Polyamour.info



Les messages appartiennent à leurs auteurs. Nous n'en sommes pas responsables.

Merci de consulter notre charte de discussion pour connaître les règles qui régissent les conversations sur ce site.

Premiers pas de relation polyamoureuse

Témoignage
#
Profil

Paz

le dimanche 16 novembre 2014 à 21h51

Bonjour à toutes et tous,

Je me suis inscrite après avoir pris conscience que le polyamour était ce qui pouvait me convenir, tel que je l'ai écrit dans mon premier témoignage : /discussion/-Uv-/Presentation-d-une-nouvelle/.

Depuis les choses ont avancé ... Pendant les quelques mois où j'ai été séparé de mon conjoint, l'année dernière, j'avais rencontré un homme avec qui j'avais eu une brève liaison.
Je l'ai revu ce week-end.
Il m'a dit que je n'étais pas "rien" pour lui ....
Bref, depuis j'ai l'impression de faire des montagnes russes.

J'en ai parlé à mon conjoint bien sûr (il était bien sûr au courant que je le voyais) ... Il dit accepter la situation pleinement. Même si je suppose que lui aussi est en plein dans les montagnes russes.

Bref, pas vraiment de personne à qui en parler à part ici (enfin, du coup j'en ai quand même parlé à une cousine ... qui malheureusement n'habite pas en France mais dans mon pays d'origine, et j'ai découvert qu'elle aussi était polyamoureuse :-) ).
Là ce soir je me sens chamboulée ... Surtout que depuis toujours, j'ai toujours eu l'impression de tomber facilement amoureuse. Pas envie de me "monter la tête" mais impossible de ne pas le ressasser.

Bye

#
Profil

ScottBuckley

le lundi 17 novembre 2014 à 02h20

Bonjour Paz,

Une simple question : as-tu l'envie d'en parler sans écran avec d'autres personnes polyfriendly, lors d'un café poly par exemple ?

as-tu déjà été à l'un des cafés polys mensuels de Lyon (un jeudi par mois @ l'Antre autre), toi qui vit a priori non loin de là ?

De tout coeur avec tes questionnements et montagnes russes, on passe par là en effet parfois, au début de cette ouverture de vie plurielle.
Courage !

#
Profil

Paz

le lundi 17 novembre 2014 à 07h55

Bonjour Green Pixie,

Oui, je suis déjà allée une fois, le mois dernier, avec mon conjoint d'ailleurs. Mais ce mois-ci, il ira tout seul, vu qu'on a une fille, on ne peut pas y aller tout le temps à deux.

Là, pour l'instant mon mantra, c'est "ne t'emballe pas".
Je me connais ... Pffff
Et puis comme il n'habite pas Lyon .... "faut vraiment pas que je m'emballe !" :-D

Message modifié par son auteur il y a 5 ans.

#
Profil

Paz

le mardi 18 novembre 2014 à 09h34

Bonjour à toutes et tous,

Dur dur depuis 2 jours, du mal à retrouver ma sérénité et mon calme intérieur.
Du mal à mettre les mots sur les bourrasques intérieures qui, m'animent. Je navigue entre l'énergie apparue ce week-end et l'angoisse de ne pas arriver à gérer par rapport à mon conjoint et ma fille. Angoisse aussi de m'emballer sur une relation qui peut-être ne mènera pas à grand-chose. J'ai l'impression d'être une midinette à me sentir rougir quand je pense à lui, avoir envie de l'appeler si souvent ... Bref.

Du coup, j'ai l'impression de m'être mise en retrait par rapport a mon conjoint même s'il m'assure du contraire et de laisser trop d'espace pour une relation balbutiante.

#
Profil

Strega

le mardi 18 novembre 2014 à 11h08

Bonjour Paz,

Je n'ai malheureusement pas trop le temps de te répondre. Voici ce qui m'est venu en lisant ton dernier message : peut-être que pour aller mieux, il faudrait que tu acceptes de traverser le tumulte actuel. Je te dis ça car j'ai souvent essayé de lutter contre un malaise ou un bouleversement sans trouver pour autant de solutions, tandis que lorsque je m'autorisais à être dans la tourmente, quand j'acceptais ça comme une phase nécessaire qui allait passer, la solution pointait souvent son nez d'elle-même.

Si ton conjoint t'assure que tu lui laisses suffisamment de place, crois-le. De ce que je lis, tu es consciente des pièges de la New relationship energy et tu ne feras donc pas n'importe quoi. Et si tu dois être en phase midinette, autorises-toi à la vivre. Ca peut avoir son charme aussi (et puis ça passe toujours de toute façon).
Dernière chose : essaie de considérer les choses au présent. Ne te projette pas dans la gestion future de la relation. Au présent, tu sembles bien gérer. Fais-toi confiance pour que ça continue comme ça. A te lire, moi j'ai confiance.

