Dans la tourmente PA - Polyamour.info

Polyamour.info



Les messages appartiennent à leurs auteurs. Nous n'en sommes pas responsables.

Merci de consulter notre charte de discussion pour connaître les règles qui régissent les conversations sur ce site.

Dans la tourmente PA

Témoignage
#

Ewilan (invité)

le mardi 26 juin 2012 à 16h19

Bonjour à tous,
Voilà quelques temps que je vous lis et je me décide aujourd'hui à poster ici.

J'ai 32 ans, mariée depuis 6 ans, en couple depuis 8, deux jeunes enfants.
Les expériences avant de rencontrer mon mari, m'ont amené à plutôt être sérial monogame, quittant un amour pour un autre.
Cette année, nous avons vécu de nombreux changements, avec un retour aux études pour moi, et beaucoup de sacrifices de son côté pour mener notre vie quotidienne de front.
Nous nous sommes éloignés.
J'avais pour ma part laissé place à la routine dans notre couple.
J'ai alors rencontré quelqu'un A qui m'a plu, et je n'ai su résister à cette envie de vivre cette histoire avec lui et j'ai trompé mon mari.
Au début, je ressentais ce sentiment de me sentir bien avec les deux, de me sentir moi.
Et puis, les sentiments pour mon amant se sont développés et là j'ai traversé une phase difficile où je me disais que je devais faire un choix, je remettais tout en question, je me posais énormément de questions... J'avais pourtant le sentiment de toujours aimer mon mari.
Mais je me disais que je n'arrivais pas à gérer quand je faisais une rencontre et notre relation a toujours été basé sur une exclusivité.
A est polyamoureux. J'ai l'impression que cela correspond complètement à ce que je ressens même si ça me fait un peu peur.
Et puis, mon mari a découvert ma relation ainsi que mes doutes il y a 10 jours.
Depuis, on parle énormément. Il m'aime d'une amour très pur et est toujours aussi amoureux de moi. Et il me pardonne la tromperie.
Nos discussions se sont depuis orientées vers le polyamour.

Différents points me posent problème:

Il me demande de prendre du recul vis-à-vis de tout ce que je lis, et la question qu'il me pose c'est lui qu'a t'il à y gagner?
J'ai eu beau lire toutes les discussions, je suis ennuyée sur ce point, j'ai l'impression que le seul élément que je peux avancer c'est qu'il soit sûr que je sois moi-même, de respecter mon état d'esprit.
Il répond à cela, que cela ne lui garantit pas que je reste juste par confort et sécurité.Il se dit que si on devient PA, c'est faire entrer le loup dans la bergerie et que c'est une phase avant que je ne le quitte.

Pour lui on doit forcément être poly tous les deux, sinon la relation est déséquilibrée. Evidemment que je ne veux pas l'empêcher de l'être, mais je ne veux pas le forcer à l'être.

Bref, je suis moi-même perdue. Mais en même temps, je ne suis pas sûre de réussir à revenir à une exclusivité sur toute ma vie.
En plus je cumule beaucoup de points négatifs, je l'ai trompé, il l'a découvert, je doutais....
J'essaye de le rassurer au maximum, cette épreuve et les discussions que cela a engendré, m'ont rassuré sur l'amour que j'ai pour lui.
Je sais qu'il faudra du temps.
Merci pour vos interventions qui me feront toutes avancer....

#
Profil

LuLutine

le mardi 26 juin 2012 à 16h39

Ewilan
Il me demande de prendre du recul vis-à-vis de tout ce que je lis, et la question qu'il me pose c'est lui qu'a t'il à y gagner ?

Une femme épanouie, et pas une femme qui n'est que l'ombre d'elle-même et finira par le quitter (ou pire) parce qu'elle se sent mal avec lui ?

La possibilité de vivre aussi de son côté d'autres histoires et/ou d'avoir des activités sans toi ?
(D'ailleurs, à ce niveau-là quel est votre degré d'indépendance ? Vous faisiez tout ce que vous pouviez ensemble ou bien vous avez chacun vos activités personnelles ?)

