Polyamour.info



Les messages appartiennent à leurs auteurs. Nous n'en sommes pas responsables.

Merci de consulter notre charte de discussion pour connaître les règles qui régissent les conversations sur ce site.

Réactions à l'événement

Week-end à la grange

#
Profil

bouquetfleuri

le jeudi 15 août 2013 à 10h40

En même temps, il n'y a pas besoin d'être dans un groupe pour être médiocre.

Len, pour quelqu'un qui ne se mêle à aucun groupe, je trouve que tu viens souvent t'immiscer dans le groupe des contributeurs, ainsi que dans le grand groupe des méprisants.

#
Profil

dominik

le jeudi 15 août 2013 à 10h51

bouquetfleuri
En même temps, il n'y a pas besoin d'être dans un groupe pour être médiocre.

Len, pour quelqu'un qui ne se mêle à aucun groupe, je trouve que tu viens souvent t'immiscer dans le groupe des contributeurs, ainsi que dans le grand groupe des méprisants.

complètement ok avec bouquet fleuri

ça fait un moment que je te lis Len , et a chaque fois , ça me fait comme une impression bizarre .. tu t'immisces souvent dans des fills de conversation qui n'ont initialement rien à voir avec tes commentaires perso ( qui malgré l'impression médiocre et méprisante qui s'en dégagent restent respectables et respectés ) , un peu comme si tu n'en lisais que des petits bouts de ces fills auxquels tu ne participes que par réactivité a une ou plusieurs phrases qui te touchent ( en bien ?? mais vraisemblablement souvent en moins bien dans ton cas ) , et tu y déverses ce qui ressemble bien être l'expression de tes difficultés et contradictions perso ( on en a toutes et tous) sans tenir compte du sujet initial ... contradictions et difficultés que tu sembles ne pas arriver à assumer et peut être même pas à cerner toi même , c'est du moins l'effet que ça me fait a moi ..

un truc qui serait bien , ça serait que tu ouvres un fill de discussion bien a toi , que tu y reprennes en copié collé les petites phrases sur lesquelles tu as envie de rebondir , pour y donner tes avis et points de vue .. cela serait bien plus productif pour toi et pour tous , car de lire un petit bout de Len par ci , un autre par là , sans fil conducteur , au gré de tes humeurs ... c'est agaçant, le plus souvent hors sujet , et surtout impossible a suivre ...

nombreux édits pour plus de clarté ...

Message modifié par son auteur il y a 6 ans.

#
Profil

Geraldin-e

le jeudi 15 août 2013 à 11h16

(+)

bouquetfleuri
En même temps, il n'y a pas besoin d'être dans un groupe pour être médiocre.
Len, pour quelqu'un qui ne se mêle à aucun groupe, je trouve que tu viens souvent t'immiscer dans le groupe des contributeurs, ainsi que dans le grand groupe des méprisants.

J'ajouterai que l'être humain a autant "besoin" (si on recherche une évolution positive) d'être seul qu'en groupe. L'un ne va pas sans l'autre.

#
Profil

PolyEric

le jeudi 15 août 2013 à 11h27

Il-elle est trop fort-e ce Geraldin-e
Il manque un peu de médiocrité
C'est surement qu'il n'a pas vécu assez longtemps en groupe. :-)

Message modifié par son auteur il y a 6 ans.

#
Profil

Geraldin-e

le jeudi 15 août 2013 à 11h56

Bah, disons qu'il me semble que le groupe, dans mon cas et celui des autres, n'a pas en soi augmenté la médiocrité individuelle, ce qui n'empêche pas qu'il a pu la révéler, la mettre crûment en lumière. Mais le groupe n'a pas forcément non plus amélioré vraiment les choses au niveau individuel, là ça dépend des gens en fait, du contexte, de comment fonctionne le groupe en question.
Dans mon cas, au final, après des années, je constate que ça a permis la compréhension de plein de choses que je n'aurai jamais atteintes seul, ou alors avec encore plus de temps et de difficultés.