#
Profil

Paz

le mardi 18 novembre 2014 à 11h29

Bonjour Strega,

Merci de ta réponse ...

Strega
Voici ce qui m'est venu en lisant ton dernier message : peut-être que pour aller mieux, il faudrait que tu acceptes de traverser le tumulte actuel. Je te dis ça car j'ai souvent essayé de lutter contre un malaise ou un bouleversement sans trouver pour autant de solutions, tandis que lorsque je m'autorisais à être dans la tourmente, quand j'acceptais ça comme une phase nécessaire qui allait passer, la solution pointait souvent son nez d'elle-même.

Effectivement, il faudrait que j'accepte de vivre tous les sentiments de que je traverse, mais quelque part, j'ai peur de faire du mal à mon conjoint et donc j'ai du mal à m'autoriser à les vivre.
Un de mes plus grands défauts est d'être passionnée, je m'investis complètement dans ce que je fais, je vis. Mais pour les émotions, les sentiments, tout ce qui relève de l'affect, c'est nettement plus compliqué pour moi à gérer. Donc, du coup, je tente (vainement ?) de mettre de la distance entre ce que je vis et les émotions, les sentiments que cela fait naître en moi ...
Bref, peur de me laisser submerger et de submerger tout mon entourage avec.

Strega
Dernière chose : essaie de considérer les choses au présent. Ne te projette pas dans la gestion future de la relation. Au présent, tu sembles bien gérer. Fais-toi confiance pour que ça continue comme ça. A te lire, moi j'ai confiance.

Ne pas me projetter ... Me faire confiance ... Encore pleins de trucs à travailler ça ! :-/

#
Profil

Strega

le mardi 18 novembre 2014 à 12h00

Paz
Ne pas me projetter ... Me faire confiance ... Encore pleins de trucs à travailler ça ! :-/

C'est un des bénéfices collatéraux du polyamour ça : il oblige (si on le vit d'une manière éthique, ce qui semble être ton cas) à travailler sur des points de croissance personnelle. Un travail qui a ensuite des effets positifs dans tous les autres domaines de la vie quotidienne.

#
Profil

Paz

le mardi 18 novembre 2014 à 14h24

Strega
C'est un des bénéfices collatéraux du polyamour ça : il oblige (si on le vit d'une manière éthique, ce qui semble être ton cas) à travailler sur des points de croissance personnelle. Un travail qui a ensuite des effets positifs dans tous les autres domaines de la vie quotidienne.

C'est sûr que depuis qu'on a abordé le sujet du polyamour avec mon conjoint, cela nous a aidé à avancer dans une vraie communication, ou dans une communication vraie pour notre couple.
Mais, ce que je comprends aujourd'hui, c'est qu'il faut surtout que je trouve les clés en moi pour avoir confiance en moi et non pas les chercher à l'extérieur comme je l'ai trop souvent fait. Sinon, forcément, il y aura des conséquences pour nous tous.

#
Profil

LuLutine

le jeudi 20 novembre 2014 à 01h25

Paz
j'ai l'impression de faire des montagnes russes.
[...] mon conjoint [...] je suppose que lui aussi est en plein dans les montagnes russes.


Wow, ben on est au moins trois, on peut fonder un club je crois ! :D

GreenPixie
De tout coeur avec tes questionnements et montagnes russes, on passe par là en effet parfois, au début de cette ouverture de vie plurielle.

Euuuuuh, attention, pas seulement "au début".
Loin, trèèèès loin de là.

(A moins qu'au bout de 6 ans, on puisse dire que c'est encore "au début"... ;) )

#
Profil

Chupapink

le jeudi 20 novembre 2014 à 01h49

Paz
C'est sûr que depuis qu'on a abordé le sujet du polyamour avec mon conjoint, cela nous a aidé à avancer dans une vraie communication, ou dans une communication vraie pour notre couple.

Complètement en adéquation avec cette tirade. C'est étrange comme dans un couple on a tendance à ne pas tout se dire et que, dès qu'il y a un soucis et qu'on souhaite le résoudre (je dis bien quand on "souhaite" le régler), l'ouverture au dialogue devient plus facile. Mon homme m'a dit un jour : "si tu n'avais pas ouvert le dialogue entre nous pour comprendre ce qui se passait, on n'en serait pas aujourd'hui à parler d'accepter d'avoir d'autres personnes dans nos vies". Et effectivement aujourd'hui, on arrive à se parler ouvertement et librement sans se demander s'il faut taire ou pas ceci ou cela. Et en fait, ça fait un bien fou, de ne plus avoir à faire attention. L'honnêteté et le dialogue sont les clés !

