Polyamour.info



Les messages appartiennent à leurs auteurs. Nous n'en sommes pas responsables.

Merci de consulter notre charte de discussion pour connaître les règles qui régissent les conversations sur ce site.

[Livre] "Le Souci des plaisirs" de Michel Onfray, 2008

Culture
#
Profil

verseau70

le dimanche 11 juillet 2010 à 23h57

Est-ce le hasard ? Je venais de lire ce livre ces derniers jours et j'ai retrouvé votre site hier et me suis inscrit.aujourd'hui .
Totalement d'accord avec Polyamour et le philosophe Onfray.

J'ai pratiqué ce "polyamour", tardivement , mais pas assez à mon goût, contrarié par mon éducation religieuse et par le piège de la monogamie.

Les années ont passé et c'est plus difficile maintenant mais le désir est toujours là.

J'aimerais en discuter ici.

#
Profil

LuLutine

le lundi 12 juillet 2010 à 00h14

Et bien on est là pour ça !
Bienvenue verseau70 ! :)

PS: Je n'ai pas lu le livre que tu cites par contre, je ne peux donc pas en discuter. Mais tu pourrais peut-être nous en faire ton résumé ?

#
Profil

Red

le lundi 12 juillet 2010 à 15h32

J'ai assez bien aimé ce livre.

Dans le meme style Onfray a écrit "Théorie du Corps Amoureux", même format, méthode (à peu prés) et discours, seulement celui là traite surtout d'amour donc il y a bien plus de lien au polyamour. Je te le conseille vivement.

Pour en revenir au Souci des plaisirs, Onfray y fait entre autre la peau au christianisme et au mariage (le plaisir n'est pas sale), aux idées reçues sur le kamasutra (ce n'est pas qu'une enumeration de positions sexuelles) et donne un programme du plaisir à base d'égalité homme-femme et de liberté de l'individu.

#
Profil

Romy

le lundi 12 juillet 2010 à 15h58

Je suis plutôt dans la lecture de L'Érotisme de George Bataille, qui dit justement que c'est le fait que le sexe soit considéré comme sale qui en fait un plaisir. Pour le moment, j'en fait une lecture superficielle, car je trouve la lecture assez ardue, mais dès que j'arriverai à la fin, je le reprends du début. Je me sens plus près de cette idée, j'y trouve moins de plaisir autrement. Bataille fait le lien entre l'activité sexuelle et la mort, car les deux sont violence, et font passer les individus d'un état discontinu à un état continu. Si quelqu'un a lu, j'aimerais bien en discuter.

#
Profil

Red

le lundi 12 juillet 2010 à 16h15

Justement Onfray a une lecture très critque et sévère de Bataille dans le souci des plaisirs, ça vaut peut etre le coup que tu lises ce passage là, ça te parlera par contraste. Pour moi le sexe n'est pas violence, ni mort, donc j'ai du mal à partager cet avis.

#
Profil

Romy

le lundi 12 juillet 2010 à 16h31

Oui, je le ferai.
Mais je crois qu'on a tort de voir dans la sexualité que du plaisir. Je crois que ça nous fait toucher à quelque chose qui est plus grand que nous, l'illusion de la continuité de l'être. Lorsque je dis que le sexe est violence, comme la mort, je ne veux pas dire que le sexe est laid et négatif. Je veux plutôt dire que c'est par la violence qu'on brise les individualités, la discontinuité des êtres. La sexualité n'est pas la sensualité. Ce n'est pas un hasard si on dit de l'orgasme que c'est la petite mort (ce n'est pas, selon moi, uniquement pour le sentiment physique de se sentir "vidé").

#
Profil

Romy

le lundi 12 juillet 2010 à 16h41

La question m'intéresse parce que je me pose parfois des questions sur mon propre plaisir. En fait, je me rends compte que je ne suis pas excitée lorsque je lis des livres érotiques 'propres'. Je ne sais pas si c'est la disctintion entre le hard et le soft. Parfois, ça peut être uniquement une situation, une suggestion, des mots, mais je dois sentir qu'on va au-delà des limites, qu'on frôle l'intolérable. La saleté qui ne nous indispose pas quand on est enfant, mais qui nous indispose à l'âge adulte.

#
Profil

Siestacorta

le lundi 12 juillet 2010 à 16h58

Moi c'est récemment que j'ai pris pour moi le lien entre plaisir sexuel et transgression.
La transgression , ou la part de violence, la discontinuité entre nous et notre acte.... c'est pas ce qui motive le désir et le plaisir, mais je crois que c'est quelque chose de profond, qui est là la plupart du temps, même si on le regarde peu au point de ne pas le voir.