(pas sûre d'avoir bien compris ton post Eric en fait..., trop de subtilités humoristiques pour moi :-) )

Eric_50
Il-elle est trop fort-e ce Geraldin-e
Il manque un peu de médiocrité
C'est surement qu'il n'a pas vécu assez longtemps en groupe. :-)

#
Profil

minoma

le jeudi 15 août 2013 à 12h24

Len
jaguar >>

Et bien personnellement je ne suis dans aucun groupe, et je m'en porte très bien.

Appartenir à un groupe, c'est être moins libre pour moi.

L'instinct grégaire ou effet mouton, non merci, ça tue tout, les effets de groupe mènent à n'importe quoi, à la médiocrité individuel.

Message modifié par son auteur hier à 13h.

Moi non plus je ne suis dans aucun groupe et je m'en porte aussi très bien.
En revanche, je ne vois pas en quoi appartenir à un groupe constitue une diminution de la liberté. La liberté, c'est seul ou à plusieurs que l'on en jouit, c'est avec ou sans repère, mais c'est sûrement pas avec des dogmatismes du genre "Appartenir à un groupe, c'est être moins libre", et c'est avant tout avec une certaine ouverture d'esprit, et une certaine lucidité sur soi. Sinon, on n'a que l'illusion de la liberté, malheureusement fort répandue en ces temps de marasme psychologique global.
Quel rapport y a-t-il entre l'effet mouton et l'effet de groupe? L'effet mouton se manifeste plutôt lorsqu'un individu suit bêtement un groupe, une société, sans le/la choisir. A priori, le fait de vouloir se retrouver entre gens qui partagent les mêmes valeurs n'a rien d'un effet mouton aveugle et sourd. A ce que je sache, le poly-amour n'est pas une secte essayant d'endoctriner des gens, et même au sein du "groupe", il y a mille et une façons d'interpréter, et de vivre le concept. Donc effet mouton, zéro.
Enfin, selon moi ce qui mène à la médiocrité individuelle, c'est justement ce que j'évoquais plus haut, à savoir le manque d'ouverture d'esprit, le jugement sans fondement, les apriori et autres joyeuses médiocrités de l'esprit.
Et puisque je viens tout juste de voir la contribution de bouquetfleuri, je me joins à lui pour affirmer que la médisance et le mépris font aussi partie de la formidable médiocrité individuelle qui nous entoure en ce bas monde.
A bon entendeur...

#
Profil

dominik

le jeudi 15 août 2013 à 12h40

.

Message modifié par son auteur il y a 6 ans.

#
Profil

PolyEric

le jeudi 15 août 2013 à 12h55

Geraldin-e
(pas sûre d'avoir bien compris ton post Eric en fait..., trop de subtilités humoristiques pour moi :-) )

Il me semble évident que tes points de vue sont empreints d'une véritable réflexion toute aussi approfondie que sincère, et cette profondeur de réflexion semble être non seulement le fruit de ton intelligence, mais aussi (et c'est ce que je voulais souligner) le fruit de ton immersion réelle et longue en vie de groupe. Tu disposes manifestement d'éléments que nous n'avons pas, et ça se voit à chaque fois que tu parles.

Je te prenais donc comme contre exemple de médiocrité. Tu n'es pas assez médiocre pour valider la thèse de Len selon laquelle le groupe stimulerait uniquement la médiocrité des individus. Comme un seul contre exemple suffit à démontrer qu'une thèse est fausse, je me disais que te prendre comme contre exemple suffirait comme argumentation. Cela dit, je me doute que tu n'aies pas forcément envie de tenir ce rôle, excuses moi, c'était trop tentant.

#
Profil

Geraldin-e

le jeudi 15 août 2013 à 16h20

Dis autrement, on pourrait voir le groupe conscient, la communauté avec un projet de vie, comme une sorte de puissant accélérateur de particules élémentaires, dont le but est la génération d'amour, de révoltes, d'engagements, qui a d'autant plus d'effets si les particules ont envie librement d'aller dans le même sens et développent leur inviduation.
Ce qui rejoint ce que dit très bien Mimoma ci-dessus.