Au fond, le fait de passer du temps l'un sans l'autre ne rend-il pas les retrouvailles encore plus agréables :) (que le fait d'être tout le temps ensemble) ? D'autant plus qu'il sentira que tu reviens vers lui par choix et pas par "obligation".

#

Popol (invité)

le mardi 26 juin 2012 à 16h56

"Pour lui on doit forcément être poly tous les deux, sinon la relation est déséquilibrée. Evidemment que je ne veux pas l'empêcher de l'être, mais je ne veux pas le forcer à l'être. "

Poly-sympathisant ou poly-pratiquant? Il y a tant de manières dêtre poyamoureux...

#

ewilan (invité)

le mardi 26 juin 2012 à 21h05

Merci à vous pour ces réponses. Effectivement, cela correspond à ce que je m'imaginais pour ce qu'il y a à gagner....
On a assez peu de temps pour faire des choses chacun de notre côté, étant assez pris par notre travail et nos enfants, on essaye de se trouver surtout du temps à 2. Cela a certainement fait défaut.

Poly sympatisant ou polypratiquant je crois que nous n'en sommes pas encore là.... Lui est surtout à se demander comment le supporter et le doit il?

#
Profil

mouvante

le mardi 26 juin 2012 à 21h45

...

Message modifié par son auteur il y a 6 ans.

#
Profil

mouvante

le mardi 26 juin 2012 à 21h46

tu verras aussi des similitudes dans les questionnements

#
Profil

wolfram

le mardi 26 juin 2012 à 22h17

la question de ce qu'il a à y gagner ?

la réponse peut passer par la compersion...

ça demande une sacré dose de dialogue mais ça renforce la complicité. disons que c'est une inversion des valeurs habituelles et que lorsqu'on a passé le cap, l'amour s'en retrouve renforcé !

#
Profil

Katouchka

le mercredi 27 juin 2012 à 01h41

C'est marrant, j'ai posé la même question à mon amoureux lorsqu'il m'a appris son amour pour une autre. Il a trouvé la question tout aussi déroutante.
9 mois après voici les faits, j'ai gagné:
- une qualité de communication entre lui et moi bien supérieure à celle établie autrefois.
- une confiance en lui, en moi beaucoup plus profondes.
- la disparition de la peur de le perdre, de ne pas lui plaire etc.
- de nouvelles amitiés d'une part avec cette femme ( ce qui relève d'un véritable challenge) et d'autre part avec certains d'entre vous.
- la liberté de tomber à nouveau amoureuse sans attendre de ne plus l'aimer lui.
J'ai malheureusement aussi perdu il me semble pas mal de choses mais ce n'est pas la question.

Message modifié par son auteur il y a 6 ans.

#
Profil

LuLutine

le mercredi 27 juin 2012 à 14h56

Katouchka
J'ai malheureusement aussi perdu il me semble pas mal de choses mais ce n'est pas la question.

Ben oui, tu perds notamment le fait d'être son "unique", mais moi j'échange volontiers ça contre la disparition de la peur de le perdre. :)

Même s'il est possible qu'une relation polyamoureuse se termine, ce n'est jamais "à cause" d'une autre rencontre. Je trouve que ça rend la jalousie obsolète, en fait ^^ :
pourquoi être méfiants envers les personnes extérieures, puisqu'on sait qu'on n'est pas en concurrence ?

#

ewilan (invité)

le mercredi 27 juin 2012 à 16h40

Merci à vous.
Mouvante, j'ai lu ton fil de discussion et effectivement que de similitudes!!!!
Je vois que tu prends du temps pour réfléchir et faire le point et c'est ce que je souhaite faire aussi.
Mon mari a fait effectivement beaucoup de chemin et en si peu de temps, j'ai beaucoup de chance effectivement.

