Polyamour.info

OhCapitaine

OhCapitaine

poitiers (France)

Participation aux discussions

Discussion : Entre la tête et les tripes...

Profil

OhCapitaine

le lundi 18 novembre 2013 à 10h41

Bonjour à tous.

Et bien ce sujet tombe à pic... pile ce que je suis en train de vivre en ce moment !
Je suis un homme avec la tête totalement ouverte au polyamour. Je trouve même souvent une forme d'entretien du désir à l'ide que mon amie ait des amants.
Et là, elle entretien des échanges assez fougueux (par mail pour le moment) avec un autre homme qu'elle a connu à l'occasion d'une vente sur le bon coin...
Elle ne me le cache pas et je ne fais rien contre cela.
Je sais qu'ils vont se voir très prochainement (enfin se revoir) mais que le désirs semblant être bien là, cela ne va pas se limiter à un petit verre entre amis ;-)
Je le voulais, ma tête est aussi "pour" mais question des tripes, c'est un vrai supplice !!
Je précise que nous avons une vie riche et relativement harmonieuse et constructive ensemble.
Je crois que j'ai super peur de quelque chose qui ressurgit au fond de moi...
Et besoin d'en parler ici, comme tous ceux qui viennent pour partager leurs expériences de vie...

Merci

Voir dans le contexte

Discussion : Amour sans être amoureux

Profil

OhCapitaine

le vendredi 17 février 2012 à 14h53

Tu parles d'accident.
Peux-tu développer un peu stp pour nous permettre de mieux comprendre ?
Quel est donc cet accident qui aurait pu faire de toi une personne si différente ?

Voir dans le contexte

Discussion : Maintenant que tout est dit comment envisager l'avenir?

Profil

OhCapitaine

le vendredi 12 août 2011 à 15h15

Je crois que c'est comme cela qu'on grandit, en affrontant nos difficultés.
Aborder des sujets délicats avec nos proches, je connais... Je sais toutes les peurs que cela réveille en nous.
Mais peut-être t'en es-tu déjà aperçue, parfois, le résultat obtenu est très loin de ce que nous avions fantasmé de peur ?

Tiens, peut-être que ce petit texte pourra t'apporter des choses :
C'est un article sur la conquête de la liberté d'être soi.

www.redpsy.com/infopsy/noeuds3.html

en fait, ça peut aussi intéresser plein de monde ici ;-)

Message modifié par son auteur il y a 9 ans.

Voir dans le contexte

Discussion : Maintenant que tout est dit comment envisager l'avenir?

Profil

OhCapitaine

le vendredi 12 août 2011 à 14h57

En fait, c'est plutôt toi qui vit mal maintenant le fait de pouvoir vivre ouvertement une autre relation parallèle.
Est-ce qu'il t'a demandé de tout lui dire maintenant de ce que tu fais ?
C'est peut-être cela qu'il faut que tu abordes avec lui.
Tu aimes aimer d'autres hommes (ça maintenant il le sait) mais tu es gêné pour lui en parler (ça il faut lui dire). Et ensemble, vous trouverez peut-être une manière de procéder qui convienne aux 2.
Je ne sais pas, c'est une idée que pour ma part j'essayerai si j'étais dans ta situation...

Peut-être qu'il ne souhaite pas avoir les détails ?
Et tu as certainement moyen de lui parler si jamais il se sentais délaissé par moment. Lui dire tout ce que tu nous a écris au début sur ta sincérité.

Voilà...

Voir dans le contexte

Discussion : Poly et mono en couple

Profil

OhCapitaine

le vendredi 12 août 2011 à 14h48

patrice-86
non, OhCapitaine, ne lui demande pas de s'expliquer, on va perdre le fil !

Promis, je ne le ferais plus ;-) Vu les réponses en effet, je crois que j'ai bien compris et je n'ai pas le décodeur du personnage ;-)

Voir dans le contexte

Discussion : Poly et mono en couple

Profil

OhCapitaine

le vendredi 12 août 2011 à 13h55

Eclisse
Parallèle dévoyé : dans ce cas, il est beaucoup plus facile pour les protagonistes de cette situation de ne pas se sentir en danger.

Peux-tu expliciter stp pour que nous comprenions bien ta phrase ?
Je connais bien des cas de couples où cela pose ou a posé de bien gros problèmes ma situation décrite en parallèle... d'acceptation de l'autre. Tout autant que pour des mono-poly je pense.
Je ne partage pas ton point de vue. Je pense que la situation dépend encore des protagonistes.