#
Profil

ScottBuckley

le jeudi 20 novembre 2014 à 20h12

LuLutine

GreenPixie :
" De tout coeur avec tes questionnements et montagnes russes, on passe par là en effet parfois, au début de cette ouverture de vie plurielle. "

Euuuuuh, attention, pas seulement "au début".
Loin, trèèèès loin de là.

(A moins qu'au bout de 6 ans, on puisse dire que c'est encore "au début"... ;) )

Oui, mais si on se compare à des personnes qui vivent cela depuis déjà 10, 20, 30 ans ou + (depuis les années 1960 par exemple),
pour ma part ( et à mon humble avis ) je n'en suis qu'aux débuts des montagnes russes ;) , pas toi ?

Message modifié par son auteur il y a 5 ans.

#
Profil

LuLutine

le vendredi 21 novembre 2014 à 05h06

GreenPixieje n'en suis qu'aux débuts des montagnes russes ;)

Haha dit comme ça, ça n'a plus du tout le même sens ! ;)

Evidemment, ce n'est que le début des montagnes russes ! Plein d'autres sont à venir !

#
Profil

MagentadeMars

le vendredi 21 novembre 2014 à 10h00

C'est bien, on est toujours en vie alors... :-)

#
Profil

ScottBuckley

le vendredi 21 novembre 2014 à 12h31

LuLutine
Haha dit comme ça, ça n'a plus du tout le même sens ! ;)

Evidemment, ce n'est que le début des montagnes russes ! Plein d'autres sont à venir !

Oui en effet Lulu ! ( je pensais notamment aux personnes qui ont expérimenté des formes d'amours et/ou de relations ' libres ' peu avant ou peu après mai 1968, ' à travers les âges ' : Françoise Simpère en a d'ailleurs très justement parlé lors d'une conférence à Avignon début octobre 2014 )

D'ailleurs il n'y a pas que du mauvais dans ces sensations de montagnes russes, la ' new relationship energy ' à sa façon en est composée en parties :-D
( certaines parleront même d'escalators émotionnels )

#
Profil

Paz

le dimanche 23 novembre 2014 à 13h51

LuLutine
Wow, ben on est au moins trois, on peut fonder un club je crois ! :D

Euuuuuh, attention, pas seulement "au début".
Loin, trèèèès loin de là.

(A moins qu'au bout de 6 ans, on puisse dire que c'est encore "au début"... ;) )

GreenPixie
pour ma part ( et à mon humble avis ) je n'en suis qu'aux débuts des montagnes russes ;) , pas toi ?

C'est pas rassurant tout ça :-D hihihi

#

(compte clôturé)

le dimanche 23 novembre 2014 à 14h35

Mais si, c'est rassurant! Les montagnes russes sont le contraire de la routine, cette routine qui fait si peur aux amoureux. Et quel bonheur, après quelques années, de se dire qu'on les a surmontées sans vomir tout et partout, et qu'on en est rudement heureux(se)!

#
Profil

LuLutine

le lundi 24 novembre 2014 à 23h55

aimerplusieurshommes
Et quel bonheur, après quelques années, de se dire qu'on les a surmontées sans vomir tout et partout, et qu'on en est rudement heureux(se) !

Oui mais t'as pas lu, on a expliqué que ça ne s'arrêtait ja-mais ! Hihihi ! :P
(Oui je sais, faut jamais dire jamais, gna gna gna ;) !)

Paz
C'est pas rassurant tout ça :-D hihihi

Mais t'inquiète, y aura du monde par ici pour te rattraper quand tu tomberas de tes montagnes russes ! :)

#
Profil

Chupapink

le mardi 25 novembre 2014 à 00h01

J'ai l'impression que les montagnes russes, c'est à chaque nouveau sentiment, qu'il soit heureux, un peu triste ou colérique ! On en veut, on en veut plus ! Ça va, ça vient, mais au moins c'est pas monotone. Faut quand même avoir des épaules larges pour soutenir tout ça, ça doit être bien d'avoir plusieurs épaules pour se reposer de temps en temps !

#
Profil

Strega

le mardi 25 novembre 2014 à 12h11

Et Paz tu en es où aujourd'hui de tes montagnes russes ? Dans un creux toujours ?

#

(compte clôturé)

le mardi 25 novembre 2014 à 14h16

lulutine
Oui mais t'as pas lu, on a expliqué que ça ne s'arrêtait ja-mais ! Hihihi ! :P

Si, si, j'avais lu, je sais bien que ça s'arrête jamais, mais quel bonheur, à chaque fois qu'on a surfé sur des montagnes russes sans vomir ni se scratcher de se retrouver heureux, plus fort (ce qui ne tue pas rend plus fort), plus confiant(e) pour la prochaine tempête. Au 10ème chagrin d'amour, on sait qu'on a surmonté les 9 premiers, ça permet de grandement relativiser :-D

Répondre

Chercher dans cette discussion

Autres discussions sur ce thème :


Espace membre

» Options de connexion