Polyamour.info



Les messages appartiennent à leurs auteurs. Nous n'en sommes pas responsables.

Merci de consulter notre charte de discussion pour connaître les règles qui régissent les conversations sur ce site.

N'être que l'amant/e

#
Profil

sasch

le vendredi 10 avril 2015 à 22h31

Merci à vous 2 pour vos réponses et vos conseils,...
Ca fait du bien de partager le point de vue des personnes possédant cet état d'esprit,...

Et oui lulutine,moi seule peut trouver la réponse à mon bonheur, c'est une nouvelle façon de vivre que je découvre et même si elle me tente très fort, je sais que je dois travailler sur mes ambivalences afin de les éclaircir.
Par rapport à ce que tu me dis Alex,c'est vrai qu'on a toujours tendance à quantifier les sentiments et ça,aussi fait partie du travail sur soi.

Comme vous voyez,j'ai encore du chemin à parcourir :-) mais je trouve que ce site est bien fait,...
Il nous permet de pouvoir échanger des discussions avec des personnes ouvertes au polyamour car si c'est vrai que les moeurs ont bien évoluées,je trouve qu'il n'est pas toujours façile de rencontrer des personnes avec qui on peut parler ouvertement de ce type de relation,...

#
Profil

etoiledesneiges

le dimanche 26 avril 2015 à 13h30

Bonjour à tous,

Voilà, 6 mois après j'ai l'impression d'être au même point...

Le "contrat verbal" qu'on avait fixé (se voir une fois par mois et refixer une date toute de suite pour savoir où l'on va) n'est pas respecté même si je peux comprendre qu'il ait plus de complications d'emploi du temps que moi pauvre célibataire. Je lui ai déjà dit mais je ne veux pas insister car je connais ses limites et que je ne veux pas être dans la position de celle qui réclame toujours des choses pour soi (je ne force pas les gens à faire des choses qu'ils n'ont pas envie de faire). En même temps je me dis que si vraiment il voulait me voir il pourrait.

Dans un deuxième temps j'ai beau être ouverte d'esprit, il ne faut pas oublier que j'ai un cœur que je ressens des choses et que je suis un être humain. Alors oui je suis très gênée quand je le vois avec sa femme, et je pense que ça ne changera pas car j'ai trop de respect pour leur couple. Alors oui j'ai hyper mal au cœur quand on s'écrit tous les jours, que l'on se désire, et que, alors que je ne l'ai pas vu en tête à tête depuis un mois (un moment juste pour nous deux), que j'ai ma libido à 200% (et qu'il le sait) et qu'on se retrouve dans un resto avec des amis libertins et qu'il raconte devant moi ce qu'il a fait au lit hier soir avec sa femme.

Bref il y a des choses qui blessent et que je ne me sens plus d'endurer plus longtemps. Parfois je me sens un peu comme le dindon de la farce, je me dis qu'il faut être vraiment stupide pour croire qu'il m'aime, je me dis que ce n'est pas ça de l'amour...

Aujourd'hui, je suis complètement perdue, j'ai trop mal au cœur...

Je m'en veux car je connaissais la situation dès le début, je n'aurai pas dû m'engager dans cette relation si c'est pour souffrir. Vivre seule je l'ai déjà fait et le célibat ne me pose pas de problème. Mais vivre seule et être en manque de l'être aimé c'est autre chose. Même si je sais ne pas vouloir d'un quotidien avec lui, je suis trop indépendante pour ça. Mais quand je veux le voir il n'est pas là, quand je suis triste il n'est pas là pour me prendre dans ses bras et ça fait mal. Je ne peux pas passer ma vie à fantasmer qu'il va venir me voir, à rêver la nuit qu'il m'appelle pour me dire qu'il vient tel ou tel jour.

Je l'aime et rien que l'idée de mettre fin à cette relation me déchire le cœur. Je sais qu'il m'aime et je n'ai pas envie d'arrêter. Il m'apporte beaucoup, il compte dans ma vie.

Pourriez-vous m'aider ?