Voir dans le contexte

Discussion : Poly et mono en couple

Profil

OhCapitaine

le vendredi 12 août 2011 à 13h45

Antilogus, je ne te connais pas, mais j'aurais envie de te demander si tu n'as pas eu un problème et des comptes à régler avec toi même concernant la cohabitation mono-Poly entre 2 personnes qui s'aiment pour avoir des positions aussi tranchées et disons le pessimistes quand au sujet présentée par Grenouille ?

C'est mon impression en tous cas...

Et je rejoint la modération apportée par Françoise Simpère (que je ne connais pas non plus, sauf au travers de ses écrits qui m'ont amené ici) ci dessus.
Je pense que chaque situation est unique et l'issue ne dépend que de la manière dont les protagonistes impliqués vont la gérer, dans le respect d'une certaine écologie relationnelle et en gardant à l'esprit le respect de soi et de ses limites.
Mais je ne crois pas au destin (forcément funeste) que Antilogus décrit.
Je crois Grenouille lorsqu'elle nous dit qu'elle ne souffre pas de la situation dès lors qu'elle peut concilier ses attentes et ses craintes avec la personnalité de son mari.
Je ne crois pas non plus que ce soit être péjorativement "Bisounours" que de croire en l'Homme et sa capacité à aimer de son mieux et à comprendre.
Grenouille, c'est toi qui sait ;-) To qui connait ce que tu veux vivre et tes limites. Si vous êtres sincères l'un envers l'autre et réussissez à trouver un chemin commun avec vos caractéristiques à tous les 2, il n'y a pas de raison que votre histoire ne puisse durer.
Mon avis est celui d'un homme qui ne vit pas actuellement de relation Poly.

J'ajouterai un petit mot sur les propos d'Antilogus (désolé je ne t'en veux nullement personnellement ;-) ) au sujet de savoir qui doit faire des concession entre le poly et le mono sur son état :
Moi, la différence entre les 2 demandes me parait évidente.
La différence, c'est que ce qui gène le mono, c'est le comportement du poly. Finalement ce qu'il est.
Alors que ce qui dérange le poly, c'est de ne pas être accepté pour ce qu'il est par le mono.
Je vais prendre un parallèle un peu dans le même type.
Imaginez un couple dont l'un des 2 est totalement hétéro et l'autre bisexuel. L'hétéro sait que son partenaire est bisexuel.
Vous trouveriez normal vous que l'hétéro fasse la guerre au bisexuel parce qu'il est bisexuel ? Lui demande de changer ? Finalement de ne plus être lui même ?
Un peu comme si mon amie aimait la couleur Bleu et moi pas. Je le sais et je lui rend la vie impossible parce que cela ne me plait pas... Là, c'est moi qui aurait un léger problème d'acceptation de la différence de l'autre...
Tout cela pour dire que je trouve que pour le polyamoureux, c'est pareil. Si son ou sa partenaire le sait et accepte de faire un bout de chemin avec lui ou elle, c'est bien au mono de s'adapter à son poly qui n'est peut-être pas le prince charmant rêvé mais bien un être réel et aimé.
L'autre choix, mais il faut le faire dès le départ, c'est de ne pas accepter une telle relation si on ne peut respecter la personnalité de l'autre.
Comme on ne s'engage pas dans une relation avec un militaire si on ne souhaite pas déménager tous les 3 ans... Comme on ne s'engage pas avec un partenaire qui ne veut pas d'enfants si on a envie que de cela pour l'avenir... Comme on ne s'engage pas avec un personnage public si on rêve d'une vie pépère loin des autres...
Peut-être m'aurez-vous compris ;-)

Message modifié par son auteur il y a 9 ans.

Voir dans le contexte

Discussion : Maintenant que tout est dit comment envisager l'avenir?

Profil

OhCapitaine

le vendredi 12 août 2011 à 12h59

Bonjour Juliette,

Lorsque tu dis : "bizarrement depuis qu'il ma donné "son accord", j'ai du mal à envisager ce que j'envisageais avant lorsque je le quittais...."
Est-ce qu'il faut comprendre que d'autres relations ne présentent plus le même attrait pour toi ?
Ou bien que c'est ta relation à ton mari qui a perdu des choses ?
Cette question pour mieux comprendre finalement ton vrai problème personnel et pourquoi tu viens chercher des réponses de la part des participants à ce forum.

Voir dans le contexte

Discussion : Lot de livres de Françoise Simpère, Paule Salomon..

