Polyamour.info



Les messages appartiennent à leurs auteurs. Nous n'en sommes pas responsables.

Merci de consulter notre charte de discussion pour connaître les règles qui régissent les conversations sur ce site.

Besoin de conseils

#
Profil

Clochette

le mercredi 04 mai 2011 à 19h00

On vient de reprendre la conversation... Il a fait son choix, notre histoire est terminée...

J'en souffre énormément, je sais que lui aussi, mais je respecte sa décision.

Ma vision de la vie, de notre histoire, et mes envies, le font trop souffrir.

Le plus malheureux peut être est que l'on sait l'un et l'autre que nous nous aimons profondément.

Pfiou ! La vie n'est pas simple... J'espère être capable de remonter la pente... Pas sur.
Ma vie n'a plus trop de sens sans lui.

Merci pour tous vos conseils, ils m'apportent beaucoup et me font prendre conscience que je ne suis pas "anormale", que j'ai le droit d'avoir tous ces désirs.

#
Profil

Boucledoux

le mercredi 04 mai 2011 à 19h11

bon du coup mon message posté en synchro est un peu décalé... je supprime....

Courage Clochette,

je sais que c'est un peu dérisoire dit là, comme ça, ici maintenant mais si, bien sûr, tu vas remonter la pente et ta vie a du sens parce que son sens c'est toi et ce que tu construits toi pour toi.

Bon, par contre, non elle n'est pas simple ou pas toujours en tout cas mais tu as raison de vouloir la vivre en assumant ce que est et ce que tu ressens et pas comme les autre voudraient que tu la vives. Quand à ton pote, j'ai déjà eu ce genre de rupture, je pense qu'on est pas mal dans le cas, nous on disait pour "névroses incompatibles" (oui, elle était pas mal versé dans la psy). Aujourd'hui, après quelques mois de silence pour deuil, on est devenu meilleurs potes du monde avec une relation très chouette qui nous amène beaucoup. Elle cherche toujours son amour mono, moi mes amours poly, et on est confident de nos aventures réciproques... tu vois, tout peut arriver, remonter, repartir...

courage et bises,

#
Profil

Siestacorta

le mercredi 04 mai 2011 à 20h33

Ouep....
Et ça ressemble un peu à cette chanson de Ferré :

Si tu t'en vas
Si tu t'en vas un jour
Tu m'oublieras
Les blessures d'amour
Ne s'ouvrent pas
Si tu t'en vas
La source ira toujours
Grossir le fleuve
Les amours neuves
Vers les beaux jours...
Iront toujours

(...)

Si tu t'en vas
Si tu t'en vas un jour
Dans ces coins-là
Nous parlerons d'amour
Comme autrefois...
Si c'est possible.

#
Profil

Siestacorta

le mercredi 04 mai 2011 à 20h36

Et, sans vouloir jeter de faux espoirs, les décisions "à contre-amour" sont pas toujours les plus durables.
Il peut y avoir un côté "test", "provocation" ou "je tente le tout pour le tout"... Qui en fait peut être une étape d'un échange.

Enfin... Ca s'applique peut-être pas, mais ça arrive.

#
Profil

Clown_Triste

le mercredi 04 mai 2011 à 20h43

@Clochette :

Ayant connu (et connaissant encore) une situation proche de la tienne, je suis du même avis que Siestacorta et Tentacara : je ne crois pas que ce soit à toi de le quitter, "par respect". C'est une idée romantique que l'on voit dans certaines fictions et autres oeuvres poignantes (genre "elle agit d'une manière qui semble odieuse mais en réalité motivée par l'amour") mais qui me paraît peu adaptée à la vie réelle entre adultes à égalité.

C'est une décision difficile et il me semble préférable qu'il la prenne puisque toi tu ne souhaites pas la séparation.

Je peux comprendre l'état d'esprit dans lequel tu te trouves ; en tant que polyamoureux, j'ai souvent été "quitté" dans des circonstances similaires. Et je m'attends à ce que cela se produise encore.