#
Profil

Lagentda

le dimanche 26 avril 2015 à 19h16

J'ai relu ton précédent message avant de donner mon avis sur ce message, etoiledesneiges.
Dès le début de la relation (à distance, puis vous vous étiez vus une fois), tu avais identifié l'asymétrie. Mais, en toute maturité, tu avais identifié ce que pouvait t'apporter cette relation : de la souffrance, certes, mais aussi du bonheur (ponctuellement) d'être aimé, et l'occasion de te développer.
Maintenant, six mois après, il est temps de faire un bilan, tu en ressens le besoin.
Mais, surtout ne pas faire le bilan, sur un mode "constat d'échec" : ne renie pas les choix que tu as fait il y a six mois. Tu les as fait en conscience, et donc de façon pertinente.
Maintenant, tu as fait un bout de chemin : rien ne t'empêche de constater qu'actuellement cette relation t'apporte (un peu) plus de mauvaises choses que de bonnes choses.
Donc, après, il faut discuter avec lui, humblement de son côté comme du tien, car finalement votre expérience du polyamour est limitée - je précise que ce n'est pas un jugement de valeur - je suis sans doute encore moins expérimenté dans la gestion du polyamour que vous. Voir ce qui est le mieux pour vous : refixer des régles dans votre relation (d'autant plus que d'après toi, il n'arrive pas à respecter le "contrat verbal" que vous vous étiez fixés). Trouver le bon équilibre de liberté, disponibilité et amour. Et, ça peut bien consister à faire un break...

Que se passe-t-il d'autre (de potentiellement beau ou pas) dans ta vie ?

#

(compte clôturé)

le dimanche 26 avril 2015 à 19h41

etoiledesneiges
Alors oui j'ai hyper mal au cœur quand on s'écrit tous les jours, que l'on se désire, et que, alors que je ne l'ai pas vu en tête à tête depuis un mois (un moment juste pour nous deux), que j'ai ma libido à 200% (et qu'il le sait) et qu'on se retrouve dans un resto avec des amis libertins et qu'il raconte devant moi ce qu'il a fait au lit hier soir avec sa femme.

Qu'il aime sa femme et la désire, tant mieux. Mais raconter leurs ébats devant toi est plus qu'une indélicatesse, un manque de respect. Tu as le droit de le supporter et de te dire que ce n'est pas grave parce que tu l'aimes, mais tout ton post exprime un mal-être qui montre que cette relation ne t'épanouit pas ( ou plus). Un break, un vrai, choisi par toi et non imposé par ses emplois du temps te permettrait de prendre du recul et de t'apercevoir que tu peux vivre mieux et plus équilibrée sans lui... ou avec d'autres. Lors des ruptures, on croit toujours mourir de chagrin et finalement on survit :)

#
Profil

etoiledesneiges

le dimanche 26 avril 2015 à 21h55

@Lagentda

Pour le moment il y a beaucoup de stress dans ma vie qui s'ajoute à cette relation. Quand j'ai commencé cette relation, j'étais dans un élan de renouveau dans ma vie. C'était un an après une rupture importante, je tournais la page, notamment grâce au libertinage, je m'amusais et j'étais plus insouciante. J'ai choisi de reprendre mes études pour assurer mon avenir. Mais je suis d'une nature stressée et angoissée. Aujourd'hui mes études m'accaparent et me stressent beaucoup mais je suis soutenue par mon amoureux (c'est le seul d'ailleurs...). Mais là, le moment de rendre mon travail (travaux de recherches) m'angoisse, je ne me sens pas à la hauteur et l'élan des débuts s'essouffle. Par manque de temps et de moyens, je ne libertine plus, mais aussi parce que je n'arrive pas à voir mon amoureux avec d'autres femmes (même avec sa femme). On en a parlé, j'ai essayé de surmonter mais ça me fait trop de mal. Alors je culpabilise, je me dis que je ne suis pas polyamoureuse. Je ne me sens pas spécialement jalouse. J'ai déjà ressenti de la jalousie par le passé dans une relation mono, et ce n'est pas ce que je ressens là.

De mon côté j'ai aussi essayé de faire d'autres rencontres parce que j'en éprouvais l'envie. Envie d'avoir quelqu'un proche de moi avec qui je me sentirais bien. Mais ça n'a pas marché, même si j'ai rencontré des gens ouverts sur ma relation avec mon amoureux, j'ai eu l'impression d'être prise pour une fille facile ou une nymphomane. Ce qui n'est pas mon cas. J'ai juste beaucoup d'amour à donner mais je suis aussi très indépendante et je me rends bien compte que je ne suis pas forcément très disponible pour une relation. Par manque de temps et parce que je n'ai finalement pas l'esprit à ça. En cela ma relation à distance avec mon amoureux me convient parfaitement. Ce que je n'arrive pas à gérer c'est le manque et le fait de ne pas savoir quand je vais le revoir.