Katouchka, au début comment voyais tu les choses? Est ce que tu acceptais vraiment son côté polyamoureux ou tu avais plus l'impression de l'autoriser à te tromper? et qu'est ce qui a fait évoluer les choses?

Nous avons rediscuté hier soir et ça a été assez tendu.
Il ne croit pas vraiment au PA. Pour lui, un couple fort avance et traverse les épreuves et sait résister. Pour lui, on a besoin d'être uni pour faire face aux difficultés de la vie. Pour lui le PA vient fragiliser la relation.
Après, il me laisse le choix de vivre ce polyamour, mais me demande en échange une preuve de mon engagement. Il souhaite que je renonce aux économies faîtes pour un projet qui ne verra certainement pas le jour. Pour lui c'est une garantie. Il se dit que si je le quitte au bout de quelques temps il n'aura pas tout perdu.
Il n'est pas matérialiste ni pingre, mais y voit un engagement de ma part.
Il prend l'image d'un vrp qui vient me voir en disant donnez moi 10000 dans 1 an vous en aurez 10 fois plus. Il me dit qu'on ne donne pas les 10000 à la personne.
Cela me laisse un peu perplexe, même si dans l'absolu cela ne m'impacterait que si on se quittait, or ce n'est pas ce que je souhaite du tout.
Ce matin il était surpris que je n'ai pas décidé d'accepter.

Ce n'est pas si simple.
Il se force à accepter, et ça me chagrine beaucoup. Je conçois bien qu'il ne puisse pas se réjouir de ça, mais je doute qu'il s'y fasse.
F. Simpère me rassure un peu sur le fil de mouvante, quand elle dit que son mari envisageait ça au début comme de l'adultère autorisé, car c'est comme cela que le mien le voit.
Le hic, pas sûre que le mien évolue.

Je finis par douter, en me disant est ce que ça vaut la peine de mettre autant de difficultés à la reconstruction de nous?
Suis je vraiment poly ou est ce que je veux juste vivre cette histoire?
Et pourtant j'ai envie de vivre cette histoire avec mon autre amoureux.

Serai-je heureuse d'y renoncer? N'est ce pas entacher notre avenir par cette frustration? Et si un jour je suis à nouveau attirée par une autre personne?
Mon 2 ème amour, pour cela c'est super, car comme il est poly, il me laisse avancer, et ne s'attends pas à une issue comme une autre....
Voilà, je suis encore pleine de doutes, pourtant il suffit d'un oui pour qu'on avance sur cette voie mais au prix de quoi?????

merci

#
Profil

LuLutine

le mercredi 27 juin 2012 à 16h57

ewilan
Il ne croit pas vraiment au PA. Pour lui, un couple fort avance et traverse les épreuves et sait résister. Pour lui, on a besoin d'être uni pour faire face aux difficultés de la vie. Pour lui le PA vient fragiliser la relation.

Pour moi, un "couple fort" comme ton mari l'appelle est un couple constitué de deux personnes "fortes" individuellement, qui savent se tenir debout sur leur deux jambes sans être dépendantes de quelqu'un d'autre.

Et oui, bien sûr qu'un couple fort résiste. Il peut aussi le faire dans une situation polyamoureuse, ce n'est pas une contradiction !
Le polyamour ne signifie pas la fin de votre couple, bien au contraire ! Vous pourriez être polyamoureux et rester d'autant plus unis.

Je ne pense pas que le PA fragilise une relation. Par contre, je pense qu'il peut révéler les fragilités individuelles. Fragilités qui étaient déjà présentes (bien que moins visibles) et se seraient de toute façon manifestées un jour ou l'autre.

ewilan
Et si un jour je suis à nouveau attirée par une autre personne ?

Tu mets le doigt sur quelque chose de très important. Peut-être que là maintenant, tu te sentirais capable de rompre avec A (c'est juste une hypothèse hein), mais si dans quelque temps, tu tombes amoureuse d'une nouvelle personne, le problème se posera à nouveau à l'identique...

