Polyamour.info



Les messages appartiennent à leurs auteurs. Nous n'en sommes pas responsables.

Merci de consulter notre charte de discussion pour connaître les règles qui régissent les conversations sur ce site.

Nouvelle, poly ou paumée et comment s'y prendre?

Bases
#
Profil

arlina1302

le dimanche 27 octobre 2013 à 23h34

Bonsoir.

Je me permets de venir sur ce forum car je suis réellement paumée en ce moment. Je ne sais pas encore ou poster, dans qu'elle catégorie, alors pardonnez mon erreur si je devais me tromper.

Je suis en couple depuis plus de 4 ans, j'ai bientot 28 ans. Avant de connaitre mon copain (avec qui je vis depuis 2 ans maintenant), j'avais rencontré un homme, avec qui j'avais lié une amitié profonde. Nous savions tous les deux que nous avions des sentiments l'un pour l'autre, mais la vie a voulu que cette relation ne prenne pas vie.

Par la suite, j'ai rencontré mon actuel copain. Mais durant ces plus de 4 ans de relations, j'ai recroisé l'autre homme. Nous n'arrivons pas a nous oublier visiblement. Par respect pour mon copain, rien ne s'est jamais passé en l'autre homme et moi. Nous sommes malgré tout très proche. Comme si on se connaissait depuis tout petit.
Lui me dit qu'il m'aime et qu'il n'aimera que moi. Il est prêt a m'attendre toute sa vie. JE sais que je ressens un profond sentiment pour cet homme. Malgré tout, j'aime mon copain, vraiment, je l'aime très très fort.
Récemment, je me suis posée la question, est il possible d'aimer 2 hommes a la fois? D'une intensité différente certe, mais est-ce possible? Et suite a mes recherches, je suis tombée sur ce site et sur le concept du poly-amour.
Je suis quelqu'un d'ouverte et ce mode de vie ne me coque pas. Pour moi, il est parfaitement normal d'avoir un amour sans limite, qui peut sans problème être donné a plusieurs personnes.
Je suis très ouverte pour d'autres choses aussi. Mon copain m'a fait part il y a un an environ, de son envie d'expérimenter le massage érotique avec une femme. J'ai accepté après réflexion, me disant qu'on avait qu'une vie et que ma fois, il fallait en profiter. S'il ressentais ce besoin, pourquoi l'en priver? ça aurait été dommage qu'il le fasse en cachette. Il a renouvelé l'expérience quelques fois. Il a l'air d'aimer ça. (il n'y va pas toutes les semaines évidemment. peut être 4-5 fois par années). Il y a peu, il m'a demandé si ça me dérangait qu'il rencontre une femme par hazard (situation hypotétique donc), qu'il sympatise avec elle, qu'il l'a revoir et qu'au final il se passe quch avec elle. J'étais sceptique mais ai fini par accepté, pour autant qu'il vienne m'en parler avant et pour autant qu'il soit prudent, qu'il n'aille pas avec n'importe qui et surtout, qu'il se protège.
ce week end, nous en avons reparlé et j'ai pensé que ça serait le bon moment de lui parler de l'autre homme. Je ne lui en ai pas parlé cash comme ça, mais lui ai rappelé que s'il le voulais, il savais que j'étais ouverte a ce sujet. Je lui ai également dit que par contre, je serais intéressée moi aussi à voir peut être quelqu'un. Que je pensais que ça pouvais m'amener du positif dans ma vie. et dès ce moment, il s'est un peu braqué. Il m'a dit "tu comprends, moi si je rencontre quelqu'un c'est avant tout sexuel. Et ensuite je tisserait peut etre des liens avec cette personne. Et puis, j'aurais peur par la suite de tomber amoureux de l'autre personne. Mais toi, je te connais, s'il doit se passer quch avec une autre personne que moi, tu dois avoir des sentiments pour cette personne. ça voudrait donc dire, te partager avec un autre, et ça je suis pas trop d'accord".
J'en perds un peu mon latin la dedans, car moi je me montre relativement ouverte afin que lui ai des possibilités dans la vie, qu'il ne se sente pas frustré et qu'il puisse vivre sa vie sans devoir me cacher des choses, mais visiblement, en retour, je n'ai pas le droit au même égard. Je suis un perdue a vrai dire. Que pensez de tout cela?
J'aimerais pouvoir engager une relation sérieuse avec l'autre homme. Nous avons des sentiments l'un pour l'autre depuis trop longtemps, nous ne voulons plus nous cacher. Avoir honte de s envoyer des messages tendres...J'ai d'ailleurs parlé de ce mode de vie à cet homme. Je lui ai dit que j'avais des sentiments et pour lui et pour mon copain et que je n'envisagais pas de quitter ni l'un ni l'autre. Il a directement compris ma façon de penser et m'a dit qu'il était prêt a vivre ce genre de relation avec moi, tellement il est fou de moi.
Mais voilà, suite a ma discussion de ce week end avec mon copain, je ne sais pas comment introduire le fait que j'aimerais vivre cette double relation. comment lui expliquer sans qu'il veuille s'enfuire? Il sait que je suis ouverte qu'on peut parler sans problème avec moi. Mais jusqu'à présent, cela ne le concernait que lui. depuis que cela pourrait me concerner, il semble plus fermer à cette idée. Comment lui faire comprendre qu'après tout, si je lui laisse cette liberté, pourquoi n'y ai je pas le droit aussi?
en tout cas une chose est bien claire pour moi, je ne commencerais pas une double relation tant que mon copain ne sera pas au courant de cette volonté. Effectivement, il y a risque qu'il ne comprenne pas et qu'il se sente trahi (donc risque de rupture). Mais je ne veux en aucun cas lui cacher la vérité. Je veux pouvoir mener ma "double vie" sans devoir me cacher de mon copain et surtout sans lui faire du mal et le tromper.
L'autre homme le comprends et attends patiemment que les choses bougent (mais la patience a des limites malgré tout). Mais comment faire comprendre tout cela a mon copain?
comment avez vous procédez lorsque vous vous êtes retrouvé dans une situation similaire? D'après vous, voué a l'échec ou un espoir en vue malgré tout?

(P.S, je laisse trainer des indices à la maison, afin qu'il tombe dessus et se demande ce que ça peut bien être tout cela. Histoire qu'il s'en informe lui même et peut être, me propose ce types de relations par lui même. Mais vu sa façon d'être possessif envers moi, j'ai quand meme quelques doutes...)