Cette liberté évoquée par Mimoma n'empêche pas non plus, dans mon expérience, d'avoir un effet moutonnier à l'intérieur du groupe, mais là il est surtout dû au manque de maturité, autonomie, maîtrise, etc. des personnes impliquées. Avec une certaine organisation, et avec le respect/écoute mutuel, plus donc cette maturité, ce n'est pas du tout irrémédiable. On peut donc arriver à se dégager de l'effet moutonnier tout autant par rapport aux modèles de cette "société" qu'à l'intérieur d'un groupe de vie donné.

#
Profil

Deneb

le jeudi 15 août 2013 à 22h33

@ Len
Je reviens ici pour te livrer deux trois trucs :
L’instinct « grégaire » …ça tue tout ! Ah bon ? Et pourtant l’humanité ne serait point si l’homme n’avait vécu en groupe, individuellement et sans organisation en clan il n’aurait pas survécu.
Cette organisation en petit clan lui a permis non seulement de survivre mais surtout l’a contraint à développer l’aspect social de sa communication. Sans confrontation aux autres comment aurions-nous pu évoluer ?
Comment le langage se serait-il autant développé si chaque homme avait vécu esseulé, sans contact fréquent ?
Tu me diras ça n’a rien à voir avec la vie en communauté au sein de notre société contemporaine !
Et bien si un peu, car ces fonctionnements sont profondément ancrés en nous mais la société n’a pas développé ce type d’organisation, le mariage s’étant mis en place assez tôt et amené la famille nucléaire comme groupe institué au sein d’une société s’étant fortement développée en nombre.
Les familles sont bien des communautés de vie, avec un statut social cadré !
Pour moi, l’effet « moutonnier » n’est pas forcément lié à l’appartenance à un groupe : pour preuve le comportement des masses d’individus dans notre société actuelle, qui vivent plus que jamais de manière individualiste, voire isolée, ce qui ne les empêche aucunement de suivre parfois des idées ou courants par pur mimétisme, sans avoir éprouvé ou analysé forcément leurs choix...
Je vais te dire même que je pense qu’un certain isolement de l’individu peut le rendre plus faible, de par son manque de partage d’idées, de valorisation individuelle qui passe par l’échange avec l’autre L’ isolement de certaines personnes au sein même des villes les mène souvent à la peur de l’autre, celui qu'on croise mais qu’on ne connaît pas, souvent sans réel fondement.
Je pense qu’un individu qui vit ou collabore avec d’autres dans divers domaines, peut au contraire devenir plus résistant aux pressions de la société, le groupe représentant un support de réflexions variées de par la différence de chacun, il opère déjà une synergie ou la solidarité rend plus fort que l’isolement, et je pense que cela agit également sur le psychisme de l’individu qui peut aussi se situer lui-même par rapport aux autres, et se « reconnaître » de fait.
Je ne reprendrai pas ce qui a été dit plus haut sur la « liberté » individuelle au sein du groupe, juste ajouter que ta liberté individuelle ne se révèle pas parce que tu vis seul ou en groupe, elle est simplement ce que tu impulseras toi-même, comme volonté, tout au long de ta vie dans ton positionnement face aux autres.

#
Profil

Geraldin-e

le jeudi 15 août 2013 à 22h41

Je plussoie Deneb complètement.:-D (+) (+) (+)

Deneb
? Et pourtant l’humanité ne serait point si l’homme n’avait vécu en groupe, individuellement et sans organisation en clan il n’aurait pas survécu.
(....) etc (...)

Message modifié par son auteur il y a 6 ans.

#
Profil

coquelicot

le vendredi 16 août 2013 à 11h05

dominik
complètement ok avec bouquet fleuri
.. c..

un truc qui serait bien , ça serait que tu ouvres un fill de discussion bien a toi ,
.


