Polyamour.info



Les messages appartiennent à leurs auteurs. Nous n'en sommes pas responsables.

Merci de consulter notre charte de discussion pour connaître les règles qui régissent les conversations sur ce site.

Réactions à l'article

Entretenir une relation polyamoureuse avec une personne monogame

#

Contre-exemple gênant (invité)

le mercredi 25 décembre 2013 à 02h40

"Je ne suis pas en train de participer à des orgies bestiales".

Ah bon, et pourquoi s'en défendre ? Si c'était le cas, ça serait mal ? Parce qu'on veut soutenir le polyamour, on a le droit de se distinguer (au sens sociologique du terme : ne nous confondez pas avec eux, on est beaucoup mieux) d'autres groupes mal perçus par la société ?

Dans polyamour, il y a "amour", ce qui est déjà normatif, en sous-entendant que des relations multiples peuvent être tissées de respect, d'affection et de bienveillance, elles ne seront légitimes que si on leur met l'étiquette "amour" (qui n'est qu'une étiquette, d'ailleurs apposée jusque sur des crimes).

Ajouter à cette normativité celle de soigneusement préciser qu'avoir plusieurs relations ne peut pas signifier avoir des pratiques sexuelles débridées, que les deux choses sont non seulement distinctes mais incompatibles, c'est vraiment faire preuve de dirigisme et de mépris.

Je sais, il s'agit d'un exemple : "Tu te fais des films sur ce que je vis avec d'autres personnes, tu imagines des "orgies bestiales", cette idée t'est insupportable et je te rassure en te disant qu'il ne s'agit pas de cela".

Mais même si c'est dans un exemple, ce texte présente bel et bien des préjugés (les orgies sont forcément bestiales, les orgies "bestiales", quoi que ça puisse signifier, sont forcément mal) sans les nommer comme tels, sans les remettre en question.

Au contraire, il en profite pour bien distinguer le polyamour d'une sexualité "trop" libre : nous, on ne fait qu'aimer, ne nous mettez pas dans le même sac que d'autres qui vous déplaisent, et nous les appellerons volontiers avec vous de sales pervers.

Eh bien vous avez le bonjour de l'une de ces bêtes sauvages, et malheureusement pour vous, malheureusement pour une stratégie de reconnaissance encore et toujours employée par les groupes qui se cherchent une légitimité à tout prix, ce méprisable animal se trouve être l'un des vôtres.

#
Profil

KittyN

le mercredi 25 décembre 2013 à 05h05

pas d'accord avec ce que tu dis.
être polyamoureux ne veut pas forcément dire polysexuel.
si certaines personnes ne cherchent que la relation sexuelle dans leur polyamour, c'est un choix de libertinage volontaire, mais tu dois savoir que polyamoureux ne signifie jamais être débauché.
le texte d'origine cité est excellent, car oui, il reflête l'état d'esprit des monogames et des polygames.

#
Profil

LuLutine

le mercredi 25 décembre 2013 à 12h24

Contre-exemple gênant
"Je ne suis pas en train de participer à des orgies bestiales".

En fait, ce genre de propos a été beaucoup nuancé depuis dans certaines discussions du forum (et/ou dans les cafés poly). Tout comme le fait que le polyamour ne recouvre pas uniquement des relations "d'amour".

Je ne sais pas si tu es déjà venu à un café poly parisien mais....quand quelqu'un dit "le polyamour, c'est de l'amour", tu devrais voir LittleJohn s'empresser de répondre : "Ou pas !" ^^

Je pense qu'une meilleure phrase de l'article aurait été :


Je ne suis pas forcément en train de participer à des orgies bestiales

(Et je te rejoins sur la question : c'est quoi "bestiales" ? Chacun peut en avoir son appréciation...)

Je suis allée voir l'article original (vu que c'est une traduction). Il ne s'agit pas d'une erreur de traduction, le texte original disant :


I'm not off having wild orgies while you sit at home.

Donc là non plus, le "forcément" qui pourrait être précisé n'y est pas.

Je pense que ce texte s'appuie sur le fait que dans l'immense majorité des cas, le poly (je dis "le poly" et "le mono" par facilité, pas taper !) n'est en effet pas en train de profiter de l'absence du partenaire mono pour participer à des "orgies bestiales" (dont on n'a pas tous la même définition, mais on peut quand même à peu près imaginer ce que ça peut recouvrir dans la tête d'un "mono" qui se sent peut-être abandonné à ce moment-là par son partenaire poly).

Je pense que cette phrase doit être prise à titre d'exemple (valable dans l'immense majorité des cas) et pas comme une généralité absolue.

