Polyamour.info

Erion

Erion

Toulouse (France)

Participation aux discussions

Discussion : Dialogue au paradis de l'anarchie relationnelle

Profil

Erion

le lundi 17 août 2020 à 15h40

Merci pour ce texte. Je trouve qu’il frappe fort et juste sur des comportements d’anarels avec lesquels j’aimerais ne plus être associé − et tant qu’anarel
En particulier, je suis lassé que l’insistance soit sans cesse mise sur l’absence de hiérarchies entre les relations, comme si c’était un graal ou un horizon digne d’intérêt. Moi, c’est l’absence de hiérarchie entre types de relations qui m’intéresse, et que je trouve féconde, dans son invitation à réinventer notre imaginaire affectif.

"Et du coup moi j'ai par exemple envie d'un terme, d'un concept qui met la communication en avant plan, plutôt que le rejet de la hiérarchie."

Moi aussi, j’aimerais avoir un terme comme cela.

Récemment, sur le groupe Facebook Anarchie relationnelle, une personne a écrit qu’il n’existait pas de règles absolues dans les relations (en AR). Je lui répondu fermement que moi j’en vois au moins : prendre soin de son partenaire et communiquer.
J’ai été très content de retrouver ce point de vue dans ce texte.

Je m’en vais le publier dans ce groupe Facebook, en souhaitant que ça conduise à d’intéressantes prises de conscience et des débats constructifs.

Voir dans le contexte

Discussion : Monogamie, polyamour hiérarchique, anarchie relationnelle : déconstruire le couple et ses hiérarchies

Profil

Erion

le jeudi 11 juin 2020 à 10h14

Parce que ce texte peut laisser croire que l'anarchie relationnelle se résume à une absence de hiérarchie entre relations, je publie ici un texte que j'ai écrit pour différencier l'AR du polyamour : 
https://www.facebook.com/notes/r%C3%A9flexions-sur...

Et j'ajoute un commentaire que j'ai écrit en commentaire sur le groupe Facebook Polyamour :

"Ce qui m'amène au second point qui me tient à coeur : d'où je parle.
J'administre un groupe Facebook sur l'anarchie relationnelle. De nombreux textes proposent des définitions de l'AR proches du polyamour non-hiérarchique. Et régulièrement, je reçois des personnes sur ce groupe, convaincues d'être anarels parce qu'elles pratiquent du polyamour non-hiérarchique. Et quand je leur exprime que j'estime que les deux sont assez différents, ces personnes sont étonnées.
C'est la lassitude de me retrouver encore et encore pris dans ce genre d'échange qui me fait m'exprimer ici.
Pour moi, les anarels ont un chantier, un chantier qui me paraît très ambitieux : celui de transformer en profondeur notre imaginaire (et donc nos pratiques) des relations affectives, probablement en les recentrant autour des richesses de l'amitié. Et je pense que ma lassitude de ces échanges exprime mon envie que les anarels consacrent bien davantage leur énergie et leur créativité à la transformation de cet imaginaire.
Le thème de l'influence des hiérarchies dans les relations me paraît aujourd'hui devoir être laissé au domaine du polyamour."

Voir dans le contexte

Discussion : [Texte] Responsabilité affective : « Tu sais, bébé, mon cœur n’est pas sur liste d’attente », par Solène Hasse (26/11/2011)

Profil

Erion

le lundi 01 juillet 2019 à 15h10

artichaut, tu apportes un constat et une question tout à fait intéressante.

Moi j'ai envie de lancer un appel : ce serait super qu'une personne poste ici un nouveau lien (actif) vers « Tu sais, bébé, mon cœur n’est pas sur liste d’attente ». Je trouve que c'est un texte important.

Voir dans le contexte

Discussion : Polyamour platonique ?

Profil

Erion

le mercredi 27 avril 2016 à 12h06

elodidi, je trouve intéressant ton témoignage. J'ai moi aussi l'impression que les "relations platoniques" ne sont pas très valorisées dans le milieu polyamoureux. C'est pour cela que je préfère le concept d'anarchie relationnelle, et que j'ai récemment co-organisé un café autour de cette manière de relationner. Le rapport entre anarchie relationnelle et "relation platonique" est évoqué au début de son texte de présentation :
/evenement/-nc-/Cafe-Anarchie-Relationnelle-Jeudi-...

J'y indique également que je préfère la dénomination "relation de compagnonnage" (traduction peu élégante, j'en conviens, de compionate relationship), parce que ces "relations platoniques" sont connotées négativement et n'ont pas grand-chose à voir avec Platon. Cet article discute de ce sujet :
https://thethinkingasexual.wordpress.com/2016/02/1...

Je précise que j'ai entamé une telle relation, en découvrant avec enthousiasme les charmes de la chose ! Et que j'ai envie de développer ce type de relations autour de moi. :) Entre autres parce qu'elles nous libèrent d'un tas de peurs liées à normes dominantes de l'engagement (s'engager affectivement, ce serait faire ceci ou cela). Plus que dans le polyamour (mais le polyamour ne l'interdit nullement), les relations, sous l'horizon anarchie relationnelle et relation de compagnonnage, me paraissent plus visiblement "à la carte".
Par exemple, je suis un homme cisbi, et je n'aurai en général pas les mêmes envies sexuelles avec une femme, une personne non-binaire ou un homme. Et en particulier, ça dépend encore de la personne, et de la vie de la relation. ^^

Voir dans le contexte

Discussion : [Toulouse] Café-poly de semaine le mercredi 22 Juillet

Profil

Erion

le samedi 18 juillet 2015 à 13h38

duh
le texte a été écrit par Erion dans sa quasi-totalité

Faut quand même pas exagérer Duh ! :) C'est une réécriture partielle du texte de Scott, comme il a pu le reconnaître au premier coup d’œil.

Si nous sommes des héritiers de Marshall, alors que la CNV soit avec nous !

Voir dans le contexte

Discussion : Café pique-nique poly à Toulouse de 16h > 22h samedi 25 avril 2015

Profil

Erion

le mardi 21 avril 2015 à 15h37

Finalement, ce n'est pas l'envie qui manque, mais je ne pourrais pas venir. Bon goûter !

Voir dans le contexte

Discussion : Café poly mensuel de Toulouse Samedi 18 avril 2015 (3ème samedi du mois)

Profil

Erion

le vendredi 17 avril 2015 à 01h05

Bonjour Laliloulou,

Je ne sais pas si tu as une idée de bar ou de restaurants arrêtée, mais si la recherche d'un tel lieu, un peu dans la précipitation, devient compliquée, je propose qu'on transforme le café poly en goûter poly vers 16 h à la prairie des filtres. Chacun amènerait de quoi partager. Pour le moment, la météo annoncée est favorable. Et le lieu devient facilement privatif.

Par ailleurs, je suis pour conserver l'horizon de bienveillance que Scott propose habituellement dans les cafés poly.

Voir dans le contexte

Discussion : Café poly mensuel de Toulouse > Samedi 21 mars 2015

Profil

Erion

le lundi 16 mars 2015 à 21h59

Bonsoir, j'ai découvert récemment le site et je trouve que c'est une très belle initiative ces rencontres.
J'aimerais bien me joindre à vous samedi soir. Si l'on retient un restaurant, j'apprécierais qu'il y ait des plats sans gluten. Autrement, je me ferais très bien à une soirée dans un bar, avec laquelle il est plus aisé de satisfaire tout le monde. :-)

Au plaisir,

Benoît.

Voir dans le contexte

Retour au profil


Espace membre

» Options de connexion