Que pensez vous de tout cela? Des conseils à partager?

Merci a tous. Bonne nuit.

Arlina.

(courage et merci a celles et ceux qui arriveront au bout du pavé que j'ai rédigé!!!)

#
Profil

LuLutine

le lundi 28 octobre 2013 à 00h19

arlina1302
Pour moi, il est parfaitement normal d'avoir un amour sans limite, qui peut sans problème être donné a plusieurs personnes.

Bienvenue au club :)

arlina1302
[...] il s'est un peu braqué. [...]
J'en perds un peu mon latin là-dedans, car moi je me montre relativement ouverte afin que lui ai des possibilités dans la vie, qu'il ne se sente pas frustré et qu'il puisse vivre sa vie sans devoir me cacher des choses, mais visiblement, en retour, je n'ai pas le droit au même égard

Aaaah bienvenue au club, bis !
J'ai vécu ça aussi, quelqu'un qui trouvait "normal" d'envisager pour lui l'éventualité de fréquenter d'autres personnes, mais qui n'aimait pas trop quand c'était moi (bon par contre il avait fini par l'accepter, avec le temps même s'il grinçait un peu des dents).

arlina1302
Comment lui faire comprendre qu'après tout, si je lui laisse cette liberté, pourquoi n'y ai je pas le droit aussi ?

Bon courage.
Bon, pour pas avoir l'air trop défaitiste quand même : peut-être qu'avec le temps ?...

arlina1302
Mais comment faire comprendre tout cela a mon copain ?

Cent fois sur le métier remettez votre ouvrage...

Et un jour, peut-être, les graines auront germé. Ou pas.

#

poly belge (invité)

le lundi 28 octobre 2013 à 10h11

Bonjour.

Pour commencer, j'ai l'impression que ton autre homme s'est transformé en fantasme maintenant que tu es en couple. Tu le connais avant ton conjoint et rien ne s'est passé, pourquoi maintenant?

Ensuite, tu laisses des libertés à ton conjoint en espérant qu'il fasse de même vis à vis de toi, si ce n'est que tu as déjà un objectif. Je ressens cette liberté donnée à ton conjoint comme une obligation à celui-ci de te donner son accord à la tienne, comme un donnant donnant. Si ce n'est que tu as faussé les règles en cachant l'autre à ton conjoint, alors que ce dernier est en toute honnêteté lors de ces demandes. Bâtir une relation quelle qu'elle soit de la sorte n'engendrera rien de bon dans la solidité et sur la durée.

Je crois qu'il te faut te poser les bonnes questions avec ce que tu as comme éléments de ton conjoint et de l'autre.

Le fait d'aimer 2 hommes ne signifie pas forcement d'être polyamoureuse.

#
Profil

Clown_Triste

le lundi 28 octobre 2013 à 11h04

Bienvenue Arlina,

A l'inverse de "poly belge", je ne vois pas dans ton récit l'indication que tu laisses à ton conjoint la liberté d'expérimenter certaines choses en dehors de votre relation dans le but qu'il soit "obligé" de faire de même avec toi.
Par ailleurs, rien n'affirme que ton conjoint est venu te parler de son envie de massage érotique ou de ta réaction à une "hypothétique rencontre" avant de passer à l'acte. Ce forum et plein d'autres témoignages montrent que beaucoup de gens, hommes et femmes, vont parler à leur conjoint de leurs envies... après les faits.
(Rien n'indique que ce soit son cas, ceci dit, mais je me dis simplement que lui et toi n'êtes pas forcément si différents, contrairement à ce que semble penser poly belge).

Par contre, a-t-il déjà entendu parler de cet "autre homme" avec qui tu es lié ? Si oui, qu'en pense-t-il ? Sinon, pourquoi ne lui en as-tu pas parlé ? Y a-t-il de quelque chose de "pas clair" dans cette situation, y compris pour toi ?

Pour le reste, en me basant sur ce que tu écris, je m'agace du comportement "deux poids, deux mesures" de ton compagnon. Je sais que c'est une facilité de langage mais le fait qu'il évoque l'idée de "te partager" laisse entendre que tu es "à lui". Et l'idée que ses relations extérieures à lui sont plus acceptables parce qu'elles sont "avant tout sexuelles" évoque une vision traditionnelle des choses : les hommes auraient plus de besoin sexuels que les femmes, le sexe sans sentiment est moins grave que le sentiment sans sexe, etc.

Tu te demandes comment aborder la question et lui faire comprendre ta position. Je pense que le dialogue est nécessaire et que cela se fera sans doute sur la durée (tu peux aussi t'appuyer sur des livres si ton compagnon accepte de lire des ouvrages).
Tu pourrais commencer par lui poser des questions, en lui laissant éventuellement le temps d'y réfléchir avant de répondre (l'idée est de dialoguer pour mieux se connaître, pas de remporter le débat, de lancer des ultimatums ou d'embarrasser l'autre).
- Il n'est pas d'accord pour "te partager" ? Que veut-il dire par là ? Estime-t-il que tu es à lui ? Qu'est-ce qui lui fait peur : ne plus être "le seul être aimé", ne plus être le seul partenaire sexuel, ne plus passer autant de temps qu'avant avec toi ? A-t-il peur du regard extérieur, du rôle du "cocu" ?
- Pourquoi selon lui ses expériences hors de votre couple seraient-elles plus acceptable que les tiennes ? Est-ce dû à une différence entre hommes et femmes ? Pense-t-il mieux maîtriser ses émotions que toi ? Pense-t-il qu'il t'aime tellement qu'il n'aura jamais envie de te quitter ? Pense-t-il que toi non et que si tu tombais amoureuse de quelqu'un d'autre, tu le quitterais ?
- D'une manière générale, invite-le à sa poser des questions sur ses valeurs en matière de vie amoureuse et rapport dans le couple : d'où lui viennent-elles ? De son éducation ? De fictions de références (livres, films, séries, chansons d'amour...) ? De son expérience personnelle et réelle ?

Ce genre de discussion n'est pas toujours facile, il faut aller puiser en soi, exposer des doutes, des peurs, des trucs pas toujours reluisants. Et sans doute as-tu toi aussi dû le faire lorsqu'il t'a posé ces questions troublantes vis-à-vis de ses possibles relations érotiques. Tu peux d'ailleurs le lui dire : ce n'était pas évident pour toi mais tu l'as fait. N'est-il pas d'accord pour en faire autant ?

