Polyamour.info



Les messages appartiennent à leurs auteurs. Nous n'en sommes pas responsables.

Merci de consulter notre charte de discussion pour connaître les règles qui régissent les conversations sur ce site.

Besoin de conseils : Quand deux "monogames" se découvrent poly

Monogamie
#

LuLutine (invité)

le lundi 26 janvier 2009 à 23h44

Bonjour,

J'aurais besoin de conseils. Je vais essayer de résumer la situation mais ça risque d'être long quand même ! Si quelque chose n'est pas clair n'hésitez pas à me poser des questions précises.

Mon ami et moi sommes ensemble depuis 6 ans, mais récemment (depuis un an et demi en fait) j'ai compris que j'étais polyamoureuse.
J'ai immédiatement avoué à mon ami que j'étais amoureuse de quelqu'un d'autre ; ayant déjà éprouvé un simple désir pour la personne concernée deux ou trois ans auparavant (je l'avais avoué immédiatement à l'époque), nous savions tous les deux que cette personne n'était pas intéressée par moi donc je dois dire que ça ne s'est pas mal passé...je dirais que mon ami a accusé réception du message, rien de plus. Est-ce qu'il ne m'as pas crue, a pris cela à la légère ? Je n'en sais rien.
Ce n'est que 6 mois plus tard en cherchant sur le net que j'ai pu mettre un nom sur ce que je ressentais : j'étais faite pour le polyamour (plutôt que pour le "monoamour" comme disent certains).
Avant de connaître ce mot, j'étais amoureuse de deux personnes, je l'avais accepté, je vivais avec cette évidence, et puis c'était tout...ça m'a fait du bien de découvrir que je n'étais pas la seule dans ce cas !

Actuellement je suis toujours amoureuse de cette personne (qui est au courant et n'est pas intéressée, mais comme ça tout est clair pour tout le monde).

Depuis un peu plus d'un an le couple que je forme avec mon ami a traversé une crise. Je dois préciser que je ne suis pas la seule des deux à être poly (du moins d'après ce que j'en sais car je ne suis pas dans la tête de mon ami !).
En effet mon ami est amoureux depuis des années d'une autre personne que moi. En fait, il l'a aimée avant même de m'aimer, avant même de me connaître. Ce n'est pas tout de suite qu'il s'est rendu compte, au court de notre relation, qu'il ne l'avait pas "oubliée". Un jour je lui ai demandé s'il l'aimait toujours, et il m'a avoué que oui.
A côté de ça, il drague énormément et parle souvent du fait qu'il aimerait "voir comment c'est avec quelqu'un d'autre" ou ce genre de choses (il n'a eu aucune relation de longue durée à part moi).

Je crois que si on résume, lui et moi affichons tous les deux vis-à-vis de l'autre la volonté d'avoir des relations polyamoureuses. Mais lui, j'ai l'impression qu'il est enfermé dans un mode de pensée judéo-chrétien qui fait que même si je lui donne mon autorisation, il se sent "coincé" lorsque nous sommes officiellement "ensemble".
Il y a quelques mois, il m'a laissée tomber....pour me ressauter dessus 10 jours plus tard ! Et je vous promets que ce n'est pas moi qui suis allée le chercher...

Je passe sur les détails de ces derniers mois : en gros, il ne peut pas vivre sans moi, mais il veut aussi aller voir ailleurs. Aujourd'hui, après avoir dit à nos amis que nous n'étions plus ensemble (lorsqu'il m'a "quittée" j'ai bien déprimé car je n'arrivais pas à croire qu'il ne m'aimait pas, ayant besoin de soutien j'en ai parlé aux amis donc la plupart ont été très vite au courant ; lui de son côté en a parlé à certains aussi), nous ne les avons pas tenus à jour vu l'état assez flou de notre situation.
Mais cela engendre une situation que je trouve malsaine où mon ami, qui couche avec moi au moins une fois par semaine (et a insisté pour que je vienne dans sa famille à Noël, famille qui est persuadée que tout va bien entre nous), n'hésite pas à s'afficher comme "célibataire" et à chercher à rencontrer d'autres personnes en tant que tel.
Je trouve que c'est malhonnête pour les personnes qu'il rencontre et que c'est un manque de respect vis-à-vis de moi...

J'aimerais mettre un terme à cette situation, et je pense que le polyamour est une bonne solution. Mais c'est très difficile à assumer dans notre société, et si je suis prête à le faire (en douceur, pas d'un seul coup), j'ai l'impression que mon ami, lui, a de grosses réticences. J'ai le sentiment que c'est plus facile pour lui de rompre et de faire des "allers-retours" entre une éventuelle autre personne et moi (s'il en rencontre une autre ce qui ne s'est pas encore fait !), plutôt que de s'assumer poly....

