Polyamour.info



Les messages appartiennent à leurs auteurs. Nous n'en sommes pas responsables.

Merci de consulter notre charte de discussion pour connaître les règles qui régissent les conversations sur ce site.

Signes d'engagement

#
Profil

bouquetfleuri

le jeudi 22 mai 2014 à 14h37

Je crois que tous les poncifs et les attributs des uns et des autres sont construits par la société, et que hommes et femmes y sont aliénés. Ainsi on a en magasin les hommes qui ne pensent qu'à ça et les femmes qui n'ont besoin que de tendresse.

La réalité est heureusement plus subtile que cela et s'articule autour d'un équilibre que chacun, femme ou homme, passe son temps à chercher pour peu qu'il en ait l'envie, le temps, la disponibilité ou le besoin.
Ainsi, en examinant son être et en questionnant son désir, on en arrive à se désaliéner de ces formats aspirateurs et à choisir la voie de son épanouissement. Il en va de même pour les schémas amoureux ou la participation à l'organisation sociale.

Il en va ainsi également pour l'exemple poly-amoureux que l'on construit.
C'est une des raisons pour lesquelles chaque façon de vivre son polyamour légitime les autres, à condition pour reprendre les mots de LuLutine qu'il y ait honnêteté et cohérence.
Je crois comme elle que là naissent tous les signes de l'engagement.

#
Profil

bodhicitta

le jeudi 22 mai 2014 à 14h59

ouiiiiii (+) (+) (+)

bouquetfleuri
La réalité est heureusement plus subtile que cela et s'articule autour d'un équilibre que chacun, femme ou homme, passe son temps à chercher pour peu qu'il en ait l'envie, le temps, la disponibilité ou le besoin.

je rajouterai que cette équilibre, ce besoin, il est mouvant, il faut savoir étre attentif à l'évolution possible de ces besoins

Message modifié par son auteur il y a 8 ans.

#

(compte clôturé)

le jeudi 22 mai 2014 à 16h13

mouvant et non commun à toutes les relations, et à chacune son évolution, constitutive de l'évolution globale

#
Profil

bouquetfleuri

le jeudi 22 mai 2014 à 17h07

gcd68
mouvant et non commun à toutes les relations, et à chacune son évolution, constitutive de l'évolution globale

oui, bien d'accord.

Pour aller plus loin, je crois vraiment qu'en bons mammifères que nous sommes, et avec le peu de contrôle que nous avons sur nos vies, nous passons tous par presque exactement les mêmes phases, les mêmes transformations, les mêmes douleurs, les mêmes plaisirs, mais pas aux mêmes âges, pas aux mêmes moments, pas dans les mêmes conditions, pas dans les mêmes représentations et grosso modo, c'est ce qui nous permet de nous reconnaître comme des humains

Je sais, c'est effrayant (d'autant que ce n'est pas tout à fait exact)

Message modifié par son auteur il y a 8 ans.

#
Profil

LuLutine

le vendredi 23 mai 2014 à 00h24

bouquetfleuri
Je crois que tous les poncifs et les attributs des uns et des autres sont construits par la société, et que hommes et femmes y sont aliénés. Ainsi on a en magasin les hommes qui ne pensent qu'à ça et les femmes qui n'ont besoin que de tendresse.

La réalité est heureusement plus subtile que cela [...]

Je n'aurais pas dit mieux... (+)

#
Profil

bouquetfleuri

le vendredi 23 mai 2014 à 09h40

Mais que se passe-t-il ici ?
gcd68 et moi tombons d'accord sur certains points et LuLutine comprend ce que j'écris...

J'espère que je ne vais pas me réveiller et que je suis bien sur polyamour.info
HAHAHA

#

(compte clôturé)

le vendredi 23 mai 2014 à 10h18

Nos courbes d'évolution, mon cher Bouquetfleuri, tente à se recouper, à se comprendre l'une l'autre... T'avais de l'avance sur moi.

#

(compte clôturé)

le jeudi 29 mai 2014 à 17h59

bodhicitta8
je pense qu'au contraire une personne indépendante offre un engagement "plus fort" plus "certain", enfin pour moi son engagement à plus de valeur car ill est pris en totale indépendance.