Enfin, ma conviction personnelle est que tu as ABSOLUMENT les mêmes droits que ton compagnon et que tu ne devrais pas accepter une relation inégalitaire sans que les raisons de ces inégalités soient mises à jours et pleinement discutées ensemble (exemple hypothétique : si ton compagnon, du fait de sa trajectoire de vie personnelle, souffrait énormément à l'idée de te savoir dans les bras d'un autre, tu pourrais renoncer à vivre une autre histoire pour le lui épargner mais en sachant pourquoi et non juste "parce que c'est comme ça" ou "parce que je te le dis").

En te souhaitant bon courage et de préserver au mieux ton intégrité dans ta quête pour vivre au grand jour tes sentiments amoureux.

C.T.

PS : on sait assez peu de choses vis-à-vis de l'autre homme mais, à titre personnel, son côté ultra-romantique ("je n'aimerai que toi") me rend prudent car cette vision agréable et intense dans le fantasme se marie rarement à la réalité. Le fait qu'il se dit "prêt a vivre ce genre de relation avec moi, tellement il est fou de moi" laisse entendre qu'il voit ça comme une concession mais que dans le fond il te voudrait (lui aussi) pour lui tout seul.
Son apparente générosité pourrait au contraire cacher quelque chose d'un peu désespéré ou d'idéalisé pas très en phase avec la réalité d'une histoire amoureuse ou polyamoureuse.
Bref, avec lui aussi il sera sans doute important de discuter pour éviter une idéalisation à outrance et la modification potentielle de votre relation sur des bases faussées.

Message modifié par son auteur il y a 6 ans.

#

(compte clôturé)

le lundi 28 octobre 2013 à 11h39

Je ne soutiens pas non plus poly belge... Il existe des "amours impossibles" tout simplement parce qu'ils ne peuvent être vécu. Cela les rend plus romantiques ? bof. Cela les rend plus difficiles à surmonter, sans doute. Je crois qu'Arlina est le parfait exemple de la polyaffectivité... (c'est un peu une branche "cousine" du polyamour)
Je réponds en direct par mp à Arlina1302 (j'ai pas pu tout lire car je suis très occupée actuellement)

#
Profil

Siestacorta

le lundi 28 octobre 2013 à 11h48

Clown_Triste
Son apparente générosité pourrait au contraire cacher quelque chose d'un peu désespéré ou d'idéalisé pas très en phase avec la réalité d'une histoire amoureuse ou polyamoureuse.

Bienvenue Arlina...
Tu te ressens capable d'une autre vie amoureuse, et tu oses ne pas en écarter la possibilité, bravo de venir y réfléchir avant de te jeter dans les remous.

Même prudence que Clown Triste sur ce côté possiblement idéalisé de la a proposition que tu as eues. Peut-être que ça tient debout, hein, que l'homme en question serait capable de poly avec juste un peu d'adaptation.

Même perplexité aussi que Clown Triste sur le "bon moi quand je fais des rencontres ça peut pas être grave mais toi ça veut forcément dire que tu me trahirais" de ton compagnon.

La liberté que tu lui as donnée, tout en restant avec lui, c'est une preuve de ton extrême engagement auprès de lui, de l'envie que tu as de le rendre heureux. Si tu ne t'es pas barrée en courant après qu'il ait posé ses questions et vécu ses rencontres, c'est une preuve solide que tu n'envisages pas facilement de faire sans votre relation.

Il devrait mesurer un peu la valeur de ce mode de vie que vous avez, avant de craindre qu'un partage te concernant serait complètement à ses dépens.
Dans ce partage, dans une logique exclusive, tu enlèverais soit-disant quelque chose de votre relation en en ayant une autre ; d'un point de vue poly, vous partageriez une abondance amoureuse assez grande pour qu'on ait pas besoin de la garder dans un coffre fort.
Il est déjà très riche de ce qu'il vit, de ce que tu lui donnes, il devrait comprendre que même s'il te partageais, cette richesse de votre relation libre ne réduirait pas (et pourrait même augmenter si votre épanouissement continue).

Par contre, ton projet poly est lié à un amour particulier.
Je ne sais pas si tu veux profondément d'une double vie, de ressentir cette variété des sentiments, d'être en charge de l'organiser et l'équilibrer, ou si tu veux essentiellement de l'autre homme. Poly Belge semble pessimiste sur sa façon d'en parler, mais la question n'est pas sans importance.
Pour dire ça : cette "double vie" que tu désires, tu l'espères comment, en pratique ? Qu'as-tu envie de faire avec l'autre homme, au quotidien ? dans l'avenir ? Et si ton autre homme avait une aventure, ou une ex qui a besoin de soutien puis se renva, tu en penserais quoi ?

Autre aspect : ton copain est allé découcher, donc. Apparemment, tu n'as pas de problème avec ça. Mais lui, il va découcher parce qu'il est spontanément non-exclusif (même si ce n'est que pour des petites aventures), ou parce qu'il aurait désiré quelque chose dans votre relation qu'il n'a pas ?

Désolé pour l'indiscrétion, tu n'es évidemment pas obligée de me donner des réponses difficiles ici... mais je crois que pour penser et proposer un projet de changement comme ça, faut commencer par une honnêteté et une empathie pour l'autre très forte avant.

Message modifié par son auteur il y a 6 ans.

#
Profil

aviatha

le lundi 28 octobre 2013 à 13h40

Je rejoins le côté "deux poids deux mesures" ne sont pas acceptables.
Toutefois, je me permet de lancer une piste de réflexion. Elle est peut-être erronée, mais pas mal de gens fonctionnent ainsi, donc ça vaut peut-être le coup de creuser.
Beaucoup de gens tolèrent des écarts (d'eux ou de leur conjoint) s'ils sont purement sensuels ou sexuels (ce dont ton conjoint parle avec les massages érotiques et le "s'il se passe quelque chose") mais se braquent complètement dès qu'il est question d'autres relations amoureuses. Peut-être y a-t-il quelque chose à creuser de ce côté là, en ce sens qu'il n'a pas du tout l'impression que tu lui demande la même chose que ce que tu lui accordes.

