Polyamour.info

wotan

wotan

Lyon (France)

Participation aux discussions

Discussion : Trop c'est trop

Profil

wotan

le mardi 19 août 2014 à 00h04

Bonjour, je reviens vers vous car je suis face à une impasse... et j'ai besoin de votre avis.
Voilà depuis plus de 4 ans, je vie une très belle relation poly avec une femme ELLE. Une relation Poly dans le genre 1 principale (elle et moi) et des secondaires (parfois éphémères, parfois qui s'installent dans la durée (sex-friends)). Elle et moi sommes dans en phase là-dessus et nous ne nous cachons pas ce que nous vivons, nous parlons ouvertement de nos désirs et nos besoins. En revanche, nous ne parlons pas de ce qui touche au très intime, c'est très perso.
Donc tout récemment, en l'espace d'une dizaine de jours, j'ai eu l'occasion de rencontrer 4 femmes (2 sex-friends, 2 histoires nouvelles). Et là, ELLE craque et me dit qu'elle ne peut supporter de passer après tout "ça". Il y a des limites. Après discussions un peu tendues, j'en déduis que ELLE veut des relations Poly mais avec des limites, comme un engagement avec des limite. Et moi, je considère, qu'il n'y pas de conditions à mettre sinon on rentre dans un rapport de pouvoir, de chantage. Aimer l'autre tel qu'il est avec ses désirs, ses besoins... Tout cela n'empêche pas l'amour que j'ai pour ELLE.
Voilà, j'espère avoir été clair...
Au plaisir de vous lire

Voir dans le contexte

Discussion : Comment en finir avec la culpabilité?

Profil

wotan

le mercredi 22 février 2012 à 21h24

Je viens de lire un bouquin super bien sur le sujet 'au diable la culpabilité' Yves-Alexandre Thalmann.
Il a par ailleurs écrit un livre sur 'les vertus du polyamour'
Je vous les conseille !
w.

Voir dans le contexte

Discussion : Une morale polyamoureuse?

Profil

wotan

le jeudi 29 décembre 2011 à 09h31

je me gratte la tête et me dit que j'ai un problème avec la morale. Elle implique la notion de bien et de mal. La morale judéochétienne, la morale anarchiste (suivez mon regard ;-) ), la morale libérale, écologiste. Je préfère penser Ethique ! Mais bon tout est possible.

Voir dans le contexte

Discussion : Création d'un site de rencontres polyamoureuses

Profil

wotan

le jeudi 29 décembre 2011 à 09h27

Tout est possible !

Voir dans le contexte

Discussion : Création d'un site de rencontres polyamoureuses

Profil

wotan

le mercredi 28 décembre 2011 à 16h04

Perso, je ne vois pas l'intérêt. Ce site permet déjà de pourvoir nous rencontrer et de pouvoir échanger. Un site de rencontre dédié au polyamour serait, je pense, envahit une occasion pour les queutard(e)s en série de s'émanciper en tout impunité. Je ne pense pas que cela soit les intentions de la plupart des internautes sur ce site...à suivre...

Voir dans le contexte

Discussion : Rompre avec les préjugés sur les couples mono

Profil

wotan

le dimanche 18 décembre 2011 à 19h20

Bonjour,
Régulièrement, il m'arrive de discuter avec des ami(e)s en 'couple mono' qui s'affichent comme 'un couple modèle' d'après les stéréotypes de notre société. Peu à peu nous nous dévoilons et il m'arrive de découvrir des petits secrets de famille. Ici, un couple libertin, là un couple dont la sexualité s'est éteinte...ils font chambre à part maintenant, ou encore un couple où l'un au moins des deux a un amant ou maitresse... Le tout dans le secret le plus absolu. Bref autant de situations différentes et impensables à priori. Ne faudrait-il pas rompre nous aussi avec ces clichés ? Pourquoi ne pas discuter en partant du principe que nous sommes tous poly. Cela pourrait créer des situations et discussions cocasses.
"Dis-moi Cédric, cela te dirai de passer un week-end en montagne avec ta maitresse dont tu m'as caché l'existence ?"
"Tu sais, Armelle, nous avons tous plusieurs amoureux. Tu ne m'as jamais présenté ton amant. Je vous invite tous les 2 au restaurant, oki ?"
"Comment Charles ? Tu a un 'contrat d'exclusivité' avec ta femme ? Je ne l'aurais jamais pensé !"
Je suis d'humeur espiègle ce soir... Au plaisir de vous lire.

