Polyamour.info



Les messages appartiennent à leurs auteurs. Nous n'en sommes pas responsables.

Merci de consulter notre charte de discussion pour connaître les règles qui régissent les conversations sur ce site.

Est-ce que la tromperie existe chez les poly amoureux ?

#
Profil

Siestacorta

le jeudi 06 mars 2014 à 17h08

hanachan
et enfin si la seule règle chez dans des couples de polys est qu'il y en a pas... du coup la il ne peu pas y avoir tromperie je pense...non ?

Je crois que c'est un idéal, mais je crois que les gens ne sont pas des concepts qui planent tranquille dans le monde des idées. Ils ont tous des sensibilités, des choses à connaître qui font que ça marchera pas pour eux pareil qu'avec la personne précédente... qui font qu'il y a des "règles" pour bien vivre et bien parler avec chacun, même si on parle pas encore de contrat, même si on a prévu de vivre des amours moins réglementées et en tout cas pas selon l'exclusivité sexuelle et affective.

Message modifié par son auteur il y a 6 ans.

#
Profil

chrno

le jeudi 06 mars 2014 à 17h12

hanachan
encore faut -il que dans le cas des polys, les partenaires comprennent dans un même sens les règles qui ont été imposer dans leur differents couple.

et enfin si la seule règle chez dans des couples de polys est qu'il y en a pas... du coup la il ne peu pas y avoir tromperie je pense...non ?

Le sentiment d'etre trompé n'est pas que sur les règles, mais encore une fois sur ce que l'on pense, imagine, projette.
C'est difficile de ne pas imaginer des choses des avis d'une personne, d'une situation et donc de ne pas en avoir des attentes positives ou négatives.

Prenons un exemple absurde, tu pars à la campagne et on te propose de te mettre a disposition un bolide tout terrain 5 chevaux. Tu te retrouves au final avec une charrue tiré effectivement par 5 chevaux. On peut pas dire fondamentalement que ce que l'on t'a donné ne respecte pas l'engagement mais tu t'es surement fait une autre idée de cela et donc il y a de fortes chances que tu te sentes trompés...

C'est comme le chéri(t) de bodhicitta, il devait probablement attendre plus d'attention de sa part durant la fameuse semaine. N'en recevant pas il a pris acte de la nouvelle information et par rapport à ce qu'il attendait de leur relation à considérer qu'elle ne l'aimait pas assez... Pourtant elle est resté dans les règles qu'elle a édicté.

#
Profil

Lagentda

le jeudi 06 mars 2014 à 20h01

Qu'il n y ait pas de règles absolues (gravées dans le marbre ou dans des millénaires de culture judéo-chrétienne), ne veut pas dire qu'il n y a pas de règles (ou peut-être plutôt de jurisprudences) sous-entendues...
Bref, le polyamour (comme toute relation humaine, qu'elle soit amoureuse, amicale, familiale, professionnelle) n'est pas protégé du malentendu. La petite saute de communication. Mais, c'est pas parce que le disque de la communication a déraillé, qu'on ne peut pas le remettre. Comment résoudre un problème de communication passée ? En programmant une communication future...

#
Profil

oO0

le vendredi 07 mars 2014 à 01h51

PolyEric
Mais non, mais non

RIP

Donc, je ne vois pas de raison de ne pas prendre en considération le sentiment d'être trompé d'une personne comme raison suffisante pour parler de tromperie

PolyEric

Euh, en fait, si, j'avoue

Tu dis que ce manque de considération n'est pas une raison suffisante pour établir que Jacqueline trompe Pierre. C'est ça ? (Jsuis perdu !)

Décidément ...
... à partir du moment où l'une ou l'autre de mes actions offre des raisons pour une personne de se sentir trompée, cela me suffit pour commencer à parler de tromperie. Pourquoi ? Cela me permet d'éviter les p*** de discussions sur ce qui est tromper ou pas tromper et d'aller directement à la responsabilité de mes actions. Après, c'est là que tes propos deviennent intéressants, mais ils ne me semblent pas relever de ma responsabilité.

Message modifié par son auteur il y a 6 ans.

