Polyamour.info



Les messages appartiennent à leurs auteurs. Nous n'en sommes pas responsables.

Merci de consulter notre charte de discussion pour connaître les règles qui régissent les conversations sur ce site.

Transition couple libre => polyamour et jalousie

Monogamie
#
Profil

wziou

le mercredi 28 novembre 2012 à 16h21

Bonjour,

Je suis nouvelle sur le site et j'aimerais que vous m'aidiez a y voir plus clair, meme si ma/mes interrogations peuvent paraitre betes...

Voila, j'étais en couple libre (liberté sexuelle seulement) depuis une dizaine de mois avec quelqu'un (on va l'appeler G). Les quelques limites posées par cette relation étaient : pas de liaison suivie, pas sous les yeux de l'autre, et bien sur pas de sentiments amoureux ailleurs.

Nous sommes tout les deux des militants d'extreme gauche (anarchistes, je sais ca fait peur mais y a pas de raison), je le précise parce qu'au niveau amoureux, les normes de ces "milieux" la sont pas vraiment les meme que dans la société en general, les couples libres sexuellements sont pas rares, l'idée du sexe disocié de l'amour est plutot banalisée, et y a meme quelques polyamoureux dans le tas meme si ils sont pas nombreux.

Cet été, j'ai rencontré en vacances un autre homme, N, qui est un ami d'amis et qui vit dans la meme ville. Etant en couple libre et lui celibataire, on en a profité, simplement quand il est revenu de vacances trois semaine après moi, on a pas su s'arreter et ca a dérivé tres vite vers des sentiments amoureux.

Je l'ai dit a G, qui a pris ca calmement en apparence, après quelques autres "dérapages" j'ai décidé de quitter G pour pas lui faire plus de mal encore. Je suis très amoureuse de lui, si il est besoin de preciser.

G m'as dit que c'était pas parce qu'on était plus en couple qu'on devait arreter de se voir. J'ai donc commencé a mener deux relations en simultané, ce qui était le cas depuis septembre, simplement les deux ont commencé a le vivre mal.

N pensait que ca pouvait marcher mais avait de plus en plus de doute, et donc essayait de refrener ce qu'il pouvait ressentir, une facon pour lui de réussir a "supporter" la situation.

G m'as dit commencer a s'habituer au moins intellectuellement et peut etre sentimentalement, simplement la semaine derniere il a totalement changé de discours, m'as dit que ca l'angoissait, qu'il n'arrivait plus a gerer, qu'il voulait que je choisisse.

La situation a duré quelques jours et hier soir, il m'as redit qu'il ne voulait plus etre avec moi si ce n'était pas exclusif, qu'il avait cru le pouvoir mais n'y arrivait pas.

Je vis chez lui meme si j'ai mon appartement.J'ai pas réussi a bouger avant, meme si la je demenage mes affaires. Je lui ai dit que je ne savais pas quoi faire, que je ne pensais pas arriver a choisir, que si je n'y arrivai pas alors j'arreterai tout avec tout le monde. Pour le moment je lui ai dit que je voulais arreter tout pendant 2-3 semaines histoire que ca se décante.

Je lui ai demandé si il pensait que dans de meilleures conditions (moi vivant dans mon appart, un peu de temps ayant passé..) il voudrait bien reessayer.
Il ne veut pas.

C'est très bete, mais je ne comprend pas pourquoi...
Le sexe avec quelqu"un d'autre, ce n'est pas une idée qui le gène, je crois, meme si j'ai eu que très peu d'experiences, ponctuelles, pendant qu'on était ensemble.
Il ne s'imagine pas faire sa vie avec moi et moi non plus, on est assez realiste de ce coté la (on est encore jeunes): Il n'est pas vraiment dans le mythe du grand amour unique et eternel avec moi.
J'ai une amie "privilégiée" de qui je suis très proche, c'est vraiment un lien fort, et ce lien ne l'a jamais gené. En meme temps c'est une très bonne amie a lui aussi.
J'ai essayé, vraiment, de le rassurer le plus possible, de lui proposer de faire des choses ensemble, ect...