Dans un autre registre, lui veut aller voir ailleurs quand ça le chante, mais il me fait des crises de jalousie quand j'envisage de faire de même (en le prévenant avant évidemment, et je précise que je n'ai jamais rien fait sans son accord préalable !). De mon côté s'il veut rester monogame je suis prête à assumer la situation ; mais dans ce cas qu'il n'aille pas voir ailleurs et qu'il s'occupe vraiment de moi, toute relation digne de ce nom - amoureuse ou pas d'ailleurs - étant fondée sur la réciprocité.

En résumé il y a deux problèmes :
1) Il veut le beurre et l'argent du beurre (= lui il fait ce qu'il veut pendant que je l'attends sagement à la maison)
2) Il est sans doute poly (il "pète un câble" à force d'être "limité" à une personne, et honnêtement je dois avouer que moi aussi, mais dans ma famille on se plaint peu donc je le supporte mieux), mais j'ai l'impression que son "conditionnement judéo-chrétien" si l'on peut dire ainsi, l'empêche d'assumer cela...

Si vous avez des conseils pour passer le cap en douceur, et surtout savoir comment le convaincre d'assumer ses sentiments (visiblement, il n'est pas heureux avec moi seule, mais lorsqu'il me quitte il revient en courant en disant qu'il ne peut pas se passer de moi...franchement je ne vois pas quoi faire d'autre !), merci d'avance.

Et merci surtout à ceux qui auront lu ce long message en entier !
Même si vous n'avez qu'un petit conseil, une expérience, un témoignage, je suis preneuse !

#
Profil

Guilain

le mardi 27 janvier 2009 à 00h17

Bonsoir luLutine,

D'où viennent les réticences de ton ami ? Si c'est de la jalousie, je pense que le mieux est que tu arrives à écouter cette jalousie sans être sur la défensive, et à progressivement te permettre de vivre ce que tu as envie de vivre.

La jalousie fait souffrir mais elle n'est pas invivable, surtout si elle peut s'exprimer dans un mode "alliéE à alliéE"...

Si c'est "ses valeurs judéo-chrétiennes", peux tu essayer de préciser lesquelles ?

Bon courage :-)

#
Profil

man

le mardi 27 janvier 2009 à 01h14

Dans un autre registre, lui veut aller voir ailleurs quand ça le chante, mais il me fait des crises de jalousie quand j'envisage de faire de même (en le prévenant avant évidemment, et je précise que je n'ai jamais rien fait sans son accord préalable !). De mon côté s'il veut rester monogame je suis prête à assumer la situation ; mais dans ce cas qu'il n'aille pas voir ailleurs et qu'il s'occupe vraiment de moi, toute relation digne de ce nom - amoureuse ou pas d'ailleurs - étant fondée sur la réciprocité.

Il me semble que ton homme n'est finalement pas si différent des autres hommes. Il est régit par ses pulsions libidineuses qui fait qu'il a envie "d'aller voir ailleurs" (j'utilise tes mots). Il a du mal a assumer un choix : quitter le confort pour aller vivre ailleurs vers quelque chose qu'il ne maitrise pas. Les hommes (pardonnez moi messieurs) on une forte tendance à melanger les deux (amour et sexe) voilà le noeud de l'histoire (désolée mais le mot s'y prete tellement bien) . Et puis c'est une question d'âge aussi. Nous vivons des moments de crise et nous avons besoin d être rassuré sur notre séduction. Vous approchez 7 ans de couple vous traversez votre premier crise. Les femmes réfléchissent plus et le fait que lui soit jaloux et qu'il aille voir ailleurs (sa maîtresse) montre bien que ce n'est pas du polyamour. Et une foultitude de questions sans réponse accaparent tout votre esprit. Les questions sont simples : mme lulutine aime t elle son mari ? mr lulutine aime t il sa femme ? Mr lulutine aime t il l'amant de sa femme ? mme lulutine aime t elle la maitresse de son mari ? Non ... Donc ce n'est pas une relation polyamoureuse. Juste un épisode des "feux de l'amour..."

#

(compte clôturé)

le mardi 27 janvier 2009 à 08h01

A part le fait que quant à une définition claire et précise de ce qu'est le PA, nous n'y arriverons pas, jartons les petits boîtes!...

lulutine, mon avis sur la question c'est que tu parles beaucoup du besoin qu'il a de toi. As-tu besoin de lui? Sur quoi est basée votre relation, le besoin l'un de l'autre?
Je lance donc la question: pourrait-ce être une étape de croissance de la relation, qui mène du besoin à l'envie d'être ensemble? Et passe donc par la maturation des deux individus que vous êtes? Avec chacun son chemin pour sortir du besoin et entrer dans la dimension du choix fait par envie et non par nécessité?