Si ma petite expérience peut t'être utile, je dirais qu'il m'est aussi arrivé plusieurs fois qu'une personne revienne vers moi après une telle rupture, en prenant conscience du poids de celle-ci, de l'absence, de la fin d'une relation qui - au-delà de ces désaccords importants et potentiellement durs à gérer sur la nature de l'amour et de l'intimité - nous apportait beaucoup.
C'est l'une des raisons qui font que je ne ferme jamais tout à fait la porte ; et que j'évoquais dans ma première réponse, au lancement de ton sujet, le fait que parfois l'on se retrouve.

N'attends surtout pas après ton compagnon en "espérant qu'il revienne". Continue à vivre, à te façonner une existence authentique et qui te rende heureuse, dans laquelle tu pourras inviter les autres pour partager ton bonheur. Mais garde la porte entrouverte pour qu'un jour, dans une semaine, un mois, des années peut-être, vous puissiez vous croiser de nouveau.

Bon courage !

C.T.

Message modifié par son auteur il y a 9 ans.

#
Profil

LuLutine

le dimanche 08 mai 2011 à 19h27

Clown_Triste
N'attends surtout pas après ton compagnon en "espérant qu'il revienne". Continue à vivre, [...] Mais garde la porte entrouverte [...]

Très bien dit. (+)

#
Profil

Clochette

le mercredi 11 mai 2011 à 01h54

Alors, des nouvelles de ma petite histoire. Après deux jours difficiles, je suis allée le voir (en partie à sa demande) afin que l'on re-discute de tout ça.

Pour nous il est clair qu'il n'est pas possible que nous nous quittions, même si je pense que sa décision fut la bonne, elle nous a, je pense, permis d'y voir plus clair.

Je suis ensuite partie deux jours (petites vacances à la campagne, entre amis, ça fait du bien !), ce qui m'a permis de réfléchir plus calmement (pas toujours facile d'y voir clair après des heures de discutions...).

Donc, maintenant il est clair pour moi que je souhaite continuer mon histoire avec mon copain, mais que je ne supporterai pas, à long terme, d'être privé de ma liberté d'aimer qui je veux, comme je le veux. Je suis prête à laisser du temps à mon compagnon pour qu'il réfléchisse à tout ça, mais il sait que mon choix est fait, c'est à lui maintenant de voir s'il se sent capable de rester avec moi, d'être avec moi sans en souffrir.

Je pense, et j'espère que nous sommes prêt à faire ce nouveau départ ensemble, mais pas facile tout de même.
D'autant plus que je ne sais pas encore vraiment vers quoi je me dirige, ce que je veux réellement. Je ne pense pas, par exemple, être une polyamoureuse, dans le sens où je n'ai pas envie d'avoir d'autres relations de couple. Ce que je revendique plutôt, c'est la liberté de vivre mes relations comme je l'entends sans que cela amène jalousie, souffrance, et culpabilité dans ma relation de couple. Mais j'ai bien conscience que l'intimité sexuelle n'est pas chose facile à "partager", même si pour moi ce n'est absolument pas un problème.

Et encore tout un tas de questions, de réflexions pas encore achevées... Mais même si tout cela n'est pas facile, je trouve finalement que nous avons cette chance d'être capable de réfléchir, de voir les choses autrement... toujours aussi difficile dans une société qui voudrait nous voir tous pareil, mais je commence à être habituée !

#
Profil

kadah

le mercredi 11 mai 2011 à 10h20

très content pour toi clochette!
j'en suis au même stade que toi, et c'est vrai que du coup, les certitudes s'envolent, c'est palpitant et flippant...

#
Profil

prince_lutin

le mercredi 11 mai 2011 à 11h05

Le dialogue résoud bien des maux... Encore une preuve !

En tout cas, bravo à ton ami qui a su t'écouter et se remettre en question par amour pour toi.

Etre polyamoureuse, c'est avant tout vivre en écoutant son coeur. Ta liberté d'aimer ton partenaire de couple et d'ouvrir les possibles t'apportera un grand épanouissement.

