Polyamour.info



Les messages appartiennent à leurs auteurs. Nous n'en sommes pas responsables.

Merci de consulter notre charte de discussion pour connaître les règles qui régissent les conversations sur ce site.

Mobilités, voyages et liaisons plurielles

Social
#
Profil

ScottBuckley

le vendredi 05 juillet 2013 à 00h47

Bon jour,

Quand on est en mode “cocooning”, avec sa “princesse” ou son “prince charmant” unique du moment, et que l’on est “casé-e” (quelle triste expression, que j’entends trop souvent) dans un appartement ou une maison (avec ou sans grand écran plat), on peut être tenté-e de se satisfaire de ce foyer, et de ne plus trop en bouger (sauf durant certaines rares vacances ou week-ends).

... Mais quand on a plusieurs relations affectives, intimes, sentimentales, et/ou sexuelles, la tentation de souvent bouger, d’être mobile, de voyager bien plus souvent tous les week-ends voire plus souvent encore le soir ( pour voir ses lovers ! ), est belle et bien là, y compris à proximité de chez soi, dans sa région ou sa ville !
Comment faire ?

Dans votre vie sentimentale plurielle, êtes-vous également + mobile qu’avant ?

Et si oui, comment vous organisez-vous pour vivre cette mobilité nouvelle, via cette toute fraîche Carte du pays de Tendre ?

Avez-vous opté, par exemple, pour une carte ou un abonnement de trains Sncf à tarif spécial ? Pour du covoiturage (comme personne passagère et/ou comme conductrice) ? Pour un mariage avec un-e agent-e de la Sncf ;) ? ( les privilèges sont tellement meilleurs lorsqu'ils sont partagés (+) ! )

Pour une vie et un habitat partagés entre deux ou plusieurs domiciles (avec ou sans enfant) ?

Pour un Guidage Poly Sentimental (GPS) ?

Ou pour d’autres choix ?

* Autre cas de figure (qu'une amie m'a soufflé) :
quand on part pour un long voyage itinérant, seul-e, et que l'on n'est jamais dans la même ville ou région ou pays d'une semaine sur l'autre, comment ça se passe du côté de notre coeur, de nos désirs ?

Est-on encore plus tenté-e de vivre des relations affectives plurielles, avec ou sans étiquette, même " sans lendemain ", qui peuvent avoir le charme des "amours" et passions des vacances d'été ?

Et votre poly'agenda, arrive-t-il à suivre ?

>> Vos réactions, messages, idées, sont les bienvenues, merci par avance !

Message modifié par son auteur il y a 6 ans.

#

(compte clôturé)

le vendredi 05 juillet 2013 à 11h18

Perso, j'ai la maison à la campagne avec terrasse et piscine (encore qu'avec ce temps), donc je ne ressens pas le besoin de quitter mon cocon pour aller au calme et pour faire un retour à la nature. J'ai opté pour me déplacer au quotidien pour me rendre à mon travail et vivre en permanence dans un beau cadre. Cela fait 10 ans et je m'y suis toujours senti bien. Par contre je suis avide de savoir, notamment de découverte historique alors je ferai quelques excursions dans l'été.
Peut être ferai-je aussi qques déplacements pour passer du temps avec des personnes que j'aime, que j'apprécie comme pour le 28 à Villeurbanne et il y aura aussi début aout à la Grange. Cela occupera déjà de mon temps. J'aimerai aussi aller faire des randonnées (Jura ou Doubs). Pour l'instant rien de défini.
Dans le sens où j'ai une chambre d'amis (enfin on est en train de la ré-aménager), les gens qui m'aiment et m'apprécient peuvent aussi faire le déplacement.
En conclusion, je ne pense pas me déplacer plus en terme de quantité (quoi que sans doute un peu) mais mieux en terme de qualité car je voudrais essayer de concilier les visites touristiques que j'envisage de faire tout en m'entourant des personnes que j'aime.
Evidemment, ça reste à planifier et pour le moment, encore rien de précis. Ca se fera je pense au fur et à mesure :-D

#

(compte clôturé)

le vendredi 05 juillet 2013 à 22h15

Jusqu'à présent j'ai été très mobile dans mes relations: à 20 ans je n'hésitais pas à faire 800-1000 km pour aller voir une amoureuse. Depuis quelques années j'ai réduit mon rayon d'action à moins de 100 km de chez moi (à 65 km pour être précis). Et au fur et à mesure que ma vie se stabilise et que je m'enracine dans mon nouveau chez moi, je réduis encore plus mon rayon d'action et je reste ouvert uniquement à des histoires d'amour dans ma ville.

