Polyamour.info



Les messages appartiennent à leurs auteurs. Nous n'en sommes pas responsables.

Merci de consulter notre charte de discussion pour connaître les règles qui régissent les conversations sur ce site.

Tentative d'explication du polyamour...

Bases
#
Profil

Anarchamory

le jeudi 22 août 2013 à 01h05

... à un individu particulièrement buté :

https://www.facebook.com/photo.php?fbid=5396903560...

Si ça intéresse quelqu'un...

#
Profil

Trillian

le jeudi 22 août 2013 à 10h33

Je viens de tout lire, mon dieu ce que ce type est borné ! Je crois que c'est sans espoir quand les gens ne veulent pas comprendre... en tout cas belle argumentation de ta part ! Mais face à la mauvaise foi il n'y a pas grand chose à faire.

#
Profil

Junon

le jeudi 22 août 2013 à 11h15

Désolée, j'ai pas pu me retenir...

#
Profil

Anarchamory

le jeudi 22 août 2013 à 11h57

Junon
Désolée, j'ai pas pu me retenir...

T'as pas à être désolée ;-)

Il est chiant, hein ?...

#
Profil

Trillian

le jeudi 22 août 2013 à 12h02

Je m'amuse beaucoup ! (Bon ok j'ai vraiment rien de mieux à faire...)

#
Profil

Junon

le jeudi 22 août 2013 à 12h07

Justement, on m'a reproché de militer sans pédagogie alors je me fais gentiment les dents :D

#
Profil

Anarchamory

le jeudi 22 août 2013 à 12h22

Bon ben le monsieur a fini par supprimer sa publication. Il a dû se sentir sale avec toute sa mauvaise foi dégoulinante...

Junon
Justement, on m'a reproché de militer sans pédagogie alors je me fais gentiment les dents :D

Je t'ai trouvé excellente ! :-D (+)

#
Profil

RobotEtourdi

le jeudi 22 août 2013 à 12h33

Je suis impressionné par l'explication. Elle me semble claire, didactique et bien argumentée. J'en piquerai des bouts pour mes argumentations futures, en espérant me trouver en face de moi des gens plus ouverts.

Pour moi la difficulté est double puisque je suis avant tout un libertin, avant d'être un lutin. Il faut donc à la fois que je convainque que le sexe pour le sexe est acceptable (même chez les polyamoureux, ça peut être nié) et que l'amour au pluriel l'est tout autant (même chez les libertins, ça ne fait pas l'unanimité).

#
Profil

Anarchamory

le jeudi 22 août 2013 à 12h46

Trillian
Je viens de tout lire, mon dieu ce que ce type est borné ! Je crois que c'est sans espoir quand les gens ne veulent pas comprendre... en tout cas belle argumentation de ta part ! Mais face à la mauvaise foi il n'y a pas grand chose à faire.

RobotEtourdi
Je suis impressionné par l'explication. Elle me semble claire, didactique et bien argumentée. J'en piquerai des bouts pour mes argumentations futures, en espérant me trouver en face de moi des gens plus ouverts.


Merci pour vos compliments ! :D
J'ai gardé mon argumentation dans un fichier LibreOffice si vous voulez la récupérer. Envoyez-moi juste un MP avec votre adresse e-mail.

RobotEtourdi Pour moi la difficulté est double puisque je suis avant tout un libertin, avant d'être un lutin. Il faut donc à la fois que je convainque que le sexe pour le sexe est acceptable (même chez les polyamoureux, ça peut être nié) et que l'amour au pluriel l'est tout autant (même chez les libertins, ça ne fait pas l'unanimité).

Je pense qu'il faut traiter les deux questions séparément, surtout si tu as en face de toi des mal-comprenants susceptibles d'amalgamer le tout.
Qu'appelles-tu le sexe pour le sexe ? Personnellement, ça ne me poserait pas de problème d'avoir une relation sexuelle avec quelqu'un que je désire, même s'il n'y a pas de sentiment d'amour amoureux — voire pas de sentiment amical, mais il faut quand même que je me sente en confiance et qu'il y ait du respect — mais je ne me ferme pas à l'idée que de tels sentiments apparaissent, et je pense que je préfère qu'il y ait au moins une bonne amitié pour avoir du sexe. Pour l'amour amoureux, c'est franchement facultatif (voire : je me demande si ça ne gâcherait pas un peu le truc), et d'ailleurs je ne suis pas sûr d'avoir déjà vraiment éprouvé ce sentiment. Je crois que j'ai confondu avec le désir sensuel et/ou avec la timidité et l'angoisse obsessionnelle quand j'étais plus jeune.

#
Profil

Anarchamory

le jeudi 22 août 2013 à 14h07

Tiens tiens, le monsieur buté en question m'a blacklisté : quel courage intellectuel, quelle ouverture d'esprit, quel bel esprit d'acceptation des opinions divergentes... C'est sûr que c'est plus facile que d'avoir à faire l'effort de réfléchir, d'argumenter et de se remettre en question ! :-D

#
Profil

RobotEtourdi

le jeudi 22 août 2013 à 17h36

J'ai gardé mon argumentation dans un fichier LibreOffice si vous voulez la récupérer. Envoyez-moi juste un MP avec votre adresse e-mail.