#

poly belge (invité)

le lundi 28 octobre 2013 à 14h06

Je voudrais préciser que cette histoire est bancale de part les cachoteries de Arlina.
Je me pose donc la question à savoir si sa permissivité n'est pas également faussée, lui donnant des arguments à développer une nouvelle relation.
Cette relation qui arrive alors qu'elle est en couple, alors qu'elle connait cet homme avant son compagnon actuel.
Il y a un déséquilibre entre vouloir découvrir de nouvelles sensations, en étant honnête avec son conjoint, et en finaliser une autre, en masquent certains détails.
Le conjoint ne veut pas de sentiments extérieurs, que ce soit pour lui ou pour sa compagne.
A chacun sa compréhension, mais à mon sens, il y a des éléments à éclaircir avant d'aller plus loin.
Quant à l'officiel, on ne peut lui reprocher d'être honnête.

#
Profil

Clown_Triste

le lundi 28 octobre 2013 à 14h39

poly belge
Je voudrais préciser que cette histoire est bancale de part les cachoteries de Arlina.
[...]
Quant à l'officiel, on ne peut lui reprocher d'être honnête.

Merci poly belge d'avoir précisé ta pensée. Je pense que de nombreux témoignages ici ont montré qu'en effet les "cachoteries" peuvent poser problème. J'enjoignais d'ailleurs moi aussi Arlina à préciser si son compagnon connaît l'existence de l'autre homme, quelle perception il en a, et pourquoi elle a choisi de lui dire seulement une partie de la vérité (si c'est bien le cas).

Ceci dit, les cachoteries existent dans les deux sens. Qui peut dire si le compagnon d'Arlina n'a pas procédé comme elle ? Si ça se trouve, lui aussi a des idées derrière la tête ou à déjà vécu certaines choses et a voulu obtenir "la bénédiction" de sa compagne... (C'est tellement courant.)

C.T.

Message modifié par son auteur il y a 6 ans.

#
Profil

Siestacorta

le lundi 28 octobre 2013 à 15h26

Je ne sais pas si l'égalité parfaite est importante.

Est-ce que notre tarte aux pommes sera moins bonne si nos parts sont pas tout à fait égales, que tu en as pris plus et que moi j'ai pris une boule de glace à côté ?

Oui, l'amour c'est pas une tarte, d'accord.
C'est plus complexe.
D'autant que ça ne se mesure pas, et que la question de la qualité dépend de celui qui le vit...

Du coup, que chaque côté de la non-exclusivité ne soit pas symétrique, ça ne rend pas nécessairement le choix "injuste".

Quand aux cachotteries supposées par poly belge... Les conditions et le timing de l'honnêteté avec quelqu'un ne sont pas indifférentes à l'effet de la vérité sur la relation, et le sujet des cachotteries (ici, un passé sentimental qui change de forme selon l'éclairage d'un couple qui s'est ouvert).
Quand la situation n'est pas dès le départ équilibré, et quand il y a un vécu antérieur à réformer pour arriver à un nouveau projet, les cachotteries peuvent être plus pertinentes et plus fertiles pour la relation que tout balancer d'emblée comme si c'était aussi simple que dans une situation où le couple s'ouvre à la même vitesse aux même choses.
Or, dans un couple qui prend en compte l'existence de l'extérieur, on est deux personnes différentes, avec deux vies différentes, donc les passifs et les histoires mènent parfois à être patient et prudent dans la construction de l'avenir commun que l'on se souhaite.

Dire la vérité nue, être déjà informé des attentes et être sans idées préconçues, c'est la situation idéale. Mais on parle la de la majorités des autres situations, concrètes. Si on veut une relation qui avance plutôt qu'en conserver une en stase, on apporte pas des solutions idéales, mais des solutions progressives.

Par ailleurs, s'ouvrir sur un sentiment ancien dont on a rien fait jusque là mais qu'on projette "dans le flou" de concrétiser, est-ce que cette vérité aide à construire la solution commune, ou est-ce qu'elle n'installe pas des doutes qui n'auraient pas été les mêmes face au vécu d'une situation qui commence à pas prudents ?

Ceci dit, le mensonge devient plus méchant avec le temps, et en fonction de l'intention continue qu'on a de faire comme si une réalité n'en influençait pas une autre.
La réalité invisible, ici, c'est qu'Arlina, pendant tout ce temps, n'a pas cédé à son envie de deuxième relations double. C'est une vérité aussi importante que "j'ai un sentiment pour un autre depuis longtemps". Mais si cette vérité ne comptait pas assez aux yeux de son compagnon, est-il si néfaste d'y ajouter un temps où le réel d'une vérité partiellement découverte serait rassurant ?

Message modifié par son auteur il y a 6 ans.

#
Profil

arlina1302

le lundi 28 octobre 2013 à 16h51

Je vous remercie toutes et tous pour vos reponses et je prendrai le temps de vous repondre, certainement demain.

Pour la faire court, j ai pu discuter avec l autre homme via téléphone et je l ai bien expliquer ce qu une relation de ce genre comportait. De son coté il s est renseigné( ici aussi d ailleurs) et a l air d avoir relativement compris ce que cela impliquait....il est d accord avec cela.

#

(compte clôturé)

le lundi 28 octobre 2013 à 16h52

Tjrs pas eu le temps de tout lire mais oui, certaines personnes attachent moins d'importance au sexe qu'aux sentiments et inversement. Malgré tout l'un peut mener à l'autre et ça marche dans les deux sens. La liberté individuelle est menacée dans les deux cas, la franchise devrait être de mise dans les deux cas également...
Je comprend les sentiments qu'elle a pour son ancien ami. Parfois, l'amour n'a pas d'avenir réel à une période donnée... cela ne veut pas dire qu'il n'est pas réel et qu'il ne peut pas évoluer. Le fait qu'elle n'est pas de relation sexuelle (si j'ai bien compris) avec ce premier amour qui a perduré en elle, ne signifie pas qu'elle doive passé outre cet ex-nouvel amour, surtout s'il est toujours important en terme de ressenti. Pour moi, Arlina réagi comme je l'ai fait à une époque, et elle réagi sainement pour elle. Son compagnon de vie ne comprend pas l'importance de son ressenti et l'impact de celui-ci sur son bonheur intérieur. Toujours est-il que c'est une composante dont elle tient compte, donc qui est réelle.
Par contre, je suis ok avec le dernier paragraphe de Siestacorta et oui, le mensonge devient plus méchant avec le temps, je le pense aussi.

