Polyamour.info



Les messages appartiennent à leurs auteurs. Nous n'en sommes pas responsables.

Merci de consulter notre charte de discussion pour connaître les règles qui régissent les conversations sur ce site.

Et moi dans tout ça??

Témoignage
#
Profil

Zia

le dimanche 02 juillet 2017 à 21h56

Bonjour,
Je lis ce forum depuis un certain temps déjà à la recherche d'éléments pour m'aider à comprendre, voire à accepter! Aujourd'hui j'écris parce que je pense me trouver à un tournant dans ma vie.
L'histoire est classique: en couple depuis 17 ans avec un homme qui a toujours revendiqué son souhait de relations plurielles. Pendant plus de dix ans, il avait une autre relation stable à distance (il allait la voir 1 à 2 fois par an pour 4 à 6 semaines parce qu'elle vit à l'étranger). Et bien sûr des petits à côté qui ne duraient jamais vraiment longtemps.
Avec cet homme, j'ai vécu des belles choses, mais aussi pas mal de souffrance. Des colères impressionnantes, une dépression quasi chronique, une certaine violence, des périodes de doutes sur son avenir professionnel et des remises en questions incessantes, une fragilité émotionnelle, etc. Mais bon, c'était la vie, j'avais choisi d'être avec lui pour le meilleur et pour le pire n'est-ce pas?
Depuis bientôt deux ans, il s'est pris en main: il refait du sport, il soigne son alimentation, il est beaucoup plus calme, plus compréhensif, et surtout il a réussi par la seule force de sa volonté à se sortir de sa dépression chronique. C'est un homme nouveau, positif, compréhensif et même tendre et doux par moment!
Une bonne nouvelle? Cela aurait pu! Mais en fait, cela fait que maintenant il a nettement plus confiance en lui, il drague ouvertement une personne qui lui plaît juste pour le plaisir. Il s'est trouvé une nouvelle conquête pour une relation qui a duré plusieurs mois (donc de deux il passe à trois conjointes).
Au début de cette année, une nouvelle collègue de travail arrive. Monsieur est amoureux comme un jeune adolescent. Il décide de rompre avec sa compagne de 10 ans et avec la nouvelle conquête. Il fait du ménage pour faire de la place à la nouvelle venue. Elle est jeune, passionnée de sport extrême et de trekking comme lui. Et d'un coup je passe à un soir sur deux et des weekends qui sont sont souvent réservés à leurs activités.
Je vis très mal tout ces changements. Il y a eu des crises de jalousie et de colère de ma part. Des moments de gros doutes sur moi et ma capacité à le rendre heureux. Il m'affirme qu'il m'aime et qu'il n'a pas l'intention de me quitter. Il m'affirme que je suis importante dans sa vie et que je ne mesure pas le bien que je lui fais! Mais ses mots font effet sur le coup pour devenir insignifiants dès qu'il part la rejoindre. Je suis casanière, je m'occupe de mon ménage et de mes enfants et je bouquine. C'est tout ce que je fais dans la vie. Il adore être dehors dans la nature. On ne fait pour ainsi dire aucune activité ensemble. Ma conviction intime est qu'il s'ennuie quand il est avec nous, je me dis même que ce qu'il aime c'est l'IDEE d'avoir un foyer, une famille car dans les faits en dehors d'être dans notre vie, c'est moi qui gère et m'occupe d'absolument tout.
Bref! Aujourd'hui je suis animée d'une négativité sans limite. Par moments, je me suis demandée si je n'étais pas un peu maso: je ne serais pas bien parce que je n'aurais plus à endurer toutes les souffrances du passé?
Mais la réponse est clairement: non! Je suis en fait très en colère, une colère qui ne s'apaise pas malgré tous mes efforts. Je suis en colère parce que j'estime que maintenant qu'il a mis la tête hors de l'eau, il aurait fallu que ce soit moi qui profite de ses bienfaits. Je suis en colère parce que cette personne avec qui il est ne souffrira pas ce que j'ai souffert et ne verra que les bons côtés de sa personne. Il me dit que je ne peux pas souhaiter à quelqu'un qu'il souffre juste parce que moi aussi j'ai souffert. Il me dit que je devrais plutôt me réjouir et profiter pleinement des moments qu'il passe avec moi au lieu de broyer du noir.
Mais j'en suis incapable. Je n'apprécie plus rien, je suis en colère quand il n'est pas là et je passe mon temps à penser au moment où il ira la rejoindre quand il est avec nous. Il me met en garde qu'elle risque de remplir le vide que je suis en train de créer dans notre couple, que je suis en train de tuer notre couple!! Mais ce sont là les seules émotions que j'éprouve en ce moment, et cela dure depuis plus de trois mois déjà!! Le fait qu'on travaille tous au même endroit, que je la vois du matin au soir n'arrange rien. J'ai peur que mon travail finisse par en pâtir.
Je lui ai demandé de partir, d'aller s'installer chez elle le temps que je me ressaisisse! Il refuse parce que son désir c'est de nous avoir tous à ses côtés: les enfants et moi d'un bord et elle de l'autre. Elle aussi refuse cette option, donc je dois m'incliner.
Pourquoi j'écris aujourd'hui? parce que je me demande si j'ai atteint les limites de mon acceptation du polyamour, parce que de plus en plus je me dis que la seule solution est de le quitter. Mais le quitter me fait peur aussi, ce serait un saut dans l'inconnu pour moi dans la mesure où c'est le seul homme que j'ai connu de toute mon existence.
Alors voilà! Je ne sais pas si j'attends des solutions ou si publier ce texte me sert d'exutoire! Vos commentaires, conseils, critiques et/ou autres m'aideront j'espère à avoir une autre perspective de cette situation.
Merci d'avance à tous et à toutes d'avoir dors et déjà eu la patience d'aller au bout de ce post.

#
Profil

Minora

le lundi 03 juillet 2017 à 16h33

Zia

Mais le quitter me fait peur aussi, ce serait un saut dans l'inconnu pour moi dans la mesure où c'est le seul homme que j'ai connu de toute mon existence.

Il y a beaucoup de choses dans ton message, beaucoup de choses où je ne pourrais pas t'aider. Je suis mono et je vis comme je peux ma relation exclusive avec un poly ;)

Mais cette phrase là je la reconnais et elle pourrait être prononcée par n'importe qui, qu'il soit mono ou poly. Cette peur est naturelle mais elle ne doit pas te guider. Ce saut dans l'inconnu est avant tout le démarrage d'une nouvelle vie. Nouvelle vie que tu te construis avec ce que tu es, tes relations avec tes enfants, avec lui, avec les autres. Quand mon mari m'a quitté j'ai été saisie par cette peur abyssale mais je n'ai pas eu le choix et, dans mon cas, ça a été la meilleure chose qui pouvait m'arriver.

Les questions qui doivent te guider c'est "est-ce que je l'aime encore?", "est-ce que j'ai encore l'envie/l'énergie d'évoluer et faire évoluer ma relation avec lui", "est-ce que ce sera constructif?", "qu'ai-je à gagner/perdre à rester avec lui ou au contraire le quitter".

Concernant ta colère, je la comprends, mais si souvent la colère permet de ne pas s'effondrer, elle est néfaste quand on a des décisions à prendre, pour soi et pour les autres.

Répondre

Chercher dans cette discussion

Autres discussions sur ce thème :


Espace membre

» Options de connexion