Peut-être que le mieux serait de la copier-coller ici, dans le premier message, pour faciliter la lecture de ce fil.

Qu'appelles-tu le sexe pour le sexe ?

Souvent le libertinage est défini comme la pratique d'une sexualité plurielle (plus de deux), c'est ce que j'avais commencé par écrire, puis je l'ai modifié parce que ma définition du libertinage (peu partagée) est suffisamment large pour inclure le 1+1.

Ce que j'entends par "sexe pour le sexe", c'est quand le plaisir partagé lors d'un rapport sexuel est le seul objectif poursuivi et quand l'acte ne nécessite pas plus de conditions que le fait d'en partager l'envie.

Pour certains, il faut aimer et être engagé dans un projet commun pour s'aimer physiquement. Pour d'autres, il faut au moins une complicité de longue date. Pour moi, il faut ressentir une forme de connexion intime (une forme de complicité pendant l'acte).

Je connais des libertins qui n'ont pas besoin de sentir cette connexion, par exemple dans une configuration de pluralité masculine (gang bang) où il peut y avoir du désir sans complicité particulière. Même si c'est moins mon truc, je considère que cette sexualité-là est aussi valable que celle que je pratique, qui est elle-même aussi valable que celle d'un couple qui préférerait ne coucher ensemble qu'en missionnaire le vendredi soir après Thalassa.

#
Profil

Clown_Triste

le vendredi 23 août 2013 à 11h31

Thalassa passe encore à la télé ? C'est dingue ! ;)

C.T.

#
Profil

Pinklady

le samedi 24 août 2013 à 10h06

Pour être aussi fermé que ce Mr l'est et prendre le temps d'argumenter de la sorte pour un theme, qui soi disant, n'est pas son univers et bien il doit s'en poser des questions sur l'amour , le sexe..ect et doit être bien malheureux avec cela pour être si piquant...perso je ne perd plus trop de tps avec ce genre de personnage qd ils ne sont pas des gens que j'aime par ailleurs...Ton argumentaire Metazet était fort bon en effet,à garder pour de meilleures oreilles. :)

#
Profil

Anarchamory

le samedi 24 août 2013 à 11h20

Bizarrement, je crois que ce qui lui pose le plus de problème dans le polyamour, à ce monsieur, c'est qu'il le trouve trop intello, pas assez dans la passion, dans la fougue. Du coup, il disait qu'il ne pouvait pas y avoir de sentiment d'amour (qu'il doit sans doute associer à l'amour passion et sauvage), que c'était donc une imposture et un mensonge de parler d'amour dans le polyamour, et que puisqu'il n'y avait pas d'amour, que c'était donc seulement juste de la baise (alors, pourtant, qu'il est fort possible de polyaimer sans polybaiser, voire sans baiser du tout), et donc que ça revenait à l'échangisme (alors que l'échangisme me semble bien monogame dans l'esprit, en fait).
Le fait de discuter, négocier, établir des accords et respecter le consentement mutuel, ça a l'air de le faire débander... C'est bizarre comme attitude, c'est presque une justification du viol !
Serait-il gollnischien ? Pour rappel, Bruno Gollnisch avait fait scandale en disant qu'il n'y avait pas de viol possible entre époux. Comme si le mariage était un contrat de mise à disposition continuelle et opposable du corps de l'un à l'autre.

#

(compte clôturé)

le samedi 24 août 2013 à 14h12

Je vais peut être dire une connerie mais je pense qu'une personne heureuse et bien dans sa peau se moque de savoir si d'autres trouvent leur bonheur différemment. Cette personne sera sans doute à l'écoute éventuellement pour sa culture personnelle (et encore) et réagira dans le genre "si ça fait leur bonheur, ça ne me dérange pas". Si l'on y réfléchit bien, une personne heureuse n’enviera pas une autre personne heureuse : chacun son bonheur et le débat s'arrête là ou il s'ajustera sur une juste mesure d'égalité. Par contre, une personne déçue, blessée, humiliée, en situation d'échec peut se sentir en position d'infériorité face à une personne indiquant qu'elle a trouver son bonheur, sa vraie personnalité, son soi intérieur. Il n'y aura donc dans ce cas qu'un débat entre une personne frustrée et malheureuse et une autre personne sereine et belle. D'un côté une certaine jalousie et une méchanceté évidente se servant des préceptes immuables pour se justifier et de l'autre une personne qui se comprend, se connait, se reconnait, s'accepte et qui se justifie par son ressenti et la beauté de ce qu'il a compris et admis... Il n'y a plus la juste mesure d'égalité pour un débat sain mais un affrontement sans merci car aucun ne pourra se mettre à l'écoute de l'autre.
Faut il juger l'un ou l'autre ? Non, les deux ayant, chacun à sa manière "raison". L'interlocuteur de MetaZet n'était pas enclin à une ouverture et ne le sera peut être jamais. Trop de désillusions chez cette personne, en tout cas c'est comme ça que je l'ai ressenti, à titre personnel. De plus, il tente de parler de choses qu'il ne connait pas et qu'il ne désire surtout pas connaitre, peut être sa manière d'affronter "le mal" (à ses yeux).

