Polyamour.info



Les messages appartiennent à leurs auteurs. Nous n'en sommes pas responsables.

Merci de consulter notre charte de discussion pour connaître les règles qui régissent les conversations sur ce site.

Café poly confidentiel à Lyon, retour d'expérience

Témoignage
#
Profil

bouquetfleuri

le mercredi 15 octobre 2014 à 11h18

Voilà, le premier café poly confidentiel de Lyon s'est tenu le mardi 14 octobre à l'Antre Autre.

Nous étions quatre participants, les problématiques avaient été bien identifiées par courrier à l'avance, ainsi que le nombre de participants et la forme de la réunion. J'avais adopté pour moi le terme de référent par commodité en prenant le recul nécessaire parce que je ne le trouve pas totalement satisfaisant.

J'ai ouvert la réunion en précisant quelques points : je ne suis pas porteur de la doxa polyamoureuse, l'expérience n'est qu'une dynamique pas forcément transposable, il n'y a ni solution toute faite ni réponse préformatée aux questions que l'on se pose.

J'abordais ce café poly avec la conviction que les questions que l'on se pose par rapport à ses problèmes peuvent éclairer efficacement des questionnements différents. C'est la raison pour laquelle il faut mettre en présence plusieurs univers.

J'ai ensuite précisé que ce café portait quelques valeurs nécessaires au cheminement : respect de la parole d'autrui, bienveillance, et retenue dans le jugement.

En énumérant ces différents points, il me paraissait obligatoire de le faire ou de demander aux participants de l'exiger comme un protocole protecteur.

Pour avoir déjà expérimenté comment la parole se libérait plus facilement dans les petits groupes, je n'ai pas été surpris par la qualité, la densité et la profondeur des échanges.
La soirée s'est déroulée comme je les aime, les échanges ont laissé émerger quelques paradoxes. avec des rires et des questions, des moments de gravité et des respirations prospectives.

Une chose est sûre, le café poly confidentiel est un riche moment de relation humaine. Il faut les multiplier.

#
Profil

voyageur69

le mercredi 15 octobre 2014 à 12h03

Salut bouquet j'aurais aimer savoir pour si il aura un autre café confidentiels ? Et si oui quand ? Car sa me permettrais de pouvoir parler plus aisément . merci et a bientôt

#
Profil

bouquetfleuri

le mercredi 15 octobre 2014 à 12h24

Je prends contact avec toi et on en organisera un

#
Profil

Siestacorta

le mercredi 15 octobre 2014 à 13h33

Ceci dit, là, c'est carrément pas un café confidentiel, c'était carrément de l'underground et le maquis :-)
Idéalement, pour que l'initiative puisse être facilement reproduite, en plus de la recette de "recul" saine que donnait Bouquet, c'est aussi bien de faire un résumé, même un peu impersonnel, de la situation.
En gros, cette part de transparence garantit qu'on passe plus de temps à aider au polyamour qu'à constater avec compassion une impasse adultère...

#
Profil

bouquetfleuri

le mercredi 15 octobre 2014 à 14h34

Ce n'est pas à moi d'exposer publiquement un résumé de ce qui s'est dit, mais aux personnes concernées si elles le veulent. La confidentialité ne concerne pas que le format.
Ce qui me semble utile à savoir c'est que c'est possible et comment chacun a vécu l'événement.
Le croisement des commentaires donnera plus d'information sur la manière dont cela se passe, la diversité des événements résultant aussi de la pluralité des questions et de la façon dont les éventuels problèmes sont exposés et fouillés.

Je ne suis pas sûr d'ailleurs qu'il faille vraiment aller loin dans les compte-rendus afin d'éviter de formater les demandes.
Le succès des cafés confidentiels se trouve loin en aval...

#
Profil

Siestacorta

le mercredi 15 octobre 2014 à 14h54

Non, pas un résumé de ce qui s'est dit, un résumé de la question posée avant le rendez-vous.
Idéalement, tu demandes à la personne, ou elle le balance si elle a capiche le truc, mais ça permet de savoir si on a un témoin qui a juste une histoire qui pourrait répondre, et aussi de savoir si quelques autres se retrouvent à la fois dans la question et la demande d'un petit groupe.

Quitte à pas raconter les détails persos ici (puisque c'est le but aussi, du "confidentiel", quand même), mais au moins donne un aperçu des questions qu'on s'apprète à traiter.

#
Profil

voyageur69

le mercredi 15 octobre 2014 à 23h46

OK merci

bouquetfleuri
Je prends contact avec toi et on en organisera un

#
Profil

Juliejonquille

le jeudi 16 octobre 2014 à 14h10

Il était un peu avant 20H30 quand M. Juliejonquille et Mme Juliejonquille ont poussé la porte du café l'Antre Autre pour y retrouver Bouquetfleuri et M., (le premier à avoir demandé une édition spéciale car il n'est jamais libre le jeudi, jour du café mensuel à Lyon)

Tous les quatre nous avons échangé sur le polyamour, de la façon dont ce mot était entré dans nos vies, de façon théorique pour les uns ou en la vivant.