Je crois que la première fois que je l'avais lue, j'avais effectivement tiqué sur cet aspect en me disant : "Bah, c'est vrai pour moi, lorsque je passe du temps avec un autre partenaire, je ne fais rien de plus ou de moins qu'avec le partenaire mono, mais après tout si certains veulent participer à des orgies, pourquoi pas !"

Bref, je pense quand même, "Contre-exemple gênant" (je peux t'appeler Ceg ^^ ?) que ta réaction est un peu disproportionnée face à une phrase qui ne se voulait probablement pas si généralisante dans la tête de l'auteur (faudrait lui demander, si tu parles anglais tu peux peut-être lui envoyer un message).

D'autre part, ça me semble aussi un peu disproportionné de s'en prendre à l'article écrit ici, puisque le traducteur s'est contenté de traduire, pour rendre l'article accessible aux francophones, ce que je trouve positif !

Bref, tu peux contacter Franklin Veaux pour te plaindre. Ici, le traducteur n'a fait que traduire.

#
Profil

LuLutine

le mercredi 25 décembre 2013 à 12h32

KittyN
être polyamoureux ne veut pas forcément dire polysexuel.

Je suis d'accord avec ça, mais ce n'est pas ce que dit Ceg. Ce que dit Ceg, c'est que ça peut être le cas ! Pas que c'est systématique.

KittyN
polyamoureux ne signifie jamais être débauché.

Ca ne le signifie pas, mais on peut être poly et débauché ! Je ne vois pas comment les poly, parce qu'ils sont poly, seraient "immunisés" contre la débauche !

Autrement dit : du fait que je sois poly, on ne peut pas conclure que je suis débauché(e). On ne peut jamais le conclure comme ça.

Par contre, on peut observer directement si je suis débauché(e) ou non, mais ça n'aura a priori aucun lien direct avec le fait d'être poly.

#
Profil

Green-Man-Outside

le mercredi 25 décembre 2013 à 14h27

Euh... personne ne relève la dimension oxymorique du titre ?

Si votre partenaire "monogame" accepte de rester en relation avec vous, c'est qu'il n'est pas si monogame que ça.

#
Profil

Boucledoux

le mercredi 25 décembre 2013 à 14h43

Faire à Francklin Veaux le reproche de normaliser le polyamour sur le thème "l'amour c'est bien, le sexe débridé c'est mal" est assez savoureux pour celles et ceux qui suivent un peu son travail sur la durée. :) C'est en effet un blogueur prolixe et excellent sur le polyamour mais aussi et au moins tout autant sur le BDSM et pleiiiin de pratiques sexuelles tout à fait délicieusement débauchées.

Il peut y avoir des formulations un peu ambiguë dans des textes mais il est bien de se renseigner un tout petit peu sur les gens avant de leur faire dire des choses comme de "soigneusement préciser qu'avoir plusieurs relations ne peut pas signifier avoir des pratiques sexuelles débridées, que les deux choses sont non seulement distinctes mais incompatibles". C'est sans aucun doute un contresens absolu en l’occurrence et c'est vraiment faire preuve de légèreté intellectuelle et de mépris cher Ceg (pour reprendre ta formule).

Par ailleurs, Lulutine a raison d'insister sur le fait que c'est une traduction. Si Polyamour en français a le gros inconvénient de comporter le mot "amour" (et effectivement de ce fait un caractère normatif que nous sommes nombreux-se-s à regretter) ce n'est pas le cas du polyamory anglo-saxon, amory étant si je ne me trompe pas un néologisme intraduisible.

PS : heureusement encore qu'on peut être poly et débauché-e-s non mais, pis quoi encore ??? ;) Bon, encore faudrait il savoir ce que veux dire débauché en l’occurrence mais c'est une autre histoire....

#
Profil

Anarchamory

le mercredi 25 décembre 2013 à 15h28

Green-Man-Outside
Euh... personne ne relève la dimension oxymorique du titre ?Si votre partenaire "monogame" accepte de rester en relation avec vous, c'est qu'il n'est pas si monogame que ça.

Il est monogame pour lui même comme je suis polyamoureux pour moi même :)

#
Profil

KittyN

le mercredi 25 décembre 2013 à 17h09

Boucledoux
PS : heureusement encore qu'on peut être poly et débauché-e-s non mais, pis quoi encore ?? ? ;) Bon, encore faudrait il savoir ce que veux dire débauché en l’occurrence mais c'est une autre histoire....

coucher est une option, jamais une obligation.
tu as faim, tu vas prendre un sandwich avec un coca dans un bar en compagnie de ta copine, pendant ce temps là, tu reçois un sms de bobonne te disant de rentrer, mais sur le chemin du retour, tu croises justement une autre copine qui pousse son gamin dans sa poussette et demande de tes nouvelles....
la vie, c'est aussi ça.
être polyamoureux, c'est pas seulement finir tout nu avec une maitresse dans une orgie organisée par les voisins, hein.