Autre chose, l'échangisme n'est ni monogame, ni poly quoi que ce soit... c'est une expérience purement sexuelle qui apporte à certains. Les personnes qui le pratiquent (ainsi que toutes les autres formes de libertinage) le font en dehors de leurs ressentis et ne désirent surtout pas mélanger les deux. Donc pour moi opposer libertinage et polyamour est une aberration. Par contre, faire l'amalgame entre les deux en est une.

Evidemment, comme toujours, mes propos n'engagent que moi et sont le fruit de ma propre réflexion suivant mes aspirations du moment et mon vécu... blablabla...

#
Profil

Anarchamory

le samedi 24 août 2013 à 16h48

gcd68
Autre chose, l'échangisme n'est ni monogame, ni poly quoi que ce soit... c'est une expérience purement sexuelle qui apporte à certains. Les personnes qui le pratiquent (ainsi que toutes les autres formes de libertinage) le font en dehors de leurs ressentis et ne désirent surtout pas mélanger les deux. Donc pour moi opposer libertinage et polyamour est une aberration. Par contre, faire l'amalgame entre les deux en est une.

C'est juste l'échangisme qui me semblait monogame dans l'esprit (pas forcément les autres formes de libertinage), parce que par définition, on ne peut échanger que ce qu'on possède... et aussi parce que dans l'échangisme (sauf erreur de ma part), on attache du prix à ce qu'il n'y ait pas de sentiments qui apparaissent.

#

(compte clôturé)

le samedi 24 août 2013 à 19h10

A MetaZet : pour moi l'échangisme est une volonté libre et réciproque dans le couple. D'ailleurs, lorsque l'on regarde des témoignages (ou on les lit) d'échangistes, ils indiquent que c'est très difficile de trouver un autre couple qui puisse plaire aux deux personnes. Pour que l'échangisme soit bien vécu et épanoui il est indispensable qu'il y ai une certaine symbiose entre les quatre personnes concernées. Les échangistes font aussi preuve de compersion (vouloir que l'autre trouve du bonheur même si c'est avec quelqu'un d'autre) et de liberté (ne pas accepter si ça ne nous convient pas personnellement). Pour moi, les vrais échangistes respectent obligatoirement ces deux règles et respectent leur partenaire(s). L'échangisme est une forme de libertinage => liberté...
Je te renvoie à mon écrit et le passage consacré au libertinage même si le thème est abordé d'une manière générale. J'y indique une "définition" n'étant pas de moi (citation) mais qui me semble pertinente.
C'est en tout cas MA vision de l'échangisme.

#
Profil

RobotEtourdi

le samedi 24 août 2013 à 22h03

Quelques confirmations sur l'échangisme :

Bien que les grands médias et les établissements libertins eux-mêmes confondent parfois le terme "échangisme" avec celui de "libertinage", ce premier est bien une sous-catégorie du second : c'est un échange sexuel entre au moins deux couples.

Certains libertins lui préfèrent d'autres termes, tels que "partagisme" à cause de l'idée de possessivité qui semble contenue dans "échangisme", mais ces autres termes sont peu usités et échouent souvent à exclure cette fausse notion. L'impression de possessivité provient d'une limite de la langue française, mais ne représente pas la conception de la très grande majorité des couples échangistes.

Compersion et liberté sont effectivement deux piliers du libertinage en général.

Je connais un très grand nombre de couples échangistes, dont seulement un ou deux qui se qualifient de polyamoureux. Pas plus qu'ailleurs. Beaucoup de couples sont rassurés à l'idée de "partager du sexe, pas des sentiments". Néanmoins, je dirais qu'il y a dans le monde libertins une ouverture d'esprit qui rend le polyamour plus accepté et compris que dans certains autres milieux plus conservateurs.

#

(compte clôturé)

le samedi 24 août 2013 à 23h37

Merci RobotEtourdi pour ce complément d'informations. J'évoquerai encore ma bibliothèque dans laquelle figure un ouvrage très bien fait pour quiconque désire comprendre le libertinage. C'est simple, complet, concret et vite lu.

"Osez le libertinage" de Pierre Des ESSEINTES aux éditions la Musardine.

#
Profil

Anarchamory

le samedi 24 août 2013 à 23h38

Gcd68 et RobotEtourdi, merci d'avoir contribué à mon édification et à l'élimination de certaines idées reçues chez moi (+) :-D Je me coucherai moins bête ce soir !

Répondre

Chercher dans cette discussion

Autres discussions sur ce thème :


Espace membre

» Options de connexion