Ok


bodhicitta8
Bon dans mon cas il me dit "je t'aime" et je le sens (non rien d'obscène) mais il m'a aussi dit qu'il n'allait pas faire sa vie avec moi, (il va partir à l'autre coté du monde sortir de la société pour trouver une vie ou la survie n'est plus que le seul tracas et la nature comme amie)

Je pense bien qu'il ne va pas faire sa vie avec moi non plus.

bodhicitta8
Mais je n'ai pas l'impression qu'on n'a pas d'engagement. On s'est engagé à rester nous méme, à étre franc, et à s'aimer, laisser vivre cet amour autant qu'on peut, s’apporter des souvenirs, du soutien et tendresse. (je rajoute avat qu'il parte)

Les instants ensemble sont rares, les souvenirs sont par conséquent peu nombreux. Je n'ai pas l'impression qu'on s'apporte encore du soutien ou de la tendresse. On communique peu.

bodhicitta8
C'est étrange car c'est avec lui que je me sens le plus engagée, pourtant il n'est pas question de vivre ensemble, enfants etc...

Il s'est "engagé" tout seul auprés de moi (moi j'ai rien demandé) à m'aimer, rester dans son coeur tout le temps, méme en Alaska que je serai tjs là auprés de lui à travers ses pensées... comme l'est son pére (mort y a 5ans). Donc oui je resterai prés de lui (dans son coeur) et il aura tjs des pensées amoureuse pour moi

Avoir toujours des pensées pour l'autre... Je pense qu'il restera dans mon cœur aussi, mais je n'en sais strictement rien quant à lui vis-à-vis de moi.

gcd688
Ils n'attendent rien de moi (en terme de vie commune par exemple...) et ne dépendent pas de moi.

Il n'attend rien de moi et ne dépend pas de moi. Le lien a du mal à être entretenu. J'ai du mal à en trouver les raisons ou peut-être que je n'ai pas trouvé la façon de l'entretenir.

bodhicitta8
Oui je pense que la sexualité n'est pas un signe d'attachement, ça peut l'étre mais il me semble évidant que ça peut tout aussi bien ne pas etre un signe d'attachement, d'engagement.

ok

bouquetfleuri
Il en va ainsi également pour l'exemple poly-amoureux que l'on construit.
C'est une des raisons pour lesquelles chaque façon de vivre son polyamour légitime les autres, à condition pour reprendre les mots de LuLutine qu'il y ait honnêteté et cohérence.
Je crois comme elle que là naissent tous les signes de l'engagement.

Cohérence... Est-ce que vous (toi ou Lulutine) pourriez-en dire plus sur le sujet ?

bodhicitta8
je rajouterai que cet équilibre, ce besoin, il est mouvant, il faut savoir étre attentif à l'évolution possible de ces besoins

Je ne sais pas si on est attentif à cette évolution. Je suis un peu perdue. Je ne sais pas ce qu'il conviendrait de faire. J'ai tendance à penser que ce n'est pas de l'ourserie mais qu'il ne souhaite pas communiquer avec moi.

Message modifié par son auteur il y a 8 ans.

#

(compte clôturé)

le jeudi 29 mai 2014 à 18h20

Ladyk
Il n'attend rien de moi et ne dépend pas de moi. Le lien a du mal à être entretenu. J'ai du mal à en trouver les raisons ou peut-être que je n'ai pas trouvé la façon de l'entretenir

Je t'invite à lire le fil de discussion "amour et responsabilité" (pas le début) et tu comprendras que tu n'es pas la seule. Trouver le bon "dosage" dans la communication c'est souvent comprendre que les deux ont des besoins différents et qu'en fait on agit en fonction de ses besoins propres et non en fonction de ceux de l'autre. Moi, avec l'un de mes affectifs (en fait avec tous) j'ai besoin d'un message par semaine, au minimum, je dirais. Lui, un message par mois, ça suffit. Et quand je lui dit que ça fait X mois que l'on ne s'est pas vu, il n'en revient pas. Il est célibataire mais a une vie bien occupée et il n'a pas du tout la même notion que moi du temps qui passe. Chez moi, cela créé un doute, voir un manque, chez lui rien de tout cela.