#
Profil

Tcheloviekskinoapparatom

le dimanche 07 juillet 2013 à 23h04

Peut-être que ça se passe différemment pour les polys qui habitent dans des grandes villes et ceux qui sont dans des régions plus rurales ? Pour ma part j'ai toujours vécu en région parisienne, et du coup j'ai toujours eu pas mal de choses à faire un peu partout, des spectacles, des amis à voir qui font prendre métro et RER, etc. De ce point de vue la vie poly ne change pas les choses radicalement. (et je suis un peu allergique aux relations longue distance depuis quelques expériences épuisantes).
Cela dit, j'avoue qu'il y a un charme à la vie poly du point de vue psychogéographique : j'adore me réveiller dans un autre quartier que le mien, voir la ville sous un autre angle, découvrir des recoins qu'on aurait jamais pris le temps d'explorer autrement.

Message modifié par son auteur il y a 6 ans.

#
Profil

ScottBuckley

le lundi 08 juillet 2013 à 10h30

Tcheloviekskinoapparatom

Cela dit, j'avoue qu'il y a un charme à la vie poly du point de vue psychogéographique : j'adore me réveiller dans un autre quartier que le mien, voir la ville sous un autre angle, découvrir des recoins qu'on aurait jamais pris le temps d'explorer autrement.

Oh, tu as dit ' psychogéographie ' ?
Alors là mais c'est du bonheur in situ ! <3

Message modifié par son auteur il y a 6 ans.

#

(compte clôturé)

le lundi 08 juillet 2013 à 12h37

J'ai bien aimé aussi <3 (+) :-D

#
Profil

Junon

le lundi 08 juillet 2013 à 16h49

Je bouge, tous les mois environ pour rejoindre mon second amour qui vit à quelques 450 bornes de chez moi (et je songe sérieusement à investir dans une carte d'abonnement ferroviaire, les covoitureurs désertant décidément ma région!

#
Profil

ScottBuckley

le lundi 08 juillet 2013 à 22h41

.... L'idéal serait de trouver ou de créer une sorte de ' pass interrail '
ou d'abonnement style eurolines / bus & cars, pour voyager + facilement en france, et de pouvoir partager cet abonnement avec d'autres polys !

Et autrement il y a l'autostop (+) + le bateau stop ...
et la lecture de la super ' Bible du grand voyageur ' (aux éditions Lonely Planet, 18 euros mais ça les vaut Vraiment, et elle est coréalisée par des couchsurfers ! qu'on peut suivre dans leurs aventures sur france 5 dans ' Nus & culottés ' ! ) <3

Message modifié par son auteur il y a 6 ans.

#

(compte clôturé)

le mardi 09 juillet 2013 à 11h09

Ces couchsurfers ils ont ferme leurs compte et migre vers un truc comme BeWelcome depuis que couchsurfing.COM est devenu une entreprise, j'espere ?

Message modifié par son auteur il y a 6 ans.

#
Profil

CharlieBear

le dimanche 22 décembre 2013 à 17h49

Salut GreenPixie, merci pour ce sujet, je voulais en lancer un similaire :) Je suis itinérante, j'ai pas de maison fixe (j'ai un domicile familial, mais j'y suis rarement), je me balade à travers le pays pour le travail, voir les copains, la famille, je créée des liens dans chaque région, et de ce fait, je voyage encore plus, pour conserver les liens déjà tissés pendant que s'en tissent d'autres...
Mes histoires ont des lendemains, mais ils sont incertains, il faut de la volonté pour les faire perdurées...

#

(compte clôturé)

le dimanche 22 décembre 2013 à 18h44

CharlieBear
il faut de la volonté pour les faire perdurées...

Et de l'amour... n'est ce pas là la clé (+)

Aujourd'hui, l'on n'a ni le temps ni la volonté d'attacher de l'importance aux liens humains, enfin, dans "le reste du monde". En tant que polyamoureuse, et tous les polyamoureux intellectuellement acceptant en souffre certainement. On ne peut ni se forcer, ni obliger l'autre ou les autres...

#
Profil

JulienPoly

le dimanche 22 décembre 2013 à 22h50

Bonne question, je suis devenu "nomade" en parallèle de ma volonté de mettre tout en oeuvre pour pratiquer le polyamour: Antibes, Marseille, Bordeaux, Paris, Espagne, Pologne, Asie, Amériques... Tous les 2-4 mois je change de lieu de vie.