#
Profil

Green-Man-Outside

le mercredi 25 décembre 2013 à 19h39

MetaZet
Il est monogame pour lui même comme je suis polyamoureux pour moi même :)

Hahaha. En l'occurrence je suis assez sensible à la question aujourd'hui, car ma partenaire principale, dont je suis sincèrement amoureux, a mis en balance ses impossibilités logistiques (elle est effectivement très occupée) et ma non-exclusivité (car je ne me considère pas "polyamoureux").

Mise en balance parfaitement stupide, car elle assimile les partenaires mutliples à une non-implication, une distance... alors que je me donne autant que je le peux (ce serait pareil en mode exclusif) dans nos échanges réels et virtuels... C'est triste qu'elle n'arrive pas à percevoir mon authenticité et ma sincérité. [d'autant plus qu'elle est ma seule partenaire depuis quelques semaines... ce qui changera sous-peu hahaha]

KittyN
coucher est une option, jamais une obligation

Comme chez les "mono" quoi. :-P

C'est marrant cette histoire de bestialité... comme si cela devait être honteux. Judéo-chrétienté quand tu nous tiens...

Et homo-sapiens étant un animal, c'est la double-peine du jugement moral et de l'approximation scientifique.

#
Profil

LittleJohn

le mercredi 25 décembre 2013 à 19h54

LuLutine
Je ne sais pas si tu es déjà venu à un café poly parisien mais....quand quelqu'un dit "le polyamour, c'est de l'amour", tu devrais voir LittleJohn s'empresser de répondre : "Ou pas !" ^^

Cool, même plus besoin d'être présent pour participer ! :D

(euh, s'empresser, s'empresser... faut rien exagérer, hein ! Je mets un point d'honneur à répondre ça, mais dans le calme :P )

#
Profil

KittyN

le mercredi 25 décembre 2013 à 21h37

Green-Man-Outside

KittyN

coucher est une option, jamais une obligation
Comme chez les "mono" quoi. :-P

C'est marrant cette histoire de bestialité... comme si cela devait être honteux. Judéo-chrétienté quand tu nous tiens...

Et homo-sapiens étant un animal, c'est la double-peine du jugement moral et de l'approximation scientifique.

alors là, tu interprètes au delà de ma pensée
oui le sexe est une option, et depuis quand il FAUT faire l'amour ?
il peut très bien arriver que tu n'aies pas envie de le faire juste ce jour là.
cela fait de toi un monogame ?

#
Profil

Green-Man-Outside

le mercredi 25 décembre 2013 à 23h49

KittyN
alors là, tu interprètes au delà de ma pensée
oui le sexe est une option, et depuis quand il FAUT faire l'amour ?
il peut très bien arriver que tu n'aies pas envie de le faire juste ce jour là.
cela fait de toi un monogame ?

Non non, j'interprète pas. :-D

J'ai jamais dit que faire l'amour était une obligation. Pas plus que je n'ai écrit "cela fait de toi un monogame". ^^

Je relève simplement le point commun, parce que justement dans toute relation (me semble-t-il) il n'y a pas d'obligation sexuelle mais la rencontre de deux subjectivités consentantes, désirantes et fluctuantes. Chez les "monos" comme chez les "polys". J'aime bien battre l'illusion groupale en brèche.

#
Profil

Boucledoux

le jeudi 26 décembre 2013 à 00h52

KittyN
coucher est une option, jamais une obligation.

tu as faim, tu vas prendre un sandwich avec un coca dans un bar en compagnie de ta copine, pendant ce temps là, tu reçois un sms de bobonne te disant de rentrer, mais sur le chemin du retour, tu croises justement une autre copine qui pousse son gamin dans sa poussette et demande de tes nouvelles....

la vie, c'est aussi ça.

être polyamoureux, c'est pas seulement finir tout nu avec une maitresse dans une orgie organisée par les voisins, hein.

Non coucher n'est jamais une obligation, on est d'accords....

Mais (outre l'usage du "bobonne" que je trouve déplaisant perso dans ce contexte mais passons) y quand même des trucs qui me chiffonnent dans ta manière de présenter les choses.

Je reformule :

"je bouffe un sandwich avec une amie en papotant, en rentrant je croise une copine qui me demande des nouvelles, c'est la vie" heu, oui, mais bon, c'est la vie d'accord mais c'est quoi le polyamour là dedans ? dire bonjour à des gens dans la rue ? avoir d'autres relations humaines que son-sa conoint-e ? Heureusement la grande majorité des monos s'autorisent ce genre de choses non ?