#
Profil

MiV

le mardi 27 janvier 2009 à 10h00

Bonjour et bienvenue LuLutine…

C’est hélas le triste résultat de l’hypocrisie et de l’éducation qui reste empêtré dans ces contradictions et refoulements… J’ai déjà tellement eu connaissance de situations comparables avec tellement de dénouement différents… Il y aurait tellement à dire, tellement de témoignage différents…

Je pense que tous, ou la plupart, disons la grande majorité des personnes ont des sentiments amoureux pour plusieurs personnes mais ne l’avoue pas et les refoulent, les répriment ou trichent avec la réalité… Je perçois les polyamoureux comme étant ceux qui les assument, les avouent et cherche à les vivre sincèrement en laissant les autres en faire de même.
Il me semble assez clair que tu pourrais faire partie de ceux là Lulutine mais malheureusement il ne me semble pas que ce soit le cas de ton ami… Loin d’être la seule dans ce cas, je pense que tu fais partie de la grande majorité à la différence que tu en es consciente et que tu l’exprime sans culpabilité, c’est là que je vois ta différence mais j’espère que cela deviendras plus courant, plus habituel, plus il y aura de personnes qui exprimeront sincèrement leurs sentiments…

Je crains que ton ami ne change pas sauf si quelque chose de fort le pousse à le faire, à se remettre profondément en question… Quoi que… Les conseilleurs ne sont pas les payeurs, je n’ai pas envie de te donner d’autres conseils que de chercher à trouver l’attitude qui pourra le mieux te convenir et voir comment pourrait évoluer les choses…

Mais j’ai la forte impression que lui il triche, il s’arrange avec la réalité mais il a le mérite de te l’avoir avoué… Pauvre pécheur, il a des désirs et il pourrait succomber au péché de la chair et ensuite faire pénitence en se disant que en fin de compte nous sommes quand même tous pécheurs ? Je pense qu’il n’est pas trop nécessaire de préciser que j’ironise et que je ne crois pas à la réalité de cet amour… Est-il amoureux ou seulement curieux de vivre une autre expérience et pour pouvoir le faire il a besoin de l’excuse de l’amour ? Et je ne pense pas que l’on peut lui en vouloir, il est le résultat de notre éducation que peu de personnes remettent en cause. Par contre, il me semble probablement malhonnête avec les autres, j’imagine mal qu’il leur dise : « J’aimerais juste voir comment c’est avec toi »

Et toi es-tu jalouse ? Pourrais-tu accepter qu’il puisse avoir une « aventure » pour « voir comment c'est avec quelqu'un d'autre » avec le risque que si il trouve que c’est mieux il ne revienne pas ? Peux-tu accepter cette situation ? Je ne dis pas que tu dois le faire ou ne pas le faire, c’est à toi d’examiner cette question…

Et lui, comment pourra t’il vivre sa jalousie si toi de ton côté tu te découvre amoureuse d’une personne qui serait prête à répondre à ton amour ? Et que fera t’il si tu décide alors de vivre cet amour entre vous ? Pourra t’il rester maître de sa jalousie ?

J’ai l’impression qu’il va s’arranger avec sa morale en ne vivant que des épisodes de monogamie séquentielle et qu’i va chaque fois rompre la relation avant d’en commencer une autre… Quitte à revenir avec la même personne si elle est encore disponible…

L’état amoureux ne dure généralement que quelques années… Ensuite, c’est autre chose…
Je trouve que vous devriez plus envisager d’être des amis que de former un véritable couple, sans pour autant exclure des relations sexuelles si vous en avez envie… Je n’ai pas l’impression que vous pouvez compter durablement sur la disponibilité de l’autre qui pourrait bien « aller voir ailleurs » et puis « faire sa vie ailleurs » s’il trouve mieux…

Peut-être que plus tard… Mais quel âge avez-vous ? Avez-vous envie de faire des enfants ?
Le temps passe vite… Mais peut-être devriez vous vous donner le temps et l’opportunité de faire quelques expériences quitte à revenir l’un avec l’autre par la suite… Si vous pouvez l’accepter sans vous le reprocher par la suite… C’est à vous de voir, d’en parler et de décider en connaissance de cause…

Vous pourriez ainsi, je l’espère, trouver un compromis acceptable entre-vous et voir comment vous pouvez définir votre relation vis-à-vis de l’extérieur en distinguant la famille, les amis et les autres… Votre vie privée n’intéresse pas ces différents groupes de la même manière…

Il se pourrait aussi que cela finisse en tromperie, que bien qu’ayant choisi la monogamie, l’un ou l’autre s’autorise une relation extra-conjugale… Avouée ou non par la suite…

Je me dis souvent qu’il y a bien des choses qui serait préférable si seulement les personnes pouvait l’accepter, cela se passe parfois très bien tant qu’elles ne le savent pas, et si elle l’apprennent, c’est soudain le drame !

Quant à assumer ses sentiments, ce serait mieux mais je doute qu’il y parvienne facilement et dans un proche avenir… Il faudrait sans doute une thérapie dont ce serait clairement l’objectif… et encore… Mais pourquoi il en ferait une ? Je pense donc qu’il va continuer à vouloir le beurre, l’argent du beurre et en prime le sourire de la crémière !

