Polyamour.info



Les messages appartiennent à leurs auteurs. Nous n'en sommes pas responsables.

Merci de consulter notre charte de discussion pour connaître les règles qui régissent les conversations sur ce site.

Présentation... et quelques questionnements perso...

Bases
#

(compte clôturé)

le lundi 10 septembre 2012 à 19h04

.

Message modifié par son auteur il y a 8 mois.

#
Profil

bodhicitta

le lundi 10 septembre 2012 à 23h06

Bon je n'ai pas gagné le droit de répondre car je n'ai pas tout lu... j'ai commencé par la fin jusqu’à remonter au dernier tiers.. :-/
mais déja je peux te dire que la femme avec qui tu partages la 1ére relation (l'officiel) me semble trés ouverte, elle te l'a méme dit (+) . Elle est prête à tout entendre, normale il lui faudra un peu de temps pour s'adapter.
"même si ça me fait très mal, du moment que tu m'aimes, moi, et que tu me laisses t'aimer".
Une femme qui te dit ça pourquoi lui cacher ?
Mais crois tu vraiment qu'en lui cachant, en la trahissant tu es plus heureux?
en étant pleinement honnêtes vous serez + serins

Message modifié par son auteur il y a 7 ans.

#
Profil

bodhicitta

le lundi 10 septembre 2012 à 23h10

Bon désolée... :-( je vais tout lire

Message modifié par son auteur il y a 7 ans.

#

(compte clôturé)

le mardi 11 septembre 2012 à 01h28

.

Message modifié par son auteur il y a 8 mois.

#
Profil

lam

le mardi 11 septembre 2012 à 14h04

salut, d'abord merci infiniment de laisser aux personnes le droit de réagir, et le droit de décider de la teneur de leur réaction, pour un post sur un forum public c'est vraiment trooop sympa de ta part :-D

dites, je suis vraiment de bonne humeur aujourd'hui! et je soulignais ça parce que si tu te demandais pourquoi y'a pas trop de réponses, toutes les pistes ne se trouvent peut-être pas seulement dans la longueur de ton témoignage.

bon j'avais aussi un autre truc à dire. En chopant les passages ci dessous:

Neo_67

Dans le même temps, A. m'a parlé à plusieurs reprises "d'autres façons d'aimer" dont elle avait entendu parler peu de temps avant. Indirectement, et dans les grandes lignes, elle me disait "ok, aime-moi autrement, aime une autre femme si tu veux de temps en temps et même si ça me fait très mal, du moment que tu m'aimes, moi, et que tu me laisses t'aimer".
Il m'a fallu encore un peu de temps pour lui avouer que j'avais aimé une autre femme, et que je l'aimais encore, que je la voyais et la verrai encore, et que peut-être un jour je me retrouverai de nouveau dans son lit.
Bien qu'elle n'ait pas été spécialement "violente", la réaction d'A. M'a laissé supposer qu'elle n'était pas encore prête à m'entendre lui dire "j'ai une nouvelle autre femme dans ma vie".

Nous en avons discuté à de nombreuses reprises, évoquant la possibilité d'être amoureux de plusieurs personnes à la fois, dans des relations qui peuvent être très cadrées ou "à géométrie variable", dans la transparence mais aussi avec discrétion.
A. m'a dit à plusieurs reprises qu'elle pouvait entendre que "fidèle" ne veut pas dire "exclusif", mais qu'il lui faudrait du temps pour intégrer cette idée.

Alors aujourd'hui je ne me "pose" pas en véritable poly-amoureux , mais je pense que c'est une façon d'aimer qui correspond bien à l'homme que je suis devenu.
Ceci étant, probablement par respect pour A. qui n'avance pas de la même façon dans ses réflexions, je ressens pour l'instant une espèce d'interdit qui me fait lui parler de ces 2 femmes à demi-mots ; avec elle je parle d'amies, mais pas "d'amimoureuses".
Ce qui me laisse le temps de continuer ma réflexion, tout en étant un brin frustrant... Mais je sais aussi que je vais lui en parler, un jour ou l'autre, ne serait-ce que pour ne pas entretenir ce sentiment de trahison qu'elle a ressenti lorsque je lui ai parlé de ma relation avec S.

alors mon interprétation à partir de ces petits bouts de témoignage c'est que tu as peur de passer au polyamour (parce que là c'est clairement pas une situation polyamoureuse que tu décris), et que dans tes mots ça te frustre de pas parler avec A. mais la justification en gros c'est que c'est pas lié à toi mais au fait que A. "n'avance pas au même rythme", et à ce que tu supposes qu'elle pense. Du coup tu justifies le fait que tu n'oses pas lui parler par du respect pour elle. Cet interdit que tu ressens il est très probable qu'il soit lié à toi et à tes peurs, et aussi alimenté par ce que tu ressens et interprètes de l'attitude de A.

c'est sur que c'est pas facile. et je te souhaite du courage. j'avais envie de souligner ça pas pour que tu le prennes mal, mais parce que ce déni face à une prise de responsabilité partagée dans votre situation et dans votre communication à A. et toi, ça me sautait aux yeux.

Message modifié par son auteur il y a 7 ans.

#

(compte clôturé)

le mardi 11 septembre 2012 à 20h27

.

Message modifié par son auteur il y a 8 mois.

Répondre

Chercher dans cette discussion

Autres discussions sur ce thème :


Espace membre

» Options de connexion