Polyamour.info



Les messages appartiennent à leurs auteurs. Nous n'en sommes pas responsables.

Merci de consulter notre charte de discussion pour connaître les règles qui régissent les conversations sur ce site.

L'amour véritable

#
Profil

Strega

le jeudi 06 mars 2014 à 11h19

Depuis que je pratique le polyamour je me rends compte à quel point il existe plein de formes d'amour... qui sont véritables parce que je les éprouve (au sens de ressentir et au sens de mettre à l'épreuve) pour de vrai.
Je me rends compte aussi à quel point le "désapprentissage" des mythes amoureux est long (j'ai commencé il y a 9 ans). Un peu l'impression de devoir désapprendre à nouveau à chaque relation, même si le "travail" est facilité et accéléré par les désapprentissages précédents.

#
Profil

bodhicitta

le jeudi 06 mars 2014 à 12h33

oui merci Benjamin <3 <3 <3 et merci pour l'enregistrement Bowaz Mais il est vrai que dans mon esprit l'amour inconditionnel, c'est le polyamour, qui pour moi a les mêmes besoins/moyens que ce qu'ils appellent amour contact: Dans redpsy.com: <3 "Le véritable travail se fait dans l'établissement de ce que j'appelle "l'amour-contact". Les moyens sont simples: ils permettent au dialogue de s'établir entre deux partenaires égaux, en misant sur les forces vitales qui se manifestent naturellement en chacun.

C'est à travers trois moyens qui se complètent et se renforcent mutuellement que se crée l'amour-contact. Ces moyens sont des principes de communication et des façons d'agir à la fois. Idéalement, le couple devrait les adopter d'un commun accord, en remplacement des normes de l'amour inconditionnel.
1. Identifier ce qui nous convient (...)
Dans chaque situation, dans chaque contact, on peut ainsi identifier ce qui nous convient et ce qui ne nous convient pas. On peut facilement distinguer, par la même occasion, le degré d'importance pour nous de chacune de ces préférences.

C'est à travers ces réactions immédiates que nous retrouvons un contact intime avec nos besoins et la hiérarchie dans laquelle ils s'organisent. Bien sûr, nos sentiments et nos émotions sont les principaux outils de cette recherche.

2. Informer l'autre de ce qui nous importe (...)
Mais il faut bien comprendre ici qu'il ne s'agit pas d'affirmer nos besoins comme s'il s'agissait d'obligations pour l'autre. Il s'agit plutôt de faire connaître à notre partenaire les différents besoins et préférences qui nous habitent, incluant l'importance et l'urgence relatives de chacun.

L'autre demeure libre d'agir comme il le désire, mais il est bien informé de ce qui se passe en nous du point de vue de la satisfaction et des manques que nous éprouvons. C'est ainsi qu'il peut connaître, au présent, les aspects les plus importants de la situation et de l'état de la relation.

3. Négocier les solutions (...)
La satisfaction que chacun obtient est forcément le résultat d'une négociation, c'est à dire d'une interaction dont le but est la plus grande satisfaction de toutes les personnes impliquées. C'est un autre ingrédient essentiel de l'amour-contact: le dialogue créateur de solutions satisfaisantes. "

Pour moi tout ça décrit la façon dont je vie mes relationS amoureuseS, du polyamour en somme la façon d'utiliser "amour inconditionnel" m'est bien personnel, car pour moi c'est le polyamour un amour sans conditions, pas exclusif donc inconditionnel, car le respect générosité etc ne sont pas valables qu'en amour...

Message modifié par son auteur il y a 6 ans.

#
Profil

Siestacorta

le jeudi 06 mars 2014 à 13h12

Strega
Un peu l'impression de devoir désapprendre à nouveau à chaque relation, même si le "travail" est facilité et accéléré par les désapprentissages précédents.

Et si tu as régulièrement l'occasion de nous lire ici, et de passer à des cafés poly, le désapprentissage se consolide mieux, je crois.
Ca rassure d'être reconnu comme on est, et de voir d'autres nous dire "moi je continue aussi comme ça". On gère mieux les doutes, pour ceux qui en subissent malgré leur choix assumé.

Message modifié par son auteur il y a 6 ans.

#
Profil

Strega

le jeudi 06 mars 2014 à 14h25

Oh oui, Siestasorta, lire le forum régulièrement et converser avec des polys, ça aide beaucoup. Et en période de doute, pouvoir compter sur d'autres poly, ça fait du bien (merci Lili-Lutine).

#
Profil

LuLutine

le dimanche 09 mars 2014 à 12h45

Clown_Triste
J'en pense qu'il est dangereux de se risquer à définir de manière aussi péremptoire et universelle ce qu'est "l'amour véritable". Comme s'il y avait un "vrai" amour et que toutes ses autres formes étaient "inauthentiques" ou "imparfaites".

Je n'aurais pas dit beaucoup mieux...

Si quelqu'un dit qu'il m'aime et que je lui fais confiance, alors il m'aime. Point. Je n'ai pas à me demander s'il m'aime "vraiment".

De mon côté, si j'aime quelqu'un, je le sais. Il n'y a pas non plus de question de "est-ce que je l'aime vraiment ?".

Et comme évoqué par certains intervenants, il y a une infinité de formes d'amour, tout comme dans une même couleur on peut trouver une infinité de teintes....pourquoi le bleu clair serait-il plus "vrai" que le bleu foncé, en tant que "bleu" ?