#
Profil

ScottBuckley

le vendredi 07 mars 2014 à 08h06

Bonjour,

Et autrement, pour réduire le risque de " tromperies " ( que j'utilise personnellement ici dans le sens ' ne pas avoir foi ni confiance en l'autre, lui mentir, ou lui cacher des éléments essentiels de qui on est ' ) à venir, pour anticiper les problèmes, il y a la possibilité d'ouvrir de vraies conversations en mode ' no taboo ', sans silence ou non-dit , une fois par mois (ou moins, ou plusse) :
> sur ce qui mérite d'être éclairé,
sur ce qui va, et sur ce qui ne va pas, à tous niveaux (relationnels, désirs, projets rêvés, tantra, sentiments polys, aspirations, pratiques sexuelles....)
en soi, + de l'un-e à l'autre, dans la et les relations,
les désirs enfouis ou cachés pour un-e autre partenaire....
( en parler entre ami-es & êtres aimés en qui on a vraiment pleinement confiance, plutôt qu'à un psy, ou au moins en parallèle d'un psy )

Des duos ou couples qui ont beaucoup voire trop de silences, de secrets, de non-dits, de désirs cachés, d'interdits, de malentendus, de l'un-e à l'autre, me paraissent bien fragiles ( et de grands sujets à "tromperies" et/ou à adultères ), vis à vis de ce qui les attend comme futures petites bombes relationnelles & grands aléas de la vie à venir .
Les mensonges pieux montrent qu'on peut mentir à travers un silence .

Une belle relation entre partenaires peut être remise en question par le fait que l'un-e ou l'autre dise (un exemple) : ' j'ai envie d'avoir un enfant avec toi // ou pas, avec toi ' .
Cela change énormément la donne, dans un couple, ce genre de question liée à un ( très grand ) projet en commun, et qui va durer toute la vie, comme responsabilité commune, qu'illes restent ensemble Ou pas !

L'avouer sur le tard ( ' cela fait quelques années que l'on est ensemble mais je ne veux pas d'enfant avec toi ' ) pourrait peut-être faire l'objet d'un sentiment de " tromperie " . Et la femme (dont l'horloge biologique tourne plus vite) et l'homme ne le vivront pas de la même façon. Un sentiment de trahison pourrait en ressortir, un côté " toutes ces années sans que tu me l'aies dit, ces temps perdus.... " .

S'accorder de vrais temps, sans portable allumé ni personnes autour ni parasites, pour parler à pleine voix, à plein coeur, en adultes mâtures (sans se cacher les yeux des aléas de la vie : les vagues de désirs qui vont et viennent, les tentations extérieures, les ruptures, les distances, les besoins de mises au point, le langage utilisé, ce que l'on met derrière le mot " aimer quelqu'un d'autre " etc ... ) .

C'est une piste à explorer, il me semble, et d'ailleurs de vraies conversations ' no taboo ' peuvent exister à tout moment, entre ami-es & proches de confiance, entre lovers, chéri*es....

En tout cas je trouve ces conversations très riches, y compris entre ami-es platoniques, dans la mesure où un certain climat et une aura et belle & pleine confiance peut y être amenée, nourrie ... lumineuse .

#
Profil

bodhicitta

le vendredi 07 mars 2014 à 14h37

GreenPixie
L'avouer sur le tard ( ' cela fait quelques années que l'on est ensemble mais je ne veux pas d'enfant avec toi ' ) pourrait peut-être faire l'objet d'un sentiment de " tromperie " . Et la femme (dont l'horloge biologique tourne plus vite) et l'homme ne le vivront pas de la même façon. Un sentiment de trahison pourrait en ressortir, un côté " toutes ces années sans que tu me l'aies dit, ces temps perdus.... " .

Je le redis, la communication c'est la clef, ce qui a valu que je ne sois pas assez attentive à chéri(t) pendant cette semaine c'est que ce qui me semblait évidant, on en a pas parlé, (il était évidant qu'il suffisait de me contacter, que de toute façons tout est à discuter, modifiable en tout temps car on est en perpétuelle évolution)

C'est comparable avec l'envie d'un enfant qui naisse d'une relation qui commence à durer. Cette envie d'enfant et une évidence pour certain, mais vraiment pas pour d'autres personnes.
Je vais essayer d'étre attentive à ce qui me semble évidant dans une relation, et en parler tout de méme, pour ne pas me tromper et donner à quiconque le sentiment, d'etre trompé par moi.

lagentda
La petite saute de communication. Mais, c'est pas parce que le disque de la communication a déraillé, qu'on ne peut pas le remettre. Comment résoudre un problème de communication passée ? En programmant une communication future...

(+)

Message modifié par son auteur il y a 6 ans.