@Aimerplusieurshommes

Moi aussi je me suis dit que quelque part c'est un manque de respect. Mais lui libertine avec sa femme et ça ne leur pose aucuns problèmes. Moi ça me bloque, je ne trouve pas ça normal de parler de ça devant moi et inversement je ne veux pas partager mon intimité avec lui devant elle. Je me rends compte qu'il y a une sorte d'amalgame entre le libertinage et la relation amoureuse qui ne me plait pas vraiment. J'ai commencé à libertiner seule, je n'ai de compte à rendre à personne et je fais ce que je veux. Mais là, comme on fréquente le même cercle libertin c'est trop difficile pour moi de mélanger libertinage et sentiments. Ce n'était pas du tout ma démarche initiale. Je ne suis pas dans cette optique de partage... Je lui ai déjà dit que je préférais ne rien savoir, j'ai suffisamment d'imagination comme ça...

Je crois que ma limite est là. Je veux bien le partager "sentimentalement" avec sa femme, mais le voir "sexer" ou juste être avec une autre c'est trop pour moi, ça me fait du mal. Maintenant voilà j'ai essayé, je sais que c'est ma limite. Je ne veux rien voir et rien savoir, il le sait bien on en a déjà discuté. J'ai fait l'effort d'essayer mais là j'en souffre trop, d'autant plus quand je ne le vois pas, qu'il n'a pas le temps alors que je sais qu'il va à des évènements pour libertiner. Parfois, je n'aime pas ce que je vais écrire, mais j'ai l'impression d'être la 5e roue du carrosse...

Je ne veux pas rejeter les tords sur lui, je sais aussi que quand je ne vais pas bien j'ai tendance à tout amplifier, à ne plus le croire quand il dit qu'il m'aime et que lui aussi souffre de ne pas me voir.

Faire un break j'y ai déjà pensé. On s'écrit tous les jours et une fois j'ai demandé à ce que l'on ne s'écrive plus pendant une semaine, en se disant tel jour telle heure on se rappelle. J'ai eu l'impression de reprendre ma vie en main et de ne plus être cette espèce d'ado dépendante de son amoureux. Ce n'est pas moi ça, ça ne me ressemble pas. Mais le manque et la distance exacerbent ce genre de sentiments. Parfois je me dis que je préférerais qu'il me contacte uniquement pour me dire qu'on se voit tel ou tel jour et on s'organise. J'ai l'impression d'aimer dans le vide, de tourner en rond et qu'il n'y a rien de concret au bout, je parle de rencontres physiques.

Là je n'ai pas le courage de lui répondre ou de le relancer. Je fais la morte depuis samedi... Je ne sais pas quoi faire. Je veux tellement que tout se passe bien et que tout soit parfait...

Message modifié par son auteur il y a 6 ans.

#

(compte clôturé)

le dimanche 26 avril 2015 à 22h00

aimerplusieurshommes
Lors des ruptures, on croit toujours mourir de chagrin et finalement on survit :)

Je confirme. Ca fait d'ailleurs du bien de se raccrocher à cette certitude quand ça va très mal.

#
Profil

LuLutine

le lundi 27 avril 2015 à 00h26

aimerplusieurshommes
Qu'il aime sa femme et la désire, tant mieux. Mais raconter leurs ébats devant toi est plus qu'une indélicatesse, un manque de respect.

J'avais la flemme d'écrire aussi bien tout-à-l'heure alors j'ai pas répondu, du coup j'en profite pour dire que je plussoie ;) :P

De plus, dans ta réponse tu nous précises que tu lui as déjà dit que tu ne voulais rien savoir...alors je ne comprends vraiment pas pourquoi il a raconté tout ça devant toi ???!

#
Profil

etoiledesneiges

le lundi 27 avril 2015 à 01h17

LuLutine
De plus, dans ta réponse tu nous précises que tu lui as déjà dit que tu ne voulais rien savoir...alors je ne comprends vraiment pas pourquoi il a raconté tout ça devant toi ???!

C'était dans une discussion, je ne sais plus vraiment si c'est lui ou plutôt sa femme qui en a parlé en premier... Mais j'étais ravie...

Je considère que d'une ça ne me regarde pas (comme ça ne la regarde pas ce que je peux faire ou pas avec lui) et de deux je n'ai pas envie de savoir! Mais visiblement ça ne les dérange pas d'en parler ouvertement devant moi... Pour moi c'est de l'ordre de l'intime... Et quelque part j'ai même trouvé ça cruel d'en parler devant moi...