On pourrait ainsi creer un fil de "len"!!!!!!

#
Profil

bouquetfleuri

le vendredi 16 août 2013 à 16h52

Une très charmante poly-amoureuse absente , malheureusement pour elle et pour nous, lors du week-end aimerait bien disposer d'une sorte de trombinoscope des gentils lutins présents ce jour-là.

Par principe, je ne diffuse pas au-delà de ce qui a été convenu entre nous ce jour-là et je ne dérogerai pas à ce principe.

Mais pour satisfaire son envie de mieux nous connaître et surtout reconnaître, parce qu'elle en connaît un certain nombre tout de même, j'ai proposé de faire un montage de photos, noms, et adresses mèl de tous ceux qui le veulent bien.

Donc, tous les membres présents ces jours-là qui veulent bien confier leur jolie trombine au regard ébloui de gg0125 sont priés de me le dire directement par mèl (celui par lequel je vous ai adressé le trombinoscope).

Merci pour elle

#
Profil

Pinklady

le vendredi 16 août 2013 à 17h44

J'ai deja certains minois d'entre vous suite au pique nique de 2012 chez Bouquetfleuri .Le dernier pique nique n'a pas encore donne lieu à un trombinoscope. Bref j'expliquais ds le fil du pique nique que je ne suis pas physionomiste et que ce genre d'outil m'est tres tres utile .Pourtant je m'applique surtout dans nos rencontres, malheureusement je crains qu'il ne s'agisse pas, comme je le croyais, d'un manque d'interet pour certains êtres de la race humaine mais bien d'une réelle inaptitude à la reconnaissance de mes congeneres dont je ne connais pas la cause. Si je pouvais beneficier du trombi du week end d'Eric meme si je n'y suis pas ce serait chouette .. j'ai donné ma photo à Bouquet fleuri et autorise la diff de mon mail perso au sein du groupe en contre partie bien sur. Au vu des pseudos des presents cites sur la page evenement je connais la moitie d'entre vous.
Merci à vous...merci Bouquet fleuri :)

#
Profil

coquelicot

le dimanche 18 août 2013 à 12h13

Et si on faisait un annuaire des membres avec photo pour ceux qui le desirent??

J ai une memoire de poisson rouge et je ne me souvient pas de tous les prenoms et ou pseudos de tous ceux que j ai cotoyé!!!

Peut etre pas par le biais du site , peut etre une sorte de blog ou on pourrait afficher photos et situation geographique; resumé des evenements ............

Pour ca il faudrait un volontaire assez doué en informatique et qui aurait du temps !!

Une idee a creuser!!

#
Profil

coquelicot

le dimanche 18 août 2013 à 12h20

Geraldin-e
Je plussoie Deneb complètement.:-D (+) (+) (+)

Message modifié par son auteur il y a 3 jours.

a mon humble avis Croc magnon vivait en groupe plus ou moins organisé, il etait poly non assumé mais c est normal : il n avait pas internet pas le telephone pas de psy et donc ne devait compter que sur lui meme et sa psychologie de base pour gerer sa meute , ses femelles et ses emmerdes.

Si il avait eu quelques poly cafés ou poly semaines il aurait pu developper ca et on en serait pas la a se poser des questions existentielles a savoir si on est normaux ou pas ; si on doit le dire ou pas.....

On ne serait en fait qu une immense communauté d hommes et de femmes libres de vivre tout simplement sans se poser de questions;
Et sans doute alors qu on s ennuirait a mourir!!!!!!!!
La masturbation de cerveau est apres tout un passe temps qui nous occupe bien des soirees!

#
Profil

ScottBuckley

le mardi 20 août 2013 à 10h37

Un Très Grand MERCI à Eric et à Coquelicot pour leur hospitalité si agréable durant ces quelques jours si lumineux à la Grange !
.... Et à vous toutes & tous d'avoir participé à ces si beaux moments de partages !