Voir dans le contexte

Discussion : Trop, c'est trop ! La question du nombre et du sens...

Profil

wotan

le mercredi 07 décembre 2011 à 20h25

Je transmets ce message de K. :
"...Je ne suis pas d'accord qu'il y ait une part de "hasard" dans les rencontres, je pense que chaque relation a un sens, et répond à un besoin qu'il me parait nécessaire d'identifier. Que ce soit le besoin d'assouvir un désir sexuel, un besoin de tendresse qui peut être ponctuel et disparaitre après sa satisfaction, un besoin de complicité, un besoin de partage, d'idées, de gaité, d'informations, de temps, un besoin de se rassurer, un besoin de mieux se connaitre, un besoin de s'évader du quotidien, d'être connecté à un autre univers...........On peut se demander alors quelle est la limite entre relation "amoureuse" et "amicale", puisque cet élan, cette soif de rencontrer l'autre et de se rencontrer soi à travers l'autre, peut aussi se faire dans l'amitié. Mais je remarque qu'on peut cotoyer une personne pendant des années, se voir souvent, et rester pourtant dans une relation amicale assez distante. La sexualité permet par "la mise à nu", de se dévoiler très vite. Il est plus difficile de se cacher derrière un masque, derrière l'image qu'on voudrait donner de soi. Dans le cas où l'on désire se cacher, en général on ne revoit pas les gens, parce qu'une fois qu'on a fait l'amour une fois ou deux cela devient difficile de ne pas être soi. C'est donc la possibilité pour nous de nous révéler et de voir l'autre dans son essence. C'est un outil de communication encore relativement emprunt de vérité, pour nous êtres sociaux complétement enfermés dans notre carcan éducationnel et notre morale judéo-chrétienne et sociétale, qui nous dit qu'il est plus respectable de ne pas nous dévoiler, de cacher nos émotions. Dire "je" est devenu une impolitesse, un signe de narcissisme. On peut tricher aussi en sexualité bien sûr mais c'est plus dur. Et qu'est ce qu'aimer? Aimer vraiment pour moi est dénué de sentimentalité ce qui ne veut pas dire dénué d'émotion. L'amour n'attend rien en retour. Il n'est pas soumis à conditions. La sentimentalité c'est le chapelet de contradictions qu'on croit généralement être l'amour: la jalousie, l'attente, la peur de perdre, la frustration, le désir inassouvi, l'envie d'être l'unique, le manque, les projections....La sexualité n'est pas une condition à l'amour. C'est un outil de communication entre deux êtres. C'est une porte d'entrée à la spiritualité, au divin, car un des rares moments dans nos vies où notre mental omniprésent se relache, où le centre de gravité n'est plus le cerveau mais le corps entier, qui vibre, résonne, émet, reçoit. C'est la possibilité d'être empli d'élan vital, d'être connecté à des strates très profondes, très anciennes, ancestrales mêmes et à d'autres réalités que la partie visible qui nous est accessible, l'envers du miroir. La sexualité c'est le moyen d'exprimer intensément l'amour à une personne, sans mots. Mais cela peut être aussi un outil de pouvoir, d'asservissement, d'assouvissement, de torture....malheureusement.
Oui le sens d'une relation lui est intrinsèque.
Et le nombre de pépins de raisin n'a rien à voir avec une question de sens, bien que ce soit discutable. Dès qu'il y a intentionnalité, la recherche du sens doit être au coeur de la réflexion pour moi. Et celle-ci se fait d'abord par l'identification des besoins. Si pas de recherche de sens, pas d'autoresponsabilité de l'individu, pas de libre arbitre, pas d'esprit critique, et porte ouverte aux frustrations, à l'asservissement, à l'impuissance..."

Message modifié par son auteur il y a 10 ans.

Voir dans le contexte

Discussion : Vos désirs et vos Besoins...

