Polyamour.info



Les messages appartiennent à leurs auteurs. Nous n'en sommes pas responsables.

Merci de consulter notre charte de discussion pour connaître les règles qui régissent les conversations sur ce site.

Présentation

Témoignage
#
Profil

Kaori

le mercredi 08 décembre 2010 à 23h24

Bonjour à tous et toutes,

Je lis ce forum depuis quelques jours et bon, voilà, je me lance à me présenter.
J'ai 38 ans, je me reconnais complètement dans le concept du PA.
Mon couple n'y a malheureusement pas survécu, mais je pense que j'y ai gagné en liberté et en vérité par rapport à moi-même.

L'homme avec lequel j'ai passé 20 ans de ma vie et eu 3 enfants trouvait tout à fait normal d'avoir une ou des relations parallèles, et de draguer sur internet, mais quand il s'est aperçu que j'avais fait pareil à une époque (sauf les sites de rencontres internet, c'est pas trop mon truc) ça s'est très mal passé, j'ai vécu plusieurs mois de maltraitance avant de réellement décider que puisqu'il ne pouvait/voulait pas changer sa vision des choses, notre couple était mort.

Pourtant, il ne s'était jamais aperçu de rien (j'aurais bien aimé lui en parler, mais je sentais que s'il disait être d'accord sur le principe, voire pour lui-même, il ne valait mieux pas que je joue à ça) et je ne lui ai jamais rien enlevé par mes histoire parallèles.

Donc voilà, célibataire depuis quelques mois, une belle histoire à distance avec un homme charmant et marié que (selon le joli mot de Françoise Simpère) j'emprunte parfois mais que je rends toujours en bon état et polyamoureuse assumée aujourd'hui.
:)

#
Profil

Gin

le mercredi 08 décembre 2010 à 23h28

Salut Kaori :)

#
Profil

LuLutine

le mercredi 08 décembre 2010 à 23h41

Bonjour et bienvenue à toi.

Et oui, les relations plurielles c'est souvent facile à accepter pour soi (comme ce fut le cas de ton homme)....mais plus difficile à accepter pour les autres ! Dommage que ton homme n'ait pas su évoluer.

#
Profil

Clown_Triste

le jeudi 09 décembre 2010 à 08h39

Kaori
L'homme avec lequel j'ai passé 20 ans de ma vie et eu 3 enfants trouvait tout à fait normal d'avoir une ou des relations parallèles, et de draguer sur internet, mais quand il s'est aperçu que j'avais fait pareil à une époque (sauf les sites de rencontres internet, c'est pas trop mon truc) ça s'est très mal passé [...]

J'ai conscience du fait que ce mode de fonctionnement est "banal" mais je ne peux m'empêcher de faire grise mine à chaque fois que je lis quelque chose de semblable.

Alors je dis "bon vent monsieur !" et je te souhaite la bienvenue Kaori, en te souhaitant de nouer désormais des relations plus équilibrées en la matière.

C.T.

#
Profil

titane

le jeudi 09 décembre 2010 à 09h31

Même réaction de mon côté... Ai du mal à contenir une certaine amertume pour ce genre de Monsieur...

Bref

bienvenue à toi... Et ton ex amant?

#
Profil

Kaori

le jeudi 09 décembre 2010 à 18h58

Bonjour,

Merci de votre accueil chaleureux :)

(... edité)
:)

Message modifié par son auteur il y a 3 ans.

#
Profil

titane

le jeudi 09 décembre 2010 à 19h45

il n'avait jamais rien soupçonné, preuve en est que je ne lui avais rien enlevé pour le donner à d'autres

Permets moi d'extraire de ton témoignage une phrase qui me paraît intéressante dans l'idée qu'elle voudrait proposer... tant que l'on se sait pas on vit notre amour sereinement et puis on découvre que l'autre partageait un autre amour par ailleurs et tout à coup on ressent un" manque à gagner" (un "manque à aimer" pourrait-on dire?) en imaginant ce qui aurait été "donné" à l'autre, comme si il a fallu nous le prendre pur pouvoir le donner...

C'est aussi une réaction qui m'a souvent troublée... lorsque l'autre imagine qu'on lui a pris pour pouvoir donner ailleurs... si je ne m'abuse, Lune aurait ressenti légèrement ce réflexe, cette "peur d'avoir manqué" ou "de manquer"...