#
Profil

LuLutine

le lundi 28 octobre 2013 à 17h52

D'accord avec Clown_Triste et Siesta.

D'accord aussi avec aviatha, pour ton compagnon ce n'est peut-être "pas la même chose", mais comme le dit très justement Siesta, je pense qu'il faut questionner pourquoi.

#
Profil

arlina1302

le mardi 29 octobre 2013 à 00h13

Pour commencer, j'ai l'impression que ton autre homme s'est transformé en fantasme maintenant que tu es en couple. Tu le connais avant ton conjoint et rien ne s'est passé, pourquoi maintenant ?
une histoire entre deux personnes qui ne se développe pas a un certain moment doit elle être vouée a l'echec? Peut être peut elle se développer plus tard? Lorsque je l'ai connu, j'étais plus jeune, moins prête a me lancer dans cette relation. Aujourd'hui, on s'est recroisé (en début d'année en fait) par hasard. depuis, je n'ai pas arrêté de me dire, dois je quitter mon compagnon que j'aime encore tellement? Mais comment faire pour donner une chance a cette autre relation? J'ai pensé durant des mois qu'aimer deux hommes à la fois était absolument contraire à l'étique, à la normale. Mais en fin de compte, qu'est-ce qui est vraiment normal? Je crois que tout le monde a la définition de sa normalité. Pourquoi devrais je obligatoirement quitter mon compagnon afin de commencer une relation avec cet autre homme? Et si ma normalité était d'aimer plus qu'un homme à la fois? Je me pensais anormale et complètement gaga, jusqu'à ce que je tombe finalement sur ce forum et ai découvert ce qu'était cette façon de reconsidérer les choses sous un angle nouveau. Je me suis soudain sentie comprise et je me suis dit que finalement, je n'était pas si folle que ça. Je suis quelqu'un de très sensible et je crois dur comme faire que l'amour peut être donné à plusieurs personnes et ce, sur une même période.

Ensuite, tu laisses des libertés à ton conjoint en espérant qu'il fasse de même vis à vis de toi, si ce n'est que tu as déjà un objectif. Je ressens cette liberté donnée à ton conjoint comme une obligation à celui-ci de te donner son accord à la tienne, comme un donnant donnant. Je ne suis pas vraiment d'accord. Jusqu'à présent, c'est uniquement lui qui m'en avait fait la demande. Jusqu'à ce que je découvre ce qu'était le poly amour. Mais malgré tout, je n'aurais pas basé ma relation avec mon compagnon en me disant "je ne le prive de rien (façon de parler hein) pour autant qu'il m'en parle avant dans l'optique ou il se pourrait que peut être un jour je voudrait pareil en retour". aurais-je attendu plus de 4 ans (oui il était clair dès le départ que s'il ressentais des besoin spécifique s de ce genre, nous en parlerions ouvertement et sans tabou tout en essayant a ce que chacun y trouve son compte) avant de lui en aprler? (est-ce que je m'exprime correctement là ou c'est du petit chinois tout ça. Veuillez m'excusez, j'espère que vous comprendez ma pensée).