Profil

wotan

le mardi 06 décembre 2011 à 18h49

Désolé si mes propos ont pu avoir l'air agressif. Ce n'est pas mon intention.
Définition de 'Désir'
Larousse : Action d'aspirer à avoir, à obtenir, à faire quelque chose ; envie, souhait.
Définition de 'Envie'
Larousse : Désir d'avoir ou de faire quelque chose, désir que quelque chose arrive : Avoir envie de vacances.
...bon ça devient stéril à moins que...
Merci tout de même.
Biz biz tout de même.

Voir dans le contexte

Discussion : Vos désirs et vos Besoins...

Profil

wotan

le mardi 06 décembre 2011 à 13h23

M'ouai, Comme souvent, vous êtes un certains nombres sur ce site à enfumer vos positions par une rhétorique bien huilée. Envie, désir ou manque, besoin... très nébuleux tout cela. Pourquoi ne pas avouer qu'il y a des relations direct entre tout ces termes, les définir plutôt que d'affirmer qu'ils sont indépendants les un des autres. Biz biz.

Voir dans le contexte

Discussion : Vos désirs et vos Besoins...

Profil

wotan

le mardi 06 décembre 2011 à 09h15

Je dois cogiter sur cela mais à priori, je ne suis pas d'accord avec toi Janis et surtout pas avec ton exemple.
Tu désires cette cigarette et ton corps en a besoin, besoin de ta dose quotidienne de produits (je ne vais pas faire l'inventaire de la composition d'une clop.
C'est donc la morale qui te fait dire que tu n'en aurais pas besoin. D'ailleurs tu utilises subjonctif... révélateur.
Biz biz

Voir dans le contexte

Discussion : Trop, c'est trop ! La question du nombre et du sens...

Profil

wotan

le samedi 03 décembre 2011 à 17h40

L. Alias "Z", tu me plais...

Voir dans le contexte

Discussion : Vos désirs et vos Besoins...

Profil

wotan

le vendredi 02 décembre 2011 à 17h22

Clairobscure, ta réponse est aussi claire que la fin de ton pseudo. En fait je ne crois pas que tu répondes à mes interrogations :
"Je souhaiterais savoir, pour vous, quelles seraient ces besoins profonds qui vous font désirer un/une inconnu(e) ?"
Merci, bonsoir...

Voir dans le contexte

Discussion : Trop, c'est trop ! La question du nombre et du sens...