M. Juliejonquille et moi traversons une tourmente avec peut-être une métamorphose ou une séparation à la clef. Bien sûr, ce n'est pas dans ce café, autour d'une table, que nous aurons l'illumination mais cela nous permet de poser des questions plus personnelles, d'avoir un espace de parole, d'autres idées et d'autres miroirs… La théorie, je peux la lire dans de nombreux livres, ce qui me manquait c'était la dimension humaine et l'échange. Je n'aurais pas pu aborder certaines choses devant un groupe de quinze ou vingt personnes. (peur de les ennuyer avec des questions de débutants ou trop personnelles, trop concrètes...)
Je remercie Bouquetfleuri de nous avoir accueillis avec beaucoup de délicatesse, sans solution toute faite. Je remercie également M. pour le miroir qu'il nous a tendu.

Pardonnez-moi, j'aurais voulu faire un très beau compte-rendu mais je peine à trouver le temps et l'énergie nécessaire.

#
Profil

Thx

le vendredi 17 octobre 2014 à 16h35

Petite réponse sur la formule et pour le coup je me présente au passage.
Tout cela est un peu tardif, mais j’ai cruellement manqué de temps ces derniers jours.

Le pourquoi

J’ai en effet été à l’initiative de cette rencontre. J’étais inscrit sur le forum mais sans y participer, je suis encore dans la phase de chercher à donner du sens et poser des mots sur ce que je suis et ce que je ressens. Intervenir suppose une légitimité que je ne me sentais pas pour sur le moment.

Voici en quelques lignes ce qui m’a conduit à solliciter une rencontre en café polyconfidentiel :
Tout est arrivé avec une émission entendue par hasard cet été sur France culture (alors que je n’écoute jamais France culture habituellement, signe du destin…) où des témoignages sur le polyamour faisaient résonnance complète par rapport à des mots que j’ai pu écrire pendant des années dans des journaux intimes.
Lors de cette émission, le livre de Françoise Simpère était cité. J’ai donc contacté Françoise et j’ai pu acquérir Aimer plusieurs homme et le lire (dévorer serait plus approprié). Je ne compte plus les phrases qui m’ont marqué tellement elles faisaient écho à mes ressentis. Par la suite j’ai découvert le forum.

Je suis en couple depuis 10 ans, j’ai deux enfants. Depuis toujours, j’ai eu des relations très proches avec certaines personnes dans ma vie, je n’ai jamais franchi le pas de l’adultère.
Parce que je suis un très mauvais menteur et parce que la culpabilité écrasante de « je ne suis pas normal » ne me le permettait pas.
Mais j’ai toujours profité au maximum de toutes les relations que j’ai pu créer. Avec le temps, j’ai appris à accepter cela : les émotions que je pouvais ressentir pour certain.es étaient fortes, très fortes. Avec un constat majeur à la clé : je n’ai jamais su tracer la frontière amour/amitié.
Je prends les relations comme elles se présentent, comme elles se construisent. Je vis les choses comme elles arrivent, comme elles s’épanouissent. Pendant longtemps, j’ai vécu tristement parce que la morale faisait pression sur moi pour me dire que ces ressentis étaient incompatibles avec le fait d’aimer ma conjointe. La morale et la norme m’obligeaient à un choix, là où mon être me contraignait à la sensibilité des relations affectives avec les autres.
Le petit arrangement avec moi-même était de ne pas franchir la barrière physique. Mais à quoi tout cela rimait-il ? Avoir de tels sentiments tout en aimant encore ma conjointe, tout cela ne rimait à rien.
Mais je savais pourquoi, parce que les cases d’amour et d’amitié n’avaient pas de sens pour moi. Je me sentais assez seul et j’ai composé avec cela pendant plusieurs années avant le « mini choc de cet été » et la découverte du polyamour.

J’ai donc beaucoup lu sur le forum, dans des livres et j’ai vu émerger la discussion sur le café poly confidentiel sur le forum
N’étant pas disponible le jeudi sur Lyon pour les rencontres mensuelles. Je me suis dit que cette formule me conviendrait mieux. J’ai observé et contacté 2 membres qui étaient actifs sur le forum, dont un « Mr Bouquetfleuri » qui me semblait pouvoir faire office de « référent » pour poser le cadre de cette soirée. Je pensais pouvoir lui faire confiance sur le lieu approprié et les personnes à contacter. La preuve est faite après cette rencontre que j’ai eu bien raison de lui faire confiance :-)