#
Profil

bodhicitta

le dimanche 09 mars 2014 à 12h54

Strega
Depuis que je pratique le polyamour je me rends compte à quel point il existe plein de formes d'amour... qui sont véritables parce que je les éprouve (au sens de ressentir et au sens de mettre à l'épreuve) pour de vrai.

Le polyamour me permet aussi de vivre et resentir, pour de vrai, des amours tous aussi différents est plus beaux les uns des autres.
Pour moi c'est l'amour inconditionnel, le plus beau. (là aussi à savoir ce que l'on met dans les mots)
Ok c'est pas forcément tout rose 24h/24h (ça c'est impossible) mais il suffit de se concentrer sur ce qui est beau, et le cultiver.

#

(compte clôturé)

le dimanche 09 mars 2014 à 13h43

Je crois en effet que l'amour inconditionnel a autant de définitions qu'il existe d'individus. Ma mère ne supporte qui je suis devenu et face au polyamour tel que le vit sa fille elle brandi "l'amour inconditionnel" à la catho. Vous savez, celui des croisades, des guerres de religions... oups ! désolée, je suis hors sujet... Ben voyons, ma chère mère, le gentil petit catho a la seule définition possible de l'amour universel, celui des cancans et des jugements...

L'amour universel, l'amour inconditionnel, je suis 100% pour, mais alors universellement pour que ça marche, sinon...

#
Profil

LuLutine

le dimanche 09 mars 2014 à 15h18

bodhicitta8
se concentrer sur ce qui est beau, et le cultiver.

Je fais ça aussi (+)

Et tout comme il existe une infinité d'amours, j'ai découvert qu'il existe probablement aussi une infinité de désirs...

J'en ai découvert un récemment : un désir qui m'apaise. <3
C'est tout simplement merveilleux. :)

#

(compte clôturé)

le dimanche 09 mars 2014 à 16h54

L'apaisement c'est que du bonheur. J'ai un de mes proche qui a ce "pouvoir" sur moi : m'apaiser.

#
Profil

bodhicitta

le lundi 10 mars 2014 à 09h41

gcd68
L'apaisement c'est que du bonheur. J'ai un de mes proche qui a ce "pouvoir" sur moi : m'apaiser.

comme me l'a rappelé la "femme" de my Darling, l'amour est en nous, la paix aussi je pense, on trouve des étres qui nous permettent de l'exprimer, le faire vivre, qui révèlent cette paix, en lui laissant la capaciter d'exister. mais cette paix on la doit à personne d'autre qu'à soi-même
Lorsque on est en relation, que l'énergie qui y circule est apaisante, c'est vrai c'est que du bonheur! <3

Message modifié par son auteur il y a 6 ans.

#
Profil

Katouchka

le lundi 10 mars 2014 à 10h14

L'amour véritable n'est pas le même pour tout le monde à mon sens. Chacun aime à sa manière et chacun est aimé de manière différente.
Pour moi, une histoire d'amour n'a de sens que si deux facteurs sont réunis: J'aime l'autre d'une manière qui lui convient et l'autre m'aime comme il me convient d'être aimée. En gros elle n'a de sens que si elle est épanouissante pour tous les partenaires.
Si j'aime véritablement quelqu'un mais que celui-ci n'est pas heureux avec moi (par exemple parce que mon bonheur se fait au détriment de l'autre et/ou vive-versa) alors oui mon amour est véritable mais qu'il soit vrai ou pas ça mène à rien.

#

(compte clôturé)

le lundi 10 mars 2014 à 10h18

Un peu d'accord avec Katouchka. Tenir compte aussi de l'évolution de chacun et de l'évolution du lien créé.

D'accord aussi avec Bochicitta8, il révèle cette paix et je ne la dois qu'à moi mais c'est l'interaction qui offre cela naturellement. Enfin, c'était le cas jusqu'à présent car l'évolution peut me réserver des surprises, agréables ou désagréables, l'avenir me le confirmera.

#

auriac24 (invité)

le lundi 16 juillet 2018 à 15h36

Faire passer les besoins des autres avant les siens est une mauvaise habitude qui comporte le risque de passer pour la bonne poire et de se faire avoir par des profiteurs. Il est bien plus sain de trouver des compromis entre les besoins des autres et les siens (affirmation de soi), de cette manière, on ne néglige pas les autres, ni soi-même. Alors évidemment, si on a affaire à des gens biens, ils ne profiteront pas de cette trop grande gentillesse, mais si vous tombez dans le piège de manipulateurs ou d"autres personnes malveillantes qui parviennent à se faire passer pour de gentils agneaux, là vous risquez gros... je parle en connaissance de cause ! Et les manipulateurs ont le don de repérer les gens trop gentils à des km à la ronde. Donc, méfiance est mère de sûreté ! Non, je ne suis pas parano...

#
Profil

bonheur

le lundi 16 juillet 2018 à 16h19

Je pense qu'aimer s'est d'une certaine façon s'abandonner. Etre trop gentil, je fais partie de ces personnes. Je suis certainement repérable à des kilomètres (centaines, milliers).

Je fais par contre confiance à mon instinct, c'est un bon détecteur. Par contre, l'amour a cette vertu d'aveugler. Quand l'instinct se révèle comme perturbateur de l'aveuglement, il faut se poser et s'interroger. La meilleure des interrogations je crois est : cette personne me fait elle du bien ? (je ne dis pas, répondre à mes besoins, c'est différent)

Le monde est fait d'individus... certains "profitent"... et il n'y a pas de paranoïa à le dire et à en faire l'amère constat.

Répondre

Chercher dans cette discussion

Autres discussions sur ce thème :


Espace membre

» Options de connexion