Profil

wotan

le vendredi 02 décembre 2011 à 12h48

Bonjour, régulièrement on me renvoie à la figure : "tu fais n'importe quoi, tu fais souffrir ces femmes, et puis tu vis trop de relations. Cela n'a pas de sens. Pourquoi as-tu besoin de cela ? "
Comme je ne suis sûr que d'une chose, c'est de douter de tout, alors je me laisse envahir par le doute et les questionnements.
J'écris donc sur ce site pour que vous m'aidiez à y voir un peu plus clair et éventuellement, me donner quelques pistes de réflexion.
Il ne s'agit pas de creuser telle ou telle relation mais de penser dans la globalité.
Quel sens ? Quels besoins ? Quels désirs ? Du polyamour ou de la consommation sexuelle ?
Je vais donc retracer rapidement mon histoire sur les 8 derniers mois.
Je précise qu'en général, et je pense que c'est le cas pour 95% des personnes, l'attirance physique joue un rôle prépondérant. Les sentiments sont plus ou moins présents mais prennent de la profondeur (ou pas) avec le temps et il m'en faut.
C., une histoire qui a 15 ans maintenant. Relation dans le genre compliqué, elle monoamoureuse, moi poly. Ce sont éloignements et rapprochements à répétition après des scènes de jalousie, frustration, de querelles, de la tendresse, du partage. Elle m'a beaucoup apporté humainement, sexuellement... J'ai même tenté une période mono (impossible pour moi, je n'étais que l'ombre de moi-même). Après 2 ans de séparation totale, on s'est retrouvé en mai dernier et y a rien à faire quelque chose reste entre-nous. Mais le coté torturé de cette femme sensible et généreuse, me fait garder une certaine distance. Nous nous voyons 1 fois tous les 2 mois environ.
El., rencontrée pour des raisons professionnelles il y a 1 an. Nous habitons dans la même ville et nous nous voyons 1 à 2 fois par mois autour d'un film, d'un événement culturel, ou papoter sur une terrasse…plus affinités si le désir pointe son nez. J'apprécie sa sensibilité artistique, ses connaissances culturelles. Cette relation est douce, mais cette femme est très introvertie et parler de ses sentiments, de ses états d'âmes, ses émotions… est difficile. Cette relation ne me satisfait pas complètement. Nous avons aussi notre voie à trouver dans l'intimité mais sans communication, c'est difficile. Les masques sont encore là. Je ne sais que penser encore.
Em., relation qui est née il y a un peu plus d'un an autour d'affinités musicales et culturelles, nous nous sommes vus 2 fois en un an. Elle fréquente un autre homme plus régulièrement. Notre partage a été agréable, cordial et respectueux mais ne me satisfait pas finalement. Pas satisfaisant dans l'intimité pour moi. Question de feeling, de personnalité...
G., et oui tu te reconnaîtras ! Rencontrée en mai à la suite d'une rencontre PA, nous nous sommes revus afin d'évoquer nos parcours plus personnels et nos vies PA. Nos discussions sont toujours très intéressantes et dynamiques. Nos rythmes et nos attentes pour alimenter la relation sont différents. Bonnes sensations dans l'intimité mais nous avons besoin de temps pour mieux nous connaître. Elle a décidé d'arrêter cette relation déséquilibrée à ses yeux. Nous avons toujours beaucoup de plaisir à discuter.
I., Femme monoamoureuse divorcée avec 2 enfants. Nos affinités : la musique, l'informatique, la gestion, le sport, l'espagnol (la langue), les discussions économiques et politiques. Sexuellement, super ! Cela a accéléré la qualité de notre communication. En revanche, elle ne souhaitait pas communiquer autour du PA et en savoir sur ce que je vivais. On passait du temps ensemble. On se voyait 1 à 2 fois par semaine pendant presque 2 ans. Elle a stoppé notre relation en août, le jour où elle a pris conscience de mon PA assumé et qu'à ses yeux, elle pouvait être remplacée.
K., rencontre récente (août). Elle vit en couple depuis 22 ans et ont ensemble 2 adolescents. Elle partage avec son conjoint le PA depuis 5 ans. Ce qui m'a attiré, c'est cette impression d'avoir une forte connivence intellectuelle. Après 2 rencontres, cette impression s'est confirmée, c'est très étonnant ! Conception de vie, culture, politique, éthique, esprit critique, vision du polyamour ouvertement en famille. Sexuellement, nous avons du chemin à parcourir pour mieux nous connaître. Cette ouverture a rendu possible une communication sans tabou ni gêne. J'espère que cette relation continuera malgré la distance (400km).
M., Rencontre platonique en août dernier lors d'un festival dans le centre de la France. Seule, songeuse, et rêveuse, j'ai éprouvé le désir de discuter autour d'un verre. Je découvre une femme en quête d'un avenir personnel et professionnel mais pleine d'espoir et d'envie. J'ai aimé cette énergie. Nous nous sommes revus un mois plus tard et nous avons beaucoup de choses à partager notamment autour du PA qu'elle souhaiterait vivre pleinement. Cette histoire est trop courte pour savoir comment elle va évoluer. Nous nous connaissons trop peu (y compris dans l'intimité). Je n'attends rien de particulier. La distance (800km) n'aide pas. La situation reste ouverte.
N., rencontrée à Paris, on va dire c'est une histoire d'un soir en juillet dernier. Pas d'affinité à priori mais l'originalité et l'exubérance du personnage m'a donné envie de me laisser aller dans l'instant sans qu'il y ait une vraie relation sentimentale. Au détour d'une correspondance, nous avons bu un café sur une terrasse de la gare de Lyon. C'était léger. Du plaisir aussi.
S., très étonnante. Femme mariée, rencontrée il y a un an. On se voyait 1 à 2 fois pas semaine entre 18h et 20h. Je pense qu'elle cherchait à mettre du piment dans sa vie sentimentale et sortir de son train train quotidien. Très belle femme, séduisante, très féminine. Sexuellement, ce n'est pas top. C'est peut-être ce qui explique que j'ai parfois du mal à la comprendre dans ce qu'elle recherche. On discute, on rit, on politique, on socialise, on partage notre tisane en cachette. Mais les masques ne sont pas tombés. On peut dire que c'est une relation quasi platonique tellement le sexe est peu présent. Je sens que cette relation se ternit peut-être à cause de ce coté caché. Pas de sorties, de projet, de rêves. Voilà 3 semaines passées sans se voir.
Et enfin Z., rencontrée il y a bientôt 18 mois, peu de temps après sa séparation avec son mari (26 ans de relation exclusive). Nous avons pris le temps de nous connaître. Nous nous voyons 1 à 2 fois par semaine et plus fréquemment ces derniers temps. Elle s'est rapidement ouverte au PA. Je suis sa « relation principale », elle a 2 autres relations qu’elle appelle « amitiés amoureuses » a un rythme non défini, selon les envies et disponibilités de chacun. Femme sensible, généreuse douce et pétillante de vitalité, le feeling passe… Nos affinités : la danse, les escapades en WE, la bonne bouffe, l’humour, l’envie de jouer, la découverte des autres, la découverte de ses limites. Nous sommes allés ensemble à la rencontre de K. et de sa famille, à 400 km. Échanges très riches émotionnellement, dans la transparence, la communication. Sexuellement super, assez tôt dans la relation ! Relation qui a évolué également pour moi en « relation principale ». Mais aujourd'hui, le doute l'envahit ; relation épanouissante pour moi, mais parfois pleine de souffrances pour elle. Confrontées aux difficultés de vivre le PA en raison de nos vues différentes sur le sujet. Notamment sur la question du nombre, du sens de ces relations multiples. Elle a décidé de prendre de la distance, de faire le point. Ouverte à la discussion constructive, à la réflexion quant aux besoins de chacun pour avancer ou tout arrêter, elle alimente beaucoup ma réflexion sur « comment bien vivre le PA » et est à l’origine de mon désir de poster cette discussion.
...A vous de jouer...