Et j'ai été aussi ravi, notamment, de découvrir Eric dans un autre environnement, en dehors d'un café poly, en plein air, + de faire de joyeuses courses (de caddies !) chocolatées avec lui, de le voir heureux de nous voir toutes heureux/ses (quelle énergie & compersion 3 étoiles !), + les chansons dans la voiture et lors de notre cabaret poëtico-érotique :
les polyssons de la chanson sont né-es ;) !

De modestes regrets ?
Oui, mais très peu : c'était trop court ce week-end là (même en arrivant quelques jours avant pour plancher dans le jardin), et parfois des conversations débutaient par "c'est quoi ton pseudo?" (quand on s'est un peu découvert et contacté via un écran d'ordi et un site web, difficile apparemment d'en décrocher tout de suite, dans la vraie vie, de ce lien d'origine, mais à force on y arrive).

Et l'expression " ton amoureuse/ton amoureux ", trop entendue par ailleurs le reste de l'année, qui pour moi n'a pas toujours vraiment sa place dans nos conversations entre polys ( ce n'est que mon humble avis ) en tout cas je préfère qu'on s'appelle par nos prénoms (ou pseudos) que par des titres temporaires de possession de l'autre (qui me rappellent trop le monde possessif de pas mal de monos).

Oui je sais je chipote, mais les mots utilisés ont beaucoup d'importance à mes yeux (on pense d'abord avec son langage, plus ou moins formaté par la société), et un nouveaucabulaire est donc amené à (re)naître sous nos lèvres et de nos langues, pour nous permettre de nous exprimer plus fraîchement !

--> Un truc que j'ai adoré du coup à la Grange (ça fait un bien fou !) : pouvoir parler à un homme ou une femme sans que sa/son partenaire ne se sente obligé-e de s'asseoir à ses côtés à table Ou de rappliquer aussitôt pour s'assurer que " Tout va bien chéri-e ? Le monsieur t'embête pas ? " (en entourant sa taille de ses bras pour bien rappeler qui appartient à qui, façon who has who, des scènes trop vues lors de crémaillères & autres fêtes).

Mais on s'est bel et bien rencontré dans la vraie vie,
... et les énergies et créativités étaient telles que cela donne déjà des élans et des envies de se revoir plus souvent, au niveau local ou régional (dans le sud-est notamment, mais pas que là :-D ) , en attendant d'autres rencontres, festivités & cafés dans les 11 prochains mois,
... puis une nouvelle édition de la Grange en été 2014 .... qui pourrait être encore mieux, qui sait ?

Au plaisir de vous revoir ou de vous rencontrer (+)

Message modifié par son auteur il y a 6 ans.

#
Profil

Anarchamory

le mardi 20 août 2013 à 11h16

Au sujet des "ton amoureuse/ton amoureux", je crois que j'ai dû employer une expression similaire à certains moments. Néanmoins, nulle idée de possession dans mes propos. C'est le même usage que lorsque je dis "ta sœur/ton frère" même si tu as plusieurs sœurs/frères et qu'évidemment aucun(e) n'est ta propriété...

Quant au fait de demander les pseudos, je trouve, pour ma part, toujours agréable de pouvoir se faire une représentation unifiée des gens rencontrés : pseudo+prénom (voire patronyme)+visage. Il n'y a pas d'une part des interventions sur le forum qui ne seraient pas vraiment nous et un être humain concret qui serait vraiment nous. A chaque fois, c'est vraiment nous, mais sous un aspect différent.

GreenPixie
--> Un truc que j'ai adoré du coup à la Grange (ça fait un bien fou !) : pouvoir parler à un homme ou une femme sans que sa/son partenaire ne se sente obligé-e de s'asseoir à ses côtés à table Ou de rappliquer aussitôt pour s'assurer que " Tout va bien chéri-e ? Le monsieur t'embête pas ? " (en entourant sa taille de ses bras pour bien rappeler qui appartient à qui, façon who has who, des scènes trop vues lors de crémaillères & autres fêtes).

