Polyamour.info



Les messages appartiennent à leurs auteurs. Nous n'en sommes pas responsables.

Merci de consulter notre charte de discussion pour connaître les règles qui régissent les conversations sur ce site.

Comment accepter pour de vrai

#
Profil

boucledor

le vendredi 15 juin 2012 à 20h07

Bonsoir Ptitechose!
Des similitudes entre "votre histoire" et la mienne sauf que je suis celle "par lequel le scandale arrive"... C'est effectivement moi qui ai entamé une "autre relation" après 12 ans de vie commune, d'"amour exclusif" en tout cas "dans les faits" et qui ai "imposé" la situation, et les bouleversements qu'elle implique, à mon conjoint...
Pas toujours facile non plus d'endosser la "responsabilité" d'une telle "Révolution"... Tout en cherchant à évacuer une culpabilité tenace (par rapport à mon conjoint, mes enfants, ma mère et j'en passe...), il faut bien faire face à la souffrance des uns et des autres!
Mon mari a tenté d'accepter la "nouvelle donne" mais en vain - en tout cas pour le moment- Par peur d'une rupture définitive, j'ai choisi de mettre "entre parenthèses" mon autre relation ("rupture" qui a également engendré souffrance et culpabilité du côté de mon "amant" cette fois)... Bref, il me paraît pour l'instant très difficile d'être au clair avec "ce que je veux vraiment" car j'ai encore du mal à faire la part des choses me sentant régulièrement "tiraillée" par des forces antagonistes: mes désirs, mes espoirs, mon attachement envers mon mari, l'envie de me sentir libre mais aussi la peur de payer 'le prix fort": être libre mais malheureuse, est-ce vraiment une perspective réjouissante? Etre plus heureuse mais accepter que les autres puissent en souffrir?
Dès le début, j'ai ressenti le besoin d'être sincère, d'en parler à mon conjoint... Mes certains jours je ne peux m'empêcher de penser que les gens qui vivent cela "en secret" s'en "sortent" peut-être mieux... Cela m'embête beaucoup de dire cela car, en même temps, je veux continuer à croire qu'être authentique et communiquer quoi qu'il arrive est la seule voie possible pour que cela "fasse sens" et puisse amener chacun à "grandir" d'une certaine manière....

#

Popol (invité)

le samedi 16 juin 2012 à 05h22

Choisir entre l'authenticité et préserver une relation, dilemme craignos en effet.

Ca me fait penser à une équipe de filles que j'ai côtoyées professionnellement, puis en privé 2-3 ans de suite, elles venaient de différents pays d'Amérique du Sud - quand elles étaient avec leurs hommes, on aurait dit des petites filles demandant protection, je les trouvais limite minaudières, je voyais presque leurs couettes... mais quand elles étaient seules, ou entre elles, c'étaient des personnes différentes, au comportement adulte, décidé, elles menaient leurs barques au poil...

Ce qui m'entraîne à évoquer les états du moi en analyse transactionnelle : fr.wikipedia.org/wiki/%C3%89tats_du_Moi

Et ça me paraissait totalement clair qu'elles se comportaient ainsi avec leurs mecs pour apaiser et préserver la relation, leur culture valorisant une différenciation de genres très marquée dans ce sens. Comme quelqu'un qui se mettrait à faire le guignol quand un conflit menace, pour le désamorcer.

Une fois acculturées en Europe, pour finir la plupart ont quitté leur conjoint, pour se mettre en ménage avec des européens bien moins "marqués". Et plus de petite fille à l'horizon!

Répondre

Chercher dans cette discussion

Autres discussions sur ce thème :


Espace membre

» Options de connexion