Profil

OhCapitaine

le vendredi 29 juillet 2011 à 09h56

LuLutine
Mouais...
Je dirais que Bohwaz n'a pas lu ce fil, ou qu'il le tolère parce que la plupart des livres de la liste sont en rapport avec le sujet du site ^^
Pour ma part, je ne vois pas de nécessité de supprimer le fil, pour la seconde raison (pas pour la première, vu que j'ai lu le fil ^^ ).
Je pense que si tu essaies de revendre des bouquins sans rapport avec le sujet, tu as moins de chances que ton message survive ^^

Franchement, la décision revient en effet au modérateur ;-)
Je trouverai normal qu'un membre inscrit sur le site depuis un certain et qui y participe puisse proposer ses livres sur le sujet à la vente.
Mais là, c'est un pseudo juste créé le jour même et juste pour vendre ses bouquins à un public ciblé me semble t-il. Pas tellement dans l'esprit d'échange...
Je crois qu'il y a des sites de ventes fait pour cela style Price pour ne pas le citer ou e-bay ;-)
Ou alors, il faut créer une rubrique dédiée aux vendeurs... Comme celle dédiée aux journalistes.
Pour éviter qu'on soit noyé par les e-commerçants ;-)

Voir dans le contexte

Discussion : Liberté ou fuite ?

Profil

OhCapitaine

le mercredi 27 juillet 2011 à 13h56

Bonjour Maya.
Je prends en cours ton sujet mais j'y viens un peu comme en écho aux choses que nous avons échangé il y a très peu sur un de mes sujets.
Alors moi, je n'ai pas eu de relation avec des femmes non libres au cours de ma vie mais comme tu as pu le voir, j'ai aussi ce ressenti quand à l'attaque de ma liberté individuelle avec mon amie actuelle (et aussi les précédentes depuis 10 ans...).
Et j'avoue que je souhaiterai très souvent que mon amie ne soit pas exclusive avec moi mais puisse être poly. J'ai l'impression que "notre relation" y gagnerai. On va dire que c'est la manière dont moi je la vivrais alors qui y gagnerai en théorie.
Je n'ai pas l'impression que ce soit une peur de l'engagement...
Les avis de certains ci-dessus sont instructifs.
Comme toi, la solitude a tendance à me peser, d'autant plus lorsque je ne l'ai pas choisie.
Mais notre peur est peut-être, en effet, liée au mode d'engagement qu'on nous propose plutôt qu'à notre engagement réel. Car moi, j'ai bien envie de construire des choses à long terme avec les personnes que j'aime dans ma vie.
Le contrat d'exclusivité ferme des possibles et n'est peut-être pas un chemin où l'on peut avancer et se projeter à terme pour des esprits ouverts, curieux et probablement indépendants. Différents en quelque sorte de la norme sociale...
Rester sois-même devient alors primordial pour ne pas sombrer dans un marasme de vie qui ne nous conviendrai pas...
Mais, sincèrement, je ne crois pas que le problème vienne de "nous" et qu'il faille changer. C'est notre nature. Il faut plutôt prendre le chemin qui nous corresponde.
Voilà, ce sont mes réflexions du moment sur ce sujet et cela n'engage que moi...

Voir dans le contexte

Discussion : Lot de livres de Françoise Simpère, Paule Salomon..

Profil

OhCapitaine

le mardi 26 juillet 2011 à 17h18

Kalyp, je partage ton point de vue sur le fait que finalement, nous avons tous un rapport différent au Polyamour et que l'important dans tout cela, ce sont nos échanges instructifs...
Et que finalement, si on recherche le bonheur du plus grand nombre tout en ne nous reniant pas, là on avance chacun sur notre route...

Heu, on peut tous vendre nos vieux livres ici ????? ;-)

Voir dans le contexte

Discussion : Le polyamour comme échappatoire à des moments plus moroses ?