#
Profil

Anarchamory

le jeudi 26 décembre 2013 à 01h37

Boucledoux
l'usage du "bobonne" que je trouve déplaisant perso dans ce contexte

(+) J'avais eu la même impression et m'étais fait la même réflexion... :-/

#
Profil

Anarchamory

le jeudi 26 décembre 2013 à 01h45

Green-Man-Outside
Hahaha. En l'occurrence je suis assez sensible à la question aujourd'hui, car ma partenaire principale, dont je suis sincèrement amoureux, a mis en balance ses impossibilités logistiques (elle est effectivement très occupée) et ma non-exclusivité (car je ne me considère pas "polyamoureux").

Mise en balance parfaitement stupide, car elle assimile les partenaires mutliples à une non-implication, une distance... alors que je me donne autant que je le peux (ce serait pareil en mode exclusif) dans nos échanges réels et virtuels... C'est triste qu'elle n'arrive pas à percevoir mon authenticité et ma sincérité. [d'autant plus qu'elle est ma seule partenaire depuis quelques semaines... ce qui changera sous-peu hahaha]

C'est déjà pas si mal qu'elle t'oppose des arguments pragmatiques ou qui se veulent tels (comprendre : reliés à des contraintes concrètes qu'elle perçoit pour elle) et qu'elle te laisse relativement avoir d'autres partenaires sans péter un câble ou rompre sur le champ.

Ma future ex-épouse s'échauffait sur le principe même des relations multiples (en général ou en rapport à notre situation), arguant —en s'indignant, et selon un mode passif-agressif— de motifs religieux (condamnation de l'adultère), contractuels (engagement marital à la "fidélité" conjugale), socionormatifs ("ça ne se fait pas", "on ne peut pas vivre ainsi", "c'est adolescent / immature", etc.), et de généralités pseudo-psychologiques ("si tu vas voir ailleurs, tu vas tomber amoureux de l'autre et tu ne m'aimeras plus", etc.) et pseudo-sociologiques ("il est impossible de fonder une famille en étant poly" : Méta, Thomas, Aurélien, vous ne le saviez pas, mais en fait vous n'existez pas :P ).

#
Profil

LuLutine

le jeudi 26 décembre 2013 à 03h39

MetaZet
Méta, Thomas, Aurélien, vous ne le saviez pas, mais en fait vous n'existez pas :P.

Et Françoise non plus, et plein d'autres gens...

Bon à part ça, je ne comprends absolument pas pourquoi KittyN s'obstine à interpréter des trucs qui n'ont absolument pas été écrits, par qui que ce soit...!
J'avoue que ça me désespère un peu.

#
Profil

KittyN

le jeudi 26 décembre 2013 à 07h17

@boucledoux
je n'ai pas dit bouffer un sandwich, mais prendre un sandwich.
c'est pas vulgaire comme expression je pense.
et cette situation, ben oui je l'ai vécue.
et je l'ai prise en exemple juste pour indiquer qu'une rencontre surtout fortuite avec ses liaisons ne se base pas forcément sur la relation sexuelle simple et peut très bien être terre à terre, du moins dans ces situations là bien entendu.

Message modifié par son auteur il y a 9 ans.

#
Profil

bodhicitta

le jeudi 26 décembre 2013 à 17h03

un de mes chéris, qui pourtant est loin d'étre exclusif et qui donne une haute valeur en la liberté, est mono on peut dire, enfin jusqu'au jour ou...
C'est que méme aux plaisirs solitaires il ne si adonne pas, j'lui en ai parlé 2 fois (p c que c'est agréable quand méme) et réponse " c'est vraiment pas mon truc" bon j'vais pas le forcer, et humm d'autres relations sont pas envisageable pour lui non plus et je peux pas le forcer non plus.
Il reste libre, ça il le sait d'avoir (ou pas) d'autres relations, et moi je lui parle de mes autres relations quand j'ai quelque chose à raconter à dire, il n'y a pas de souci à ce sujet...
Pourtant je pense bien que c'est un mono...

Message modifié par son auteur il y a 9 ans.

#
Profil

Green-Man-Outside

le jeudi 26 décembre 2013 à 17h09

Comme quoi il faut distinguer "mono" et "exclusif". :-)

#
Profil

bodhicitta

le jeudi 26 décembre 2013 à 17h14

oui j'l'ai un peu écris sans vraiment penser à ça!
c'est un mono non-exclusif...

Message modifié par son auteur il y a 9 ans.

Répondre

Lire l'article

Chercher dans cette discussion

Autres discussions sur ce thème :


Espace membre

» Options de connexion