#

(compte clôturé)

le lundi 27 avril 2015 à 12h18

Une question me vient à l'esprit : as-tu eu l'occasion de lui demander pourquoi ils ont tenu ces propos devant toi ? Pour toi c'est de l'ordre de l'intime, est-ce le cas pour eux aussi ?

Je ne cherche pas à les défendre, je me dis juste que tout ça est peut-être une maladresse, un malentendu sur tes limites. Ou pas.

#
Profil

etoiledesneiges

le lundi 27 avril 2015 à 12h36

Shamal
Une question me vient à l'esprit : as-tu eu l'occasion de lui demander pourquoi ils ont tenu ces propos devant toi ? Pour toi c'est de l'ordre de l'intime, est-ce le cas pour eux aussi ?

Je ne cherche pas à les défendre, je me dis juste que tout ça est peut-être une maladresse, un malentendu sur tes limites. Ou pas.

Non on n'a pas eu l'occasion d'en discuter car sur le moment j'ai pris sur moi et j'ai serré les dents... et c'était vendredi soir...

Maintenant ce n'est pas la première fois que je trouve que sa femme manque de tact avec moi... Ils ont une telle liberté de parole qu'ils ne se mettent pas à ma place, et ne pense pas à comment je vais le recevoir... Pour moi c'est comme un coup de couteau en plein cœur. J'ai déjà dit à mon amoureux que je trouvais sa femme brutale avec moi, même si je sais que ce n'est pas volontaire mais pour moi c'est une forme de violence car je sais d'office que je ne vais pas être respectée dans mes choix d'intimité...

Mais je sais que sa femme n'est pas gênée de dire tout ce qu'elle fait... Moi aussi je libertine mais ce n'est pas pour autant que je ne souhaite pas garder une vie privée, j'estime que ce qui se passe entre deux personnes dans un cadre privé n'a pas à être rendu public, c'est de l'ordre de l'intimité... Cela compte beaucoup pour moi... Et je sais bien qu'elle ne le comprend pas et je ne sais pas si mon amoureux le comprend lui aussi ...

Là je pense que ce n'est même pas de l'ordre d'être ouvert d'esprit ou pas, c'est juste de respecter le fonctionnement de l'autre.... Je n'aime pas me mettre en avant, je suis très timide et mon intimité compte beaucoup pour moi. J'ai déjà dit à sa femme que je n'étais pas elle, je ne partage pas sa vision des choses...

Alors oui c'était peut-être de la maladresse, ils ne l'ont peut-être pas fait exprès , mais ce n'est pas cool pour moi... j'estime que je n'ai pas à subir ça...

Message modifié par son auteur il y a 6 ans.

#
Profil

Nurja

le lundi 27 avril 2015 à 15h37

etoiledesneiges
Alors oui c'était peut-être de la maladresse, ils ne l'ont peut-être pas fait exprès , mais ce n'est pas cool pour moi... j'estime que je n'ai pas à subir ça...

Tu n'as effectivement pas à subir cela.
S'il arrive d'être maladroit, c'est souvent par manque d'attention. Et tu as le droit qu'on fasse attention à toi.

#

(compte clôturé)

le lundi 27 avril 2015 à 15h54

De tout ce que tu écris, Etoile des neiges, il ressort que cette relation ne t'épanouit pas ou plus, que tu as parlé plusieurs fois à ton amoureux et à sa femme du fait que tu souhaites préserver ton intimité et ne pas avoir accès à la leur et qu'il et elle n'en tiennent pas compte. Excuse-moi, je vais peut-être te sembler expéditive, mais face à un tel comportement je te dirais "courage, fuis". De ce que tu exprimes ressort davantage une dépendance toxique qu'une relation amoureuse. Ce n'est pas un jugement, j'imagine bien que tu souhaiterais autre chose, mais une constatation. Ton premier devoir, c'est de refuser qu'on te fasse du mal. Après, si tu préfères souffrir, c'est un choix...

#
Profil

etoiledesneiges

le lundi 27 avril 2015 à 16h12

Justement je ne sais pas si j'ai été assez clair car pour moi il me semble que certaines choses vont de soi, c'est juste une question de respect élémentaire...

Je sais aussi que dans le polyamour il ne faut pas hésiter à s'exprimer sur ses ressentis, chose que je ne fait pas forcément car je ne veux pas blesser mon amoureux...

Et là je me rends compte que j'ai pris sur moi, j'ai voulu lui faire plaisir en venant à deux ou trois soirées pour essayer de surmonter le fait que j'ai du mal à le voir avec une autre, mais au final tout ce que j'ai gagné c'est que je suis blessée...