Si ce n'est que tu as faussé les règles en cachant l'autre à ton conjoint, alors que ce dernier est en toute honnêteté lors de ces demandes. Bâtir une relation quelle qu'elle soit de la sorte n'engendrera rien de bon dans la solidité et sur la durée.
Mon conjoint connait l'existance de cet homme et il sait que je nous avions faillit avoir une histoire a l'époque. De plus, il sait que je suis en contact avec cet homme, sans forcément savoir quel sont mes sentiments à son égard (il sait malgré tout que nous sommes proches et régulièrement en contact). En effet, je n'ai pas débuté d'histoire spécifiques avec cet homme et je ne veux pas en commencer une tant que mon compagnon ne sera pas au courant de ce que je ressens pour l'autre. Sinon effectivement, là, je lui aurait caché des choses. Mais dans ce cas, pensez vous vraiment que je lui ai caché quch?
Par contre, a-t-il déjà entendu parler de cet "autre homme" avec qui tu es lié ? Si oui, qu'en pense-t-il ? Sinon, pourquoi ne lui en as-tu pas parlé ? Y a-t-il de quelque chose de "pas clair" dans cette situation, y compris pour toi ? Oui il sais qu'il existe. Il ne semble rien en penser. Il sait que nous sommes proches et régulièrement en contact. Je lui ai demandé plusieurs fois si cette relation "proche" le dérangait et il me réponds a chaque fois "tu fais rien de mal, tu est juste en contact avec quelqu'un que tu apprécie". Mais il ne connais mes sentiments à son égard (ainsi que les siens à mon égard), d'ou la création de mon post et le fait de demander de l'aide afin de pouvoir le lui faire comprendre. Il y a en effet quch de pas clair, car je n'ai pas encore pu expliquer correctemement la situation a mon conjoint. C 'est effectivement cela qui n'est pas clair. de plus, je n'avais jamais entendu parlé de relation poly amoureuses, pensant, au départ, être simplement amoureuse de deux personnes (aussi différentes l'une que l'autre) et que je devrais faire un choix entre l'un ou l'autre. Je découvre donc ce mode de vie et me sens encore quelques peu perdue face à cela. C'est une sacrée remise en question pour moi malgré tout (et pas que pr moi), alors effectivement je me sens destabilisée face a cela. La société veut nous faire entrer dans le moule et je me rends compte que je refuse ce moule. Forcément, ça déstabilise par rapport a tout ce que j'ai connu jusqu'a présent.
Bref, avec lui aussi il sera sans doute important de discuter pour éviter une idéalisation à outrance et la modification potentielle de votre relation sur des bases faussées. on s'est parlé aujourd'hui, on en a longuement rediscuté. Je lui ai bien expliqué ce que cette relation comportait. De son côté, il est également venu s'informer sur le sujet (ici aussi d'ailleurs) et m'a dit avoir mieux compris le concept et semble réceptif à cela. Il continue néanmoins a s'informer sur le sujet. C'est quelqu'un de très ouvert aussi. Après, je pense que je vais devoir en parler plusieurs fois aux principaux interessés avant que quch puisse se mettre en place. Je veux vraiment que chacun sache ce que cela comporte. C'est toute une mise en place a faire et cela prendra du temps, c'est certain. Si je me sens débousollée moi même vis a vis de cela, j'imagine bien que mon compagnon et l'autre homme ne devraient pas être a l'air directement face a cela.
Siestacorta merci. Tu as mis des mots et m'a permis de trouver une façon de comment commencer a lui en parler. Merci, merci!!!
Pour dire ça : cette "double vie" que tu désires, tu l'espères comment, en pratique ? Qu'as-tu envie de faire avec l'autre homme, au quotidien ? dans l'avenir ? Et si ton autre homme avait une aventure, ou une ex qui a besoin de soutien puis se renva, tu en penserais quoi ? a vrai dire, je n'en ai pas encore vraiment réfléchi. Je suis consciente que je ne pourrais (et ne voudrais? C'est encore a définir) pas d'une relation comme celle que je partage avec mon compagnon. Puis je dire (sans vexer personne) que je considère mon compagnon comme étant ma relation principale? C'est effectivement avec lui que je souhaite fonder une famille, que je souhaite me marier. L'autre homme en est parfaitement au courant. Il s'est qu'il passerait au secon plan (j'entends par la, que je ne me verrais pas parler d'avoir des enfants avec lui, ou je ne parlerais pas marriage non plus). Après, cette double vie, je la verrais plutot comme un moment de partage et de douceur que je pourrais vivre avec l'autre homme (mon compagnon c'est l'homme machos dans toute sa splendeur tandis que l'autre homme est tout le contraire). Dans la mersure du possible, je souhaiterais passer du temps avec l'autre homme afin de partager des choses qui ne sont pas possible avec mon compagnon. Je pense ressentir des choses pour l'autre homme, justement parce qu'il ne ressemble pas a mon compagnon. Il sait se montrer tendre et patient. Il aime m'écouter (et je parle bcp vous l'aurez compris), aime ses moments de complicités que je ne peux pas partager avec mon compagnon (enfin mois partager plutot). Il sait se montrer très tendre (mon compagnon est plutot avare de tendresse, du moins par rapport a on besoin accru de tendresse due a mon enfance. Education a la stricte, on ne montre pas ses sentiments. Bref, je ne vais pas faire l'appologie de mon enfance non plus, je ne suis pas la pour ça.).Si mon compagnon ou l'autre homme devait entretenir une autre relation avec quelqu'un d'autre, je ne crois pas que cela m'affecterais dans le mauvais sens. Au contraire, je crois que je serais heureuse de voir l'autre s'épanouir. car quelque part, lorsque les personnes qui nous sont cher son heureuses, leur joie nous affecte. Quand mon compagnon m'a demandé s'il pouvait rechercher un massage érotique, je me suis sentie heureuse qu'il m'en parle. J'ai senti qu'il avait confiance en moi et qu'il savait qu'il pouvait m'en parler sincèrement. Lorsqu'il est rentré de ce premier massage, il se sentais honteux, comme l'impression de m'avoir trahi. Je lui ai expliqué que moi je ne le prenait pas mal, qu'au contraire j'étais heureuse qu'il vive quch dont il avait besoin, plutot qu'il refoule son envie au fond de lui et se sente malheureux. J'étais heureuse qu'il ai sauté le pas.
Autre aspect : ton copain est allé découcher, donc. Apparemment, tu n'as pas de problème avec ça. Mais lui, il va découcher parce qu'il est spontanément non-exclusif (même si ce n'est que pour des petites aventures), ou parce qu'il aurait désiré quelque chose dans votre relation qu'il n'a pas ? sans hésité parce qu'il aurait désiré quch qu'il n'a pas. Je refuse certaines pratiques d'ordre sexuel. Mais je comprends qu'il veuille les réaliser et je ne voudrais pas l'empêcher de vivre cela. Pourquoi devrait il se priver de vivre ces choses que moi je ne veux pas faire? Parce que moi je ne veux pas le faire, je devrais automatiquement le condamner a ne jamais les essayer et de ce fait le frustrer? et que finalement, il veuille le faire derrière mon dos? Nous avons essayer plusieurs fois ces pratiques que je refuse. Je n'y arrive pas car je ne veux vraiment pas essayer. Mais dois-je lui en vouloir d'avoir ce genre d'envie? Il y a certaines choses qu'il ne voudrais pas faire non plus mais que j'aimerais peut être essayer un jour. Si vraiment j'ai envie de mettre cela en pratique, suis-je condamnée a faire cela en cachette? Je préfère pouvoir en parler librement a mon compagnon et trouver une solution convenable.
en ce sens qu'il n'a pas du tout l'impression que tu lui demande la même chose que ce que tu lui accordes. c'est effectivement une piste a creuser. Comme quelqu'un le disait avant, finalement, pour lui le fait d'avoir une relation physique sans amour semble moins importante que d'avoir une relation d'amour sans l'acte physique (Je suis claire là, ou je recommence avec mes explications complètements farfelues?)
Je voudrais préciser que cette histoire est bancale de part les cachoteries de Arlina. j'ai de la peine a vous suivre là. Je viens ici vous demander quelques informations et vous explique bien que je ne veux rien mettre en place avant que mon compagnon soit au courant de la situation. Ou ai-je cacher quch a mon compagnon? Il n'est effectivement pas au courant des sentiments que je ressens pour l'autre homme, mais c'est bien la raison pour laquelle je suis ici. Afin de trouver un moyen correct de lui en parler. Je pourrais aussi très bien lui dire "voila ce site. Lis le et démmerde toi pour t'habituer au fait que j'aime un autre homme en même temps que toi." une bombe en pleine poire. Je ne peux pas procéder comme cela. Lorsque vous avez découvert votre envie, pour les personnes qui étaient déjà en couple, vous n'aviez pas envie d'en parler a votre conjoint(e) avant de commencer une relation paralèle? Ou est le mal la dedans? Je ne comprends pas.
Mais si cette vérité ne comptait pas assez aux yeux de son compagnon, est-il si néfaste d'y ajouter un temps où le réel d'une vérité partiellement découverte serait rassurant ? siestacorta, je suis vraiment navrée, mais je n'ai pas tout compris là. Peut etre est ce du au fait qu'il est minuit passé et que j'ai les yeux qui se ferment, mais oserais-je te demander de me rexpliquer cela? ça serait vraiment chouette.
Parfois, l'amour n'a pas d'avenir réel à une période donnée... cela ne veut pas dire qu'il n'est pas réel et qu'il ne peut pas évoluer. Le fait qu'elle n'est pas de relation sexuelle (si j'ai bien compris) avec ce premier amour qui a perduré en elle, ne signifie pas qu'elle doive passé outre cet ex-nouvel amour, surtout s'il est toujours important en terme de ressenti. en effet, comme expliqué avant, à l'époque je n'étais pas prête pour une relation avec l'autre homme. Je sortais d'un trauma vraiment difficile et il fallait d'abord m'en remettre avant de me lancer dans une relation sentimentale. c'était il y a 5 ans. Tu as bien compris, pas de relation sexuelle avec cet homme. Bien que j'en ressente l'envie, car je suis attirée par lui, mais par respect pour mon compagnon, je n'en ferais rien. Je dois d'abord en discuter avec lui et lui laisser le temps de digérer tout cela, avant d'entamer quoi que ce soit avec l'autre homme.
D'accord aussi avec aviatha, pour ton compagnon ce n'est peut-être "pas la même chose", mais comme le dit très justement Siesta, je pense qu'il faut questionner pourquoi. a mon avis, il pense qu'avoir un simple rapport physique avec une personne pour qui on ne ressens rien aura moins d'impacte que d'entretenir une relation sentimentale avec plusieurs personnes a la fois. J'imagine qu'il a peur que je m'éloigne de lui et de me perdre. Il n a peut etre pas tort en soit, car dans la première relation, il n'y a que le corps qui est engagée, tandis que dans la 2e, le coeur est également engagé. Mais rien n'exclu néanmoins que les deux situations se rejoignent un jour. Vous entretener un rapport purement physique avec quelqu'un et un jour vous vous rendez compte que vous avez des sentiments naissant pour cette personne.