Le comment

J’ai donc pris contact par mp directement en évoquant succintement ou j'en étais et le fait que j'aimerai rencontré des personnes pour échanger et discuter autour de cela pour voir si les reflexions que j'avais commencé à mener étaient pertinentes. Nous avons ensuite échangé avec les participants par mails pour fixer l’endroit et la date.
Bouquetfleuri a tout de suite posé le cadre dans les échanges mails. Cadre important et qui correspondait exactement à ce que je souhaitais. Un espace d’échange et d’écoute, aucun jugement. Je lui ai bien dit que je ne cherchais pas UNE réponse ou LA parole, mais que je venais pour échanger et entendre des expériences qui pouvaient se rapprocher de mes ressentis, afin, à titre personnel, de voir sur quel chemin je m’engageais.
De mon coté j’étais rassuré sur la formule : respect de la parole de chacun, pas de jugement et pas de prosélytisme. C’est exactement comme ça que je voyais les choses. Parfait.

Après quelques échanges mails et avec mon emploi du temps un peu compliqué, nous avons enfin pu nous rencontrer.
Le but n’était pas de faire une rencontre secrète, juste que j’avais le désir de ne pas étaler les choses sur le forum dans un premier temps, mais de prendre le temps de rencontrer des personnes en vrai de vrai pour échanger
Du comment ça s’est passé

Le grand soir est arrivé, je suis arrivé bon dernier, M Et Mme Juliejonquille étaient là avec M Bouquet.
J’ai été mis à l’aise rapidement. Nous avons pris le temps d’échanger à nouveau sur la formule et son cadre.
Je pense que Juliejonquille est arrivée avec ses propres problématiques, moi avec les miennes.
Nos situations étaient différentes tout en ayant assez étrangement de curieuses similitudes (notamment de timing ;-) ). Julie comme moi venions d’annoncer des choses à nos conjoint.e respectif en mettant la situation de manière honnête sur la table. Un hasard qui, pour le coup, a pu nourrir les échanges et montrer les différences.
Par le biais de l’écoute et de la discussion nous avons pu avancer chacun de nos cotés ou en tout cas sortir des problématiques et cerner les difficultés.
J’ai beaucoup apprécié la présence de Bouquet qui a pu (sans en faire l’étalage) nous apporter une parole sur sa vie de polyamoureux en acte.
Plusieurs paroles qu’il a eu m’ont particulièrement touché. Des choses qui font échos, des mots qui font qu’on se dit que nous sommes au bon endroit, au bon moment avec la bonne personne, proche de nos ressentis.
Cher Bouquet, tu ne peux vivre sans musique, moi de même.
J’ai beaucoup aimé ton expression de couple racine et du fait que le temps créait pour toi, de base, une différence entre les couples, et enfin ta réflexion sur le fait qu’on peut se sentir polyamoureux et connaitre 1, 2 ou plein d’amour ou pas du tout.
C’est un peu la posture que j’ai en ce moment. Je ne cherche pas un.e polyamoureux, je ne suis pas en quête de quelqu’un.e. Pour moi le fait d’avoir abordé la chose avec ma conjointe, le fait d’être venu à cette rencontre à Lyon. C’était avant tout « ne faire plus qu’un avec moi-même » et éviter cette dislocation de mon être entre des ressentis enfermés et contenus et une apparence public hétéro-mono-normée.

Du bilan

Venir et parler en toute honnêteté, c’était vivre pleinement sans part d’ombre ou de culpabilité et cela m’a fait du bien.

Voilà le constat que j’ai pu faire en sortant de ce café poly confidentiel. Je pense que rentrer dans le café poly par la réunion en grand groupe ne m’aurait sans doute pas permis le même espace d’expression. Ici le cadre rassurant et le petit nombre de personnes a permis des échanges nombreux et sincères sur des situations personnelles qui sont à des moments charnières de leur évolution.

J’espère que tout cela n’est pas trop confus, j’avais pas mal de choses à dire.
Je tiens à remercier Juliejonquille, son homme et Bouquet fleuri pour leur confiance et leur sincérité. Pour leur réactivité dans les contacts mails, pour leur qualité d’écoute.
Un grand merci
Tout plein de courage et de bonnes ondes à Julie jonquille qui vit des moments peu évidents. La même chose à M Jonquille
Tout plein de belles choses pour Bouquetfleuri et encore merci pour sa présence. Il a su guider (sans diriger ou imposer) très correctement cette rencontre.

#
Profil

Siestacorta

le samedi 18 octobre 2014 à 00h47

Ah bah j'en attendais pas tant, mais je te remercie d'autant plus de l'avoir raconté, et je suis super heureux que ça ait pu aider de se livrer et de mettre des mots sur tout ça !

Bonne chance à tous pour les suites !

#
Profil

Pinklady

le dimanche 26 octobre 2014 à 21h00

Qui mieux que notre sage philosophe Bouquet Fleuri pour votre entrée dans le monde des polyamoureux ...:-) Votre intuition vous a bien guidée.

Répondre

Chercher dans cette discussion

Autres discussions sur ce thème :


Espace membre

» Options de connexion