C'est pourquoi pour ma part, je trouve que ce ne serait pas une solution.

#

Popol (invité)

le mercredi 27 juin 2012 à 17h29

oly sympatisant ou polypratiquant je crois que nous n'en sommes pas encore là.... Lui est surtout à se demander comment le supporter et le doit il ?

Justement. S'il peut cerner ce qui lui pose problème, en suivant une sorte de graduation qui irait de "tolérer" à "pratiquer" en passant par "compersionner" (être content pour l'autre), il pourrait cerner aussi ce qui lui fait peur, l'angoisse, le désécurise, etc

On n'a pas tous les mêmes points de cristallisation au sujet de l'éclatement du modèle traditionnel.

Est-ce que ça tourne autour de l'abandon, d'être délaissé, d'assister à l'épanouissment de l'autre quand on est soi-même en période calme ou de sur-place, ou quoi d'autre? On est un peu obligés de se représenter ce qui est le pire pour chacun, et plus loin encore, pour chaque relation, pour pouvoir envisager de laisser le PA rentrer dans nos vies, surtout quand on ne l'a pas cherché.

#
Profil

Katouchka

le mercredi 27 juin 2012 à 17h43

ewilan
Katouchka, au début comment voyais tu les choses ? Est ce que tu acceptais vraiment son côté polyamoureux ou tu avais plus l'impression de l'autoriser à te tromper ? et qu'est ce qui a fait évoluer les choses ?

Franchement littéralement si on "autorise" alors il n'y a pas "tromperie" parce qu'on est au courant.
Mon amoureux a décidé de me parler de ses sentiments et en fonction des informations que j'avais et que lui avait* alors on a décidé qu'il pouvait s'autoriser de vivre cet amour.
*par exemple, qu'il m'aime toujours, qu'intellectuellement je conçois que l'on puisse aimer plusieurs personnes en même temps.
Mais cela ne suffit pas pour tout accepter tout de suite car dans la pratique, il y a quand même des choses à surmonter.

Lulutine
Ben oui, tu perds notamment le fait d'être son "unique", mais moi j'échange volontiers ça contre la disparition de la peur de le perdre. :)

Ce n'est pas le plus dur, il y a l'insouciance (par exemple, ne pas avoir à surmonter la jalousie) et les illusions aussi ( par exemple, l'impression de combler à moi seule le bonheur de mon amoureux), je n'ai pas encore réussi à les remplacer celles là.
Il le faut par la compersion peut-être mais je n'y suis pas encore...

#
Profil

yin-yang-69

le mercredi 27 juin 2012 à 19h17

LuLutine

Je ne pense pas que le PA fragilise une relation. Par contre, je pense qu'il peut révéler les fragilités individuelles. Fragilités qui étaient déjà présentes (bien que moins visibles) et se seraient de toute façon manifestées un jour ou l'autre.

Le fragilités individuelles influent forcément sur la relation, qui devient à son tour fragile, non ?
Alors vous me direz, oui mais elles se seraient révélées quoiqu'il en soit.
Je reste sceptique car le PA n'est il pas également un catalyseur ou déclencheur de ces fragilités ?

#
Profil

LuLutine

le mercredi 27 juin 2012 à 21h02

Katouchka
Franchement littéralement si on "autorise" alors il n'y a pas "tromperie" parce qu'on est au courant.

Tu sais, tous les gens ne pensent pas comme toi.
Certains te diront que même si tu es au courant ET d'accord, ça s'appelle tromper quand même.

En tout cas c'est bien que toi tu aies compris que la tromperie réside dans le mensonge, pas dans l'acte.

yin-yang-69
le PA n'est il pas également un catalyseur ou déclencheur de ces fragilités ?

C'est à peu près ce que je dis.
Mais dans la vie il y a des tonnes d'autres déclencheurs, et si on arrêtait de vivre (parce que du coup, c'est ce qu'il faudrait faire !) sous prétexte d'éviter ces déclencheurs à tout prix, je trouverais ça un peu dommage....