Quant à toi, chère Lulutine, va tu assumer tes sentiments à l’avenir et chercher à trouver un amour réciproque en refoulant tes autres sentiment amoureux ou vivre des polyamour (si c’est possible) ?

Quoi qu’il en soit, je te souhaite d’être heureuse…

#

Noemie (invité)

le mardi 27 janvier 2009 à 10h32

@ man: j'ai l'impression que tu n'as pas vraiment lu le texte de luLutine: ils sont ni marié, ni ont-ils des maitresses ou amants (du moins pour l'instant).
LuLutine réfléchit si le polyamour pourrait être une solution pour elle et son ami, et elle cherche de l'aide ici. A quoi bon donc de juger si ils sont polyamoureux ou si ce qu'ils vivent est du polyamour?
Ta vue sexiste de la situation ("les hommes/femmes sont comme ça...") n'aide pas non plus, à mes yeux; desolée.

@ luLutine: le mantra des polyamoureux (qui devrait être celui de tous les couples) est:
"dialogue, dialogue, dialogue".
Essaye d'éviter de lui faire des reproches, de te plaindre, de lui poser des ultimatums ou faire du chantage.
Plutôt discuter calmement, avancer petit à petit (n'attaquer qu'un ou deux "morceaux" à la fois au lieu de vouloir résoudre tout de suite toute la situation), voir ce que sont ses angoisses et désirs...
Je suis d'accord avec Guilain sur la jalousie et je me demande aussi ce que sont ces valeurs chrétiennes...

#

Noemie (invité)

le mardi 27 janvier 2009 à 10h38

j'ai oubliée de dire, luLutine: ce que je trouve très positive dans cette histoire, ce que vous avez osé avouer tous les deux que vous avez des sentiments envers d'autres personnes (et que cela n'a pas déclenché des disputes).
Il n'y a pas autant de confiance dans tous les couples!

"J'aimerais mettre un terme à cette situation, et je pense que le polyamour est une bonne solution." As-tu "besoin" de lui pour pratiquer le polyamour?

#
Profil

Siestacorta

le mardi 27 janvier 2009 à 14h39

Salut la lulu.
(tu l'as cherchée)

Alors
"Je crois que si on résume, lui et moi affichons tous les deux vis-à-vis de l'autre la volonté d'avoir des relations polyamoureuses.

Pour moi, votre situation et ressentis sont certes des préludes possibles au polyamour, mais la situation n'est pas encore ce côté admis, volontaire... Vous voulez d'autres relations, ou une autre forme de relation. Mais est-ce que le polyamour est la bonne sortie ?
Par prosélytisme je dirai oui, mais par pragmatisme je te tiendrai un discours plus nuancé...
En gros, vous avez plutôt des "polydésirs", et ça, tout le monde le vit, même les monogames endurcis...

Bon, tu parles surtout des désirs de ton ami.
Moi, ce que ça me fait me demander, c'est si toi tu as besoin de plusieurs relations ?
Ou si c'est juste pour conserver celle avec ton ami ?

"Je trouve que c'est malhonnête pour les personnes qu'il rencontre et que c'est un manque de respect vis-à-vis de moi... "

Oui, pas de doute... Disons, apparemment il y a un début de dialogue, c'est déjà bien.
Mais c'est certain, la situation doit être clarifiée dans la confiance polyamoureuse... ou dans la rupture !

"J'ai le sentiment que c'est plus facile pour lui de rompre et de faire des "allers-retours" entre une éventuelle autre personne et moi (s'il en rencontre une autre ce qui ne s'est pas encore fait !), plutôt que de s'assumer poly...."

D'après quelques éléments du message, je me trompe peut-être, mais vous n'êtes pas encore bien âgés... Le polyamour est déjà un choix minoritaire, alors qu'il soit pratiqué facilement dès les premières relations un peu sérieuses, ça n'est pas évident !
Non seulement dans la pratique, mais même à imaginer... L'imaginaire et le vécu s'influençant beaucoup.

Pourtant, je suis d'accord avec toi, c'est le bon moment pour tenter le coup.
Commencez par vous assurer de vos sentiments réciproques. Je comprend que ça risque d'être compliqué, puisqu'il a peur d'être "coincé".
Sur ce que tu veux dire de tes sentiments pour lui ("je te trouve génial" à "sur nos tombes on mettra une rose un réséda qui s'emmêleront joliment"), ça, je peux pas te dicter...
Mais c'est mieux que votre relation soit solide pour se permettre d'agréger du polyamour dessus. L'amour et la confiance doivent être forts...

Or :

"Dans un autre registre, lui veut aller voir ailleurs quand ça le chante, mais il me fait des crises de jalousie quand j'envisage de faire de même (en le prévenant avant évidemment, et je précise que je n'ai jamais rien fait sans son accord préalable !)."