Il y a encore 3 ans j'étais purement sédentaire et "casé", propriétaire "posé", employé en CDI. Au début ce n'était pas lié au polyamour mais plus au style de vie et au travail, mais je me rends compte que ça le devient.

Pour rendre ce nomadisme possible, je pratique le minimalisme: tout ce dont j'ai besoin tient dans un sac à dos (comme ce gars) qui peut passer en cabine sans supplément avec toutes les compagies aériennes, y compris low cost. Comme une tortue je me déplace lentement et doucement avec ma maison sur le dos, tout le reste n'est qu'utilités de passage et mon esprit et mon énergie sont plus libérés du matériel pour se recentrer sur les liens humains.

J'ai vendu ma voiture, et je loue en meublé mon appartement que je finis d'acheter à Antibes. Je loue en meublé partout où je vais, si possible en collocation. Toutes mes autres possessions (paire de ski et combinaison par exemple) sont dans une cave de mon appartement d'Antibes à l'exception de quelques affaires chez mes parents (bodybaord et combinaison par exemple) et chez une amoureuse étrangère (principalement des appareils électro-ménagers qui lui sont utiles et que je lui prête).

Message modifié par son auteur il y a 6 ans.

#

(compte clôturé)

le lundi 23 décembre 2013 à 11h33

JulienPoly, tu aurais du participer à la Caravane Amoureuse de Marc Vella :-D

#
Profil

ScottBuckley

le lundi 23 décembre 2013 à 12h47

Bonjour,

@ BenjaminL :
D'un côté, ici et là, j'entends parfois un certain nombre de critiques, pas toujours très constructives, à l'égard de CouchSurfing / CS (y compris des réactions "radicales" qui nous disent de tout quitter et tout plaquer, de "fermer son compte") ; de l'autre, j'observe aussi un fort manque de reconnaissances exprimées à l'égard d'un immense réseau social international d'hospitalités aussi géniales, riche de millions de membres, et qui ne m'a jamais réclamé un seul centime (en 8 années), et sur lequel je n'ai jamais vu une seule page de pub, à ce jour.
Quel réseau peut en dire autant ?

Quand je pense à toutes les nuits passées chez des habitant.es, à déserter des hôtels payants et commerciaux et des lieux froids sans âme, pour rencontrer à la place des êtres humains du coin, très ouverts d'esprits, des locaux qui m'hébergent spontanément sur leur canapé, je dis chapeau bas.

Cela mérite d'être bien précisé, car j'ai rencontré au moins des dizaines de super personnes sur CS (si ce n'est +), dont beaucoup sont devenu-es des ami-es (+) , très rapidement, par la magie des canapes !

J'y ai rencontré et y rencontre-rai encore de très belles personnes, partout en France et en dehors, et je refuse de "quitter"/saborder ce réseau : j'y ai encore de beaux contacts à nourrir. En revanche il est vrai que je suis plus prudent quand j'en parle, et si je pouvais m'investir vraiment dans le réseau BeWelcome (j'en suis déjà membre), je le ferai en prenant garde de ne pas voir cet autre réseau "dériver" dans une direction pyramidale et/ou commerciale.

Mais je ne jette pas l'eau du bain avec le bébé, oh non : les attitudes "radicales" et/ou "anti-" excluantes/exclusives, les présentations non-équilibrées d'un réseau (n'en montrer que le négatif, sans le positif), ça ne me convient pas, donc non, je ne fermerai pas mon compte sur CS, surtout pas après ces 8 premières belles années de bonheurs itinérants, qui se poursuivent malgré tout...

@ CharlieBear :
Avec plaisir :-D (merci pour ton merci ! ) : ce fil a été créé pour cela, pour partager ce style de réflexions, quand on a le coeur et le corps qui bougent, y compris à travers de vastes espaces géographiques. Si tu passes par Toulouse, bienvenue à toi !

@ JulienPoly :
Oui, je vois bien à quelles légèretés tu fais allusion, ça me parle !
Et cela me fait penser à ce mouvement informel de personnes voyageant en mode ultra léger (voir à ce sujet le MUL), pour se sentir des ailes dans le dos :
www.randonner-leger.org/

Continuons les voyages ensemble !

#
Profil

ScottBuckley

le lundi 23 décembre 2013 à 13h03

gcd68
Et de l'amour... n'est ce pas là la clé (+)

Aujourd'hui, l'on n'a ni le temps ni la volonté d'attacher de l'importance aux liens humains, enfin, dans "le reste du monde". En tant que polyamoureuse, et tous les polyamoureux intellectuellement acceptant en souffre certainement. On ne peut ni se forcer, ni obliger l'autre ou les autres...