#
Profil

Romy

le lundi 12 juillet 2010 à 17h06

D'accord avec toi Siesta. Je ne dis pas que les caresses et la sensualité ne procurent pas de plaisir, mais ce n'est pas la même fibre, pas le même genre de plaisir.

Message modifié par son auteur il y a 9 ans.

#
Profil

Siestacorta

le lundi 12 juillet 2010 à 17h19

Et puis c'est mélangé, de toute façon ! Quand tu manges une glace tu as pas le froid d'un côté et le parfum de l'autre, tu ressens les deux...

#

(compte clôturé)

le mardi 13 juillet 2010 à 16h26

Quand dans un parc, il y a un panneau disons "interdit de pique niquer sur l'herbe":
il y a, contrairement à ce qu'on pense 3 possibilités:
-je reste sur le chemin gentiment.
-je piétine l'herbe et je m'installe avec mon casse croute juste a coté du panneau un grand sourire aux levres.
-je decide de mepriser l'interdit ET sa fraude "mimetique" pour aller à la piscine parce que de toute façon il fait trop chaud.

Je pense qu'il y a une sensualité alternative, non mimétique, vraiment libre et potentiellement sans violence, mais qui implique de se detacher de la regle, non pour la transgresser, mais pour l'oublier et improviser, créer, sans idée préconcue.
La sensualité n'est peut etre qu'un synonyme de curiosité par les sens.

Tigre.

#

(compte clôturé)

le mercredi 14 juillet 2010 à 14h11

J'aime beaucoup ton exemple et son application.
Le souci c'est qu'il faut alors perpétuellement s'expliquer sur ses intentions, ou son absence d'intention.

#
Profil

verseau70

le jeudi 15 juillet 2010 à 23h54

Merci à LuLutine pour ses souhaits de bienvenue.

Dans ce livre Onfray semble d'accord avec les théories de Reich, de Charles Fourrier et par contre critique Bataille, Sade ,Freud et " fait la peau au christianisme" comme dit Red et vante " l'érotisme shivaite".

Je suis d'accord avec Red qui dit : "le sexe n'est pas violence ni mort"

Si un sadique rencontre un maso, et qu'ils soient heureux en donnant et recevant de la violence, tant mieux pour eux.

Pour moi le sexe c'est de la douceur sans violence .

A plus tard, j'ai beaucoup de choses à dire sur la sexualité.

#
Profil

Romy

le vendredi 16 juillet 2010 à 20h19

Encore une fois, j'insiste...Bataille ne parle pas de violence au sens de violence physique, se faire du mal... Il utilise le mot "violence" pour marquer le passage de l'état de l'être discontinu, individuel, à un état de continuité, ou une impression de continuité, en se fondant avec un autre être. Pour lui, un spermatozoide qui féconde une ovule est une forme de violence. Et le spermatozoide et l'ovule meurent pour créer autre chose, qui mourra à son tour. Le sexe n'est pas que l'acte de reproduction, mais c'est par le sexe qu'on se reproduit (ça, aucun doute). On peut définir la violence comme étant quelque chose de brutal, de virulent, d'intense, qui perturbe l'ordre. Violence au sens de chaos de l'être, de fougue.

Il ne faut pas lire Bataille au sens littéral, c'est plutôt de la philosophie. Le sexe c'est la mort de l'être individuel, c'est la mort de l'individualité, la continuité avec un autre (ou d'autres), ou l'illusion de la continuité. La vraie continuité, c'est la mort. Si personne ne mourrait, on seraient à jamais des être individuels, discontinus. Bon j'arrête, parce que je ne suis pas philosophe... Et je ne suis même pas certaine de tout saisir.

#
Profil

Romy

le vendredi 16 juillet 2010 à 20h57

Je rajouterais que, si le sexe n'était que douceur et plaisir (au même sens que bien manger, bien boire etc.) il n'y aurait aucune différence entre aller se faire masser le dos et aller se faire faire une branlette par une prostituée. C'est la même chose, non? Ça reste un massage...une douceur. Mais non. La branlette chez la prostituée, il y a le côté transgressif, l'interdit qui joue, qui vient chercher une autre forme de plaisir. Maintenant, pensons à une société où il serait tout aussi normal d'aller se faire masser le dos, que de se faire masser l'entre-jambe (je vous masse un peu ici, madame?) Personnellement, ça ne me plairait pas trop une société comme ça. Pas parce que je suis pudique, mais parce que j'aime bien que le sexe soit pervers et transgressif. Le sexe est plus qu'un plaisir, c'est plus qu'une douceur. Même si on pense ne pas être pervers, on l'est. Parce qu'on se cache pour faire l'amour, on se permet des petits jeux qu'on ne fait pas lorsqu'on travaille par exemple, parce que le travail implique un rendement, une utilité... Le sexe n'est pas que douceur, sinon, on ferait ses douceurs à nos enfants, à nos proches! Non, les sexe doit rester un interdit pour qu'il soit plaisant. Un interdit que l'on transgresse en appliquant notre propre morale.