Profil

OhCapitaine

le mardi 26 juillet 2011 à 17h13

@Maya
Concernant le manque du père, ce n'est pas par hasard que je t'ai demandé de préciser.
Vois si dessus ma réponse à Pouet sur le sujet du transfert... ;-)
J'ai bien conscience de me retrouver dans une situation transférentielle sur certains points. comme je l'ai été avec d'autres par le passé. Et je chemine avec pour y trouver ma réponse adéquat.
Non, je suis bien persuadé de ne pas avoir choisi mon amie par hasard ;-)
C'est bien pourquoi je n'envoie pas tout balader mais cherche à y trouver des solutions qui m'apprennent sur moi et nous font progresser tous les 2 ensemble.
Il y a en effet de nombreuses femmes sur ma route et en effet l'absence d'un père à des périodes cruciales de développement ;-)
Tu lis en moi à livre ouvert ???? ;-)
Ces femmes, je les observent depuis 10 ans et j'essaie de reconstituer le puzzle de ma vie. C'est un travail de longue haleine, qui demande du temps mais qui avance.
Là où peut-être tu m'éclaires, c'est de rapprocher le manque du père à la relations aux femmes de ma vie.
Il y a des 2 mais pour le moment, je n'ai pas encore reliés les 2 choses. Parce que ce n'est pas si évident que cela à mettre en phase...
Peut-être l'étape à venir...

Pour le Polyamour, je pense que c'est en dehors de tout cela.
C'est plus une aspiration à s'ouvrir à plus de possibles... C'est dans ma nature d'être curieux de 1001 choses et d'aimer apprendre toujours plus... Aimer parcourir des chemins nouveaux.
Intellectuellement, Emotionnellement, Sensuellement, Physiquement mais sans que l'un ne soit plus important que l'autre.

Bonne fin d'aprem !!

Voir dans le contexte

Discussion : Le polyamour comme échappatoire à des moments plus moroses ?

Profil

OhCapitaine

le mardi 26 juillet 2011 à 16h57

@Pouet le lutin
Merci tout d'abord pour tes apports et la compréhension de mon aspiration à ouvrir mon univers devant le constat d'impossibilité de se trouver épanoui sur tous les domaines qui nous importent dans le cadre d'une seule relation.
Au lieu d'avoir la chance de la vivre spontanément (pour le moment !) je le conceptualise...

Ce que je voulais dire sur les situations transférentielles, bon un peu de psy..., c'est que :
- Nous avons tous des événements vécus antérieurement avec des proches pour lesquels nous n'avons pas pu trouver d'issue à notre expression de nous-même.
En gros, ce sont des situation de blocage.
- Spontanément, nous semblons rechercher à nous remettre en scène avec de nouveaux venus pour rejouer ce moment et ainsi nous donner l'occasion de procéder à la bonne expression de nous même.
C'est le transfert.
Est-ce plus clair ? ;-) ;-)

Voir dans le contexte

Discussion : Comment survivre au polyamour quand nous n'en sommes pas un

Profil

OhCapitaine

le dimanche 24 juillet 2011 à 18h56

Bonjour ToutSimplement !

Je ne sais pas si cela pourra t'aider mais si ce n'est que ma relation à moi n'avait duré que 12ans et que sa relation à elle ne durait que depuis 9 mois, tout le reste je l'ai vécu idem (amoureuse passionnée d'un autre, exprimant le persistance de son amour pour moi).
A cette époque (il y a 11 ans...), je n'avais pas la maturité que j'ai maintenant et il ne m'est pas venu à l'esprit d'un possible polyamoureux...
Nous en sommes restés à la seule solution de faire un choix ! Et elle est parti avec lui...
Je pense que si cela se passait maintenant, je serais plus à l'aise pour parler d'autres solutions possibles... S'il est toutefois possible de dépasser le mensonge des 9 mois...
Car dans mon cas, c'est bien ça qui a été la plus grosse claque. On a un peu l'impression de s'être fait avoir.
Si tu propose le choix, tu risques probablement de "la perdre" à tous les coups (elle part ou bien elle reste mais là, ça ne sera plus comme avant car c'est souvent la déprime qui suit la perte d'une passion...).
Passer au Polyamour, avec une bonne capacité de dialogue est peut-être une voie où il y a des possibles...

Oui, tiens-nous au courant !!

Voir dans le contexte

Discussion : Le polyamour comme échappatoire à des moments plus moroses ?

Profil

OhCapitaine

le dimanche 24 juillet 2011 à 18h39

@Maya
Je reviens plus précisément sur ce que tu m'as écrit plus haut car il y a des choses qui m'interpellent ;-)
En bien ;-)
Peux-tu me préciser ce qui te fait parler de l'absence d'un père dans le cas qui est le mien stp ?
Si je souffre de cette relation ? Disons qu'elle me fait me heurter à certains obstacles qui parfois font mal. Mais d'un autre côté, elle m'apprend aussi à grandir et développer mes faiblesses.
Mais rassurez-vous, cette relation m'apporte aussi pas mal de belles choses... ;-)
N'étant pas (ou de moins en moins) adepte des sacrifices, j'essaye de nous amener sur les chemins d'accord mutuels face à nos différences.
Je pense que nos proches qui partagent notre route à un moment ou a un autre ne sont pas choisis par hasard... Ils nous permettent très souvent de faire face à des situations transférentielles non résolues et ainsi de nous donner l'occasion de les dépasser.