Je ne comprend pas d'ou vient un blocage pareil. Je comprend pas pourquoi ca lui fait mal a ce point. Je sais pas ce que je vais faire, j'aimerais le convaincre, je ne pense pas que ca marche. Je tiens énormément a lui...

#
Profil

wziou

le mercredi 28 novembre 2012 à 16h33

Ce qui complique encore, c'est qu'il y a un fort risque qu'il parte de la region bientot.
IL cherche du boulot et y en a pas vraiment dans sa branche la ou on est.

Je ne me vois pas vraiment tout abandonner pour le suivre, si je choisis de continuer avec lui et d'arreter avec N. Et j'ai reellement pas envie de plus voir N...

Je ne me vois pas continuer avec N seulement tant que G est encore dans la meme ville. J'y arriverai pas.

C'est l'impasse... et j'aimerais comprendre pourquoi ca n'as pas marché, meme si je doute avoir une chance de reessayer...

#
Profil

Siestacorta

le mercredi 28 novembre 2012 à 18h07

wziou
Ce qui complique encore, c'est qu'il y a un fort risque qu'il parte de la region bientot.
IL cherche du boulot et y en a pas vraiment dans sa branche la ou on est.

Ca fait sans doute un contexte où il se sent moins stable :
- dans sa tête, parce que chercher du boulot est flippant. Hors une confiance en soi solide ou fragilisée est un facteur important pour le polyamour.
- parce que s'il sait que tu ne suivras pas, ça fait une raison de plus de ne pas se projeter avec toi, une raison de moins de faire un effort qu'est pas toujours simple.

#

(compte clôturé)

le mercredi 28 novembre 2012 à 23h45

Si ca peut aider un peu, je me suis souvenu de ces deux textes qui traitent aussi partiellement de la difficulte a joindre ideaux politico-relationels, avec des habitudes de penser et de ressentir ses relations.

gendertrouble.org/article31.html?lang=fr
gendertrouble.org/article55.html?lang=fr

--

Apres, je connais quelques couples qui trainaient dans des milieux anarchoides, qui ont assez vite glisses vers un mode de pensee bien reactionnaire des familles, aussi. J'en ai meme un particulier en tete, qui discutait avec un CRS qui semblait revolutionnaire, en comparaison.

Message modifié par son auteur il y a 7 ans.

#
Profil

Siestacorta

le jeudi 29 novembre 2012 à 00h05

Ouais !
(coucou Benjamin !!!)
Et dans le genre anar, ya ça aussi
tresors.oublies.pagesperso-orange.fr/EnDehors/Arma...

#
Profil

Siestacorta

le jeudi 29 novembre 2012 à 00h17

Ya ça aussi
www.editions-zones.fr/spip.php?page=lyberplayer&id...

(j'adowre cet éditeur, qui publie les textes (gauchistes) en ligne gratos ET en livre...)

#
Profil

wziou

le jeudi 29 novembre 2012 à 22h10

Merci pour les textes... J'ai beaucoup apprécié de les lire...

Ca me reconforte un peu, de tous les cotés je me prends dans la tete que je me comporte en gamine capricieuse égoiste et aveugle... C'est vrai que j'ai commis pas mal de maladresses mais j'ai vraiment essayé de faire les choses du mieux que je pouvais, et ca me rassure de voir que je ne suis pas la seule a trouver ca un peu revoltant de devoir se "verrouiller" sentimentalement dès qu'on aime une personne ou morfler...

Je ne sais pas si c'est comme ca dans chaque situation, mais personnellement, j'ai l'impression de devoir faire face a une somme d'incomprehension terrible... Je ne me fait pas lincher, la comprehension intellectuelle est quelquefois la partiellement, mais impossible d'avoir un minimum d'empathie de qui que ce soit... amis ou amours, ca isole terriblement...

#
Profil

wziou

le jeudi 29 novembre 2012 à 22h26

Après c'est moins une question de conformité a des ideaux qu'une question pratique.