#
Profil

PolyEric

le vendredi 07 mars 2014 à 22h24

Rip. Oui là c'est clair.

#
Profil

LuLutine

le dimanche 09 mars 2014 à 15h12

chrno
- La tromperie "suggestive" : celle qui va se baser sur le non dit et donc les attentes qu'on a d'une situation ou d'une personne.

"suggestive" ou "subjective" ? (Je pose la question parce que celle d'avant, tu l'as appelée "objective".)

chrno
C'est difficile de ne pas imaginer des choses des avis d'une personne, d'une situation et donc de ne pas en avoir des attentes positives ou négatives.

Oui c'est difficile mais pas infaisable.

Pour ma part j'ai à peu près réglé le problème de mon côté : je travaille à ne pas nourrir d'attentes.

Ca ne m'empêche pas d'espérer, mais ce n'est pas la même chose. Par exemple si j'espère gagner au loto, peut-être (probablement même) que je ne gagnerai pas, mon espoir sera déçu, mais je n'en tiendrai personne responsable. Et en attendant les résultats, j'aurai tout le temps été consciente de l'éventualité de perdre.
En revanche si j'attends de quelqu'un qu'il me donne les numéros gagnants, et que je perds, je vais lui en vouloir (aussi stupide que ça puisse paraître, car si on pouvait connaître les numéros gagnants ça se saurait).

Evidemment ma réaction première sera de ne pas croire quelqu'un qui me dit qu'il peut me donner les numéros gagnants du loto, et donc de ne pas nourrir cette attente.

Mais dans une relation, il est bien plus courant d'avoir des attentes "automatiques" du genre : "Bon bah maintenant qu'on s'est embrassés/a couché ensemble/a décidé d'entretenir une relation amoureuse, il/elle doit m'appeler tous les jours...et si ça marche plus de trois mois on doit habiter ensemble, et au bout d'un ou deux ans se marier, et après avoir un enfant etc. etc."

Et même lorsqu'on s'est affranchis de certaines de ces attentes (fréquence minimale de contact, habitat commun, "projet de couple" etc.), il peut en rester d'autres.
Alors lorsque je suis déçue de l'évolution d'une relation, je questionne mes éventuel(le)s attentes/espoirs (parfois la frontière entre attente et espoir est floue, aussi) je regarde là où ça fait mal et je me pose la question : "Cette personne s'était-elle engagée explicitement à ce truc que j'attendais/espérais ?"

En général, la réponse est non (c'est arrivé que ce soit oui, mais très rarement). Alors je prends acte que mon espoir est déçu mais que la personne n'y est pour rien, ou en tout cas pour pas grand-chose.

D'ailleurs j'avouerais que j'ai même du mal à en vouloir à quelqu'un qui est parti en m'insultant, parce qu'après tout il ne s'était pas engagé à ne pas partir en m'insultant...
Ce qui ne veut pas dire que je n'en ai pas souffert.
J'espérais quand même qu'il arrive à dialoguer sans violence. Au fond de moi, je savais sans doute que ça ne serait peut-être pas possible...et il ne s'y était pas engagé.
Il s'était engagé à essayer. Et il l'a fait. Je n'ai pas le sentiment d'avoir été trompée (pas dans cette histoire-là). J'ai plutôt le sentiment que c'est lui qui s'est trompé sur lui-même. (Et peut-être sur moi, bien que j'aie été très claire ; mais parfois on n'est pas en mesure d'entendre réellement certaines choses. Voilà comment on peut se tromper tout(e) seul(e)...)

#
Profil

chrno

le lundi 10 mars 2014 à 20h15

Tromperie subjective en effet, je sais pas a quoi je penser quand j'ai écris ça.
La tromperie suggestive s'appelant tout simplement la manipulation :-)

#

(compte clôturé)

le vendredi 04 avril 2014 à 00h03

En résumé, pour ne pas tromper, volontairement ou involontairement son-sa-ses partenaires, le "plus simple" serait de pouvoir discuter clairement, de ses attentes (j'envie ton travail de non-attente LuLutine et j'aimerai pouvoir en faire autant, mais je pense que l'on a tout de même un peu d'attentes quand on a une relation avec une personne, quelle que soit la relation) et surtout, parler de ses limites.
S'il y a un dialogue, régulier et franc, il me parait difficile de tromper. Peut être blesser ou décevoir, s'il y a un désaccord ou qu'une nouvelle rencontre bouleverse une-des relation-s existantes, mais si rien n'est dissimulé, il n'y a pas de tromperie.
J'avoue que ce mot me gène beaucoup, ça fait très coucherie et reproche d'adultère...