#

(compte clôturé)

le jeudi 29 mai 2014 à 18h25

gcd68
Je t'invite à lire le fil de discussion "amour et responsabilité" (pas le début) et tu comprendras que tu n'es pas la seule.

D'accord. Merci.

gcd68
Trouver le bon "dosage" dans la communication c'est souvent comprendre que les deux ont des besoins différents et qu'en fait on agit en fonction de ses besoins propres et non en fonction de ceux de l'autre. Moi, avec l'un de mes affectifs (en fait avec tous) j'ai besoin d'un message par semaine, au minimum, je dirais. Lui, un message par mois, ça suffit. Et quand je lui dit que ça fait X mois que l'on ne s'est pas vu, il n'en revient pas. Il est célibataire mais a une vie bien occupée et il n'a pas du tout la même notion que moi du temps qui passe. Chez moi, cela créé un doute, voir un manque, chez lui rien de tout cela.

J'aurais du mal à me permettre de lui dire que ça fait X mois que l'on ne s'est pas vu.

#
Profil

LuLutine

le jeudi 29 mai 2014 à 18h26

gcd68
Chez moi, cela créé un doute, voir un manque, chez lui rien de tout cela.

Oui, c'est bien d'arriver à se mettre à la place de l'autre pour comprendre ça.
Après, il arrive qu'on le comprenne intellectuellement et que viscéralement, ça "ne passe pas".
Ca me semble humain.

#

(compte clôturé)

le jeudi 29 mai 2014 à 18h41

Lulutine
Après, il arrive qu'on le comprenne intellectuellement et que viscéralement, ça "ne passe pas".
Ca me semble humain.

Oui, je suis dans ce cas. C'est bien de savoir que je suis humaine :-D (+)

Je viens de téléphoner : messagerie... argh !!! J'ai des envies de meurtres, c'est normal docteur !!!

#

(compte clôturé)

le jeudi 29 mai 2014 à 18h50

Ladyk
J'aurais du mal à me permettre de lui dire que ça fait X mois que l'on ne s'est pas vu.

Parfois, dire les choses, même si elle paraisse "incorrectes", ça aide à faire avancer les choses. Moi j'avais déjà abordé le sujet avec lui.
Je me fais peut être des idées, mais je sais qu'à ses yeux ce n'est "correct" de m'aimer, alors c'est pas facile non plus pour lui. Quelqu'un à qui tu dis "je t'aime" et qui t'embrasse sur les lèvres en te répondant rien. Et quand tu demandes "et toi ?" (c'est très con, le baiser était une réponse, mais bon qui a dit que j'étais pas coconne par moment) et là il fait un sourire et je lui demande "ca va ?" en lui caressant la joue gentiment et enfin il répond "rien d'insurmontable". Bon, à savoir aussi que le polyamour, il ne peut même pas le concevoir et il s'est éloigné un peu, je lui ai même offert sur un plateau la possibilité de m'éliminer de sa vie, sauf que non, il s'accroche, à la même branche que moi en fait : celle qui représente ce lien à nos yeux. C'est très con, c'est ainsi. Je lui en veut parfois, mais je l'aime tellement. Je ne voudrais surtout pas qu'il change, alors je le garde, ainsi.

Message modifié par son auteur il y a 8 ans.

#
Profil

LuLutine

le jeudi 29 mai 2014 à 19h39

gcd68
Parfois, dire les choses, même si elle paraisse "incorrectes", ça aide à faire avancer les choses.

Tu peux pas savoir comment cette phrase colle à 200% avec quelque chose que je viens juste de vivre (mais genre y a une heure et demie, quoi !).

Parfois on ne veut pas embêter l'autre, on "prend sur soi", on "ne se permet pas"....mais qu'est-ce qu'une relation de confiance si on ne peut pas se dire ce qu'on pense, ce qu'on ressent ?

Dire "ça fait X mois qu'on ne s'est pas vus", ce n'est pas un reproche (en tout cas, je pense que ça ne doit pas être dit dans cet état d'esprit, l'autre n'a pas de comptes à nous rendre, du moins pas dans ce sens-là - et on en revient à la notion de responsabilité dans les relations, notion pas toujours si simple ou évidente, les discussions à ce sujet le montrent).
Dire "ça fait X mois qu'on ne s'est pas vus", c'est juste factuel.