Voilà mon 2e pavé du jour, mais je tenais vraiment à répondre a toutes ces personnes qui ce sont donnés de la peine pour me répondre. J'imagine qu'avec le temps la situation peut évoluer, après a moi de faire le nécessaire pour. Je vais discuter avec mon compagnon ainsi qu'avec l'autre homme et voir ou cela peut nous mener. Pour le moment, je ne peux qu'attendre, Chacub ayant le droit de prendre le temps dont il a besoin pour y réfléchir.

#
Profil

arlina1302

le mardi 29 octobre 2013 à 00h19

Je tenais par la même occasion a tous vous remercier. Vous m'avez ouvert les portes de ce forum, très gentiment. J'avais peur de me sentir jugée ou mal comprise, mais non. Vous avez tous été très gentil. Ma première impression et qu'il y a sur ce forum des gens vraiment adorables qui valent la peine d'être connu. Je suis très touchée de l'acceuil que vous m'avez réservé. J'en suis très touchée. Vous ne me connaissez pas et pourtant vous faite preuve de sincerité envers moi. Merci!

en passant, puisque je suis là, sur mon profil vous pouvez voir que je viens de Suisse. Y a t il d'autres helvètes par là? Juste par curiosité (c'est un vilain défaut que voulez vous. On ne renie pas ce qu'on est hein!!!:-) )

#
Profil

aviatha

le mardi 29 octobre 2013 à 00h38

Je rebondis un peu sur des bouts de ce que tu viens de dire.
- Ton homme "compense" par ce qu'il fait ailleurs quelque chose qu'il ne trouve pas chez toi, il est donc logique de penser qu'il est dans le même raisonnement à ton égard, et se sent peut-être blessé parce qu'il a l'impression que tu cherches à compenser quelque chose qu'il ne te donne pas (que ce soit vrai ou pas d'ailleurs, c'est peut-être un truc à discuter)
- Personnellement, quand je décide qu'une relation sera purement sexuelle, elle ne peut tout simplement pas devenir amoureuse ou affective, donc là-dessus, je le rejoins un peu, en ce sens que ce n'est pas du tout engager la même chose. Après, pourquoi l'une le dérange plus que l'autre, chacun a là-dessus une sensibilité différente.
- Justement, en parlant de sensibilité (transition travaillée, c'est magnifique), tu dis que ton conjoint connais cet autre homme, il ignore "juste" (ou ignorait en début de post, j'ai peut-être pas tout suivi) que tu en étais amoureuse. C'est à dire qu'il ignorait le plus important. Qu'il se passe quelque chose avec l'autre ou pas, parfois le simple fait de savoir notre amoureux amoureux d'un autre peut suffire à provoquer effondrement, j'en suis la preuve vivante... Prudence donc sur ce terrain.
- Enfin dans la façon dont tu décris le comportement de ton conjoint et de ton amoureux, je m'interroge sur ce que tu cherches vraiment, est-ce vraiment un deuxième amour ? La question peut paraître brusque, mais j'ai tellement l'impression en te lisant que ton amoureux comble les "manquements" de ton conjoint que ça m'interpelle...

#
Profil

Siestacorta

le mardi 29 octobre 2013 à 00h47

arlina1302

Mais si cette vérité ne comptait pas assez aux yeux de son compagnon, est-il si néfaste d'y ajouter un temps où le réel d'une vérité partiellement découverte serait rassurant ? siestacorta, je suis vraiment navrée, mais je n'ai pas tout compris là. Peut etre est ce du au fait qu'il est minuit passé et que j'ai les yeux qui se ferment, mais oserais-je te demander de me rexpliquer cela ? ça serait vraiment chouette.

Nan mais j'ai des moments bien verbeux, aussi, faut pas hésiter à me demander de décoder.
Alors, en termes simples, si tu dis d'emblée "je vais avoir une relation avec quelqu'un pour qui j'ai des sentiments depuis très longtemps", ça fait beaucoup de vérité à entendre d'un coup, et ça peut être mal reçu (pas forcément par ton compagnon, je le connais pas).
Pourtant, au moment de lui dire ça, il y aurait une réalité importante : ça fait longtemps que la possibilité existe, si j'étais femme à sauter sur l'occasion et si je n'avais pas confiance enla valeur de notre couple, j'aurai pas attendu autant.
Cette partie là de la réalité, elle pourrait être moins entendue que "j'ai des sentiments depuis longtemps". Ce que peut retenir ton compagnon c'est "sentiment", pas "je suis prudente".

Par contre, en vivant des trucs avec ton "autre" amoureux, sans avoir souligné à quel point tu étais impliquée depuis longtemps, mais juste en laissant constater que ça ne change pas l'essentiel de ta relation de couple, que ton compagnon peut rencontrer ton amoureux, que ça ne part pas dans tous les sens... Ben du coup, si ce temps d'essai est concluant, tu pourras dire, si nécessaire, "en fait ça faisait longtemps que j'y réfléchissais, mais je crois que si je te l'avais annoncé tout à trac tu aurais eu peur de bouleversements qui n'auront pas lieu, comme tu le constates après ce premier temps de polyamour qui n'a pas été catastrophique".

