Polyamour.info



Les messages appartiennent à leurs auteurs. Nous n'en sommes pas responsables.

Merci de consulter notre charte de discussion pour connaître les règles qui régissent les conversations sur ce site.

Vos histoire de mono qui ont bien tourné..

Témoignage
#
Profil

yellow

le dimanche 20 mai 2012 à 11h45

Mettons un cas:
Un couple mono assez ouvert pour envisager d'autres voies.
L'un des deux quand même plus craintif que l'autre, et que l'amour, en plus de la non-exclusivité sexuelle, rend un peu fébrile (mais pas trop non plus).

Quels signes positifs vous ont permis d'aller quand même vers "le changement" (non non, pas de politique..)?
Qu'est-ce qui a marché?
Qu'est-ce qui, si c'était à refaire, serait à éviter..?
Et puis happy end (je sais Popol, tout est toujours à remettre en question, et non définitif), quel résultat au bout du compte pour un couple mono qui passe au mode de vie poly, non parce qu'un événement déclencheur (coup de foudre) est arrivé, mais parce que ça paraissait enrichissant, comme philosophie?

Un peu de votre enthousiasme, malgré les difficultés souvent relatées ici et c'est bien compréhensible, serait très agréable à lire... Merci d'apporter votre expérience, heureux anciens monos qui ont déjà négocié leur virage...
Au plaisir de vous lire!

#

Popol (invité)

le dimanche 20 mai 2012 à 11h53

"happy end (je sais Popol, tout est toujours à remettre en question, et non définitif),"

Pourquoi un happy end serait forcément poly? :-)

#
Profil

yellow

le dimanche 20 mai 2012 à 12h30

Ok pour les happy end "retour au mono" aussi!! :)

#

Popol (invité)

le dimanche 20 mai 2012 à 12h37

Cool, parce que j'en connais. Reste à voir si ls gens qui l'ont vécue viendront la raconter.

#
Profil

Apsophos

le dimanche 20 mai 2012 à 13h20

Malheureusement je n'ai aucune histoire qui a bien tourné à raconter.

#

simpère (invité)

le dimanche 20 mai 2012 à 18h25

J'ai eu plusieurs témoignages de couples qui sont passés du mono au poly (et même au mono-poly quand un des deux seulement souhaitait d'autres amours). Certains étaient au bord du divorce ou de la déprime pour cause de jalousie, ennui, impression d'être enfermé, que leur vie n'avait plus rien à leur apporter d'excitant etc... Le fait de changer de mode de relation, avec toutes les difficultés, toutes les discussions, toutes les engueulades (oui, y en a) tous les émerveillements quand on s'aperçoit que "ça marche" a un immense avantage: l'ennui et la sensation de n'avoir plus de prise sur son avenir disparaissent au profit d'une dynamique. Ensuite, viennent la confiance que le dialogue crée entre les partenaires, puis la jubilation de vivre quelque chose de pas ordinaire. Après plusieurs années, la surprise de découvrir qu'être pluriamoureux permet AUSSI de traverser des périodes calmes avec son ou sa partenaire sans se sentir "plan-plan- rassis", juste parce qu'on en a envie à ce moment là est une phase très douce. Enfin, les relations avec les amoureux et amoureuses, qui sont souvent délicates au départ (quelle place donner à chacun/chacune? Faut-il être égalitaire ou s'impliquer à la mesure de ses désirs? Comment s'organiser bref, toute cette mise en place devient peu à peu plus facile et les amoureux évoluent aussi vers des amitiés sensuelles, durables, certains s'éloignent, reviennent, repartent... C'est la vie, débarrassée de beaucoup de conflits.

#
Profil

Alygator427

le dimanche 20 mai 2012 à 19h03

En fait au tout début de la relation on discutait beaucoup et on s'est mis d’accord sur ce mode de fonctionnement.
Parfois parler de la façon de voir la vie, réfléchir aux comportements de la société peut aboutir à ce résultat.
On était sur la même longueur d'onde. Et on est toujours ensemble à bien s'entendre. Mais peut être que l'on était deux poly qui s'ignorait et qui se sont trouvés !

#
Profil

yellow

le dimanche 20 mai 2012 à 22h16

Merci pour les premiers commentaires. Et le résumé de Mme Simpère qui montre qu'une fois dépassionnée, la relation peut prendre tous les tours possibles (même celui de périodes calmes, et douces à vivre...). ça me parle quand même 'achement de confiance en soi et en l'autre tout ça, comme point de départ et/ou d'arrivée.

#
Profil

zina

le lundi 21 mai 2012 à 18h30

Bonjour yellow,
Je ne sais pas si mon témoignage corresponds aux "happy end" que tu attends.
J'étais mono et mon partenaire m'a parlé du polyamour. On a beaucoup discuté, il y avait des craintes, des peurs, et aussi des envies, des espoirs, un peu des deux côtés, avec peut être initialement plus d'envies de la part de mon partenaire et de craintes de ma part.