Voir dans le contexte

Discussion : Le polyamour comme échappatoire à des moments plus moroses ?

Profil

OhCapitaine

le dimanche 24 juillet 2011 à 18h24

Un bonjour à vous tous en cette fin de WE ;-)

@Tentacara
J'ai lu et réfléchi avec attention tes propos ci-dessus et je suis bien d'accord avec toi. Fuir pour éviter de trouver une solution à un problème ne permet que de reculer une échéance avec soi-même...
Pour préciser l'objet de ce sujet, même si la question je me la pose à moi même (et par la même occasion je vous l'ai proposée), vous semblez tous bien pressés de me voir dans le peau de ce fuyeur.
Popol, au tout début, disait avoir vécu du polyamour pour lui-même fuir (prendre l'air je crois disais-tu ?). Ce polyamour là était-il "meilleur" qu'un autre ? Le pur, le vrai, un peu dogmatique non parfois ??
L'important dans le vécu de relations multiples n'est-il pas de respecter chacun de nos partenaires (être honnête autant que possible avec chacun sur la situation vécue) ?
Pour ma part, les difficultés que je vous ai évoquée au début, je ne les fuis pas et j'essaye d'y apporter des solutions de changement dès que possible. Je ne souhaite pas la fin de ma relation actuelle mais juste essayer de la faire évoluer pour que nous puissions continuer à nous épanouir dans la vie. Même si parfois je me sens comme dans une caserne... ;-)
Et parfois, lorsque la situation est plus tendue et les idées un peu plus noires, oui, l'envie de prendre un peu l'air me revient plus vive. L'envie de partager des moments différents, de vivre autre chose, de me décentrer...
Vous connaissez vous des relations (mono ou poly !) où c'est l'entente parfaite tout le temps ?

Ce n'est jamais évident de se comprendre totalement par message car il manque beaucoup du dialogue direct ou repréciser, approfondir, rebondir, expliciter...
Merci en tous cas à tous pour votre participation ;-)

@Popol
Par rapport à ta question sur le motif de rupture si jamais j'étais poly...
Et bien je t'avouerai que je ne me pose pas la question.
J'ai plusieurs fois discuté avec mon amie du sujet et elle voit bien ma grande proximité avec la manière globale de penser de Françoise Simpère par exemple.
Après, ce sera à elle de choisir pour elle...
Lorsque j'ai vécu une autre relation, elle l'avait mal vécu mais cela l'a fait réfléchir. Je précise que cette autre relation n'était pas cachée ! Et si cette dernière a pris fin (pour d'autres raisons), nous sommes toujours ensemble.
Donc, nous avons donc tous la capacité de comprendre et nous adapter à des situations nouvelles...

Voir dans le contexte

Discussion : Le polyamour comme échappatoire à des moments plus moroses ?

Profil

OhCapitaine

le vendredi 22 juillet 2011 à 15h20

@Popol
Pour aussi te répondre directement (à ton premier message et aux derniers), ton analyse résumée est assez juste je crois. Voici en quoi je nage actuellement.
Le terme de général me vient de mon enfance où j'avais un pote qui surnommait toujours sa mère "Heir General !" avec la prononciation allemande. Pour exprimer son ras le bol des ordres, de l'ordre imposé et finalement du peu de liberté possible...
A me lire, je me trouve finalement un peu stupide et faible de m'entendre me plaindre de subir des choses et de ne pas avoir le courage de les envoyer balader... Un peu comme un gamin peureux. A plus de 40 ans... ;-)
Autant vous dire que mon amie est d'une jalousie assez importante et de surcroit plutôt impulsive. Le polyamour, cela va être une sacrée révolution pour elle ;-)
Il y a déjà eu une autre femme dans ma vie au début de notre relation (je pourrais expliquer le contexte qui était là vraiment du polyamour non prévu, non recherché) et je vous garantit qu'il y a presque eu des morts !! ;-)
Je suis peut-être mal, mais j'ai encore des ressources et je regarde toujours le soleil.