Voir dans le contexte

Discussion : Vos désirs et vos Besoins...

Profil

wotan

le vendredi 02 décembre 2011 à 07h24

Bonjour, bonjour,
j'écris peu mais je vous lis souvent.
De nombreuses question me taraudent le cerveau en ce moment. Voici...
Vous participez à une fête et vous ne savez pas pourquoi, vous ressentez du désir pour une femme/un homme...
Vous chantez dans une chorale...et même scénario...
Vous participez à une conférence, une réunion...belote, rebelote...
Vous êtes actif dans une association culturelle...et REUUU !
Mes lectures me font dire que ces désirs m'informent de besoins qui comptent à vos yeux.
Je souhaiterais savoir, pour vous, quelles seraient ces besoins ?
Tentez-vous d'allez plus loin ? Pourquoi oui ? Pourquoi non ?
Merci pour la richesse de vos réflexions.

Voir dans le contexte

Discussion : Rencontre 40 min Est Lyon

Profil

wotan

le dimanche 27 novembre 2011 à 20h07

Bonjour, pourquoi ne voit-on pas les personnes qui se sont inscrites ? En définitive combien à ce jour ? Biz biz

Voir dans le contexte

Discussion : De quoi parlent les sex-toys ?

Profil

wotan

le jeudi 27 octobre 2011 à 14h57

As-tu un résumé de l'article ? :-) biz

Voir dans le contexte

Discussion : Besoin de conseils

Profil

wotan

le mardi 07 juin 2011 à 14h08

Vous faîtes un match ?

Voir dans le contexte

Discussion : Rencontre à Lyon 7 juin - 19h00

Profil

wotan

le lundi 06 juin 2011 à 19h50

oui, laquelle ?

Voir dans le contexte

Discussion : Rencontre à Lyon 7 juin - 19h00

Profil

wotan

le dimanche 05 juin 2011 à 20h54

Annulation, faute de de Poly !
Dommage ! On remet cela cet été ? Biz

Voir dans le contexte

Discussion : Rencontre à Lyon 7 juin - 19h00

Profil

wotan

le mercredi 01 juin 2011 à 00h03

On oublie doodle, finalement les dates proposées ne me convenaient pas. Je me suis donc rabattu sur le 7. Toute les infos sont sur "voir l'événement". Il y a peu d'inscrit pour le moment. Biz biz

Voir dans le contexte

Retour au profil


Espace membre

» Options de connexion