Doucement, les envies/espoirs m'ont aussi colonisée, puis notre couple a embrassé l'ouverture à la poly. Moi même je suis devenue convaincue que ce mode de relations m'allait mieux. Je m'y sens plus libre. C'est peut être ce ressenti qui a fait évoluer en douceur notre couple, moi même, vers le polyamour.

Au final, notre couple de mono, évolué en poly, a fini par se rompre. Mon partenaire est à présent dans un autre couple mono, et moi je suis toujours poly. Je l'espère heureux, ce qu'il semble être. Moi même, je suis heureuse de l'évolution de la situation. J'ai gagné en compréhension de mes relations, en paix de l'esprit - je ne me culpabilise plus à la moindre pensée déviante - et aussi en indépendance - je sais qu'il faut m'assumer. Pour autant j'ai toujours de l'amour dans ma vie, j'en donne, j'en reçois aussi à l'occasion. C'est pour tout cela que je considère que c'est un happy end.

Si c'était à refaire, j'aurais beaucoup aimé être prévenue par mon partenaire qu'il pouvait redevenir mono, ou en tout cas qu'il n'avait pas la même vision que moi de notre couple. Ce n'était peut être pas possible, et ce n'était en tout cas pas de mon ressort...
Si c'était à refaire, je garderai tous les échanges avec les polyamoureux anglophones, francophones ainsi que les lectures associées, qui m'ont permis de beaucoup réfléchir et d'évoluer en douceur sur ma vision des relations amoureuses (ou non d'ailleurs), et de me forger une opinion que j'espère un peu plus éclairée d'expérience(s) de vie.

EDIT : j'ajoute aussi un lien vers ce sujet : /discussion/-xK-/Les-vertus-de-la-rupture qui me semble pertinent vis à vis de mon ressenti et de mon "happy end" (même si ce n'est pas une fin en soi, juste un bilan à l'heure actuelle).

Message modifié par son auteur il y a 7 ans.

#
Profil

Junon

le lundi 21 mai 2012 à 21h44

Mais oui, il y a des histoires qui se passent bien (jamais été attirée par le mot "fin" dans les contes, somme toute).
Je suis toujours en couple avec mon premier amour et en 15 ans, nous avons dû évoluer dans notre façon d'envisager le couple, notre sexualité, etc. Je suis désormais poly, lui plutôt mono mais pas rigide pour autant et après pas mal de heurts inévitables, nous sommes toujours bien ensemble, amoureux et complices. il reste des désaccords, des moments délicats lorsque les plannings se télescopent ou que les envies des uns et des autres ne correspondent pas mais je crois que l'équilibre est là <3

#

Popol (invité)

le lundi 21 mai 2012 à 21h52

J'aime bien voir qu'il y a de tout, toutes ces happy continuités, diverses, cohabitantes. Ouais, vraiment, et qu'on ne raconte pas ici que des histoires de trouples comblés. Rassurant.

#
Profil

MissO

le dimanche 24 mars 2013 à 22h16

Tenter la happy end, je sais pas, juste essayer de les respecter tous les deux, juste essayer de les comprendre, lui mono et lui poly.Pas de happy end, je veux juste les rendre plus heureux que malheureux. La "end", on verra, plus tard. Mais c'est du taf!

Message modifié par son auteur il y a 7 ans.

#
Profil

juby

le lundi 25 mars 2013 à 23h35

Ici je trouve qu'on a une histoire heureuse, mais elle n'est pas finie, alors je peux pas dire pour le happy end ;). En gros, après deux ans de couple, je suis tombée enceinte. Ça été le déclencheur pour moi de réflexions sur le couple que je voulais, en fait, sur la vie que je voulais. Ça fait 6 ans. On a discuté pas mal sur la théorie au début, puis mon chum a rencontré une fille. J'étais sur le point d'exploser, elle a dû faire preuve de beaucoup d'ouverture pour que tout se passe bien (les hormones parfois, ça fait voir les choses différemment d'un jour à l'autre) mais ce fut un succès: c'est resté une amie de la famille. Elle a rencontré quelqu'un après 6 mois, et a eu envie de vivre dans un couple mono, ce que tout le monde a respecté.

Depuis ce temps, nous avons nos coups de coeur. Ce n'est pas toujours facile, j'ai amassé de l'expérience positive avec notre première histoire, expérience qui bien sur teinte ma perception de nos histoires actuelles. Pour lui, ça a parfois été plus difficile, ma première expérience ayant été un vrai désastre. Puis je suis aussi plus "intégrale" dans mes expériences. Je lisais ici sur le concept de limérence, ça me ressemble encore un peu trop. Je ne cherche pas l'amour mais quand il me tombe dessus, houla!

Mais je peux dire maintenant que nous avons trouvé une certaine sérénité. Et pour moi, franchement, c'est ce qui a donné cette étincelle supplémentaire à mon couple, ce qui me permet de vivre au diapason de ses émotions, comme ce qui lui permet de vivre au diapason des miennes (ce qui n'est peut-être pas si bien que ça, hihi). Je ne reviendrais pas en arrière, même dans les moments de doutes.

Répondre

Chercher dans cette discussion

Autres discussions sur ce thème :


Espace membre

» Options de connexion