Et là je ne sais pas surmonter ça... je n'ose pas l'appeler pour en discuter avec lui. Bon il ne m'a pas appelé non plus...alors qu'il se doute que je souffre...

Je crois que je suis trop dans le non-dit.

#
Profil

LuLutine

le mardi 28 avril 2015 à 01h27

etoiledesneiges
Justement je ne sais pas si j'ai été assez clair car pour moi il me semble que certaines choses vont de soi, c'est juste une question de respect élémentaire...

[...]
... je n'ose pas l'appeler pour en discuter avec lui. Bon il ne m'a pas appelé non plus...alors qu'il se doute que je souffre...

Je crois que je suis trop dans le non-dit.

Se doute-t-il réellement que tu souffres ?

Tu viens de nous dire que tu n'es pas sûre d'avoir été assez claire...

Visiblement, une discussion s'impose pour lui donner clairement et explicitement toutes tes limites. Pourquoi ne pas les écrire, d'ailleurs ? Comme ça vous aurez un "mémo" de ce qui a été dit (par toi) et compris (par lui).

A mon sens l'implicite est souvent un ennemi.

Pose des limites claires, vois d'une part s'il te dit ok pour les respecter, et ensuite d'autre part s'il les respecte.

Là, tu seras fixée.

#
Profil

etoiledesneiges

le mardi 28 avril 2015 à 02h15

Nous avons eu une longue discussion téléphonique cet après-midi (ça fait du bien de parler et de mettre des mots sur ses maux...).

En effet, il n'avait pas perçu que, dans un cadre libertin, cela puisse me déranger que sa femme et lui parlent de leurs ébats. Première limite.

Dans un deuxième temps il se rend bien compte que pour lui, remplir le "contrat verbal", c'est plus compliqué qu'il ne pensait. Le problème est que ce sont des choses que l'on avait fixées ensemble afin que tout de passe bien et que tout le monde y trouve son compte. Moi j'ai du mal quand je ne sais pas quand je vais le revoir et quand ça fait plus d'un mois. Deuxième limite.

Troisièmement, il met en avant le déséquilibre initial que l'on avait identifié tous les deux, c'est-à-dire je suis célibataire et forcément j'attends plus de la relation que lui...

Voilà, je ne sais pas où on va mais j'aime avoir des discussions franches avec lui, ça m'apaise en tout cas.

#
Profil

LuLutine

le mardi 28 avril 2015 à 15h01

etoiledesneiges
Nous avons eu une longue discussion téléphonique cet après-midi (ça fait du bien de parler et de mettre des mots sur ses maux...).
[...] Voilà, je ne sais pas où on va mais j'aime avoir des discussions franches avec lui, ça m'apaise en tout cas.

Wow ! (+) :)

Super ! :)

#
Profil

etoiledesneiges

le mercredi 29 avril 2015 à 14h31

Bon et bien je crois que c'est mort...

On n'arrive pas à trouver de solutions. Lui se rend bien compte qu'il est incapable de s'engager vis-à-vis de moi, et ne supporte pas de me faire souffrir. Moi je suis prête à passer par des moments difficiles pour trouver un équilibre mais lui ne se sent pas de surmonter ses blocages dans l'immédiat (culpabilité par rapport à sa famille). Malgré tout il reconnaît qu'il arrive à venir me voir (mais pas tous les mois) et que l'on partage de beaux moments ensemble. C'est positif, non ?

On est d'accord pour dire qu'il faut séparer libertinage et sentiments (de toutes façons je ne compte pas retourner à des soirées libertines). Pour ma part je ne suis pas contre libertiner avec lui, mais pour moi ça se construit à deux sur des bases solides et je suis trop dans l'incertitude avec lui. Et lui ramène toujours ça à sa femme, comme on évolue dans le même cercle libertin il n'envisage pas de libertiner uniquement avec moi (j'imagine ça de façon ponctuelle, tester ensemble pour voir comment je réagis, quand je sais que l'on va être que nous deux après je surmonte plus facilement le moment présent), pour lui on va forcément se retrouver à trois...

Après se voir uniquement quand lui peut, sans engagement, je ne pense pas que je suis prête à ça, pour moi il n'y aurai plus de relation, et je devrais vraiment faire une croix sur mes sentiments pour lui afin de surmonter son absence et dans ce cas il ne faudrait plus de contacts entre nous. Genre on ne se connaît pas et on profite quand on se voit... Trouver le bouton ON/OFF

Quelque part j'ai l'impression qu'il ne veut pas mettre un terme définitif à la relation, même si il a du mal à l'exprimer il est très attaché à moi. Mais moi je ne vois pas comment on pourrait encore continuer une relation...