C'est un comportement appris, c'est pas forcément un manque de confiance en toi.
(Cela dit, tu n'es pas obligée de dire "ce soir je lutine"... Vous pouvez avoir un accord de principe et tolérer de ne pas connaître les détails, tant que votre lien affectif n'est pas changé par les autres. Même chez quelqu'un de pas naturellement jaloux, "être prévenu" sur le moment n'est pas toujours bien pris !)

Plus important, il faut que tu comprennes la nature de sa jalousie... Tu en apprendras sur ses sentiments réels, sur sa façon d'être jaloux.
Bref, il faut parler, parler, beaucoup, tant que vous n'êtes pas certains de
- votre relation elle-même
- vos besoins polyamoureux.

En gros, le polyamour est une solution parce qu'il nomme des comportements dont on pourrait avoir honte si personne n'est là pour vous dire qu'ils sont "possibles".
Et pour d'autres, il ouvre des horizons.
Mais ce n'est pas un philtre d'amour, il ne va pas faire que les choses se passent bien si chacun n'est pas sûr de ce qu'il cherche et honnête...

J'espère connaître les suites, en tout cas.

#

LuLutine (invité)

le mardi 27 janvier 2009 à 17h39

Bonjour,

Je vais essayer d'ajouter quelques éléments d'information.
Mon ami et moi sommes donc monogames de fait depuis que nous sommes ensemble, car aucun de nous deux n'a eu l'occasion d'aimer quelqu'un d'autre qui ait les mêmes sentiments en retour.
Bon à la base (au début de notre relation), on était monogames parce qu'on n'avait même pas pensé qu'autre chose pouvait exister...j'ai d'ailleurs "largué" mon ex pour lui (non sans avoir mis en garde mon ex plusieurs mois auparavant sur le fait que notre relation ne me convenait pas, mais c'est une autre histoire qu'on ne va peut-être pas discuter ici...).

Tous les deux nous aimons une autre personne (chacun une différente, on n'est pas tous les deux sur la même :) !). Dans chaque cas cette personne est au courant et n'est pas intéressée.
Bien entendu je ne sais pas si mon ami Aime vraiment l'autre (je ne suis pas dans sa tête), mais en ce qui me concerne je suis 100% sûre d'Aimer les deux...j'ai appris à faire la différence entre le désir et l'Amour.

Mon ami, tout en sachant que c'est a priori impossible, s'imagine avec l'autre qu'il A/aime, dans quelques années, dans leur maison....sachant que cette personne est actuellement en couple depuis 8 ans avec la même personne, et monogame (et pas du genre à remettre la monogamie en question). Et qu'elle le repousse depuis toutes ces années...mais tout en ayant parfois un comportement ambigu (genre lui proposer une sortie qu'ils font juste tous les deux, et/ou donner l'impression d'accepter certaines de ses avances, mais je crois qu'on ne la changera pas, alors c'est sans doute peu utile de parler de ce côté des choses !)
Du coup parfois je me demande si je ne suis pas un "choix par défaut", mais nous avons tellement de complicité mon ami et moi, et je suis la seule personne avec qui il est 95% honnête (pas 100% parce que parfois, il met quelques temps à me dire les choses ; mais à terme il ne me cache jamais rien d'important).
Cela me porte à penser qu'il tient vraiment à moi (honnêtement quand il a rompu j'ai pris mes distances, bien décidée à survivre à ça avec l'aide de mes amis, et c'est lui qui est revenu vers moi...).

Pour moi (mais ce n'est que ma vision des choses) il doit choisir de se comporter en adulte :
- soit polyamour assumé, càd que s'il rencontre quelqu'un qui l'intéresse il prévient la personne qu'il n'est pas seul, et de mon côté non je ne suis pas jalouse, d'ailleurs nous avons déjà eu une relation à trois avec une amie, mais c'est resté purement sexuel, pas d'Amour dans le lot...cela dit si Amour il y a c'est d'autant mieux car il sera sans doute heureux et c'est tout ce que je veux ; j'ai vraiment l'impression qu'il n'est pas heureux et pourtant je ne pense pas avoir fait quoi que ce soit qui le rende malheureux...
- soit il décide qu'il veut être monogame mais que je ne lui conviens pas assez, et il peut rompre s'il veut, mais je n'ai pas envie qu'il couche avec moi, moi je ne couche pas pour le sexe (sauf cas très rares où l'on se met d'accord à l'avance) et surtout pas avec quelqu'un pour qui c'est "juste du sexe" alors que je l'Aime ET que l'on a construit une relation ensemble depuis des années...