(+)

#
Profil

bouquetfleuri

le mardi 20 août 2013 à 16h23

GreenPixie
"ton amoureuse/ton amoureux" n'a pas toujours vraiment sa place dans nos conversations entre polys

Je pense exactement l'inverse, parce qu'à l'usage des pronoms trop souvent possessifs ailleurs, on se rend bien et vite compte que mon amoureuse peut aussi être la sienne ou que son amoureux est parfois l'amoureux de plusieurs.
Mais sous la douceur du langage, parce que c'est un vocable essentiellement affectueux, figure en filigrane cette idée qu'un poly-amoureux ou une poly-amoureuse n'est pas forcément à la disposition de tous les poly-amoureux.
Et cela me va bien, de dire ainsi qu'annihiler le sens de la propriété ne conduit pas forcément au libre-service.
La liberté d'une relation amoureuse est toujours partagée.

Message modifié par son auteur il y a 6 ans.

#
Profil

ScottBuckley

le mardi 20 août 2013 à 22h01

@ MetaZet :
En ce qui concerne les pseudos, j'entends ce que tu dis, mais je préfère d'abord découvrir la personne lentement, "à l'aveugle", avant de, plus tard, éventuellement, lui demander son n° ou son pseudo pour rester en contact, au moment de quitter un café.
Mais chacun-e fait comme elle & il le sent.

Et puis je disais cela aussi parce qu'il y a des rencontres polys (publiques) où viennent des personnes qui ne sont pas inscrites sur le forum, ou qui n'y sont pas du tout actives. Et j'aime ça, rester ouvert à des personnes bien moins connectées (voire pas du tout) à internet.

C'est d'ailleurs pour elles et eux que je garde en tête l'idée de publier de temps en temps une poly newsletter.
C'est long à mettre en place seul, mais ça viendra, et votre aide reste la bienvenue !

@ Bouquetfleuri et MetaZet :
C'est surtout à titre personnel que je vous réponds : en ce qui me concerne, dans mes relations affectives plurielles, je n'aime pas trop que l'on dise de moi ou d'une amie que je fréquente "tiens voilà ton amoureux/se". je n'aime ni le pronom possessif, et encore moins le mot "amoureux/se", ou la question "vous êtes ensemble ?", qui (dé)finit et enferme la relation dans quelque chose de précipité, alors que la relation en cours est parfois fragile.

Ce que j'aime & apprécie énormément, justement dans le mot anglais d'origine, dans le polyamory, c'est sa définition très large et éthique, honnête, avec réciprocité, qui inclut plein de relations très différentes, intimes, sensuelles, tendres, légères, ludiques, y compris entre femmes ou entre hommes, avec ou sans baisers/embrassades, avec ou sans relations sexuelles, avec ou sans "amour" ...

On peut ainsi embrasser une personne sur les lèvres, pour partager de la tendresse, de la chaleur, sans que ce soit pour autant déjà "de l'amour".

Donc parlez de qui vous voulez dans les termes que vous voulez, mais en ce qui me concerne, sachez que je ne me reconnaîtrai pas dans des mots trop définis et trop connotés.
De jolis prénoms ou charmants surnoms me suffisent largement :-) .

Mes relations affectives sont avant tout des relations tendres, attentionées, des amitiés intenses... qui peuvent parfois évoluer vers de l'amour, mais c'est aux personnes directement concernées de le sentir, et peut-être de le dire, mais pas aux personnes extérieures.

Vos sous-titres peuvent parfois blesser (même si l'intention pouvait être bonne), ne l'oubliez jamais.

Et même si j'ai peut-être l'air de chipoter, ce que je viens de dire est très important à mes yeux , pour moi et mes relations affectives, actuelles et futures.

Merci de votre attention.

Message modifié par son auteur il y a 6 ans.

Répondre

Voir l'événement

Chercher dans cette discussion

Autres discussions sur ce thème :


Espace membre

» Options de connexion