Je souhaite à ton ami de connaitre le même bonheur. Je suis passé par la phase qu'il traverse, cette remise en question difficile qui nous prend les tripes, les peurs de l'inconnu qui nous assaillent. Il a répondu à la première question fondamentale : il t'aime et il veut donc ton bonheur. Maintenant, il va devoir se rassurer et prendre conscience que finalement, te savoir fréquenter un autre homme ne change rien à votre relation (bien au contraire, il finira par se rendre compte que cela la renforce). Et peut-etre qu'il finira par avoir aussi envie de s'ouvrir à d'autres relations ?

Pour reprendre Kadah : c'est palpitant et flippant !! :)

Message modifié par son auteur il y a 9 ans.

#
Profil

Fraise

le mercredi 11 mai 2011 à 14h42

Clochette
Non je n'en suis pas responsable, mais lorsque je le vois souffrir je ne peux pas m'empêcher de me sentir coupable...

tu n as pas a te sentir coupable . Tu n es en rien responsable de ce que l autre ressent , c est son problème a lui . Tu as été en accord avec toi même en lui disant la vérité , tu es courageuse et juste . Il ne comprend pas et ne le supporte pas , car son éducation ne l a pas préparé a " partager" sa compagne . Il se sent atteint dans son orgueil de mâle dominant et propriétaire , ce qui est largement encouragé dans notre société depuis la nuit de temps . Il faut une personnalité hors du commun pour admettre que rien et surtout personne ne nous "appartient " ici bas !

#
Profil

LuLutine

le samedi 14 mai 2011 à 17h43

Clochette
Je ne pense pas, par exemple, être une polyamoureuse, dans le sens où je n'ai pas envie d'avoir d'autres relations de couple.

Tu sembles adopter une définition bien restrictive du terme "polyamoureuse"...

Clochette
Ce que je revendique plutôt, c'est la liberté de vivre mes relations comme je l'entends sans que cela amène jalousie, souffrance, et culpabilité dans ma relation de couple.

Ben, t'es polyamoureuse alors (enfin, je ne sais pas ce qu'en pensent les autres, mais pour moi, tu l'es très clairement) !

#
Profil

Clochette

le dimanche 15 mai 2011 à 16h00

Pfff je commence à perdre courage... Je ne suis pas sure que mon amoureux soit vraiment prêt à me suivre... Une vraie rupture se profile... Ça fait mal...

Mais merci pour toutes vos réponses, elles m'aident beaucoup !

Sinon, pour ce qui est du "polyamour", en effet, j'ai grandement réduit sa définition et je m'en excuse. Ce que je voulais dire c'est qu'il n'est pas important, pour moi, d'utiliser ce mot. Je veux juste que nous cessions d'être jaloux, vexé, en permanence.
Je constate que même entre amis il y a toujours cette jalousie qui revient, ça me rend triste. Les relations sont beaucoup plus saines quand il y a assez de confiance pour que personne ne soit jaloux, se sente mis de côté...

Je me rends compte aussi que, ce qui me fait terriblement peur c'est cette nouvelle liberté qui s'offre à moi... J'ai toujours du mal à accepter le changement, surtout lorsque la situation d'avant m'apportait sécurité et bonheur...

#
Profil

LuLutine

le dimanche 15 mai 2011 à 19h05

Clochette
Ce que je voulais dire c'est qu'il n'est pas important, pour moi, d'utiliser ce mot.

C'est le cas de beaucoup de polyamoureux...mais quoi qu'on dise, un mot, ça permet de se retrouver, de se reconnaître, d'échanger, de comprendre...

Clochette
Je constate que même entre amis il y a toujours cette jalousie qui revient, ça me rend triste. Les relations sont beaucoup plus saines quand il y a assez de confiance pour que personne ne soit jaloux, se sente mis de côté...

C'est pas faux ça (ça dépend des gens bien sûr).

Répondre

Chercher dans cette discussion

Autres discussions sur ce thème :


Espace membre

» Options de connexion