A moyen terme s'il ne se décide pas je ne resterai pas avec lui, c'est sûr. Même si la "rupture" a été dure pour moi (j'ai quasiment arrêté de manger pendant 10 jours), j'ai le sentiment qu'au final c'est lui qui a le plus besoin de moi, pas le contraire.
Certes nous sommes humains et nous avons besoin des autres, mais pas nécessairement d'une personne en particulier, et dans l'idéal le propre de l'Amour est de ne rien attendre en retour ; Aimer c'est donner, pas prendre ou demander...je ne vais pas lui demander quelque chose qui le rende malheureux, car alors de toute façon je serai malheureuse aussi !
Je veux qu'il soit heureux et s'il est plus heureux sans moi, c'est ok tant que la situation me convient aussi. Mais lui servir de jouet sexuel (même si je sens bien qu'il n'y a pas que ça) en attendant qu'il en trouve une autre, non, ça ne me convient pas.
Donc pour moi c'est comme je l'ai dit plus haut, soit polyamour assumé soit rupture car le connaissant je ne pense pas que cela lui convienne de vivre une relation monogame avec moi (voire avec toute autre personne, après tout celle qu'il convoite il n'a jamais été avec, et pour la connaitre je sais qu'elle n'est pas si parfaite que ça, mais lui forcément il l'idéalise et il se berce d'illusions...en refusant de voir ses défauts qu'il reconnait pourtant à haute voix !).

Dernière chose à ajouter, je suis tombée amoureuse récemment de quelqu'un (en fait, j'ai flashé sur la personne il y a plus d'un an mais on ne s'était pas revus depuis, récemment on se revoit pour le boulot et je suis bien accro).
Vous remarquez qu'ici je n'ai pas mis de majuscule à "amoureuse", parce que je ne connais pas personnellement la personne en question, et dans ces cas j'estime que c'est difficile de jurer qu'on Aime vraiment la personne alors qu'on ne la connaît que superficiellement. Cela dit j'ai déjà senti du désir pour quelqu'un, et là j'ai vraiment l'impression que c'est autre chose et que c'est beaucoup, beaucoup plus que ça.
Je ne sais pas encore si mes sentiments sont réciproques, et comme c'est une relation de travail je ne sais pas trop comment m'y prendre alors j'essaie de nouer le contact petit à petit et...on verra (j'ai quand même déjà vérifié quelques trucs : on a à peu près le même âge et a priori, pas d'alliance à sa main gauche :) - deux bons points !).

Si j'avoue (Non...Lorsque j'avouerai, soyons optimiste :)) mes sentiments à la personne concernée il va aussi falloir que je lui explique que le suis poly et ce que ça implique.
Pour l'instant ça revient à tirer des plans sur la comète et je le sais (mes sentiments ne sont peut-être pas partagés même si l'on a montré de la gentillesse à mon égard !), mais je me disais que pour blesser les deux le moins possible (mon ami actuel et l'autre personne), et si la personne qui me plait est intéressée par moi bien sûr, une bonne solution pouvait consister à passer du temps avec les deux mais sans sexe (en gros sortir ensemble et s'embrasser, se faire des câlins mais ne pas trop aller au-delà). Bon comme je le dis là je tire des plans sur la comète...si ça se trouve il n'y a pas de sentiments en face...et/ou la personne refusera catégoriquement de fréquenter quelqu'un qui aime déjà d'autres personnes...mais c'est une idée qui m'est passée par la tête...

Quelque part ça pourrait peut-être faire avancer la situation ; mon ami verra qu'il peut toujours compter sur moi même si je suis avec quelqu'un d'autre, et aussi il hésitera peut-être moins à faire de même de son côté, parce que là nos amis le trouvent un peu salaud ; faut dire qu'il réfléchit pas trop, se dire célibataire alors qu'il recouche avec moi et qu'il sait que je ne le ferais pas si ce n'était pas sérieux ! (ça peu d'amis sont au courant mais certains se doutent peut-être)...par contre toutes les fois où il draguait ostensiblement ces dernières années, j'ai eu beau affirmer moi-même à nos amis que ça ne me dérangeait pas, j'ai l'impression qu'ils le voient quand même un peu comme un salaud...alors que là ce n'était pas "sa faute" (puisque moi ça ne me blessait pas, comment les autres se permettent de juger de ce qui est bon pour notre relation ?).
Mais du coup, comme je sais que le regard des autres compte beaucoup pour lui (un petit manque de confiance en soi peut-être ?), ça explique qu'il se sente mal de voir officiellement plusieurs personnes, même si elles sont toutes d'accord...avec en plus le fait qu'il redoute que les gens qui lui plaisent ne veuillent qu'une relation monogame...

Voilà, j'espère avoir comblé quelques "trous" d'information, je vous remercie beaucoup pour vos conseils (je ne pensais pas recevoir autant de réponses !), et si vous avez d'autres conseils ou commentaires, je suis preneuse bien évidemment !