L'autre peut te répondre : "Oui c'est vrai, et d'ailleurs ça n'a pas été possible, mais tu me manques et j'aimerais qu'on puisse se voir plus souvent".
A l'opposé, il peut te répondre "Bah ouais, et alors ?".

Dans tous les cas, tu es fixée pour savoir si c'est un souci pour lui (ou si tu n'es pas fixée, tu peux lui demander directement si ça lui pose un problème ou non).

Dire les choses, même si on a peur de "gêner". De dire des choses déplacées. Et pourquoi ? Parce que ce ne serait pas correct, pas convenable, parce qu'on ne veut pas avoir l'air de demander ?
Parler de son ressenti n'est pas demander, ni reprocher, ni quoi que ce soit du genre.
C'est vrai que c'est pas toujours le moment, mais parfois on en a besoin pour faire avancer les choses. Je crois qu'il ne faut pas rester trop longtemps avec certaines choses en soi...

Moi, je suis très contente d'avoir dit. Même si ça remue beaucoup, beaucoup d'autres choses...pour moi c'est la preuve que j'avance.

#

(compte clôturé)

le jeudi 29 mai 2014 à 19h51

J'aimerais partager cet enthousiasme.

En fait, je sais que le plus gêné c'est lui, et que c'est ce qui me retient car je n'aime le mettre dans cet état d'esprit. Je sais que par convenance, il ne dira jamais certaines choses et surtout pas que je lui ai manqué, même si c'est vrai. Par contre, il indique qu'il est "désolé", est-ce que ça veut dire "je ne peux pas extérieurement faire mieux". Peut être qu'en fin de compte il aimerait plus, qu'il le vit intérieurement d'une belle manière, mais que le "rien d'insurmontable" est certainement souvent lourd à porter : fichue morale, fichue religion, s'il pouvait se libérer de ce carcan !

#
Profil

LuLutine

le jeudi 29 mai 2014 à 19h53

gcd68
Par contre, il indique qu'il est "désolé", est-ce que ça veut dire "je ne peux pas extérieurement faire mieux".

Peut-être....
Difficile d'en dire plus sans le connaître.

#

(compte clôturé)

le jeudi 29 mai 2014 à 19h54

ben ouais, déjà pas facile pour moi en le connaissant :-/

#
Profil

bodhicitta

le jeudi 29 mai 2014 à 20h10

LuLutine
gcd68
Parfois, dire les choses, même si elle paraisse "incorrectes", ça aide à faire avancer les choses.

Tu peux pas savoir comment cette phrase colle à 200% avec quelque chose que je viens juste de vivre (mais genre y a une heure et demie, quoi !).

Parfois on ne veut pas embêter l'autre, on "prend sur soi", on "ne se permet pas"....mais qu'est-ce qu'une relation de confiance si on ne peut pas se dire ce qu'on pense, ce qu'on ressent ?

hooo les filles je suis contente de lire ça!! :-D (+) :-D
Oui est ça me rassure, c'est aussi ma "théorie", ma façon d'étre, de faire, et je tenais téte à ceux qui me disaient d'étre moins impulsive (parcque ça va avec) mais je leurs répondais que "non je ne voulais pas me retenir de dire ce que j'ai sur le coeur "!!

LuLutine
Dire les choses, même si on a peur de "gêner". De dire des choses déplacées. Et pourquoi ? Parce que ce ne serait pas correct, pas convenable, parce qu'on ne veut pas avoir l'air de demander ?
Parler de son ressenti n'est pas demander, ni reprocher, ni quoi que ce soit du genre.
C'est vrai que c'est pas toujours le moment, mais parfois on en a besoin pour faire avancer les choses. Je crois qu'il ne faut pas rester trop longtemps avec certaines choses en soi...

<3 oui je te méga giga plussoie <3

Message modifié par son auteur il y a 8 ans.

Répondre

Chercher dans cette discussion

Autres discussions sur ce thème :


Espace membre

» Options de connexion