Message modifié par son auteur il y a 6 ans.

#
Profil

aviatha

le mardi 29 octobre 2013 à 01h00

Siestacorta
Par contre, en vivant des trucs avec ton "autre" amoureux, sans avoir souligné à quel point tu étais impliquée depuis longtemps, mais juste en laissant constater que ça ne change pas l'essentiel de ta relation de couple, que ton compagnon peut rencontrer ton amoureux, que ça ne part pas dans tous les sens...

Je rebondis là-dessus (et c'est un peu ce que tu précises toi-même en dessous), encore faut-il faire bien gaffe à ce que ça ne change pas l'essentiel de ta relation de couple. Parce que c'est aussi une chose qui faut prendre en compte, et qui en plus ne dépend pas complètement de toi (tu as prise sur tes actes, moins sur son ressenti)... Donc, effectivement, je pense que ça peut être une bonne idée, mais elle est à mon sens à double tranchant : le risque que des bouleversements aient effectivement lieu et ton conjoint veuille faire machine arrière "puisque de toute façon c'est récent donc tu n'es pas très impliquée". C'est pour ça que je suis pas vraiment fan des demies-vérités. Mais après mon cas est pas vraiment un modèle du genre non plus.

#
Profil

Siestacorta

le mardi 29 octobre 2013 à 01h07

Vrai aussi. Je suis pas fan de demi-vérités non plus, mais dire une vérité pure et dure quand la réalité est encore floue, d'un autre côté, ça donne pas forcément des résultats plus convaincants, donc bon... "Ça dépend", pour reprendre un des leitmotiv des café-poly.

#
Profil

arlina1302

le mardi 29 octobre 2013 à 02h39

Ton homme "compense" par ce qu'il fait ailleurs quelque chose qu'il ne trouve pas chez toi, il est donc logique de penser qu'il est dans le même raisonnement à ton égard, et se sent peut-être blessé parce qu'il a l'impression que tu cherches à compenser quelque chose qu'il ne te donne pas (que ce soit vrai ou pas d'ailleurs, c'est peut-être un truc à discuter) Il y a du juste là dedans. En effet, l'un et l'autre m'apportent bpc et semblent se compléter dans un certain sens. J'ai besoin de certaine et je sais que mon conjoint ne pourra jamais me les offrir car son caractère ne se défini pas comme tel. Contrairement a l'autre homme qui pourra m'offrir cela.
Justement, en parlant de sensibilité (transition travaillée, c'est magnifique), tu dis que ton conjoint connais cet autre homme, il ignore "juste" (ou ignorait en début de post, j'ai peut-être pas tout suivi) que tu en étais amoureuse. C'est à dire qu'il ignorait le plus important. Qu'il se passe quelque chose avec l'autre ou pas, parfois le simple fait de savoir notre amoureux amoureux d'un autre peut suffire à provoquer effondrement, j'en suis la preuve vivante... Prudence donc sur ce terrain. absolument et j'en suis bien consciente. Avant de connaitre le "mouvement" poly, j'étais persudée qu'un choix devrait se fare, raison pour laquelle je n'en avait pas parlé a mon conjoint, lorsqu'au début de l'année, j'ai recroisé l'autre homme. Mais depuis que j'ai pris conscience que je n'était pas forcéement forcée de faire un choix, j'aimerais vraiment le mettre au courant de cette situation et de ce que cela implique.
-Enfin dans la façon dont tu décris le comportement de ton conjoint et de ton amoureux, je m'interroge sur ce que tu cherches vraiment, est-ce vraiment un deuxième amour ? La question peut paraître brusque, mais j'ai tellement l'impression en te lisant que ton amoureux comble les "manquements" de ton conjoint que ça m'interpelle... dans un sens oui, car comme je l'ai expliqué dans un autre paragraphe en haut de ce message, mon compagnon ne peut pas m'offrir certaines choses dont j'ai vraiment besoin pour être comblée affectivement. Je l'accepte, il est fait comme ça, personne n'est parfait. L'autre homme m'apporte d'autre chose, mais il ne possède pas les traits de caractère de mon conjoint, certains dont je ne voudrais jamais me séparer.
Nan mais j'ai des moments bien verbeux, aussi, faut pas hésiter à me demander de décoder :-). Merci pour les précisions. Oui c'est ce que je pense aussi, même si comme il est décrit par la suite, il s'agit malgré tout demi verité. Mais le fait de dire que cela fait longtemps que j'ai des sentiments pour l'autre homme, j'ai peur que mon conjoint l'interprète mal. Et c'est bien pour cela que j'aimerais y aller en douceur et ne pas lui envoyer une bombe dans les mains et lui dire "débrouille toi maintenant".

Encore merci pour vos conseils avisés. Gentiment j'avance, pas a pas. Et finalement peut etre que j'y verrais aussi plus clair de mon côté. Il n'est pas facile de s'accomoder d'une situation toute nouvelle et surtout, une situation qui boulverse tous les codes connus jusque là (enfin, les codes qu'on nous impose).

Et puis, en y voyant plus clair, petit a petit, j'espère trouver les mots afin d'expliquer mon ressenti a mon conjoint. Et peut etre, serais-je surprise? Peut etre comprendra t il ce que je ressens au fond de moi et saura l'accepter. Après tout, je suis largement ouverte d'esprit lorsque cela le concerne. Pourquoi n'arriverait il pas a se montrer ouvert d'esprit a mon égard (après discussion bien entendu).

Petite question encore. Pensez vous qu'il soit judicieux, une fois la partie explication posée et fixée avec les deux intervenants, que si mon conjoint semble réfractaire a ce mode de vie, de lui propose par exemple, une situation d'essai, sur x mois et d'en retirer des conclusions par la suite et donc ensuite, d'en débattre afin de discuter d'une situation basée plus sur du long terme? (ou pas...)

Cette fois ci je file, mes yeux se ferment tout seul. Une bonne nuit a vous toutes et tous!

Encore merci.

Certainement a demain.

Répondre

Chercher dans cette discussion

Autres discussions sur ce thème :


Espace membre

» Options de connexion