je ne doute pas de lui.

Je ne sais pas si cette relation doit durer ou non. La personne en question est très soucieuse de mon bien être et reconnaît aussi les souffrances que je peux avoir. Il est préparé à la fin hypothétique de notre relation en tant qu’amants. Si cela arrive nous aimerions rester amis.

J’ai presque envie de m’excuser pour toutes ces banalités de débutante. :)

Au fil des lectures d’anciens post sur ce site, je me sens déjà un peu rassurée tout de même. Je n’attends pas forcément de réponse. Je pense juste que je vis un surplus de nouveautés tout court ET de nouveautés émotionnelles et que parfois, ça fait trop.
Mais dans l’absolu, je reconnais quelques pic de bonheur.

C’est très instable aujourd’hui, il faut que je sois patiente. ^^

Au plaisir de vous recroiser ou de vous rencontrer !

#
Profil

Siestacorta

le mardi 16 décembre 2014 à 01h13

Bienvenue sur le forum, et content que tu sois passée du FB à ici.

Ton "ex" assure pas mal, vu la situation.
Je serais curieux, si tu te sens d'en parler, de connaître les autres raisons de ta rupture avec lui, en plus de la question de l'exclusivité, et de comment lui vit cette nouvelle forme de votre relation ?

Pour ce qui est de la situation adultère...
Bon, te brûle pas les ailes. Je te dis ça, mais t'as l'air assez solide moralement. Mais justement, je rappelle que c'est pas une raison pour foncer encore plus vite dans les murs :-)
Bizarrement, je me demande si c'est pas une sécurité ? Je demande ça par rapport à ce que tu disais "c'est ma première rupture". Décider, toi, que tu vas avec un homme adultère, alors que tu commences une nouvelle vie, que tu emmagasines de l'expérience, est-ce que ça pourrait être une façon de ne pas replonger tout de suite dans un engagement trop fort, et donc, ainsi, te laisser à toi-même plus d'espace ?

Pour le Val-d'Oise... faut vraiment que je me penche sur une organisation de "couchsurfing" francilien.
Les cafés poly finissent tard, du coup les gens qui habitent pas Paris ne peuvent pas rester. C'est super dommage, parce qu'il y a une partie de socialisation, après les débats, dont on ne peut pas bénéficier dans ces conditions.
Sinon, pense à venir à un Goûter, si tu peux, c'est un samedi par mois...

Message modifié par son auteur il y a 4 ans.

#
Profil

PeruvianLuna

le mardi 16 décembre 2014 à 11h35

Merci pour ta réponse ^^

Oui, mon "ex" ne sera jamais assez remercié pour son niveau de compréhension envers moi.

Et il est encore plus formidable car par une maladresse d'envoi de sms, il a su pour moi et mon amant (qu'il connaît!!). Inconsciemment, je voulais qu'il soit au courant, c'est clair. J'ai eu à nouveau la peur bleue de sa tristesse, de le blesser d'avantage, d'en rajouter beaucoup trop. Mais "rien" n'a changé. ça ne fera pas "d'histoire", pas de confrontation, pas de rencontres (pour le moment) pas de vengeance souhaitées, de potins révélés, les deux détestent ça. Pour l'instant, chacun fait sa vie et s'ignore totalement.

Autres raisons de ruptures : le sexe ça n'est pas vraiment "son truc", j'ai un grand besoin d'une sexualité épanouie, vivante, variée. Il n'aime pas parler de sexe et nous avons eu de très longues périodes sans coucher. J'en avais perdu ma libido. C'est un homme très terre à terre, toujours dans l'action (ce que j'aime beaucoup) mais parfois trop à l'extrême. Je manquais cruellement d'instants rien qu'à nous, câlins, tendre, d'échanges corporels, physiques, etc... J'avais souvent l'impression de passer après ses divertissements, qu'on était juste colocataire : les copains, les sorties, souvent recevoir chez nous etc... Mais ces raisons me paraissent secondaires aujourd'hui car on peut bien le vivre avec une autre organisation quotidienne. Je suivais trop ses envies et non les miennes, je n'avais pas développé de vie sociale bien à moi. Rien ne m'empêchait de faire ma vie à côté.

Lui aujourd'hui : toujours souriant, toujours actif, toujours là pour moi, accueillant quand j'ai besoin de venir passer la nuit sur Paris. Il me dit aussi que c'est dur, qu'il ne supporte pas l'idée que je ne sois plus dans sa vie. "Je n'ai pas pu t'avoir comme femme, je t'aurais comme meilleure amie" il a beaucoup pleuré en me disant ça. ça m'attriste beaucoup.
Je lui ai parlé du polyamour, il sait que je suis allée à un café/débat, il a vu les livres que j'ai lu mais il m'a toujours dit "c'est ton truc, pas le mien" du coup il n'a jamais voulu se documenter là dessus.

La situation avec l'adultère, je ne sais pas trop. Je suis certes très contente de la vivre aujourd'hui (les avantages de liberté et d'indépendance), mais ce n'était pas programmé. Surtout que cet homme est en Isère, je me disais que je ne serai pas prête de le revoir comme maintenant. Mais il s'est montré si "attaché" et "amoureux" qu'il m'a "conquise" ainsi, si je puis dire. Ni lui, ni moi n'avons vécu ce type de relation avant. On fait attention, on est attentif aux souffrances de l'un, de l'autre, aux joies, on essaye de faire les choses bien côtés pratiques, de façon réfléchie... Tu as raison, vu que j'entame une nouvelle vie, j'y vais assez lentement.
Le même été j'ai aussi eu une aventure avec un pote à nous, mais pour le coup c'est resté uniquement sexuel on se voit seulement à l'occasion (pour ne pas dire plus du tout haha).

C'est vrai que le premier café poly m'avait permis de rencontrer une jeune fille mais on a pas pu parler plus de 10min. :-)

J'ai pensé au Goûter, je bouge pas mal les weekend mais c'est prévu dans ma tête de "booker" ça :-D

Message modifié par son auteur il y a 4 ans.

Répondre

Chercher dans cette discussion

Autres discussions sur ce thème :


Espace membre

» Options de connexion