Essayer de respecter au maximum la liberté de l'autre, de dominer la jalousie quand elle est la (j'ai de la chance, je suis pas de nature très jalouse), de communiquer au maximum, d'etre sincere et de ne pas se reposer sur des shémas preexistants ou des relations pensées comme "acquises" j'ai toujours essayé de le faire... c'est pas en arrivant dans cette galère que je me suis dit qu'il fallait arreter, meme si pour le coup ca a moyennement fonctionné... :/

D'ailleurs, intellectuellement je sais toujours pas si je suis convaincue par le polyamour. Enfin je suis convaincue que ca peux marcher, mais malgré les exemples et l'absorbation massive des mantras polyamoureux, j'arrive toujours pas a "sentir" comment on peux batir des projets solides et long terme si a un moment il n'y a pas hierarchisation des relations...

#
Profil

Siestacorta

le jeudi 29 novembre 2012 à 22h52

Il peut y avoir hiérarchisation, puisqu'à un moment tu décides avec qui tu passes le plus de temps, jusqu'à quels engagements tu vas aller avec lequel.

Mais cette hiérarchisation n'est légitime que si le "bénéficiaire" ne la confond pas avec des droits d'exclusivité.

Après, là où la hiérarchisation n'est pas vraiment un terme exact, c'est que les différentes relations ne sont pas facilement comparables, et que l'importance d'une relation secondaire, ou plus épisodique, ou avec des engagements moins durables n'en fait pas une relation "dispensable".

Message modifié par son auteur il y a 7 ans.

#
Profil

Siestacorta

le jeudi 29 novembre 2012 à 22h57

Pour ce qui est de l'égoïsme...

Je suis partisan de croire qu'on est tous égoïstes, par nécessité, parce que généralement on passe pas sa vie à se sacrifier, même quand on a de l'altruisme, on vit un peu pour soi. Pas que pour soi, mais un minimum semble nécessaire pour aimer sa propre vie...

Il y a bien un égoïsme de polyamoureux, parce qu'encore heureux, on s'appartient à soi-même, même si on a plusieurs amants.
Mais se faire accuser d'égoïsme par des monos inflexibles, c'est l’hôpital qui se fout de la charité. C'est pas égoïste de vouloir garder quelqu'un QUE pour soi, peut-être ?

#
Profil

wziou

le jeudi 29 novembre 2012 à 23h12

Bah le problème c'est que ca reste égoiste de demander a quelqu'un de souffrir pour te laisser ton droit a la non exclusivité, alors qu'a la base c'était pas ca le contrat ><"

#
Profil

wziou

le vendredi 30 novembre 2012 à 02h09

Dites, désolée de vous embeter, mais ca fait pas trop hargneux comme réponse? C'est cohérent ou je part en cahouète? :

[ C'est une réponse a une phrase postée par N sur son blog (j'aime pas ce mot, c'est plus un carnet ou il note ce qui lui traverse la tete et a usage des personnes qui le connaissent bien). Les trucs sur sartre et l'existentialisme, c'est parce qu'il m'a envoyé des citations de lui avant.]

__________________________________________________
N :

Choisir : faire-être une volonté par la réduction des fantasmes de puissance. Synonymes : Auto-détermination, maîtrise. Corrélat : liberté, sacrifice.

__________________________________________________
Moi:

Ca te paraissait vraiment etre un fantasme de puissance? J'ai pas besoin de définition de concepts philosophiques a la mords moi le noeud...

Si j'ai un truc a dire c'est que je sais que j'ai merdé, que j'ai été aveugle a pas mal de choses, que meme selon ma vision des choses a moi j'ai été très maladroite. J'ai pas voulu imposer quelque chose, j'ai voulu essayer, parce que vous me laissiez faire, et j'aurai pas du ou surtout pas comme ca.

Se prendre perpetuellement dans la gueule les attentes contradictoires de personnes a qui on tiens en mode ping pong, meme si je l'ai bien cherché, ca fait quand meme mal, et ca aide pas a avoir une vision lucide des choses. Surtout quand les personnes en question sont pas fichues non plus d'être cohérentes, entre leur désir pratique de continuer, leur refus théorique profond de la chose teinté de vagues ouvertures (pour toi), ou leur tentatives d'accepter qui n'en sont pas parce qu'elles s'en donnent pas les moyens ( pour g***** qui a voulu essayer mais a surtout pas tenté de comprendre le pourquoi du comment de ce qu'il ressentait, et a juste voulu faire comme si).