#

(compte clôturé)

le mercredi 27 juin 2012 à 21h09

LuLutine
Mais dans la vie il y a des tonnes d'autres déclencheurs, et si on arrêtait de vivre (parce que du coup, c'est ce qu'il faudrait faire !) sous prétexte d'éviter ces déclencheurs à tout prix, je trouverais ça un peu dommage....

+ 10 000

Parce que dans la liste tu peux rajouter les aléas professionnels, les séparations géographiques, la maladie, le manque d'argent, la naissance d'enfants... Tout autant de catalyseurs qui accompagnent TOUTE vie de couple, voire même toute vie tout court... Et pourtant il serait dommage de se priver de travailler, de voyager, d'avoir des enfants ; et il serait absurde de prétendre se protéger avec certitude de la pauvreté ou de la maladie. S'pas ?

#
Profil

mouvante

le mercredi 27 juin 2012 à 22h45

...

Message modifié par son auteur il y a 6 ans.

#
Profil

ewilan

le vendredi 29 juin 2012 à 11h11

Désolée, on a un We chargé alors je suis pas mal prise à tout préparer.
Je reviens la semaine prochaine pour continuer cette discussion

#
Profil

ewilan

le lundi 02 juillet 2012 à 15h07

Nos discussions avec mon mari continuent.
La semaine dernière, je lui ai demandé pourquoi il était prêt à accepter mon envie d'avancer vers le polyamour.
Il m'a dit qu'il pense que quand on a quelque chose en tête, l'empêcher risquerait de nuire à la relation. Donc si c'est pour moi un concept qui me parle, il se dit que l'on doit essayer si je le veux vraiment.
Il me dit qu'il se dit qu'il accepte de ne pas savoir et de ne pas condamner cette solution tout de suite.
Néanmoins, cela lui paraît un chemin difficile qui risque d'engendrer de la souffrance pour lui.
Il relativise là aussi en se disant que peut être que c'est surtout les premières fois que ça lui fera mal.

J'ai été rassurée par sa vision, car je pensais qu'il n'y croyait vraiment pas et que c'était uniquement du sacrifice.
J'ai tellement de chance de l'avoir et je l'aime vraiment pour ce choix qu'il est prêt à faire.

Maintenant j'ai du mal à me décider.
J'ai revu A vendredi am pour discuter et j'étais vraiment heureuse de le voir et j'ai envie de le retrouver.
Mais ce chemin me fait peur. J'ai de l'appréhension, comme j'an aurai je l'imagine avant un saut en parachute.
J'ai peur que tout ceci ne soit qu'un leurre et que même si mon mari est prêt à beaucoup pour moi, qu'il ne le supporte pas.
Il est vraiment mono, et vivait avec une vision de notre amour idéal.
Mon souhait est vraiment de le rendre heureux, mais n'aura t'il pas en continu un poids sur le coeur?
Je culpabilise de le faire souffrir.

Je continue de lire les fils pour trouver des discussions sur les premiers pas dans le PA, mais j'ai hâte d'échanger avec vous là dessus

#
Profil

ewilan

le jeudi 05 juillet 2012 à 10h21

Bon, petite mise à jour.
On va avancer vers le polyamour. Je sais que ce ne sera pas facile, j'ai toujours cette petite appréhension, mais j'ai beau tourner les choses dans tous les sens, je ne me vois pas y renoncer là maintenant.
J'ai espoir que ça fonctionne. Je reste impressionnée du chemin que notre couple a parcouru en à peine 3 semaines. J'espère surtout réussir à tout faire pour que mon mari le vive le mieux possible, sinon je sais qu'à terme ce ne sera pas viable.... et je ne veux pas me retrouver face à un choix, nous ou le PA.
On continue de parler beaucoup.
Merci à vous en tous cas

Message modifié par son auteur il y a 6 ans.

Répondre

Chercher dans cette discussion

Autres discussions sur ce thème :


Espace membre

» Options de connexion