#
Profil

bodhicitta

le vendredi 04 avril 2014 à 13h08

tromper quelqu'un, c'est simple, pour moi c'est, mentir à quelqu'un, lui faire croire ce qui n'est pas,

#

(compte clôturé)

le vendredi 04 avril 2014 à 13h09

Le non-dit est aussi une forme de mensonge :-/

#
Profil

bodhicitta

le vendredi 04 avril 2014 à 13h18

oui mensonge par omission... :-/

#

(compte clôturé)

le vendredi 04 avril 2014 à 13h42

Parfois, c'est inconscient. Soit on n'a pas dit parce que l'on pensait que c'était clair ; soit l'autre interprète et quand il est face à la réalité, il se sent bafoué.

Il peut arriver qu'une personne se sente trahi à tort. Je crois que l'intention est à bannir mais qu'il n'empêche pas des malentendus et les réactions qui peuvent suivre.

#
Profil

LuLutine

le vendredi 04 avril 2014 à 23h19

Hinod3e
(j'envie ton travail de non-attente LuLutine et j'aimerai pouvoir en faire autant, mais je pense que l'on a tout de même un peu d'attentes quand on a une relation avec une personne, quelle que soit la relation)

Oui bien sûr, d'ailleurs j'ai des attentes lorsque la personne me "promet" quelque chose (je mets entre guillemets parce qu'on ne promet pas toujours genre "engagement solennel", mais si quelqu'un me dit "Rdv à 19h pour faire tel truc à tel endroit", que je dis "Ok" et que la personne ne vient pas, j'aurai eu des attentes et j'aurai été déçue - et il est possible que je lui en veuille, en fonction de la raison de sa non-venue).

J'ai aussi une attente, c'est que l'autre personne n'ait pas d'attentes ( :P ) par rapport à des choses que je n'ai pas "promises".

Si je dis (c'est du vécu, avec une connaissance, pas une relation amoureuse) que je peux venir à tel rdv régulier mais que je serai souvent en retard à cause de mon travail et qu'ensuite la personne m'en veut...d'être souvent en retard à cause de mon travail, il y a un souci selon moi (et qui ne vient pas de moi) !
Ca rejoint un peu ce que gcd appelle se sentir trahi à tort...

#

(compte clôturé)

le samedi 05 avril 2014 à 12h47

Je pense que ds une relation, on peut réduire les attentes plus facilement que les dépendances. Je crois que ce que l'on veut donner et recevoir est à prendre en considération car le bonheur c'est aussi (en plus du chamboulement intérieur) la manière dont on arrive à concevoir et à vivre cet échange. Il y a le bonheur intérieur et le vécu heureux du lien. Donc, plus on se satisfait (réduire intellectuellement ses "exigences") vis à vis de l'autre, plus on en tirera de bonheur supplémentaire.

#
Profil

bodhicitta

le dimanche 06 avril 2014 à 09h08

gcd68
Je pense que ds une relation, on peut réduire les attentes plus facilement que les dépendances.

oui mais sans attentes je pense qu'il n'y a pas de dépendance...

#

(compte clôturé)

le dimanche 06 avril 2014 à 11h30

On attend du concret, mais on dépend de ses sentiments et du lien

#
Profil

LuLutine

le dimanche 06 avril 2014 à 14h17

gcd68
Je pense que ds une relation, on peut réduire les attentes plus facilement que les dépendances.

gcd68
On attend du concret, mais on dépend de ses sentiments et du lien

Ca me semble très juste. Et lorsque j'ai une dépendance mais que je n'attends rien de particulier, je ne me sens jamais mal.
La dépendance, je vais - si nécessaire - trouver individuellement des moyens de la compenser, mais je n'attendrai pas quelque chose de la part de l'autre et ça me permet d'être sereine. Et heureuse :)

gcd68
Il y a le bonheur intérieur et le vécu heureux du lien.

Cette phrase me parle beaucoup. Particulièrement en ce moment. :)

#

(compte clôturé)

le dimanche 06 avril 2014 à 17h07

Lulutine
Cette phrase me parle beaucoup. Particulièrement en ce moment. :)

(+)

Répondre

Chercher dans cette discussion

Autres discussions sur ce thème :


Espace membre

» Options de connexion