#
Profil

titane

le vendredi 16 juillet 2010 à 21h30

Je comprends ton discours et le regard que tu poses sur le sexe, même si je ne le partage pas.

Un massage du corps y inclu le sexe est agréable même s'il est autorisé. Si si je t'assure!

Je ne ressens pas cette excitation de l'interdit. Peut être parce qu'en matière de sexe je ne m'interdit rien. Ce qui ne veut pas dire que je fais tout! Juste ce que j'aime faire et qu'on me fasse. Une règle bien banale!

J'ai decouvert des plaisirs insoupçonnés et mes gouts ont changés avec le temps.

Il y a des choses que j'aime faire avec une et pas avec l'autre. Et ça évolue.

Pas compliqué.

#

(compte clôturé)

le vendredi 16 juillet 2010 à 21h41

C'est un peu pour ca que le poly amour permet d'avoir avec plusieurs partenaires ce que tu n'aurai jamais eu avec une seule.
Chacun a une facon differente d' aboder le sexe.
C' est comme si tu mangeait des fraises toute ta vie sans jamais gouter aux mandarines!

#
Profil

Romy

le dimanche 18 juillet 2010 à 16h20

Bonjour Titane,
Je ne crois pas que tu comprennes mon discours en fait... parce que je ne dis pas que pour que le sexe soit agréable, il doit être non autorisé, interdit. Sinon, il y a longtemps que je ne ferais plus l'amour avec mon mari. Tu dis que tu ne t'interdis rien dans le sexe et que lorsque tu t'interdis, ce n'est pas la morale, c'est une question de goût. Je pense que c'est plus profond que ça. Les interdits dans la sexualité, ils sont ancrés en nous, même si on ne s'en rend pas compte. Les enfants se promènent nus, mettent la main dans la culotte devant les invités... Pourquoi les adultes ne font pas ça? Parce que leurs goûts ont évolués? Non. parce qu'il y a toute une morale derrière la sexualité, une morale qui peut être individuelle, j'en conviens, mais une morale quand même. Une série d'interdits.
Je répète, je ne parle pas de sado masochisme (même si personnellement, j'aime cet univers).
Tu dis qu'en matière de sexe tu ne t'interdis rien. Réalises-tu vraiment tout tes fantasmes? J'ai déjà fantasmé que je séduisais mon père. Un rêve, hein. Que je ne contrôle pas. On se réveille boulversée. Mais voilà, si je ne le fais pas, c'est peut-être une question de goût (!), mais il y a aussi beaucoup d'intérdits, de la morale. Qu'on me comprenne bien là... je n'ai aucune envie de coucher avec mon père (mon pauvre papa :-)) Je dis seulement que la sexualité peut aller très loin et que pour moi, le plaisir est dans la transgression, une transgression d'interdits qui sont limites au niveau de la morale. L'inceste pour moi est un interdit; y penser est à la limite de la transgression.

Ceci dit, le plaisir sensuel (le toucher, le goûter, l'ouie, la vue et il m'en manque un...) relié à l'acte amoureux est un plaisir en soi. Mais ne dit-on pas que le sexe ça se passe entre les deux oreilles? C'est là qu'intervient le plaisir de la transgression.

Message modifié par son auteur il y a 9 ans.

#
Profil

LuLutine

le dimanche 18 juillet 2010 à 16h28

Rosalie
(le toucher, le goûter, l'ouie, la vue et il m'en manque un...)

L'odorat non ?
Et puis je crois qu'on dit plutôt "le goût" (le goûter, pour moi c'est celui de seize heures :P).

#
Profil

Romy

le dimanche 18 juillet 2010 à 17h15

Oui Lulutine, tu as raison. J'ai écrit vite.
Et oui, l'odorat intervient également dans l'acte amoureux. Pour le meilleur et pour le pire :-)

Répondre

Chercher dans cette discussion

Autres discussions sur ce thème :


Espace membre

» Options de connexion