NB : j'ai un collègue de boulot qui a une femme que nous surnommons "le Dragon" car il ne peut rien faire qu'elle ne lui autorise. Je crois que c'est au delà du grade de général !
Et là, je ne cesse de me dire : "mais pourquoi est-ce qu'il accepte tout cela ! Pourquoi ne s'impose t'il pas un peu ! Je ne pourrais pas supporter 1/4 de cela !".
Et vous voyez, peut-être que je ne suis pas plus enviable...
Comme quoi, également, il est plus facile d'y voir clair dans la vie des autres que parfois dans la sienne.
Mais non, mon Général n'atteind tout de même pas le niveau du Dragon !!!!! ;-) ;-)

Message modifié par son auteur il y a 9 ans.

Voir dans le contexte

Discussion : Le polyamour comme échappatoire à des moments plus moroses ?

Profil

OhCapitaine

le vendredi 22 juillet 2011 à 14h32

@Apsophos
Ta remarque m'a laissé sans voix un moment. Serai-je autant conditionné par la "normalité" du couple traditionnel (monotout) pour ne pas avoir envisagé de me poser, en effet !, le problème dans l'autre sens... ?
Disons qu'en ce moment, j'ai plutôt envie de fuir "ma caserne" (selon les termes de Popol, oui je pourrais employer les mêmes mots) pour des moments d'ouverture et de chemin nouveau... Et il est probable que l'entrée dans la caserne ne s'est pas faite sans mon consentement. A un moment où je fuyais peut-être autre chose... ;-)
J'ai conscience que la situation perdure parce que je la laisse perdurer.
Je cherche à comprendre pourquoi un homme comme moi se laisse tant imposer des choses.
En lisant pas mal les discussions ici, j'ai trouvé que parfois, une situation imparfaite pouvait sembler valoir mieux que l'inconnu... Je pense que dans mon cas, il y a un peu de cela.
Vu aussi que parfois, oser se faire respecter et se respecter était plus difficiles pour certains... Il y a un peu de cela aussi.
Bref, vous voyez que finalement nos amours nous font avancer dans la compréhension de nous-mêmes...
Merci

Voir dans le contexte

Discussion : Le polyamour comme échappatoire à des moments plus moroses ?

Profil

OhCapitaine

le vendredi 22 juillet 2011 à 11h27

Bonjour,

Notre vie amoureuse avec un partenaire unique comporte toujours ses aspects moins nourissants pour nous. Des difficultés, des incompréhensions, des manques auxquels il faut faire face au présent.
La solution du polyamour, pour certains (je ne généralise pas !), ne serait-elle pas une manière de fuir cette réalité et la nécessité d'y faire face (trouver des solutions matures avec notre partenaire) en tournant notre attention vers d'autres ? Finalement, de chercher des solutions à notre relation mono en se tournant vers les autres plutôt qu'en les bataillant à 2 ?

Alors pour me présenter un peu, j'ai l'âme poly depuis très longtemps. Ce qui ne m'a pas empêché d'avoir vécu 12 ans avec une seule femme sans en avoir souffert ;-)
Après une période plus libre d'engagements, me voilà à nouveau dans une relation "conventionnelle" depuis 4 ans. Celle relation m'apporte une forme de stabilité intérieure mais, car il y a un "mais", étant un esprit penseur, rêveur, idéaliste, positif, et mon amie ayant plutôt un profil de général d'armée au quotidien avec relativement peu d'esprit d'ouverture, je suis très souvent contrarié de l'intérieur...
Je ne me plaint pas, j'explique ;-) !

Je rêve actuellement de pouvoir échanger sur le monde, sur ce que je ressent de la vie, sur les possibles dans les relations humaines, sur le sens de la vie. Je rêve d'échange, d'écoute, de partage, d'association, de co-création.
Et malgré mes tentatives d'instaurer ce chemin dans ma relation, je me heurte sans cesse sur l'incompréhension ou l'absence.
Alors je me dis que ce que je désire est légitime et suis prêt à me tourner à l'extérieur de ma relation intime pour avoir le plaisir de le vivre et m'épanouir un peu.
Et c'est là que je me pose la question de la fuite dans le polyamour... Pour moi en quelque sorte ;-)

J'aimerai avoir vos avis et éventuellement échanger si certains d'entre-vous ont traversé ou traversent une phase similaire ?

NB : Pour le moment, j'ai beaucoup lu les interventions ici et je trouve les échanges riches et enrichissants. J'espère intervenir sous peu pour apporter ma vision parfois.

A vous lire ;-)

Voir dans le contexte

Retour au profil


Espace membre

» Options de connexion