#
Profil

Siestacorta

le mardi 27 janvier 2009 à 19h44

Bon, d'abord, je voulais t'encourager dans un sens que tu abordes : il n'y a pas d'un côté le sexe sans rien et de l'autre l'Amour... Il y a plein de liens possibles au milieu, et pour moi, c'est ça aussi le polyamour, reconnaître qu'on peut aimer de différentes manières...

Pour ton ami, ce n'est sans doute pas un salaud, mais il profite un peu plus que toi de la situation actuelle...
Tu montres plus de facilité à la concession que lui...
Je n'ai que ton témoignage "rapide", mais ce que j'aimerai bien savoir, là, ce sont ses sentiments à lui pour toi. Te savoir aussi assurée de son amour pour toi que de ta capacité à construire avec lui, du polyamour ou autre chose...

#

ibisrouge (invité)

le mercredi 28 janvier 2009 à 17h10

Bonjour Lulutine et bravo pour nous avoir raconté ton histoire .
Je pense que tu dois savoir ce que tu veux toi même et utiliser la communication , la patience et la persévérence . Il faut exiger la réciprocité , le faire parler sur son incapacité
a assumer sa situation , sa jalousie. Et puis l'écouter .
Eventuellement l'inviter à venir s'exprimer sur ce forum ! Pourquoi pas. ?

Personnellemnt ma femme est très jalouse et je n'ai pas encore réussi à lui faire complètement surmonter cette difficulté bien qu'il y ait quelques progrès dans le bon sens !

#

LuLutine (invité)

le jeudi 29 janvier 2009 à 03h51

@Siestacorta : en ce qui concerne les sentiments de mon ami, comme je le disais je ne suis pas dans sa tête, donc je n'ai pas de certitude absolue...
Mais après avoir rompu avec moi, ce qu'il avait fait à distance (il était exceptionnellement en mission donc pas à la maison), lorsqu'il est revenu 10 jours plus tard on a eu une discussion...enfin...ça a commencé par moi lui donnant des baffes et des coups (rien d'excessif surtout qu'il est beaucoup plus fort que moi, dans une vraie bagarre c'est lui qui aurait le dessus). Ca peut sembler un peu "sauvage" comme entrée en matière, mais j'ai senti que ça avait libéré quelque chose. Chez lui et chez moi.
Après, on a pu parler. Je ne comprenais pas pourquoi il faisait ça, sans raison visible.
Je vais abréger un peu pour en venir là où je voulais. Il m'a dit en substance que je comptais vraiment pour lui, que j'étais même la seule personne sur qui il pouvait compter...je ne rentrerai pas dans les détails mais son attitude à ce moment-là ne *pouvait pas* être malhonnête. Ou alors il est très très bon acteur. Mais le connaissant, je ne crois pas à l'hypothèse de la malhonnêteté.
Donc, il tient énormément à moi. Mais est-ce qu'il m'Aime ? Est-ce qu'il sait ce que c'est Aimer ? Je ne peux pas répondre à ces questions à sa place. Peut-être même que lui ne connait pas les réponses...

Autre détail : Lui, il dit parfois qu'il a envie d'une personne "rigolote". Ben oui, comme on se voit tous les jours ou presque, y a des jours où je suis moins rigolote que d'autres...je ne suis pas un monstre non plus, je tiens à le préciser. Et puis toutes les personnes qui lui ont plu au premier abord car il les trouvait "rigolotes", il a découvert à la longue qu'elles ne l'étaient pas toujours, voire pour certaines qu'elles étaient vachement torturées...et le connaissant je ne pense pas qu'il aimerait les avoir au quotidien.
Après, peut-être qu'il n'est pas fait pour vivre en couple tout court (fils unique, ça n'aide pas !), mais qu'il le dise clairement, et qu'il ne courre pas après quelqu'un qui n'existe pas (même la personne qu'il a/Aime, et d'ailleurs il m'a dit, le jour dont je parlais plus haut, "je peux pas l'Aimer vraiment, je la connais pas assez, elle est très secrète", même cette personne donc a des défauts, et par exemple, de son propre aveu, crie parfois sur sa moitié le soir parce que son boulot la stresse....si mon ami appelle ça une personne "rigolote", je veux bien commencer à lui crier dessus car j'ai dû le faire au maximum deux fois par an depuis qu'on est ensemble... ;) ).

Dernier élément : il se plaint souvent de choses qu'il n'a pas alors qu'il ne s'est pas donné les moyens de les obtenir (voire il a parfois fait des choix qui l'éloignaient se ses objectifs, exemple : il trouve qu'il n'a pas assez de patrimoine mais il jette son argent par les fenêtres, je ne rentrerai pas dans les détails mais vous pouvez me faire confiance, il a laissé traîner depuis plus d'un an déjà de très grosses dépenses dont il n'avait absolument pas besoin).
Je crois qu'il a besoin d'être responsabilisé, j'ai essayé en lui rappelant les choses importantes à faire ; résultat cette histoire qui lui fait perdre de l'argent toujours pas réglée...alors je l'ai pris par la main et là c'est en passe d'être réglé...il lui reste un coup de fil à passer pour prendre un rendez-vous mais je commence à me demander si je ne vais pas être obligée de le faire pour lui, encore une fois...
Un peu marre de le voir se comporter comme un gosse, et après donner le change aux autres (avec qui il est beaucoup moins honnête qu'avec moi) en faisant semblant d'être un adulte. Il parle, il parle, "je vais faire ci", "je vais faire ça", et puis au final il n'agit vraiment que lorsque je l'y pousse. Et ça les gens ne s'en rendent pas forcément compte.