Au final j'accepte de plus en plus cette idée que c'est bel et bien la fin de notre histoire. Mais le plus dur c'est que l'on s'aime toujours et que l'on n'arrive pas à trouver de solutions... J'ai un peu de mal à l'admettre et j'ai peur qu'il souffre encore plus d'une séparation définitive... J'ai l'impression de le laisser tomber, de ne pas être là pour le soutenir car je sais que c'est difficile pour lui... Je me sens totalement impuissante... Incapable de l'aider à surmonter ses "blocages"...

#
Profil

LuLutine

le mercredi 29 avril 2015 à 15h58

Devoir "faire une croix sur les sentiments pour surmonter l'absence"....

C'est un concept très étrange pour moi.

Surmonter l'absence, je sais faire, et de mieux en mieux même.

Faire une croix sur mes sentiments ?!
Impossible...

#
Profil

etoiledesneiges

le mercredi 29 avril 2015 à 16h12

Je suis un peu perdue...

J'ai l'impression d'arriver à un niveau le plus bas de ce que je peux concevoir comme une relation amoureuse...

On peut appeler ça le niveau "survie" de la relation amoureuse ? J'ai de l'oxygène pour vivre donc je vis, je sais qu'il m'aime donc on est en relation ? Le savoir c'est une chose, le vivre en est une autre. Je ne sais pas si je suis clair.

Si il n'y a pas moyen de se voir je ne suis pas maso je préfère me détacher de lui même si c'est hyper douloureux... Je ne sais pas aimer quelqu'un que je ne vois pas et avec qui il ne se passe rien d'autres que des échanges virtuels...

Pour le moment je ne vois pas d'issues...

#
Profil

PeruvianLuna

le mercredi 29 avril 2015 à 18h32

Etoiledesneignes,

Je me retrouve assez dans ton histoire (sans le côté libertin). Mon amant adultère ne supportait plus de "vivre caché", la peur de faire une erreur, ma souffrance quant à la distance et notre rencontres trop peu fréquente. Il dit qu'il n'a pas les épaules, qu'il a brisé notre relation première d'ami.

Maintenant je souffre beaucoup tout en réalisant que ses raisons sont bonnes malgré tout. Il souhaite qu'on redevienne amis (un jour), là je suis trop à vif pour dire que ça sera possible.

On a trop parlé par facebook, c'est nul. On ne communique plus, c'est horrible à vivre. Il a décidé ça y a à peine une semaine. Au début je rampais pour gratter du contact puis je me résigne.

Il n'a jamais assumé et n'assume toujours pas je crois : il dit qu'il est en période de doute, qu'il se demande s'il a pris la bonne décision... mais il ne fait rien. Juste après la rupture, je croyais à fond que j'avais des solutions à proposer pour améliorer les conditions de notre "amour". Je lui ai tendu des perches mais il ne fait que se culpabiliser ("j'ai pas les épaules, j'ai brisé notre relation"). Mon 1er amoureux accepte difficilement ma nouvelle envie de poly en plus. Mais je le redis c'est à vif.

D'un autre côté mon 1er amoureux n'est pas quelqu'un de très tactile, d'affectueux au naturel, il ne sait pas réconforter (le contraire de mon amant), il bouge tout le temps dans tous les sens, s'occupe de beaucoup de choses sauf de notre vie amoureuse et nous n'avons plus vraiment de vie intime/de couple ET il est absent pour 2 semaines.... Je me sens véritablement célibataire. Je commence à me demander si finalement, je suis quelqu'un qui n'aime pas être seule vs petite dépendance affective? Alors que j'ai souvent été seule depuis enfant... Mais tout en en souffrant je réalise aujourd'hui... Holalala trop de choses qui passent par ma tête! Sorry ^^

Bref, je me dis que pour toi et moi, ce n'est peut-être qu'une phase (qui risque d'être longue) ou une "pause" qui finalement nous fera du bien pour tout remettre à plat (bien que nos situations diffèrent aussi bien sûr). J'ai déjà cerné certaines de mes propres erreurs en tout cas...
Mais communiqué avec lui aujourd'hui reste trop difficile car trop douloureux.

Courage à toi, je compatis vraiment <3

Message modifié par son auteur il y a 6 ans.

Répondre

Chercher dans cette discussion

Autres discussions sur ce thème :


Espace membre

» Options de connexion