Et je crois que cela peut aussi être un grain de sable dans les relations multiples et plurielles (fil de Rosalie)... le temps n'est pas élastique et il est difficile de prétendre donner de son temps à quelqu'un sans en "prendre" à un autre... au moins théoriquement ou potentiellement...

Comment gérer cela?

#
Profil

titane

le jeudi 09 décembre 2010 à 19h49

Ton témoignage est intéressant Kaori, car il me semble être original par rapport à d'autres témoignages de ce forum... on a eu récemment des témoignages de "a priori mono" s'ouvrant à l'amour multiple... en pleine souffrance... en entammant une nouvelle relation avec un multi-amoureux

Toi, il me semble, tu sors "poly" d'une relation "mono" ...

Suis pas sur d'avoir été clair sur ce coup...:-/

#

(compte clôturé)

le jeudi 09 décembre 2010 à 19h52

Bienvenue Kaori.
Les gens- plus souvent des hommes- qui aiment au pluriel mais ne l'admettent pas pour leurs partenaires sont légion. Je connais un pluriamoureux, marié, qui exige l'exclusivité de chacune de ses partenaires et répond, lorsque je lui fais remarquer combien c'est aberrant (certaines de ses amoureuses, célibataires, vivent par ailleurs de grands moments de solitude lorsqu'il n'est pas disponible): "je n'ai pas envie qu'elles se partagent avec d'autres et je suis honnête, je le leur dis tout de suite. Si elles acceptent, c'est leur choix."
Cela dit, si des femmes acceptent ce genre de choses, c'est assez affligeant...
Pour en revenir à toi, bravo d'avoir fait ce chemin qui consiste à chercher et trouver ce qu'on veut vraiment vivre, et à mettre sa vie en cohérence avec cette réflexion. C'est courageux, et je te souhaite tous les bonheurs et amours possibles.

#
Profil

Goffio

le vendredi 10 décembre 2010 à 14h06

Salut Kaori,

Tu écris bien et tu sembles faire preuve d'une belle lucidité !

Binevnue à toi...

#
Profil

LuLutine

le vendredi 10 décembre 2010 à 23h24

Francoise
Cela dit, si des femmes acceptent ce genre de choses, c'est assez affligeant...

Il faudrait sans doute préciser "si elles acceptent des choses qui ne leur conviennent pas".

Imaginons par exemple qu'une femme soit très prise par son travail, une passion, ou encore autre chose...et qu'elle soit exclusive.
Peut-être ne serait-elle pas dérangée par le fait que son amoureux aille "voir ailleurs" lorsqu'elle n'est pas disponible ?
On pourrait très bien imaginer des situations où cela fonctionne non ?

La question c'est donc bien de savoir si "ce genre de choses" leur convient...ou pas.
Si ça ne leur convient pas (comme celles dont tu parles et qui se sentent très seules lorsque leur amoureux n'est pas là), alors oui c'est affligeant qu'elles continuent d'accepter...si ça leur convient, au moins pour un moment, alors moi je dis: après tout, pourquoi pas.

#
Profil

Gin

le samedi 11 décembre 2010 à 00h43

Francoise
Je connais un pluriamoureux, marié, qui exige l'exclusivité de chacune de ses partenaires

Françoise, est-ce justifié de qualifier cet homme de pluriamoureux s'il n'accorde pas de liberté à ses partenaires ?

#
Profil

Gin

le samedi 11 décembre 2010 à 00h48

LuLutine
Il faudrait sans doute préciser "si elles acceptent des choses qui ne leur conviennent pas".

ça peut convenir dans les faits, un temps donné, comme tu dis si t'as beaucoup de boulot, tout ça... il arrive qu'un seul homme nous "suffise"

mais dans le principe, ça ne devrait pas convenir !
en cela je comprends Françoise qui trouve ça "affligeant"; que des femmes acceptent un tel principe ça me fait penser que ces femmes ne s'autorisent vraiment pas grand chose, à part l'obéissance.

#
Profil

LuLutine

le samedi 11 décembre 2010 à 01h17

Gin
mais dans le principe, ça ne devrait pas convenir !