Je ne veux pas paraitre arrogante ou quoi que ce soit du genre, mais je crois qu'il a vraiment besoin de grandir...mais, je ne sais pas comment faire. Quand je lui demande juste de faire les choses, il ne les fait pas. Il faut lui prendre la main comme un gosse. Alors, je ne sais pas comment le faire grandir...
Je pense que c'est une étape indispensable pour pouvoir avoir une relation saine (poly ou non).

#

(compte clôturé)

le jeudi 29 janvier 2009 à 12h04

Alors la seule chose à faire c'est d'expérimenter comment c'est, pour toi, de ne pas intervenir, et en lui disant clairement pourquoi; et pour lui, de ne pas t'avoir avec lui pour le guider et le pousser.

Question suivante: es-tu prête à ce qu'il devienne autonome à ton égard, de ce point de vue?

Si c'est la chose qui vous tient ensemble, c'est un risque à prendre. Mais comme ça, vous verriez peut-être de quoi est fait le noyau dur de votre histoire, en-dehors de cette "co-dépendance" - je m'explique: il aurait besoin de toi pour ça,,, et toi tu aurais besoin qu'il ait besoin de toi, schématiquement dit.

#

LuLutine (invité)

le jeudi 29 janvier 2009 à 17h17

Moi c'est plutôt quelque chose qui m'énerve d'avoir à toujours être derrière lui ; oui je veux des enfants, mais je ne veux pas d'un homme qui agit comme un enfant ! :)

Donc non je n'ai pas besoin qu'il ait besoin de moi, c'est plutôt quelque chose qui me pèse et qui m'empêche de faire d'autres choses que j'aurais le temps de faire sans ça...

Alors, de ce côté-là je crois que je vais suivre ton conseil et ne plus intervenir : qu'il se débrouille tout seul !

En ce qui concerne notre relation, je crois qu'il faut quand même qu'il prenne une décision nette : il veut être avec moi (ceci n'excluant pas nécessairement d'autres personnes), ou pas...

#

(compte clôturé)

le jeudi 29 janvier 2009 à 17h34

Je percute particulièrement bien sur ton refus d'avoir un homme qui agit comme un enfant; j'ai plusieurs amies qui se sont séparées parce qu'elle avaient un enfant de plus à charge, après quelques années... et celui-là, il ne grandit plus, il ne s'autonomise plus, à moins qu'on le quitte. Et encore là c'est pas gagné: il suffit qu'il se retrouve une mère de substitution, et le tour est joué! Bonne chance... Après tout... c'est son histoire.

#
Profil

LuLutine

le lundi 27 avril 2009 à 23h14

Je déterre ce vieux message, pour un petit coup de gueule (mais vraiment petit, car rassurez-vous, j'ai arrêté de râler contre mon ami, je commence à être blasée...).

Il y a trois mois j'écrivais :
"il lui reste un coup de fil à passer pour prendre un rendez-vous mais je commence à me demander si je ne vais pas être obligée de le faire pour lui, encore une fois"

J'ai cessé d'intervenir comme je l'avais dit, en le lui rappelant quand même de temps en temps (oui ça j'ai du mal à m'en empêcher quand même....).

Vous me croyez si je vous dis que depuis 3 mois il n'a toujours pas pris ce rendez-vous ?
Et que du coup, il a dépensé pour rien plus de 1000 euros ?

Oui, c'est vrai, il faudra sans doute qu'il prenne une demi-journée de congé pour aller à ce rendez-vous.
Mais il n'aurait pas perdu 1000 euros en prenant une demi-journée de congé...

C'est grave docteur ?!

#
Profil

Siestacorta

le lundi 27 avril 2009 à 23h21

Etant moi-même capable de pousser assez loin la procrastination, je dirais : oui...

#

(compte clôturé)

le lundi 27 avril 2009 à 23h28

Comment on écrit "éclat de rire", déjà?

#
Profil

LuLutine

le mardi 28 avril 2009 à 00h26

Mdr Lol Ptdr Xpdr :-D

#
Profil

LuLutine

le mardi 28 avril 2009 à 00h27

Siesta : oui tu me crois, ou bien oui c'est grave ?

Répondre

Chercher dans cette discussion

Autres discussions sur ce thème :


Espace membre

» Options de connexion