Hum... attention, gcd68 : ça veut dire qui ou quoi "on" , ou "le reste du monde" ? de qui parles-tu, qui as-tu en tête précisément & concrètement ?

Mieux vaut faire attention à ne pas trop utiliser de généralisations ou d'abstractions, car à dire "les gens sont ...", ou "oh de nos jours la société / on n'a pas le temps... / les gens sont frileux / sont peureux", etc. : en disant cela on parle sur la tête & à la place de Tous les autres, or on n'est Pas les autres : ils et elles sont 7 milliards d'êtres humains, bien bien différents. Et ils et elles méritent d'être bel et bien uniques, sans étiquette de bocal.

En revanche, tu peux observer des tendances, les nuancer, observer des minorités actives (parfois dominantes, certes), une ou des personnes faire ceci ou cela, sans pour autant nous donner l'impression (dangereuse à mes yeux) que ces personnes représentent toute l'humanité. Nan?

( * cela dit, je dois t'avouer qu'il n'y a encore pas si longtemps, j'utilisais le "on..." et le " les gens / la société... " dans mes phrases, mais quand je vois les dégâts et le danger que cela représente, à présent j'évite - et ça fait un bien fou ! -, car "les gens" ça n'existe pas :-D )

#

(compte clôturé)

le lundi 23 décembre 2013 à 13h24

Oui, j'ai été imprécise. "On" signifie tout ceux qui sont concernés par ce constat et ils sont nombreux.

J'ai un affectif/ami qui ne se revendique de rien du tout, en fait il est un ami très présent, très attentionné, câlin aussi et m'aime... Ben ouais, c'est possible que l'un aime d'amitié et l'autre plus d'amour. Il est célibataire, a beaucoup d'affection pour une autre femme qui, moins décomplexée que moi, le voit plus comme "un fils" (ce sont ces propres termes). Il ne se qualifie pas de poly mais il se passe rarement une journée sans que j'ai un message, il se passe rarement une semaine sans que l'on ne se voit (en général plusieurs heures) et au pire l'on se téléphone. Il passe aussi beaucoup de temps en communication à distance avec elle. Nous nous consacrons du temps et de l'attention. Nous avons une belle complicité et pouvons compter sur l'autre. Malheureusement, il part vivre à plusieurs centaines de kilomètres début janvier, mais sûr, le lien subsistera. D'ailleurs, ce lien a évoluer alors qu'il était déjà à plusieurs centaines de kilomètres.

Les poly n'ont donc pas le monopole et ne sont pas les seuls à savoir entretenir une relation. Je ne scinde pas le monde en deux : d'un côté les monos, de l'autre les polys. Mon mari est mono et il n'en reste pas moins quelqu'un de formidable. C'est l'être humain dans sa particularité du moment dont il faut tenir compte, évidemment.

#
Profil

LuLutine

le lundi 23 décembre 2013 à 14h28

gcd68
Mon mari est mono et il n'en reste pas moins quelqu'un de formidable.

Euh....parce qu' "à la base", les "mono" sont censées être....quoi exactement ?

Disons que je comprends ce que tu as voulu dire, mais ta phrase sous-entend que pour d'autres (quels autres ? les membres du forum ?) il y a un lien direct "mono" => "personne qui ne peut pas être formidable".

Or c'est tout le contraire...

Même si par facilité on peut utiliser ce terme (comme tu viens de le faire toi-même), je doute qu'il y ait beaucoup de personnes ici qui mettent les gens dans des cases.

#

(compte clôturé)

le jeudi 26 décembre 2013 à 13h34

Lulutine
je doute qu'il y ait beaucoup de personnes ici qui mettent les gens dans des cases.

Je crois que ça résume exactement ce que je voulais dire...

Les monos sont malheureusement trop souvent des gens qui ne se sont pas permis de réfléchir individuellement à leur bonheur affectif/sexuel et qui s'englobe dans un moule prédéfini tout simplement parce qu'ils y sont depuis tellement longtemps qu'en sortir... Ce n'est pas à blâmer car la plupart d'entre nous étaient dans un moule avant d'en sortir... d'où ma dernière phrase qui est je pense très importante.

#
Profil

CharlieBear

le jeudi 23 janvier 2014 à 04h18

Merci pour l'invitation, GreenPixie, je retiens :)

Répondre

Chercher dans cette discussion

Autres discussions sur ce thème :


Espace membre

» Options de connexion