Euh....jugement un peu rapide non ?
On n'est pas dans la tête des autres !!!

#
Profil

Gin

le samedi 11 décembre 2010 à 01h35

je ne me mets même pas dans la tête des autres, je parle juste du principe de l'égalité des libertés entre les personnes.

n'est-ce pas là un principe sur lequel on est d'accord ?

#
Profil

Jena

le samedi 11 décembre 2010 à 03h52

Le principe d'égalité entre les personnes ne veut pas dire que les besoins sont égaux. Deux personnes peuvent être ensemble, l'une avoir besoin de plusieurs relations en même temps et l'autre pas, par exemple.
Par ailleurs, si un homme est amoureux de plusieurs personnes en même temps, mais qu'il a besoin de l'exclusivité de chacune de ces personnes, il est moins/pas polyamoureux ?

#

camille (invité)

le samedi 11 décembre 2010 à 08h26

"Par ailleurs, si un homme est amoureux de plusieurs personnes en même temps, mais qu'il a besoin de l'exclusivité de chacune de ces personnes, il est moins/pas polyamoureux ?"

"moins/pas"?.....heu.....oui et non, serais-je tentée de répondre ;-)

cet homme se conduit comme le sultan d'un harem à la nuance près (et non négligeable) que les femmes de son harem en font 'consciemment' partie à ce qu'il dit

s'il a *l'honnêteté* de préciser à ses amoureuses qu'il veut leur exclusivité, alors ce sont elles qui en font ce qu'il est: 'un homme à femmes ' comme on disait autrefois ;-)

il est dommage que les hommes gardent cet ancestral *pouvoir* sur les femmes: qu'elles acceptent de telles conditions de vie.....non? (c'est un peu la conclusion de françoise me semble-t-il) car on n'est ainsi très loin de l'égalité homme-femme ;-)........

#

camille (invité)

le samedi 11 décembre 2010 à 09h04

heu....on EST très loin de l'égalité homme-femme ;-) et mon erreur en écrivant "on n'est" (because la 'liaison'.....quel beau mot que 'laison' d'alleurs mais je m'égare! ;-)) me fait penser que phonétiquement ce peut être aussi "on naît" car certes, de nos jours et partout ds le monde, on naît encore avec cette inégalité homme-femme.......et, à mon sens, le polyamour pourrait bien amener un changement notoire pour que les petites filles et les petits garçons puissent naître à égalité ;-)

#
Profil

Lune

le samedi 11 décembre 2010 à 09h39

titane
Lune aurait ressenti légèrement ce réflexe, cette "peur d'avoir manqué" ou "de manquer"...

C'est vrai mais en ayant beaucoup réfléchi par la suite au pourquoi, j'en ai déduit que c'était parce que mon amoureux, en même temps de me révéler sa nouvelle relation, exprimait son sentiment de moins me donner, emporté par l'aveuglement avec l'autre. ça m'a influencé à avoir cette peur, peut-être...mais rien n'est perdu.

#
Profil

Goffio

le samedi 11 décembre 2010 à 10h01

Aurelien
Le principe d'égalité entre les personnes ne veut pas dire que les besoins sont égaux. Deux personnes peuvent être ensemble, l'une avoir besoin de plusieurs relations en même temps et l'autre pas, par exemple.

Certes, nous avons tous des besoins différents. Malheureusement : nous ne sommes pas tous égaux, dans la compréhension du phénomène de l'inhibition... Comme de faire passer le besoin de sécurité, pour justifier le besoin d'exclusivité en amour.

Aurelien
Par ailleurs, si un homme est amoureux de plusieurs personnes en même temps, mais qu'il a besoin de l'exclusivité de chacune de ces personnes, il est moins/pas polyamoureux ?

Si un homme a besoin de l'exclusivité de ses compagnes, c'est qu'il a le besoin de la possession, par-dessus celui de les aimer véritablement. Comme en exploitant le besoin de sécurité chez elles, plutôt que d'une invitation à un réel épanouissement...

Cela donne des relations qui se tiennent : dans une convergence du pouvoir.

L'homme n'est là pas pluriamoureux : il est patriarcal, au sens strict des termes.

Répondre

Chercher dans cette discussion

Autres discussions sur ce thème :


Espace membre

» Options de connexion