Je ne nie pas que je vous ai fait du mal a tous les deux, que vous avez essayé tous les deux de le supporter, que vous avez été patients. Je nie pas avoir été relativement égoiste, et très maladroite. Je nie pas non plus être la source du problème.

Ca n'empeche que vous m'avez laissé me debattre toute seule dedans, alors qu'avec un peu plus de communication et (pourquoi pas?) de reflexion et de remises en cause (ca va ensemble, et je parle pas forcément d'etre d'accord avec moi, juste d'ouvrir un peu la boite a idée plutot que de faire semblant en plaquant sur la situation des définitions existentialistes et autres qui si elles sont valables dans un certain cadre philosophique servent strictement a rien dans le cas présent, selon moi en tout cas) (d'ailleurs sans etre une spécialiste de la vie amoureuse de sartre je trouve ca spécialement bizarre de s'aider de lui pour me dire que c'est nécéssaire de choisir en amour) bref avec un peu plus de communication, de reflexion et de remises en cause, a mon avis, ca aurait pu se passer largement moins mal que ca ne s'est passé.

Si vous, vous aviez agi/reflechi aussi. Plutot que de vous retrancher derriere l'idée qu'étant la source du probleme, c'était a moi de le resoudre toute seule pendant que vous restiez les bras ballants dans votre souffrance de victimes.

Bref, désolée je suis énervée, j'en veux a personne, je me sens plus coupable qu'autre chose, mais ce que j'ai écrit je le pense (ca peut etre remarquablement égocentrique, je le pense)

Je t'aime N***. Je vous aime. Les deux. Et c'est toujours la merde.

Bisou

#

(compte clôturé)

le vendredi 30 novembre 2012 à 04h19

Ouais.
Bon.
Sa reflexion de base, en citant sans contexte des personnalites, ca fait un peu "argument d'autorite". Sophisme de base. Phrase assassine.
C'etait juste pour le bien-etre ultra-temporaire d'avoir evacue une emotion.

Parce-qu'apres tout, on peut bien l'interpreter dans le sens qu'on veut. Par exemple : "Je fais le choix de la non-exclusivite, ce qui reduit mon fantasme de puissance et de controle sur toi. Je nous offre ainsi a chacun une plus grande part d'auto-determination".

Comme le disait une amoureuse, que je reformule un peu proprement : "On peut, par la reflexion intellectuelle, prouver que la non-exclusivite amoureuse c'est bien autant qu'on peut demontrer que c'est mal. Ce qui est important c'est d'ecouter ses ressentis et ses besoins pour agir dans le sens qui fait se sentir bien. Dans un mode de vie comne dans l'autre."
Ou un de ses nombreux intermediaires.

Ceci dit, ces concepts existentialistes sont quand-meme exactement ceux qui ont servis a Dorine, la femme d'Andre Gorz, a le convaincre au mariage, lui qui considerait l'amour comme, je le cite, "un sentiment petit bourgeois".

Je ne suis pas sur qu'au fond, ca reflete ce qu'il peut en penser. Je vois plus ca comme une mise en place un peu violente et balbutiante d'un nouvel equilibre emotionnel.

J'ai aussi eu ce genre de periode.

#
Profil

Siestacorta

le vendredi 30 novembre 2012 à 09h07

wziou
Bah le problème c'est que ca reste égoiste de demander a quelqu'un de souffrir pour te laisser ton droit a la non exclusivité, alors qu'a la base c'était pas ca le contrat ><"

Oui. Si tu connais Stirner, tous les contrats se font entre égoïstes, et c'est une bonne chose.
Mais refuser que le contrat soit remis en cause avec le temps, et dire que c'est la faute à l'autre, c'est croire que l'égoïsme de l'un a plus d'importance que celui de l'autre. Et poser un Contrat à Durée Infinie non-renégociable, c'est plus de la justice, c'est de la malédiction :-)

On peut construire un rapport amoureux, mais considérer que les partenaires et la forme du rapport changeront...

Répondre

Chercher dans cette discussion

Autres discussions sur ce thème :


Espace membre

» Options de connexion